Polyamour.info

Ann

Ann

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Polyamour et bisexualité : s'engager avec un homme sans avoir connu de relation avec une femmes ?

Profil

Ann

le dimanche 20 novembre 2016 à 01h58

Oui j'ai cette peur.

C'est aussi parceque je me pose la question de m'engager plus avec mon ami comme vivre ensemble et donner naissance à un enfant.

J'ai envie de laisser aller les choses mais cela vaut la peine que j'éclaircisse exactement à quoi je m'engage dans cette situation non ?

Voir dans le contexte

Discussion : Une sexologue me dit qu'il n'est pas possible d'érotiser 2 corps à la fois ?

Profil

Ann

le dimanche 20 novembre 2016 à 01h38

Merci vraiment.

Ce que vous me partagez me touche et me rassure.

Cela me donne confiance et me pousse à croire en moi.

C'est rare de pouvoir parler à des personnes qui semblent me comprendre sur ces aspects fondamentaux pour moi.

Voir dans le contexte

Discussion : Une sexologue me dit qu'il n'est pas possible d'érotiser 2 corps à la fois ?

Profil

Ann

le samedi 19 novembre 2016 à 14h42

Merci beaucoup albaboum ! Tu m'as entièrement convaincue. J'en ai marre de tous ces gens qui m'affirment n'importe quoi ! Pendant longtemps je me suis sentie inapte à savoir comment vivre et ai donné bien trop de crédits aux affirmations des autres, aussi et notamment à des personnes professionnelles (que je présupposais compétentes et bonnes).

Je me rends compte qu'en fait la valeur de tous ces propos est bien limitée et surtout toujours très contextuelle.

Je pense que du coup, beaucoup de psychologues (et ou sexologues) au lieu d'aider desservent leur patients, et en particulier leurs patientes à leur donner des responsabilités qu'elles n'ont pas, et à les convaincre de vérités qui n'en sont pas.

J'ai 30 ans et je me rends compte que de plus en plus les personnes à qui je demande de l'aide pour mieux vivre mes relations amoureuses et familiales (ou même dans le cadre de mon travail) ont des regards limités. Je connais beaucoup de choses que ces personnes ignorent totalement et qu'elles ne veulent pas prendre en compte pour ne pas perturber leur cadre à elles.

J'aime beaucoup ce que tu dis sur qu'est ce qu'un-e bon-ne thérapeute. Cela me parle vraiment ! Dans ma vie 'été suivie' par 3 psychologues et 2 infirmiers psychiatriques pendant 3 ans en tout. Mon principal problème étant que mon père est violent, mon second problème étant que je suis polyamoureuse et bisexuelle et mon dernier problème étant que je ne suis pas pour un système économique libéral ! Ces 'therapeuthes' ont tenté de me convaincre que ma mère était responsable de la situation ou que je n'avais pas le bon regard sur mon père et qu'il était mieux que ce que je pensais, ou encore que j'avais des partenaires ayant peur du conflit et que c'était la seule raison pour laquelle ils acceptait le polyamour. Bref ! Je pense que la société actuelle donnent bien trop d'importance aux professions de psychologues ou de psychiatres alors que la plupart sont restés dans des cadres de pensée trop limités pour aider dans bon nombre de situations.

Merci encore :).

Par rapport à ta question robotetourdi, c'est un peu ça. Nous ne savons plus comment nous reconnecter sexuellement avec mon amoureux et c'est pour cela que j'ai cherché à voir une sexologue. En fait L'une me dit que de toute façon il n'est pas possible d'érotiser 2 personnes à la fois et l'autre que c'est parceque je n'ai pas confiance en les hommes du fait de mon père violent.

Je pense effectivement que la première se trompe sur l'érotisation qui ne pourrait s'attacher qu'à une seule personne mais ne s'est pas trompée lorsqu'elle me dit que mon second partenaire avec lequel je ne suis plus me manque, en particulier la façon dont nous faisions l'amour. J'ai envie d'une sexualité en partie comme celle que j'ai eu avec lui mélangée à celle que j'ai eu avec le premier ! J'arrive à dire que j'aime pas certains gestes et il en ai gêné mais j'arrive pas vraiment encore à dire ce que j'aime ce dont j'ai envie et à avoir la patience pour lui apprendre.

Concernant la seconde sexologue que j'ai vu et qui pense que je dois travailler sur la confiance que j'ai en les autres et en particulier en les hommes, j'crois que j'en ai marre. J'en ai marre de me faire renvoyer que j'ai un problème de confiance parceque mon père était violent et qu'il faut que j'y travaille ! ça fait 13 ans que j'y travaille, je suis formatrice en accompagnement des femmes victimes de violences conjugales, et oui j'appréhende de faire confiance aux hommes. Et j'ai raison. Maintenant qu'est ce qui me manque pour faire confiance à mon compagnon ? je ne sais plus. Comme je viens de vivre un séparation douloureuse avec mon second compagnon et sa compagne (dont j'étais malheureusement tombée amoureuse aussi), je ne sais plus quand et pourquoi faire confiance aux autres. En général. Alors je ne sais plus complètement pour lui non plus. Ce que j'ai vécu en polyamour ces 3 dernières années est en train de me redéfinir et je suis peut être trop pressée !

Voir dans le contexte

Discussion : Une sexologue me dit qu'il n'est pas possible d'érotiser 2 corps à la fois ?

Profil

Ann

le samedi 19 novembre 2016 à 00h48

Merci.

Les dizaines expériences que tu as observées et ou vécues étaient elles sur le long terme ? C'est à dire qu'une personne connait une sexualité épanouissante avec 2 partenaires au long de plusieurs années ?

Cette affirmation m'apparait fausse mais ce qui me fait douter est que lorsque j'ai eu une seconde relation amoureuse et sexuelle, je n'aimais plus la manière dont mon premier partenaire me touchait, je souhaitais qu'il soit doux et précautionneux comme le second.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour et bisexualité : s'engager avec un homme sans avoir connu de relation avec une femmes ?

Profil

Ann

le vendredi 18 novembre 2016 à 18h54

Bonjour,

En tant que bisexuelle n'étant jamais sortie avec une femme, j'ai peur de m'engager avec mon amoureux. Je sais pas trop par quel bout prendre le truc. J'ai peur qu'on soit en polyamour et de partir un jour avec une femme. Ou j'ai peur aussi d'avoir une relation avec une femme et qu'elle souffre parceque je ne pars pas. Y a t'il tant de femmes lesbiennes ou bi polyamoureuse qui pourrait s'épanouir dans ce type de relation sur le long terme ?

Voir dans le contexte

Discussion : Une sexologue me dit qu'il n'est pas possible d'érotiser 2 corps à la fois ?

Profil

Ann

le vendredi 18 novembre 2016 à 18h46

D'ou cela vient de dire cela ? c'est la deuxième fois qu'une sexologue me le dit. Pourquoi dit elle cela ? Quelles sont ces sources à votre avis ?

Je pense que c'est en partie vrai mais qu'en pensez vous ? En étant sincère, y a t'il des personnes parmi vous qui ont développer une sexualité avec une nouvelle compagne sans beaucoup atténuer celle avec la première ?

Est ce que certaines et certains d'entre vous ont plusieurs relations amoureuses et sexuelles épanouies simultanément ?

Voir dans le contexte

Discussion : Entre raison et sentiments, pas facile...

Profil

Ann

le mercredi 28 septembre 2016 à 00h49

Bonjour,

Moi aussi je préfère toujours savoir et n'hésite pas à poser des questions.
Le problème avec cette technique de discretion et de réponse uniquement en cas de question est qu'elle parait protéger au début et qu'elle fait mal après je pense.

Pour moi, cette technique a améné énormément d'angoisse à mon conjoint qui se demandais toujours ce que je ne lui disait pas et qu'elle question il n'avait pas suffisemment bien poser pour avoir les réponses dont ils avaient besoin.

Je pense aujourd'hui que de continuer cette technique longtemps a été une grande erreur et que cela à détruit la confiance que mon compagnon avait en moi.

Je m'appliquais pourtant à répondre le plus clairement et précisement possible à ces questions.

Mais l'amour implique tellement de sentiments qu'il est impossible de poser toutes les bonnes questions. En plus il a des millions de possibilités de scénarios !

Je pense vraiment plutot qu'il est indispensable d'avoir de vraie discussions très ouvertes. Pas tous les jours car c'est épuisant mais à une fréquence un peu régulière (toutes les 2 semaines par exemple). Et de mini discussion vite fait à chaque fois qu'on a un doute ou un ptit malaise.

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

Ann

le mercredi 28 septembre 2016 à 00h38

Je ne comprends pas le lien entre l'exclusivité, les clubs libertins et vos relation avec elle ?

Apparemment elle aurait souhaité cesser d'avoir des relations sexuelles avec tout le monde ? Peut être a t'elle eu ce besoin, cela me parait tout à fait possible. Mais arrêter d'avoir une sexualité avec une personne ne signifie pas du tout ne plus l'aimer (j'en sais queqluechose).

Est ce que ce qui te fait mal est que tu penses qu'elle met votre relation au même plan que celles d'un soir des clubs libertins ?
Et que du coup elle nierait l'amour qu'il y avait vraiment entre vous ?

Depuis quand étiez vous ensemble ?

Je suis comme toi sur le point que la manière dont la rupture s'est déroulée pour moi ne correspond pas du tout à la manière dont on vivait nos relations.

Mais l'amour et les besoins sont directement liées et l'on aime ceux qui répondent le mieux à nos besoins. Dans mon cas, je suis certaine qu'ils m'ont aimé sincèrement sauf que j'ai cru qu'il était suffisamment indépendant pour ne pas cesser une relation à la demande de sa compagne. Pas du tout ! Et je pensais qu'elle assumait la responsabilité de la souffrance qu'elle pouvait infliger à autrui. Mais pas du tout non plus :(.

Je pense que c'est difficile pour beaucoup de gens d'accueillir la souffrance que l'on fait aux autres même involontairement.

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

Ann

le mardi 27 septembre 2016 à 21h09

Genre elle a rompu en prétendant qu'elle ne le faisait pas pour elle ?

Pourquoi elle a dit que vous pourriez vous retrouvez dans votre amour si beau, est ce que vous lui reprochiez des manières de faire ou des comportements ?

Je n'sais pas si c'est une question d'éthique mais moi cela me fait penser à des histoires d'amour classiques tout simplement. Des histoires où les uns et les autres trouvent des excuses bidons parce que la vérité serait in-assumable. Des histoires où les uns et les autres préfèrent se barrer que d’accueillir la souffrance qu'ils provoquent. Des histoires où les projections de l'enfance occupent parfois l'avant de la scène et où l'autre oublie que ce sont de nouvelles personnes qui sont en jeu, là, bien présentes ...Des histoires où l'on pensait dépasser des blocages mais non...

Les histoires d'amour sont les relations où l'on s'engage le plus, où l'on donne et reçoit le plus, et où l'on va le plus loin dans nos êtres. Nous allons au delà de nos limites habituelles et nous confrontons à des limites chez l'autre que nous ne pouvions pas imaginer.

En tout cas, c'est l'effet que ça me fait ! Comme si en tant qu'humain on pariait sur une autre personne sur l'attention qu'elle nous portera en telle ou telle situation, sur sa manière de se débrouiller dans tel ou tel évênement difficile. Et puis on a envie d'y croire à fond ! On a envie que ça marche ! C'est notre grand rêve d'avoir un cocon où l'on se sent complètement en sécurité, avec des personnes aimantes dedans ! Et on est sure que cela fonctionne et que cela va continuer à fonctionner... Et des fois d'un coup un truc déraille, on sait pas où, et soit on s'accroche et on est dans la construction pour améliorer, soit on lache tout d'un coup parceque l'on se rend compte que l'autre ne nous apportera pas les choses qu'on voulait. Et on en a souvent même pas conscience de tout ça alors ....ça en fait des souffrances ! ça en fait des gens qui ont envie de réaliser leur rêve de relation mais qui n'en assume pas du tout les conséquences.

On se dit que les gens sont plus matures, plus réfléchis, plus ouverts, plus compréhensifs, plus constructifs, plus attentifs dans le polyamour ... Mais ils sont surtout avant tout eux-même je crois ! Et ça va chercher tellement profond le polyamour, dans nos peurs archaïques, ça peut brasser tellement d'émotions désagréables, qu'il faut un respect immense pour l'autre pour que ça se passe bien de mon point de vue. J'pense qu'il y a besoin d'un sacré recul sur soi et son histoire. Et en plus il n'y a tellement pas de modèle qu'on peut se noyer dans des verres d'eau à chaque coin de rue !

ça tire sur notre peur de l'abandon, sur notre paranos de rejet, sur nos certitudes, sur notre besoin de sécurité et de stabilité, sur nos idéaux...

Alors ça peut des fois nous péter d'un coup à la figure !

J'me dis que c'est plus fort d'une psychanalyse ! On peut avoir de grandes désillusions...puis on se reconstruit plus droit plus solide. C'est peut être aussi fort que d'avoir des enfants, faire le tour du monde ou vivre la mort d'un proche.

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

Ann

le mardi 27 septembre 2016 à 00h54

Quand je disais que les personnes ne se rendent pas du tout compte du fait du cadre polyamoureux, je pensais à mon entourage, mais aussi à eux deux.

Du fait d'une année très très chargée, j'étais isolée et très peu de personnes cotoyaient au quotidien mon amour pour eux. En fait, je ne voyais quasiment qu'eux et mon premier compagnon pendant 1 an. Je ne vivais pas ces 2 relations vraiment au grand jour et beaucoup de gens assez proches n'imaginaient pas du tout à quel point j'étais amoureuse et à quel point je souffre seule depuis des mois. En plus comme elle m'interdisait d'en parler, j'étais un peu paralysée.

Et puis mon premier compagnon est pas la personne la plus facile pour me confier sur ce sujet ! Même s'il sait que j'en souffre, je ne lui disait pas à quel point.

J'ai le sentiment d'être une maitresse avec un amour illégitime ! et un deuil de séparation illégitime...

Je pense aussi qu'ils ont abusé de moi. D'ailleurs je pense aussi qu'elle abuse de lui. Au final, je ressens que c'est leur fonctionnement amoureux ! Je travaillais trop et n'avait rien vu venir :~(.

Je pense qu'ils n'ont jamais été réellement intéressés par le polyamour. Elle avaient 2 compagnons (mais disait qu'elle n'avait pas le choix) et menaçait ses compagnons s'il souhaitaient faire de même.

C con car c'est justement le fait qu'ils soient déjà en polyamour qui m'avait rassurée !!! je pensais qu'ils assumaient ce choix de vie et qu'ils seraient capables de se mettre autour d'une table pour parler si nous en avions besoin, sans s'agresser inutilement ! Certains signes étaient pas très bons mais je pensais qu'avec moi ce serait différent :(. là j'me dit que de se dire "avec moi c'est différent est un peu idiot !". (d'ailleurs même lui m'avait dit qu'avec moi c'était différent ...pas j'crois qu'non en fait !).

J'ai juste été là tant qu'elle avait espoir de garder son second compagnon ....

Non c'est vrai que cela ne se serait pas mieux passé dans une relation mono et abusive. J'aurai juste pas été abusé par deux des personnes que j'aimais le plus en même temps. Et je me serais sentie beaucoup plus libre d'en parler autour de moi et beaucoup plus légitime à être soutenue. Rajouté à cela mon amour pour elle que j'avais confié à très peu de personne car c'était un amour lesbien. Et c'est la première fois que j'osais dire à une femme que j'étais amoureuse d'elle :(.

Bref !!! Ils ne profiteront plus de mon amour en tout cas, ça c'est sur !

Toute cette souffrance disparait avec les jours qui passent et les gens qui me soutiennent et mon premier compagnon :)

Ouf !

Lire vos réponses ce soir là m'a fait beaucoup de bien et j'ai le sourire :).

Merci merci !

Si d'autres ont envie de rajouter leur remarque et leur point de vue c'est avec plaisir :)

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

Ann

le samedi 24 septembre 2016 à 02h01

Merci beaucoup pour ta réponse :).

C'est une bonne déception oui. C'était ma première relation polyamoureuse et je n'ai apparemment pas pris assez de précaution ! Peut être ai je été trop patiente. J'avais été épargné jusque là et n'avait jamais subit de rupture non choisie. C'est ma première ! 2 en même temps :)

C'est long pour que la souffrance s'apaise. J'aimerais tellement les oublier. En tout cas, cela me fait du bien d'en parler, ça me libère ! J'en ai parlé à 2 amis qui étaient vraiment désolés pour moi. ça fait du bien de pouvoir en parler et d'accepter que cela a existé et a été important pour moi. Comme c'est dans un cadre polyamoureux, les personnes ne se rendent pas du tout compte et font comme s'il ne s'était rien passé.

Comme tu dis, j'ai très envie d'être beaucoup plus prudente ! Je n'ai pas envie de reprendre une relation polyamoureuse pour l'instant. Cette expérience a été trop douloureuse.

Je suis toujours avec mon premier compagnon et je vais m'attacher à prendre beaucoup soin de moi :). Du plaisir chaque jour, même petit, voire des amis proches et des nouveaux gens, accomplir des choses dont j'ai envie depuis longtemps...pourquoi pas m'inscrire à un club de cheval ?? :) me faire belle et sentir que je plais et que les gens m'apprécient même si eux m'ont laissé tombé...me construire une belle vie, avec de la mousse au chocolat, décorer ma nouvelle maison etc :).

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

Ann

le vendredi 23 septembre 2016 à 02h33

Bonjour,

Je suis sortie avec un des conjoints d'une amie pendant 2 ans. Je m'étais assuré que cela lui convienne auparavant et je suis tombé amoureuse de lui. Il m'avait dit qu'ils étaient complètement en polyamour. Je suis tombé amoureuse d'elle dans le même temps. Nous n'avons pas eu de relation amoureuse ensemble.

Son second conjoint à elle a rompu et je l'ai soutenu pendant une année entière. Nous avions une relation très fusionnelle toutes les deux, une grande complicité intellectuelle et nous faisions confiance.

Du jour au lendemain, elle lui a imposé de choisir, m'a interdit d'en parler avec elle (alors que nous nous envoyons des sms de soutien tous les jours auparavant) et m'a agressé verbalement en m'accusant de ne pas prendre en considération ces besoins et de ne pas être hyper chaleureuse tout le temps !

Il lui a obéit en me disant qu'il n'avait pas le choix et ils m'ont totalement abandonné là.

J'ai l'impression d'avoir été totalement manipulé. Qu'elle me séduisait pour me contrôler tant qu'elle avait son second conjoint et que ça l'arrangeait que je sois là pour justifier sa seconde relation. Qu'il me disait mille je t'aime pour que je le console de son absence à elle.

Alors qu'ils se montraient tous les deux très très attentionné à mon égard, elle m'a d'un coup interdite d'en parler. Cela a duré des mois où il me disait qu'il ne savait pas ce qu'il voulait. C'est moi qui est fini par arrêter au bout de 4 mois d'attente interminables. Elle, refuse d'admettre qu'elle l'a forcé. Lui, refuse d'assumer son choix. Ils ne sont responsables de rien. Ils n'ont jamais pris en compte que cela pouvait me faire souffrir. Ne se sont jamais excusés, ne s'assure pas que j'aille bien, ne me contacte plus du tout. rien. Comme si nos relations n'avaient jamais existé.

....Et moi je souffre tellement ! Je me sens abandonnée, niée, humiliée, ridiculisée. Je les aimais vraiment et sincèrement. Ils ont profité de mon écoute, de ma gentillesse, de mon aide, de la chaleur de mon corps ...je leur ai beaucoup donné et elle m'envoyait des coeurs et il me disait qu'il m'aimait.

Je pensais avoir trouvé les personnes avec qui construire ma vie.

Je suis sous le choc depuis des mois.

Qu'est ce que vous feriez à ma place ?

J'ai envie de crier, de le dire à tout le monde, qu'ils ne puissent pas nier ce qu'ils m'ont fait !

Voir dans le contexte

Discussion : Discussion rencontre poly à Rennes ?

Profil

Ann

le jeudi 25 février 2016 à 16h59

Bonjour,

J'ai eu une autre proposition pour ce lundi soir et j'annule la soirée de mon coté. Ce n'est que partie remise et en tout cas pour les personnes intéressées, je ne peux que vous encourager à venir tout de même au rdv car il se peut que vous soyez plusieurs (j'ai aussi diffusé l'information dans mon entourage où de nombreuses personnes sont concernées) et aient un échange riche.

A bientot

Voir dans le contexte

Discussion : Conseiller-e conjugal-e bretagne ?

Profil

Ann

le mercredi 24 février 2016 à 13h00

Je suis surprise qu'il y ait si peu de réponses. Peut être que ce site internet est peu fréquenté.

Voir dans le contexte

Discussion : Discussion rencontre poly à Rennes ?

Profil

Ann

le mercredi 24 février 2016 à 12h20

Bonjour,

Je maintiens le rdv de lundi pour partager entre personnes ayant vécues ou vivant des relations plurielles. Ce sera au café le Panama à Sainte-Thérèse à 18h.

Marcolibri, c'est avec plaisir si tu souhaites transmettre le message sur d'autres sites ou par d'autres moyens quelqu'ils soient.

Nous nous étions peut être déjà croisés une fois au café Sainte Melaine, non ? Est ce toi qui fais de la danse ?

Voir dans le contexte

Discussion : Café-Poly à RENNES (poly amoureux, poly-curieux, poly-acceptants)

Profil

Ann

le jeudi 18 février 2016 à 16h10

Ah zut ! J'irai bien à une rencontre moi dans les 15 prochains jours...j'vais devoir l'organiser !

Voir dans le contexte

Discussion : Conseiller-e conjugal-e bretagne ?

Profil

Ann

le jeudi 18 février 2016 à 16h07

Bonjour,

Oui avec plaisir ! Effectivement je ne suis pas présente sur fb. C'est une super idée.

Voir dans le contexte

Discussion : Conseiller-e conjugal-e bretagne ?

Profil

Ann

le jeudi 18 février 2016 à 15h13

Et bien personne n'a d'idées ? Cela me surprend.

Et une professionnelle conjugale qui connaît le polyamour ? Ou qu'elle soit ?

Bien à vous

Voir dans le contexte

Discussion : Mon ami fait une pause car il vit mal ma seconde relation, dois-je arrêter celle-ci ?

Profil

Ann

le jeudi 18 février 2016 à 15h04

Oui c'est vrai que le mot "toujours" interroge. Je pense que nous avons quand même chacun des fondements de personnalités qui change très peu au cours de notre vie, et qu'en même temps nous changeons beaucoup plus que nous ne l'imaginons.
En tout cas, de mon coté, j'ai assez donné pour qu'il se sente bien alors là je prends des vacances !

De son coté, il me dit qu'il a souhaité se séparer pour ne pas me faire de mal, sans préciser ce qu'il entend par là. C'est bien mystérieux !

Voir dans le contexte

Discussion : Mon ami fait une pause car il vit mal ma seconde relation, dois-je arrêter celle-ci ?

Profil

Ann

le mardi 09 février 2016 à 10h27

Seulement de mon coté je préfère avoir une seule relation et avec lui qu'en vivre plusieurs.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion