Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Décoller cette étiquette de "bobos"-polys

#
Profil

Siestacorta

le mardi 06 septembre 2011 à 20h15

AAAAAh. Je refurmole.

Et quand deux amoureux ont déjà chacun un amoureux dans leur chez-eux, et qu'ils sont pas particulièrement dans la perméabilité totale de leur intimité, on fait quoi ?

#
Profil

dragonphoenix

le mardi 06 septembre 2011 à 20h56

LittleJohn

amantparisien
.. Et bien entendu, jamais je ne ferais çà sous le toit conjugal, mais faut il le dire ?

Ah bon, pourquoi ?
Bah oui, faut le dire, parce que ça n'a rien d'évident...

Euh, oui, même remarque...

Ne pas le faire sous le toit conjugal quand c'est caché me parait logique, car ça fait courir le risque d'être découvert.
Mais dans la mesure où tout est clair, après tout, un lit, c'est un lit...
Mais bon, chacun ses "règles"...

#
Profil

LuLutine

le mardi 06 septembre 2011 à 21h48

amantparisien
Moi, je suis adepte de l'hotel (a defaut du domicile de mon "amie"), parce que je met un point d'honneur a ne pas lutiner ma chérie dans des endroits glauques ou inconfortables

Merci de sous-entendre que chez moi et chez mes amoureux, c'est glauque ou inconfortable ! ^^

@Siesta : oui en cas de logements partagés déjà chacun avec un(e) amoureux(se), c'est moins évident, mais comme suggéré par dragonphoenix, l'autre n'est pas obligé(e) d'être présent(e) en permanence ;)

#

(compte clôturé)

le mercredi 07 septembre 2011 à 00h53

LuLutine
C'est déjà sexiste comme remarque,

dragonphoenix
C'est effectivement sexiste et hyper réducteur....

hihi, pourtant j'avais prévenu!
je n'aurai qu'un mot : <clicclic>

En tout cas, moi tout comme siestacorta : je ne ramène personne chez moi, ça c'est sûr. Ma femme mes gosses n'ont pas à partager leur maison.

#
Profil

amantparisien

le mercredi 07 septembre 2011 à 15h32

Je suis assez surpris que le toit conjugal soit aussi "partagé" en effet...

Je pense qu'une relation polyamoureuse peut et doit rester satellite du couple "officiel".
Même s'il n'y a pas de mensonge, il n'y a pas en général de vie commune (sauf en cas de "trouple"... mais c'est autre chose), et c'est mieux ainsi, je pense.

De même, ne pas raconter de souvenirs d'alcove me parait le B A BA des bonnes pratiques en la matière...

#

Popol (invité)

le mercredi 07 septembre 2011 à 15h34

A moi aussi.

Mais j'appellerais pas la relation "polyamoureuse", elle est amoureuse; c'est la personne qui polyamoure qui est polyamoureuse.

Je sais même pas pourquoi j'ai besoin de dire ça. Ca va venir...

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 07 septembre 2011 à 16h08

amantparisien
Je suis assez surpris que le toit conjugal soit aussi "partagé" en effet...

Je pense qu'une relation polyamoureuse peut et doit rester satellite du couple "officiel".
Même s'il n'y a pas de mensonge, il n'y a pas en général de vie commune (sauf en cas de "trouple"... mais c'est autre chose), et c'est mieux ainsi, je pense.

C'est là une vision assez réductrice du polyamour qui n'engage que toi...

amantparisien
De même, ne pas raconter de souvenirs d'alcove me parait le B A BA des bonnes pratiques en la matière...

Et ça, ça dépend des goûts de chacun

#

Popol (invité)

le mercredi 07 septembre 2011 à 16h21

'bsolument. Dégouzédécouleurs.

Mais c'était pas sous-entendu? Faut dire à chaque fois "à mon avis je pense que"?

#

Popol (invité)

le mercredi 07 septembre 2011 à 16h24

Pour moi-même personnellement...

#
Profil

zina

le mercredi 07 septembre 2011 à 16h25

-

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

lam

le mercredi 07 septembre 2011 à 16h36

zina et LittleJohn

+1
Faudrait pas oublier que le modèle 'relations primaires + relations satellites' c'est pas ce que tout le monde vit. Merci.

Je ne partage pas de lieu de vie avec un amour. Et ça me va très bien. Je ne suis jamais allée à l'hôtel non plus.

Eulren le caractére sexiste de tes propos me laisse croire que tu penses que les hommes auraient le monopole de l'envie sexuelle? Warf warf warf :-D

Et par ailleurs je rajoute qu'à mon avis plus on s'approprie les autres et les choses (MA femme, MES gosses, MA maison - ça me choque par exemple) plus on a de mal à les partager, moins on est libre, et plus on balance des "il faut" et des "c'est comme ça que c'est la vérité/la bonne façon d'agir" aux autres.

L'acceptation de la différence?

#
Profil

zina

le mercredi 07 septembre 2011 à 16h36

-

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

possibleS

le mercredi 07 septembre 2011 à 16h45

Bonjour à tous,

Est-ce problématique si nous ne faisions de nos expériences intimes une position morale...voir sociales ou sociologique ( ou la ca sens le bac +8 hein ;-)
Autrement dit avoir un lieu pour échnagrer avec d'autres oui, me transformer en entrepreneur de morale, ca me dit pas trop. Se faire reconnaitre, les médias tout ca ca
vous en pensez quoi vous ,, On a besoin de reconnaissance pour oser vivre ce qu'on vit ( je me pose vraiment la question...)

#

Popol (invité)

le mercredi 07 septembre 2011 à 18h03

Rien compris.... :-(

#

(compte clôturé)

le mercredi 07 septembre 2011 à 18h08

lam

Eulren le caractére sexiste de tes propos me laisse croire que tu penses que les hommes auraient le monopole de l'envie sexuelle ? Warf warf warf :-D

c'est en effet un lieu commun tellement éculé qu'en principe la taquinerie est bien téléphonée.

Et par ailleurs je rajoute qu'à mon avis plus on s'approprie les autres et les choses (MA femme, MES gosses, MA maison - ça me choque par exemple) plus on a de mal à les partager, moins on est libre, et plus on balance des "il faut" et des "c'est comme ça que c'est la vérité/la bonne façon d'agir" aux autres.

L'acceptation de la différence ?

on dit quoi? la femme qui partage le lit que je dors dedans après être passés devant maire et curé? les enfants nés de la femme qui partage le lit que je dors dedans après être passés devant maire et curé? Ça ne risque pas de faire un peu long? Quant à la voiture que je roule dedans que j'ai payé avec les sous que j'ai gagné en travaillant sur le lieu de travail que j'y travaille, c'est choquant pourquoi de dire MA voiture?
Quand je dis "mon chef, mon voisin" ça marque l'appartenance? Mon hôpital, ça veut dire que je l'ai acheté forcément? Mon Dieu, ça veut dire que j'en deviens propriétaire? (ou du moins que j'essaye?).

D'autre part, je ne comprends pas la notion de partager ma femme et mes enfants sachant que je ne suis pas cannibale, tu peux expliquer?
Également, le rapport entre dire "MA femme" et dire "Il faut et c'est comme ça" ne me semble pas non plus très intuitif, tu peux expliciter?
Et la fin "l'acceptation de la différence?" me laisse perplexe puisque sa position semble indiquer un lien avec ce qui précède que je ne perçois pas immédiatement, tu peux développer?

@possibleS : la liberté d'expression (quand elle est possible, ce qui n'est pas le cas partout sur ce site...) te permet d'aller aussi loin que tu veux, en fait : soit juste partager avec des gens qui ont au moins une valeur en commun avec toi, soit faire du prosélytisme.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

dragonphoenix

le mercredi 07 septembre 2011 à 18h28

Ben, c'est MON mari, mais c'est aussi MA maison. J'y amène qui je veux quand je veux, et lui aussi. Si c'était l'invasion perpétuelle, ça me gonflerait, mais dans les limites du raisonnable (càd celles qui nous permettent de garder une vie de couple), ça me parait normal d'être libre de faire ce qu'on veut chez soi, autant l'un que l'autre.

Et pour ce qui est de MON lit, il est évident que si MON mari est là, c'est lui qui y dort, puisque c'est aussi SON lit, et avec moi, puisque je reste cependant SA femme.

Mais si il n'est pas là... un plumard, c'est un plumard...

Après, effectivement, chacun sa vision des choses.
Par ex., ce que nous faisons chacun de son côté reste du domaine de l'information (je suis avec untel, et on a tel type de relation), pas de détails, parce que ce que je vis avec quelqu'un d'autre que mon mari ne regarde que moi, et le "quelqu'un d'autre" en question...

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 07 septembre 2011 à 20h00

lam

+1, tout pareil...

Par ailleurs, il me semble qu'il serait intéressant de mener à un moment une réflexion sur l'architecture, l'aménagement intérieur et l'urbanisation, tout cela étant très très fortement organisé en fonction des impératifs du couple monogame classique... et très mal foutu et inconfortable pour tous les autres styles de vie...

#

Popol (invité)

le mercredi 07 septembre 2011 à 20h08

Tu peux donner des exemples?

#

(compte clôturé)

le jeudi 08 septembre 2011 à 00h35

Popol
Tu peux donner des exemples ?

+1
et aussi des exemples de proposition d'amélioration? Je conceptualise mal.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 08 septembre 2011 à 02h17

Fourier, puis Le Corbusier, ont essayé de penser des bâtiments et lieux de vie dont la forme pousserait à la communauté.

Une expression que j'aime bien, c'est "essayez d'imaginer le communisme avec chacun sa chambre".

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion