Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Draguer sans se faire râtisser, ou De la quadrature du cercle...

#

(compte clôturé)

le vendredi 29 avril 2011 à 11h18

Question aux Lutins: comment réagiraient-ils si une femme les abordait dans la rue en leur proposant un verre, ou juste pour leur dire "je vous trouve séduisant"? Parce que le seul problème de la drague, en fait, c'est qu'il va très majoritairement dans un seul sens: homme chasseur, femme chassée, et là, oui, cela devient gênant en perpétuant des schémas inégalitaires. J'ai tenté l'expérience un jour, et le garçon m'avait répondu "mais s'il n'y a pas la conquête, la crainte d'échouer, le plaisir de réussir, où est le plaisir?" Comme quoi le cerveau reptilien du chasseur de mammouth a peu évolué. (pour la petite histoire, on a quand même vécu une jolie relation)

#
Profil

oO0

le vendredi 29 avril 2011 à 11h39

Plutôt que la chasse, je verrais plutôt la métaphore de la danse. Bref, je dirais que je lui laisserais mener la danse.

Plutôt confiant sur ma capacité à rester libre de mes choix, de mes sentiments, je pense que je m'offrirais le plaisir de ne pas tenir davantage une position d'écoute que de parole. Reste que plus que probablement, je n'aurais pas le temps de prendre un verre, en tous cas pas tout de suite. Trouver un lieu et un moment qui convienne à chacun ? Pour le reste, j'éviterais de considérer que c'est acquis : entre vouloir faire connaissance et faire connaissance au sens biblique du terme, même si l'envie est là, elle peut vite ne plus l'être.

Plusieurs fois, il m'est arrivé de ne pas faire le pas alors que celui-ci me semblait facile, très facile. J'avais envie de laisser à la personne le plaisir de découvrir l'envie de faire le premier pas, de ne plus attendre une proposition qui convienne à soi, mais de la faire soi. Reste que, pour ce qui est de suivre ce genre de pas, souvent hésitant, j'ai le vif sentiment qu'il me manque quelque chose du style manque d'écoute ou plutôt une difficulté à donner le sentiment d'être écouté, de pouvoir être écouté. Je pense que je manque d'attention et d'intuition quant aux émotions que procurent ce genre de situation.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 29 avril 2011 à 11h52

> Françoise
Comment réagirait un homme ?
Ca dépend de comment elle aborde.
C'est une question de première impression. Moi, c'est pas le côté "séductrice" qui me ferait flipper. C'est plus le côté caractère trop carré de celle qui ose passer outre les conventions sociales. Je m'imaginerais du coup la personne avec des façons de faire dans ses relations qui seraient aussi "bousculantes".

Oh, c'est aussi ce que j'aime chez une femme ! C'est paradoxal, je sais. Mais disons que ce qui me ferait flipper, c'est le frontal, ce qui me ferait craquer, c'est un panaché de frontal et de délicatesse.

#
Profil

Clown_Triste

le vendredi 29 avril 2011 à 14h12

Francoise
Question aux Lutins : comment réagiraient-ils si une femme les abordait dans la rue en leur proposant un verre, ou juste pour leur dire "je vous trouve séduisant" ?

Françoise, comme tu le sais, cela m'arrive tous les jours. J'ai donc en permanence sur moi un petit stock de photos "sourire Colgate" pré-dédicacées auxquelles j'ajoute parfois mon numéro de téléphone si la donzelle est accorte...

Plus sérieusement, je crois que ma première réaction serait la surprise, car en effet une telle situation ne se produit quasiment jamais, c'est contre les schémas attendus. Je chercherais sans doute d'abord à analyser plus précisément la situation en fonction du contexte : s'agit-il d'un pari entre copines, d'une astuce pour me demander ensuite une petite pièce, d'une caméra cachée, d'un embrasement passager des synapses de la femme en question sous l'effet de substances étranges ? (J'ai eu un jour, sur le trajet d'une rencontre de polyamoureux d'ailleurs, une petite discussion sympathique dans le métro parisien avec une femme qui m'avait plus ou moins involontairement enlacé dans la cohue... et qui avait visiblement bien bu).

Comme Siestacorta, je serais peut-être rebuté par un approche trop frontale, dénuée de toute timidité, mais si la personne me semblait sincère, je pense que je serais flatté du compliment et - en admettant qu'elle m'ait fait une bonne impression - ravi de prendre le verre proverbial, sur l'instant ou par la suite.
D'ailleurs, maintenant que j'y pense, une situation très proche s'est produite lors de mon premier voyage à New-York : alors que je sortais d'un restaurant, une femme qui semblait être une cliente m'a accosté et plus ou moins proposé un verre. J'étais un peu pris de court, pas sûr de bien interpréter la situation dans une langue étrangère et surtout j'avais un rendez-vous ensuite, donc je me suis poliment esquivé.
Une collègue new-yorkaise m'avait expliqué qu'à NYC on trouvait 2 femmes pour 1 homme et que cela incitait les demoiselles à se montrer plus entreprenantes... Soit ça, soit elle voulait simplement une photo dédicacée ;)

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 29 avril 2011 à 14h44

Oui, Clown a raison de le souligner, le sentiment de sincérité compterait beaucoup...

Et sur le reste aussi, je suis d'accord : on parle quand même d'un scénario rarissime. Tristement peu probable. Ya encore du boulot à faire pour que nos moeurs soient moins tristounettes...

(et qu'on vienne pas me dire que c'est la réaction de recul qu'on décrit ici qui pose le problème. D'abord parce que côté mec, le râteau semble pas si décourageant, et ensuite parce qu'avant de dire "j'ai peur de faire peur", faut avoir testé un peu les résultats !)

#

(compte clôturé)

le samedi 30 avril 2011 à 15h17

Je crois qu'on ne craint plus le râteau à partir du moment où on admet "qu'on ne peut pas plaire à tout le monde"! Une fois, un homme m'a plu et je le lui ai dit. Pas de chance, il était homo, et ce n'était pas un hasard, c'est le genre d'hommes qui m'attirent... Donc, râteau! Mais asséné si gentiment ("vous êtes charmante mais je n'aime que les garçons") que ça ne m'a pas blessée du tout. On m'aurait répondu "Ca va pas, non? Tu t'es regardée, femelle?" je l'aurais sans doute mal pris. C'est la raison pour laquelle, si un lourd m'énerve, je lui réponds quand même gentiment, et en général il n'insiste pas, alors qu'une réponse agressive peut l'énerver, donc l'exciter. Les violeurs sont excités par une fille qui résiste, la testostérone est l'hormone du désir, mais aussi de la violence...

#

(compte clôturé)

le vendredi 06 mai 2011 à 19h29

www.rue89.com/rue69/2011/05/05/le-date-a-lamericai...

Hé ben dites donc, ça fait pas envie...

#
Profil

Polypoli

le vendredi 06 mai 2011 à 22h34

J'étais venu à une soirée étudiante avec ma partenaire de l'époque
(c'était hier,il y a 25ans.....)
J'ai adoré qu'elle m'invite à danser en sachant très bien que j'étais venu avec l'autre.....
Nous sommes repartis ensemble, le sommes encore, heureux et avons 2 beaux enfants....

#
Profil

Deville

le samedi 07 mai 2011 à 01h48

Francoise
Question aux Lutins : comment réagiraient-ils si une femme les abordait dans la rue en leur proposant un verre, ou juste pour leur dire "je vous trouve séduisant" ? Parce que le seul problème de la drague, en fait, c'est qu'il va très majoritairement dans un seul sens : homme chasseur, femme chassée, et là, oui, cela devient gênant en perpétuant des schémas inégalitaires. J'ai tenté l'expérience un jour, et le garçon m'avait répondu "mais s'il n'y a pas la conquête, la crainte d'échouer, le plaisir de réussir, où est le plaisir?" Comme quoi le cerveau reptilien du chasseur de mammouth a peu évolué. (pour la petite histoire, on a quand même vécu une jolie relation)

Je ne me suis jamais fait dragué dans la rue en France. Par contre, cela m'est arrivé assez souvent au Brésil où j'ai vécu de longues années et ou les filles draguent autant si ne n'est plus que les mecs (ce qui est hallucinant pour un Français qui à grandi dans l'univers du mâle beta = torture de l'éternel râteau si bien décrit par Houellebecq).

En général, j'ai adoré l'être. Même par des filles plutôt moche ou un peu vulgaire, ou pas très intéressante. C'est flatteur. C'est beaucoup mieux que de se sentir invisible ou crapaud ou lourdaud quoique l'on puisse dire comme à Paris (d'ailleurs, je n'ai jamais compris comment l'on pouvait dire quelque chose de non-banal à une inconnue dont on ne sait par définition absolument rien, et qui a donc obligatoirement attiré notre attention exclusivement par son physique, son élégance et son langage corporel). Dans mes rêves, les filles me draguent. Pas dans la réalité Parisienne.

Personnellement, la conquête cela m'épuise. En toute chose, je n'ai jamais compris l'attrait de la difficulté. J'aime les filles faciles. J'aime les choses faciles. Dans mes rêves, tout est facile, simple et naturel. Dans mes cauchemars, tout est difficile.

Professionnellement, je sous-estime toujours de beaucoup la difficultés des choses que je souhaite obtenir, et surestime leurs valeurs. Je souffre une éternité pour les obtenir. Et quand je les obtiens finalement, le prix à payer pour les obtenir fut si haut, que j'ai ne ressent aucune joie pour ces "conquêtes auto-destructrices à la Pyhrrus". Je ressens, a peine du soulagement que l'épreuve, que la torture des sacrifices et du doute prenne fin pour un moment de répit anesthésié, épuisé, comme cherchant en vain l'air dans ces poumons douloureux en descendant du vélo les jambes tremblantes après l'arrivée au sommet. Donc passer par la même chose pour "conquérir de l'amour", non merci, je n'ai plus de force, désolé. Si j'étais un riche héritier en vacances permanente peut-être, mais la ...

J'aime la découverte, pas la conquête. J'aime l'échange, pas la manipulation. J'aime la danse, pas les échecs.

Et vous?

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Deville

le samedi 07 mai 2011 à 02h07

Francoise
Je crois qu'on ne craint plus le râteau à partir du moment où on admet "qu'on ne peut pas plaire à tout le monde" ! Une fois, un homme m'a plu et je le lui ai dit. Pas de chance, il était homo, et ce n'était pas un hasard, c'est le genre d'hommes qui m'attirent... Donc, râteau ! Mais asséné si gentiment ("vous êtes charmante mais je n'aime que les garçons") que ça ne m'a pas blessée du tout

A propos des râteaux.

Mon cerveau rationnel me dit: c'est une simple loi d'offre et demande, de distribution de probabilité. Se prendre le râteau, c'est avoir tenté sa chance (non-nulle même si très basse) de rencontrer un bel amour. C'est comme si la loterie était gratuite. Donc mon cerveau rationnel me dit: la meilleur politique, la seule rationnelle, c'est de draguer TOUTES les femmes qui t'attirent.

Hélas mon coeur irrationnel et par trop vulnérable me répond ces phrases de Koltès: la vraie seule cruauté de cette heure du crépuscule où nous nous tenons tous les deux n'est pas qu'un homme en blesse un autre, ou le mutile, ou lui arrache les membres et la tête, ou même le fasse pleurer; la vraie, la terrible cruauté est celle de l'homme ou de l'animal qui rend l'homme ou l'animal inachevé, qui l'interrompt comme des point de suspension au milieu d'un phrase, qui se détourne de lui après l'avoir regardé, qui fait de l'animal ou de l'homme, une erreur du regard, une erreur de jugement, une erreur, comme une lettre qu'on a commencée et qu'on froisse brutalement juste après avoir écrit la date.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 08 mai 2011 à 19h43

Ca ne m'est jamais arrivé de draguer un homme dans la rue, parce que je ne "flashe" pas comme ça directement sur le physique ou l'attitude des gens (et même si ça arrivait, ma personnalité fait que j'attends d'en savoir un peu plus sur la personne, j'ai besoin de ça avant d'avoir "des sentiments").

Par contre, faire une déclaration/des avances à un ami voire une simple connaissance qui me plaît...ça m'est très souvent arrivé, et j'ai pris beaucoup de râteaux ! Mais c'est comme ça !

Surtout, j'ai évité d'être lourde et d'insister excessivement comme le font un certain nombre de types que je croise dans la rue...être abordée dans la rue ne me dérange pas ; qu'on insiste alors que j'ai dit non, ça ça m'énerve.

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 21 mars 2016 à 20h16

Janis
Bon, je ne trouve aucun fil qui soit vraiment dédié à ce problème très épineux abordé dans le fil de LuLutine (mais si c'est que j'ai mal cherché je fais confiance à des gens plus doués que moi pour faire remonter les fils du fin fond des abysses où je les ai loupés.)

Alors pour résumer :
- draguer, oui, mais comment ?
- c'est quoi exactement draguer ?
- et puis d'abord, est-ce que c'est vraiment nécessaire de draguer ? Pourquoi draguer ?
- est-ce que c'est plus compliqué de poly-draguer ? moins compliqué ? Indifférent ?
- est-ce que tout est question d'occasion et de feeling, ou bien y aurait-il vraiment là-dedans une histoire de "technique" ?
- et c'est quoi, un râteau ? ça veut dire quoi ? Sur moi qui le prends, sur moi qui le donne ?
- s'abstenir pour éviter le râteau ? Prendre le risque et ne pas avoir de regrets ?

Merci à toi Janis d'avoir inauguré ce fil de discussion il y a quelques temps déjà (en avril 2011), tes questions restent toujours d'actualité !

#
Profil

Dolcevita

le mardi 22 mars 2016 à 21h50

Bonjour à tous,

Pour moi draguer, c'est dire à une personne qui me plaît ce que je ressens pour elle et lui faire des propositions. Avec le sourire, avec légèreté. Et me présenter cash, style ; "J'ai 64 ans, je suis non exclusive et vis le quotidien avec ma soeur..." C'est être moi même et assumer mes désirs. Les personnes qui m'attirent sont toujours si adorables que je ne prends que des rateaux "gentils"... et "oui", c'est "oui", et "non" c'est "non". C'est dans les cafés débats que je rencontre ces personnes (où sinon ?). Je ne maîtrise pas suffisamment l'anglais pour aller sur Okcupid ! Et puis, j'aime les contacts directs. Enfin j'aime prendre des risques et j'en assume les conséquences. Pour moi c'est un super défi cette façon de "draguer", je préfère dire d'aborder les personnes qui me font craquer et le résultat est positif... Bon, je complèterai ce post en fonction de vos réactions... Bisous à tous

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion