Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La polygamie, pourquoi pas ? de Catherine Ternaux

#

Popol (invité)

le mardi 12 juin 2012 à 21h38

faire admettre ...(le polyamour) comme conception de l'amour moralement supérieure à l'exclusivisme.

How. Voilà qui me fait fichtrement penser à une dictature à la Big Brother. Très intolérant.

Ce n'est pas moralement supérieur, ni même éthiquement... c'est juste une autre manière de vivre ses amours.

Ce genre d'ego-trip me paraît très dommageable et aberrant pour ouvrir la voie à l'acceptation du polyamour, en plus... change de branche, t'as bientôt fini de scier.

;-)

#
Profil

Anarchamory

le mardi 12 juin 2012 à 22h13

Popol
Ce n'est pas moralement supérieur, ni même éthiquement... c'est juste une autre manière de vivre ses amours.

Je me suis peut-être (sans doute) mal exprimé : je ne veux pas dire que tout le monde doit devenir amoureux de plusieurs personnes et donner corps à cet amour ; je veux dire qu'au sein d'un couple mono/poly, le mono n'a pas non plus à imposer au poly à vivre en mono, à n'aimer qu'une seule personne et/ou à frustrer/contenir ses amours pour d'autres personnes. Ce qui est moralement supérieur, ce n'est pas d'avoir 2, 3, etc. amours au lieu d'un ; c'est d'accepter la possibilité, pour soi-même et pour les autres (y compris son compagnon) d'en avoir + qu'un, même si on en a qu'un au temps t.

#

Popol (invité)

le mardi 12 juin 2012 à 22h27

Oh que non.

Ce n'est pas moralement supérieur de prétendre que ton point de vue est moralement supérieur à celui de ta compagne, surtout en posant comme prémisses qu'elle t'impose le monoamour.

Je commence à croire que tu es une victime largement consentante en restant dans ce mariage si problématique pour ta morale si supérieure.

O_O

O_O

O_O

#
Profil

Anarchamory

le mardi 12 juin 2012 à 23h41

Popol
Oh que non.

Ce n'est pas moralement supérieur de prétendre que ton point de vue est moralement supérieur à celui de ta compagne, surtout en posant comme prémisses qu'elle t'impose le monoamour.

Pourtant il est vrai qu'elle m'impose le monoamour, ce n'est pas juste une vue de l'esprit, on en a déjà discuté quelques fois (pas beaucoup de fois non plus car c'est un sujet qui la fâche vite...) : si j'allais voir ailleurs, elle me quitterait avec pertes et fracas...

Popol
Je commence à croire que tu es une victime largement consentante en restant dans ce mariage si problématique pour ta morale si supérieure.

O_O

O_O

O_O

Je ne prétends pas avoir une "morale si supérieur", je considère juste - et il me semble que j'ai encore le droit d'avoir un avis - qu'entre l'exclusivité et la non-exclusivité, la seconde est objectivement préférable (si c'est le mot "moralement" qui te rebute).

Sinon, on peut rester marié avec quelqu'un même si on n'est pas d'accord avec lui sur des sujets importants (c'est une question de tolérance et d'ouverture d'esprit).

Par exemple si on l'aime.

#

Popol (invité)

le mardi 12 juin 2012 à 23h55

Elle t'impose le monoamour?

Pôv'doudou, va.

Quant à ça:

"entre l'exclusivité et la non-exclusivité, la seconde est objectivement préférable (si c'est le mot "moralement" qui te rebute)."

Tu peux avoir un avis, mais pas le proclamer préférable...
... et de "moralement" à "objectivement", rien de mieux, c'est même pire, puisque tu prétends avoir raison, de toute manière.

Si tu parles de tolérance dans ton profil, faudrait commencer par l'appliquer. Mais depuis le temps que tu tournes en rond avec ça, je commence à zététer (douter, en français de France) que tu puisses aller au bout de la logique que tu mets toi-même en avant.

(8E

#
Profil

Grunt

le mercredi 13 juin 2012 à 00h35

MetaZetje considère juste - et il me semble que j'ai encore le droit d'avoir un avis - qu'entre l'exclusivité et la non-exclusivité, la seconde est objectivement préférable (si c'est le mot "moralement" qui te rebute).

Bah, non : soit tu exprimes une vérité qui te semble objective et tu le démontres mathématiquement (et dans ce cas tu peux effectivement le proposer comme modèle pour toute la société), soit tu donnes ton avis personnel, totalement respectable et qui vaut celui d'un autre.

Que tu estimes la non-exclusivité préférable pour toi, grand bien te fasse, et même si je n'étais pas d'accord avec ça je défendrais ton droit à préférer la non-exclusivité. Par contre, prétendre qu'elle est, dans une vérité objective, préférable pour tous, ça me semble plus... dangereux. Il faudrait au moins le prouver :)

#
Profil

elodyfly

le mercredi 13 juin 2012 à 09h21

ben c une monogamme qui ecrit le livre je lui souhaite d essayer en fait

#

(compte clôturé)

le jeudi 14 juin 2012 à 14h42

Bonjour MetaZet,

Merci pour ces deux remarques :

Pour répondre à ta première remarque parfaitement justifiée :
Nous n'avons en effet pas la même notion de l'engagement. Etre présent pour l'autre en cas de coup dure est à mes yeux une évidence. Se rendre disponible pour une personne que l'on aime est certainement à la base de toute relation amoureuse. Il faut savoir que ma vision du polyamour est certainement unique. En dehors de mon couple comme au sein de mon couple j'attache énormément d'importance au bien-être de l'autre car je m'en nourris. S'il est heureux, je le suis ; s'il ne l'est pas j'essaierai d'alléger sa peine. C'est ainsi que les soucis de l'un de mes amoureux pouvaient rejaillir sur l'autre, à travers moi. Maintenir un équilibre à deux est difficile et c'est encore plus difficile à trois... sauf si l'on en a la volonté. D'ailleurs j'avoue qu'après avoir maintenu un équilibre à trois, il a été difficile de revenir à un équilibre à deux (snif). L'engagement, est pour moi la construction d'une vie commune. A vingt ans j'aurais pu concevoir une vie avec ces deux hommes, à quarante ans passés, je ne le conçoit plus. Ce sera certainement l'un des plus grands regrets de ma vie.

En ce qui concerne ta seconde remarque :
Personnellement, je pense que "démocratiser" la notion de "liberté d'aimer" serait déjà un ENORME pas en avant. Ce qui nous parait une évidence, même si les poly admettent en général que ce n'est pas facile (l'amour est compliqué), parait une aberration aux yeux de beaucoup, même à ceux qui trompent en toute impunité. Faire juste découvrir à "l'opinion publique" qu'aimer plusieurs personnes simultanément n'est pas une "faute" mais du bon sens allant dans l'acceuil intérieur de sa propre personnalité et dans la restitution au monde de son bonheur. L'amour c'est avant tout donner ouvertement, seulement après l'on peut recevoir. Notre société et ses principes nous empêchent de donner librement. Comment dans ce cas pourrait-on recevoir ? Il faut redonner ce gout du don (la plupart des poly l'ont naturellement) car c'est tellement merveilleux de recevoir !!!

Concrètement, l'individu est je pense (ça n'engage que moi) polyamoureux par nature mais on devrait avoir le CHOIX de l'accepter ou non. Toutefois, pour faire choisir quelque chose, il faut déjà SAVOIR que cette chose existe. ON NE PEUT CHOISIR CE QUE L'ON IGNORE!!! Un malade qui ignore qu'un remède efficace existe ne pourra pas se soigner et continuera à souffrir. La comparaison peut paraitre stupide mais si le malade souffrira dans sa chair l'individu souffrira dans son coeur. L'un des remèdes est le polyamour, à condition de connaître cette possibilité.

Pour ne plus entendre "Et ton mari accepte ça !", je veux que le polyamour soit connu et reconnu comme NORMAL. Si "mon mari accepte ça", c'est parce qu'il veut vivre avec une femme heureuse et bien dans sa peau. Il veut juste lire le bonheur sur mon visage. Il sait donner et recevoir.

Mon "combat" est celui-là. Que chacun ait la liberté de choisir, sans être montré du doigt. Lorsque les mentalités auront évoluées, le législateur s'adaptera même si je pense (là encore ça n'engage que moi) qu'il n'a pas à régir des affaires de coeur.

#
Profil

LuLutine

le lundi 18 juin 2012 à 22h33

gcd68
Se rendre disponible pour une personne que l'on aime est certainement à la base de toute relation amoureuse.

Et de toute relation tout court, d'ailleurs !
(Du moins c'est mon opinion)

#

(compte clôturé)

le jeudi 21 juin 2012 à 11h17

Bien entendu !!! J'ai quelques très bon ami(e)s et je peux compter sur eux comme ils peuvent compter sur moi. L'amour et l'amitié ont des similitudes.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion