Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Entre raison et sentiments, pas facile...

Jalousie
#
Profil

Emmy

le mardi 27 septembre 2016 à 19h15

Bonjour,
je suis toute nouvelle sur ce forum, j'ai déjà lu quelques messages, et posé un peu mes sentiments.... Mais je ressens quand même le besoin de passer moi-même un message, histoire peut-être d'avoir quelques réponses personnalisées qui pourraient m'apporter du baume au coeur !

En bref.... Je suis en relation "libre" avec mon compagnon depuis quelques années. Mais plus en théorie, de mon coté tout du moins, qu'en pratique. Nous avons choisi d'être discrets, et de n'en parler à l'autre que si ce dernier nous pose une question claire.

Je suis à 100% d'accord avec le principe depuis le début, c'est sur ceci que notre relation s'est d'ailleurs construite. En étant assez fsinnelle, mais avec beaucoup de discussions sur le sujet.

J'ai déjà été attirée par d'autres hommes, mais sans avoir ou l'occasion ou l'envie d'aller plus loin. Bien que j'ai déjà ressenti des sentiments assez forts. Quant à mon compagnon je pense qu'il n'a pas eu de relation très sérieuse, mais je n'en sais rien.

Le fait est que j'ai des doutes importants en ce moment (c'est déjà arrivé par le passé). Je ne ressens pas de colère, ni le droit (ni sure d'en avoir l'envie !) de lui poser des questions. Je l'aime tout autant.

Mais....je ne peux m'empêcher de me sentir oppressée, d'avoir peur, d'avoir même à certains moments envie de m'enfuir loin.
Tout en reconnaissant qu'il m'arrive souvent de fantasmer sur certaines de mes connaissances !

J'ai donc l'impression de devenir un peu "schyzo" (je ne trouve pas d'autre terme...), ou "maso".
J'ai peur de m'éloigner...d'arriver à lui en vouloir malgré moi.

je me suis dit qu'il faudrait peut-être que je m'inscrive sur un site de rencontre, afin de "lâcher" la pression, d'être plus "égale à égale", et de rencontrer des gens qui ne seraient pas dans nos cercles communs, car nous fréquentons souvent les mêmes personnes, pas simple de rencontrer des gens "hors cercle"...

Qu'en pensez-vous ? Etes-vous déjà passé-e-s par là ?
La solution que je me trouve vous semble-t-elle absurde ?

Merci d'avance !

Emma

#
Profil

EdK

le mardi 27 septembre 2016 à 20h18

J'ai été dans ta situation mais seulement sur une période très courte donc je ne pense pas que ce soit représentatif.
Avant de te répondre peu tu me dire ce que entend par relation libre ?

#
Profil

Emmy

le mardi 27 septembre 2016 à 20h36

En fait nous avons décidé dès nos débuts de vivre ensemble une relation forte, et de construire notre "projet" ensemble (ayant avant été chacun dans une longue relation complétement "mono"), mais en se laissant la liberté de vivre d'autres relations si le coeur nous en dit, qu'elles soient sexuelles ou non...

#
Profil

bodhicitta

le mardi 27 septembre 2016 à 20h52

Ta solution n'est pas absurde du tout! :-)
Si tu le sens pas mal comme ça, pour lacher la pression comme tu dis, t'ouvrir à de nouveaux gens, (dans l'optique "séduction" aussi) ça peut etre un début qui peut t'aider à te rendre compte que les rencontres ne se font pas si difficilement que ça, quand on y met un peu du sien. <3
Vois au fur et à mesure, on a pas de model de toutes façons, donc faut y aller à taton...

#

Mymolette (invité)

le mardi 27 septembre 2016 à 21h39

Bonjour Emma,
Si je devais te donner un conseil, ça serait de discuter avec ton compagnon de ce que tu ressens en ce moment, de tes peurs, de tes doutes... Si tu arrives à parler de tes ressentis, cela ne sera pas accusateur envers lui. C'est visiblement un choix et un commun accord de ne pas parler de vos autres histoires amoureuses/sexuelles potentielles, mais cet accord laisse aussi toute la place aux projections que l'on fait sur l'autre et je pense que ça peut être très insécurisant.
Selon moi (et d'après divers témoignages), les relations libres ne se font pas toutes seules, juste en laissant les choses se faire ; le polyamour est quelque chose qui se construit ensemble, notamment à travers les discussions, et pas chacun dans son coin. C'est tellement normal et compréhensible de passer par des phases de doutes et de peurs...
Quant à cette solution de t'inscrire sur un site de rencontres, si elle peut te permettre de te sentir plus "d'égale à égal" et de sortir d'un cercle de fréquentations restreint, cela semble une bonne idée ! Cela peut aussi te permettre de te sentir active, et peut te faire du bien.
Bon courage !

#
Profil

Emmy

le mardi 27 septembre 2016 à 21h47

Merci pour vos réponses....

J'ai pensé en discuter avec lui, mais j'ai peur de lui mettre la pression (nous avions déjà bien discuté lors de précédents épisodes de ce genre, tout s'était bien passé...), et aussi peur de me retrouver avec des certitudes....là où je n'ai que des doutes ! Je sais que l'imagination est souvent beaucoup trop fertile, et souvent loin de la réalité, on la fantasme beaucoup... Lors des précédents épisodes mon imagination avait d'ailleurs été bien plus loin que la réalité !
Mais je ne suis vraiment pas sure de vouloir en savoir plus.... j'ai l'impression qu'il me faudrait encore quelques "heures de route" ensemble pour pouvoir en discuter tranquillement autour du café !

Vous, préférez-vous savoir, ou non ?

Pour le site, je sens que je vais passer le pas, je vais encore réfléchir, je ne sais pas non plus lequel choisir...

En discuter ici me fait déjà un peu descendre la pression !

#
Profil

EdK

le mardi 27 septembre 2016 à 21h55

Donc en fait quand tu parle de relation libre tu parle de relation polyamoureuse (si ça ne te dérange pas de la nommer ainsi) avec dans votre cas un droit à la discrétion tant que ça ne gène pas l'autre.

Je ne peu que te conseiller de lui en parler mais je pense aussi qu'il est important que cette décision vienne de toi. Donc si tu stress trop a cette idée tu peu aussi t'inscrire sur un site de rencontre ou sortir seule de tant en temps pour te centrer sur toi même et réfléchir à ce que tu souhaite. Je suis du même avis que Mymolette.

Je préfère savoir, toujours. Mais ce qui est applicable pour moi ne l'est pas forcément pour tout le monde.

Par exemple avec mon copain nous avons le même type de relation que vous mais en ayant comme règle une transparence totale sur nos fréquentations amoureuses et sexuelles. C'est un fonctionnement qui nous conviens mais ne conviens pas forcément à tout le monde.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

Mymolette (invité)

le mardi 27 septembre 2016 à 22h08

Oui, pour ma part je préfère savoir, parce que cela me permet de gérer quelque chose de concret plutôt qu'une insécurité basée sur mon imagination débordante ! Et parfois, comme toi, je me suis rendu compte que la réalité était moins terrible que ce que je pensais. Cela m'a permis aussi de m'apercevoir que je pouvais être sereine, là où j'aurais imaginé paniquer si j'étais confrontée à la vérité. Je reste convaincue que le dialogue est important dans mes relations, et pour ne pas mettre la pression, je veille à bien parler de mes ressentis, qui m'appartiennent, et à ne pas en faire porter la responsabilité à l'autre. Je les exprime dans un but d'évoluer et de progresser dans ma gestion de la jalousie. La jalousie peut être toujours là à des moments, mais j'essaie de montrer ma bonne volonté à la surmonter !

#
Profil

Ann

le mercredi 28 septembre 2016 à 00h49

Bonjour,

Moi aussi je préfère toujours savoir et n'hésite pas à poser des questions.
Le problème avec cette technique de discretion et de réponse uniquement en cas de question est qu'elle parait protéger au début et qu'elle fait mal après je pense.

Pour moi, cette technique a améné énormément d'angoisse à mon conjoint qui se demandais toujours ce que je ne lui disait pas et qu'elle question il n'avait pas suffisemment bien poser pour avoir les réponses dont ils avaient besoin.

Je pense aujourd'hui que de continuer cette technique longtemps a été une grande erreur et que cela à détruit la confiance que mon compagnon avait en moi.

Je m'appliquais pourtant à répondre le plus clairement et précisement possible à ces questions.

Mais l'amour implique tellement de sentiments qu'il est impossible de poser toutes les bonnes questions. En plus il a des millions de possibilités de scénarios !

Je pense vraiment plutot qu'il est indispensable d'avoir de vraie discussions très ouvertes. Pas tous les jours car c'est épuisant mais à une fréquence un peu régulière (toutes les 2 semaines par exemple). Et de mini discussion vite fait à chaque fois qu'on a un doute ou un ptit malaise.

#

(compte clôturé)

le mercredi 28 septembre 2016 à 09h30

Bonjour ...
Pourquoi, au lieu de lui poser des questions sur ce qu'il vit lui (ce que tu n'as pas très envie de faire, ou ce que tu as peur de faire, en fait), ne lui parlerais tu pas de ton "envie" de rencontrer quelqu'un ? Ca lancerait la discussion, et s'il a quelque chose à te dire, ce sera peut être l'occasion ? Et ce sera plus facile pour toi, puisque ce sera d'égale à égal, le postulat étant ton envie à toi et non sa situation à lui.
Je ne sais pas si je suis claire ...

#
Profil

Indi

le mercredi 28 septembre 2016 à 19h27

Une autre approche, plutôt que de poser des questions peut être de lui dire simplement ce que tu éprouves.

Et non, te trouver quelqu'un d'autre ne me parait pas forcément absurde. Il est possible qu'avoir quelqu'un d'autre de ton côté te rende plus sereine. Il n'y a que toi qui puisse le savoir.

Et oui, trop de mystère peut être nocif. J'en ai fait moi-même l'expérience. (Et sans doute que trop de transparence aussi.)

#
Profil

Minora

le jeudi 29 septembre 2016 à 17h33

De mon côté je n'arrive pas a déterminer si je préfère savoir ou pas, mais de toute façon peu importe, puisqu'il ne me dit rien, y compris quand je questionne.
Pourtant comme toi, savoir permet de me confronter à une situation inconfortable, troublante ou douloureuse et de pouvoir la surmonter plus facilement. Ne pas (rien) savoir ne fait qu'alimenter mes fantasmes les plus catastrophiques, les plus difficiles à supporter, sans être le reflet de la réalité la plupart du temps (encore que, pour le coup, moi, je n'en sais rien ;))
Ma grande difficulté à moi c'est qu'il refuse de parler de ces autres relations. Au point que je ne sais même pas s'il y en a une autre, plusieurs ou pas du tout... et ça me maintient dans l'illusion (ou la réalité mais forcément provisoire) que je suis la seule (je suis mono de mon côté alors évidemment c'est ce qui m'arrangerait le mieux, idée contre laquelle je me bats en permanence pour souffrir le moins possible en cas de preuve du contraire).
Il refuse d'en parler, comme il refuse de répondre aux questions parce qu'il estime que ce sont des intrusions dans son jardin secret. Dans l'absolu, je ne suis pas contre, d'autant que savoir les choses dans les détails serait insupportable pour moi, ça j'en suis sûre, mais vivre dans le secret absolu est aussi très insécurisant, ça ne me semble pas être la solution et puis c'est faire passer son envie de secret à lui avant mon envie de savoir à moi, systématiquement... je trouve ça injuste!
Bref, je trouve bien votre mode de fonctionnement et je pense que la solution d'aborder le problème par ton envie à toi de rencontrer d'autres hommes est une solution intelligente.
Concernant la sensation de ne pas être dans une relation d'égal à égal, je comprends très bien ce que tu ressens. C'est pareil pour moi, je trouve la situation globalement inéquitable et j'ai moi aussi songé à rencontrer d'autres hommes. J'ai même un ex (dont la relation c'est terminée sur une sensation d'inachevée de mon côté), qui a repris contact avec moi il y a peu. Je trouvais l'occasion parfaite pour rééquilibrer la situation, j'ai même accepté de le revoir... mais finalement j'ai décliné parce que je me suis rendue compte que je n'avais envie d'être qu'avec mon amoureux actuel... pfff mono un jour... :D

#
Profil

Emmy

le mercredi 05 octobre 2016 à 17h36

Merci beaucoup, beaucoup pour toutes vos réponses....

Je suis donc en pleine réflexion, je pense que nous allons en parler, vous m'avez convaincue !
Je commence aussi à penser qu'il est important de se dire un minimum de choses sur ce que l'on vit, au moins pour celui qui désire savoir.
ça ne veut pas dire empiéter sur le jardin secret, mais échanger un minimum, pour maintenir la confiance, et aussi la complicité !
Je pense que ne rien se dire était nécessaire dans notre première étape de relation, fusionnelle, mais qu'en avançant, pour se construire durablement, il nous faut un minimum de "confidences".

Indi

Le bon timing entre mystère et transparence ! (+)

Enora

Et donc aussi à la bonne fréquence ! Peut-e^tre pas tous les 15 jours ( ;) )mais régulièrement, pour faire le point.

Minora

Je comprends tout à fait ton "mono un jour". Je pense que je vais m'inscrire sur un site, surtout pour faire descendre la pression. Je suis poly surtout pour me laisser la liberté des possibles si rencontres, mais là je n'ai pas forcément envie de chercher. Mais je tente aussi pour tester ! (tout ceci n'est pas bien cohérent !!!)
Je trouve très difficile ta position, le fait que ton partenaire à priori ne prenne pas du tout en compte tes besoins. Surtout quand la balance n'est pas "équilibrée" ! De ton coté tu n'as pas d'envie, mais...qui sait, un jour !!!

En tous cas merci à tous/toutes, cette discussion m'a vraiment fait avancer, je suis bien contente d'être passée par ici...!

#
Profil

Minora

le mercredi 05 octobre 2016 à 18h14

Si un jour j'ai des envies, il ne faudra probablement pas que je lui en parle parce que je sais qu'il le vivra très mal! Et oui l'incohérence est partout...
Mais je suis heureuse quand je suis avec lui et même s'il est incohérent, je l'aime et je sais que lui aussi!
Contente que tu y vois plus clair!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion