Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Faut-il accepter le polyamour même si on sait qu'il en préfère une autre?

#
Profil

kali

le dimanche 03 avril 2011 à 16h39

Bonjour,

Je réapparais après un mois d'absence et je tiens à remercier avant tout pour les derniers messages envoyés.
J'écris à nouveau sur ce site car je ne m'ensors pas dans ma situation. Mon collègue (et je dois dire à regret 'ex') "est" avec la fille qu'il a préférée à moi. Pour rappel, je lui avais demandé de choisir entre nous deux et il l'avait choisie. Il l'avait aussi quittée après m'avoir dit qu'il la préférais mais il est retourné avec.
Depuis un mois, je ne parle plus avec lui ainsi qu'à cette collègue. Ils ont envie de savoir ma situation, si j'ai retrouvé qqn d'autre, du coup, ils envoient des collègues-espions pour connaître ma situation sentimentale. C'est vraiment embarrassant.

Cette collègue avec qui il est maintenant qui m'avait insultée au téléphone quand je lui avais téléphoné pour dire que cette homme l'avait choisie, joue maintenant les gentilles (car elle sait qu'elle a mal agi à mon égard) et dit qu'en fait "ils ne me veulent aucun mal". Je trouve ça facile de dire ça alors que quand j'étais encore avec lui, elle a vraiment été odieuse avec moi. Maintenant qu'elle l'a eu, elle se rend compte qu'elle a mal agi et joue les sympas.

Je sais que mon collègue est triste du fait qu'on ne se parle plus cependant il ne me téléphone pas, ne me parle pas (en même temps dès qu'il est là, je fuie). Cependant, je n'ai pas envie de lui parler si c'est pour m'entendre dire "j'aimerais qu'on reste amis". En même temps, je ne sais pas si c'est ça qu'il voudra me dire, je suppose que "oui" vu qu'il m'avait dit qu'il avait plus de ressenti pour elle.
Je trouve ça injuste car j'avais accepté la présence de cette collègue à ses côtés mais pas elle et c'est finalement elle qu'il a quand même choisi.

Vous m'aviez tous dit d'aller voir ailleurs, de m'occuper de moi-même mais pas facile à faire quand je les vois 5 jours sur 7. Aujourd'hui, j'ai demandé à un ami s'il fallait que je bouge ma position (à savoir: ne pas lui parler) il m'a dit que non car ça me ferait encore plus de mal s'il me disait qu'une relation n'était plus possible avec lui. En même temps, est-ce que c'est ce qu'il me dira? Est-ce que je peux espérer qqch de cette relation ?

Je m'excuse d'avance si ce message paraît similaire aux autres ou quoi que ce soit, c'est le message d'une personne malheureusement encore amoureuse.

Bonne soirée

#

(compte clôturé)

le dimanche 03 avril 2011 à 17h40

C est a toi de voir tout ca pas a nous!
C est toi qui doit ressentir tes envies tes desirs.
Un week end de reflexion a du te faire du bien .
Tout ce qu on pourra te dire ici ne sera pas forcement adapté a ton cas donc
vas y au feeling.
En priorité pense a toi ton ressenti face a eux
La reponse tu l as en toi ,suffit juste qu elle se decide a sortir.

#

(compte clôturé)

le dimanche 03 avril 2011 à 18h08

Salut!

Oui en effet, tu n'as guère bougé... C'est à toi de prendre tes décisions: tu souffres de toute façon, alors je te souhaite de prendre la décision qui te fera le moins de mal.

Mais permets-moi de te dire que tu leur donnes plus d'importance qu'à toi-même; et aussi que quand on pose une question ou qu'on donne une alternative, il faut assurer ses arrières pour être sûr d'encaisser les réponses.

Si tu lui as donné le choix tout en espérant qu'il te choisisse, tu t'es mise toute seule dans un guêpier.

La prochaine fois que tu verras venir une telle situation, j'espère pour toi que tu te souviendras de ne pas y sauter les pieds joints.

Bonne chance

#
Profil

LuLutine

le mercredi 06 avril 2011 à 17h19

Wazaaa
Mais permets-moi de te dire que tu leur donnes plus d'importance qu'à toi-même

C'est pas faux...à méditer peut-être ?

#
Profil

kali

le jeudi 14 avril 2011 à 10h21

Bonjour,

vous avez raison, je dois penser maintenant à moi-même. Après ne plus lui avoir parlé pendant un mois et demi, j'ai finalement décidé de le recontacter pour discuter. Je voulais savoir si je lui avais manqué et s'il accepterait une amitié sexuée car je ne pense pas que la possessivité soit qqch de bon dans une relation. Il m'a dit qu'en un mois et demi, il avait évolué avec ma collègue et qu'il se sentait bien avec elle même s'il savait qu'elle était possessive, que s'il acceptait cette amitié sexuée, il lui ferait de la peine. Donc, là je pense que les carottes sont bien cuites!
Il m'a également dit qu'il n'acceptait pas ce qu'elle m'avait fait (pour rappel : méchants regards au lieu de travail, refus de ma proposition de manger à trois, insultes au téléphone alors que je suis restée correcte avec elle par empathie) mais qu'il avait plus de ressenti pour elle. Pour la première fois à 37 ans, il veut essayer une relation exclusive et je dois l'accepter. Il m'a également remercié pour ma "rectitude morale" vis-à-vis d'elle, je vais loin avec ça!
Il m'a proposé une amitié asexuée ce que j'ai refusé car comme vous le dites je dois penser à moi-même et ça me ferait trop de mal je pense.
Fin de l'histoire et un nouveau départ est obligé. Dur, dur...
Merci à toutes pour m'avoir lue et conseillée.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 15 avril 2011 à 16h45

kali
Merci à toutes pour m'avoir lue et conseillée.

De rien !

#
Profil

Deville

le vendredi 15 avril 2011 à 20h14

kali
Pour la première fois à 37 ans, il veut essayer une relation exclusive et je dois l'accepter.
Fin de l'histoire et un nouveau départ est obligé. Dur, dur...

Cela me parait très bien de l'accepter, d'arrêter de te prendre la tête avec cette histoire et d'aller de l'avant pour rencontrer ton futur. Ceci dit, rien ne garantit qu'il tiendra longtemps avec sa geôlière, et donc tout n'est peut-être pas fini en fin compte qui sait? :) ... même si une foi que l'on a refermé son coeur passionnel après avoir été rejeté, il est souvent impossible de le réouvrir.

Quant au nouveau départ, a moins que l'on soit devenu très vieux et moche, ce qui de fait réduit terriblement notre capacité à séduire ceux qui nous séduisent, un nouveau départ est chaque foi une opportunité de bonheur différent que celui que nous à procuré la relation qui s'achève et souvent bien plus intense et/ou satisfaisant.

Donc courage, ce n'est pas si dur que cela. Il me semble qu'a part pour les rares personnes bénies qui possèdent simultanément la plupart des qualités les plus largement recherchées sur le marché de la séduction (une situation d'ailleurs toujours très éphémère, demande a ton amie la Rose), l'écrasante majorité des personnes avec lesquelles nous souhaiterions commencer, approfondir ou prolonger une relation amoureuse vont nous rejeter (non? ce n'est pas votre expérience? c'est moi qui suit un repoussoir/loser alors?). Il faut se résigner à cette loi des nombres et savoir que, pour si cruelle qu'elle nous paraissent lorsqu'elle nous sert d'interminables suites de râteaux dont on se passerait volontiers, elle ne nous condamne pas pour autant à rester seul. Il faut juste être patient pour les traversées du désert, n'hésitant a donner leur chance à des personnes qui à priori n'apparaissent pas particulièrement séduisantes ... a première vue.

J'ai pour ma part toujours été surpris par la relative facilité avec laquelle ma/mes relations amoureuses à un moment donné étaient plus exaltantes, riches, profondes, durables, libres, ou pleines que les plus anciennes, et ce malgré la proportion écrasante de rejets ou déceptions que j'ai/je subi dans mes tentatives. C'est un des avantages du polyamour. Il n'y moins de dur nouveaux départs, puisqu'il n'y jamais de mise à la retraite anticipée, de congé parental du coeur etc.

kali
Il m'a proposé une amitié asexuée ce que j'ai refusé car comme vous le dites je dois penser à moi-même et ça me ferait trop de mal je pense.

Pourquoi être ami avec quelqu'un que tu désires sexuellement, et qui ne peut pas pour l'instant satisfaire ce désir te ferais mal? N'est-ce pas peut-être parce que tu interprètes le fait qu'il en préfères en ce moment une autre comme un dévalorisation de ta personne? Ne t'as-t-il pas aussi dis que il avait des discussions plus enrichissante avec toi qu'avec sa maîtresse exclusive (dans tout les sens du terme)?

L'attraction sexuelle est souvent à base chimique (compatibilité phéromonale), peu analysable rationnellement, et n'a hélas pas grand chose à voir avec les affinités de personnalité (même si bien-sur quand les deux sont au rendez-vous simultanément, elles se renforcent alors l'une l'autre dans une réaction en chaîne magique que beaucoup appellent l'amour).

J'ai pour ma part toujours tenté et presque toujours réussi à recycler mes amours en amitiés. Car si le l'aimait, il ne s'agissait pas que de sexe, et donc si le sexe devient impossible pour X raisons, pourquoi ne pas continuer à profiter de l'amitié?

A tes prochains amours :).

#
Profil

kali

le lundi 18 avril 2011 à 10h14

Bonjour,

Merci pour tes remarques Deville. Aujourd'hui, il m'a à nouveau proposé son amitié asexuée et j'ai à nouveau refusé car si je l'accepte, j'aurai envie de lui et me prendrai des refus. Je lui ai dit que je devais penser à moi, me protéger. Si j'accepte cette amitié, ce serait uniquement pour essayer de le récupérer, en même temps, si je refuse, je sais qu'il se distanciera encore plus de moi et s'attachera encore plus à cette fille. N'ai-je pas suffisamment perdu de temps ? Alors, je ne sais pas ce que je dois faire.
Quand tu dis :
" rien ne garantit qu'il tiendra longtemps avec sa geôlière, et donc tout n'est peut-être pas fini en fin compte qui sait ? :) ..." Je l'espère, il paraît que l'espoir fait vivre, en même temps j'ai l'impression qu'il est bien attaché à elle.
Il m'a dit que tout le temps qu'on était ensemble, il ne m'avait promis aucun engagement, ce qui est vrai mais j'espérais qu'avec le temps ça vienne et maintenant qu'il s'engage avec une autre, ça me rend triste.
Voilà où j'en suis pour aujourd'hui.
Au vu de la situation, qu'en pensez-vous: amitié ou pas?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 18 avril 2011 à 11h36

Kali
Au vu de la situation, qu'en pensez-vous : amitié ou pas

Pas. Tu es amoureuse, il ne l'est pas, tu n'as pas encore fait le deuil de ça, et les déclarations que tu rapportes n'ouvrent sur aucun revirement vers toi. De toute façon, même s'il voulait du polyamour, tu décris tes attentes comme espoir d'être la préférée. Donc dans l'amitié comme dans un polyamour où tu serais à l'inverse de tes attentes une amante de second plan, tu ressentirais tout le temps la peine.
Bon, même si c'est de l'amour triste, c'est de l'amour, au moins ça occupe de ressentir quelque chose, si ça trouve, tu pourras t'en contenter, préfèrer ressentir un amour frustré vif qu'un amour déçu de loin. On peut préférer un ressenti négatif mais fort à un changement incertain, ça arrive à tout le monde.

Ton homme pourrait changer d'idée, je le connais pas,, hein, "on a vu souvent rejaillir le feu d'un ancien volcan"...
Soit tu attends deux trois siècles (je sais pas, peut-être qu'il trouve les gens en attente désirables... toi oui ?), soi tu essaies de creuser le flanc du volcan mort vers là où ça chauffe, et t'auras que toi à accuser si tu ressors brûlée au 3ème degré.

Bref, t'as le choix entre
- attendre et espérer : la posture de l'amitié est pour ça tout à fait propice (et plein de gens préfèrent fantasmer une vie sentimentale que la concrétiser, hein, la patience c'est vécu comme une preuve d'amour dans ces cas là, même si elle mène à rien, ou à rien d'aussi bien que prévu : au moins ils ont une vision "positive" de l'attentisme).
- passer à autre chose.

Si tu pense que ressentir un espoir et attendre un signe des cieux c'est meilleur pour toi qu'y renoncer et qu'essayer de regarder ailleurs, alors amitié, bien sûr : ça vaut le coup quand on ne sait pas se trouver autre chose à faire. Si ça se trouve, c'est ton cas.
Si ça ne l'est pas, par contre... Ben pas amitié, je crois...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 18 avril 2011 à 12h53

+1 Siesta :)

#
Profil

Deville

le lundi 18 avril 2011 à 16h06

kali
en même temps j'ai l'impression qu'il est bien attaché à elle.

Il m'a dit que tout le temps qu'on était ensemble, il ne m'avait promis aucun engagement, ce qui est vrai mais j'espérais qu'avec le temps ça vienne et maintenant qu'il s'engage avec une autre, ça me rend triste.

Voilà où j'en suis pour aujourd'hui.

Au vu de la situation, qu'en pensez-vous : amitié ou pas ?

Amitié mais ... sans se voir pendant le temps nécessaire pour ton coeur faire un croix sur l'attente qu'il va finalement "s'engager avec toi" car au vu de ce que tu décris, c'est très peu probable a court/moyen terme. Attends peut-être même de flirter avec quelqu'un d'autre avant de revoir régulièrement ton ex en ami.

C'est une erreur fréquente d'espérer qu'avec la temps, "comme par miracle" l'autre qui ne promet aucun engagement soudain vienne à s'engager. Beaucoup de mes exs se sont brûlés les ailes (et m'ont épuisées par leurs frustrations) avec de tels espoirs contraires à tout mon discours.

De part mon expérience: plus tu créeras d'attente d'engagement dans ta tête, moins tu en obtiendras de tes amoureux. Ce genre de choses débarquent souvent que lorsqu'on y a renoncé pour apprendre a profiter de la vie "sans engagement" au jour le jour. C'est toute l'ironie zen de la vie.

Bonne chance.

#
Profil

LuLutine

le lundi 18 avril 2011 à 16h21

Deville
Ce genre de choses débarquent souvent que lorsqu'on y a renoncé pour apprendre a profiter de la vie "sans engagement" au jour le jour.

Pas faux.
(Ce qui ne veut pas dire qu'il faut continuer à l'espérer...c'est comme ça "souvent", mais pas "tout le temps" ! Je pense comme Deville qu'il faut en faire le deuil et rester simplement ouverte à ce que la vie te réserve.)

#
Profil

kali

le mercredi 11 mai 2011 à 20h07

Bonsoir,

Je n'arrive pas à faire mon deuil et vous explique la raison.
Mon collègue et ex me dit que je l'ai abandonné, qu'il voudrait une amitié sans sexe avec moi, qu'il est extrêmement triste de la situation, à savoir je refuse toujours son amitié car sans sexe elle me ferait souffrir car je l'aime et voudrais vivre avec. Il le comprend cependant il n'arrête pas d'essayer de vouloir rétablir le contact avec moi et je lui répète avec force que c'est lui qui a premièrement fait le choix de m'abandonner et d'être avec cette autre collègue, que c'est lui qui a accepté qu'elle nous sépare.
Il me dit qu'il est ami avec elle et pas amoureux d'elle comme il n'est pas amoureux de moi mais qu'il a envie d'essayer une relation monogame pour une fois avec elle. En fait, il voudrait la même relation qu'on avait entre nous avant mais sans le sexe mais j'ai du mal à accepter qu'il m'ait abandonnée sur le plan sexuel alors que moi, je ne l'ai pas oublié (je suis têtue :)), beaucoup d'endroits me font encore penser à nous deux. Je crois que je n'arrive pas à faire mon deuil de notre histoire pour passer à une autre histoire car il est sans cesse là, à vouloir rétablir un contact avec moi. Je ne sais plus quoi lui dire.

#
Profil

Deville

le mercredi 11 mai 2011 à 20h34

kali
En fait, il voudrait la même relation qu'on avait entre nous avant mais sans le sexe mais j'ai du mal à accepter qu'il m'ait abandonnée sur le plan sexuel alors que moi, je ne l'ai pas oublié (je suis têtue :)), beaucoup d'endroits me font encore penser à nous deux.

J'avoue avoir du mal a comprendre pourquoi c'est si dur pour toi de le voir platoniquement? Le voir t'excite tant physiquement que c'est complètement incontrôlable et frustrant? J'avoue que je suis impressionné par le pouvoir du sex-appeal du gars :).

kali
Je crois que je n'arrive pas à faire mon deuil de notre histoire pour passer à une autre histoire car il est sans cesse là, à vouloir rétablir un contact avec moi. Je ne sais plus quoi lui dire.

Un poly n'a pas a faire le deuil d'une histoire pour passer à une autre. Cette nécessité c'est un truc des serial monos.

Il me semble que tu as deux possibilités:
a) Ou tu acceptes de le voir platoniquement, pour le re-séduire; s'il t'appelles tout le temps, je pense qu'il y a des chances que son abstinence avec toi finisse par craquer et un jour il finira par avoir envie de t'embrasser, te toucher de nouveau, et pan! le tour est joué :)

b) Tu lui demandes une période de distance absolue pour te donner le temps et l'espace de faire ton deuil de votre amour, pour pouvoir par la suite, après le temps qu'il faudra pour que l'énergie sexuelle et passionnelle soit retombée en toi, le revoir comme ami platonique.

#
Profil

tentacara

le jeudi 12 mai 2011 à 09h27

Kali aime cet homme, apparemment. Elle n'a pas le choix de l'aimer ou non. En revanche, choisir de ne pas avoir avec lui une relation qui ne lui convient pas compte tenu des circonstances est son droit le plus strict. L'homme en question a choisi de mettre fin à la relation sentimentale poly qu'il avait développée avec Kali (malgré les réticences de celle-ci au début et qu'elle a fini par accepter par amour) pour se lancer dans une relation mono avec celle qui faisait pression dans ce sens.
Je conçois aisément que Kali se sente abusée dans cette situation et qu'elle ne conçoive pas d'avoir une relation d'amitié avec lui juste parce qu'il le demande. Ces relations ne sont pas interchangeables. On ne devient pas l'ami de quelqu'un faute de mieux. Certaines relations autorisent ce genre d'évolution, d'autres non. Cela dépend très largement du contexte et des personnes concernées et cela reste un choix que l'on doit faire librement.

#

(compte clôturé)

le jeudi 12 mai 2011 à 20h11

C'est vraiment une situation pas simple que tu vis, Kali.
Je compatis.
Je crois qu'il y a dans les messages de Deville un truc très intéressant qui pourrait t'être utile : la nécessité de prendre un peu de distance. Je veux dire de distance spatiale et physique. Ne plus le voir le temps du deuil.
Je sais que c'est très dur, parfois quand c'est en contexte pro ça pose des questions de logistique très compliquées, mais ça me semble une piste à creuser.
D'abord parce que, étant sans le voir pendant un moment assez long, tu vas pouvoir te recentrer sur toi, sur ce que tu veux, sur ce qui te convient - et éventuellement admettre que tu peux vivre sans cet homme, sans cet amour, et pourquoi pas en rencontrer d'autres, dans le meilleur des cas...
Lui de son côté aura ainsi le loisir de ranger un peu sa tête, parce que ça m'a pas l'air très clair pour lui non plus...
Ensuite parce que si tu décides finalement de tenter l'option amicale, il faut vraiment que la question du désir ne soit plus une source de souffrance pour toi. Et pour que ça s'apaise, il n'y a pas vraiment d'autre solution que l'éloignement temporaire.
Se forcer à "être ami" avec quelqu'un qu'on a "dans la peau" c'est du masochisme. L'amitié amoureuse, ambiguë, c'est délicieux, mais quand chacun est au clair avec les limites de la relation, et quand le désir est juste une sensation excitante et rien de plus. Là ce n'est pas ton cas, visiblement, et tu souffres. Donc je crois (et ça 'engage que moi) que tu as raison de suivre l'intuition qui te dit de refuser cette amitié pour le moment. Mais pour que quelque chose soit possible plus tard, éloigne-toi peut-être un peu de lui.
Parce que certes, comme dit Deville, on n'a pas besoin de faire le deuil d'une relation pour passer à une autre ; mais on doit parfois faire le deuil d'une certaine expression de la relation avec quelqu'un pour que quelque chose survive avec cette même personne sans que ça soit une douleur permanente.

#
Profil

kali

le vendredi 13 mai 2011 à 12h28

Merci pour vos réponses. Je suis d'accord avec tout ce que vous avez dit. Je suis certaine comme vous que la distance me ferait du bien et j'aspire à cela. Le problème est qu'il est mon collègue, que je le vois donc très régulièrement et je ne peux pas quitter mon travail avant février de l'année prochaine: je suis liée à un contrat et en cas de rupture de celui-ci, je dois rembourser l'ensemble des primes qui m'ont été octroyées ce qui, financièrement, me sera très difficile.
Je lui ai dit mon souhait de quitter mon travail et le pays (je suis en Asie), la seule chose qu'il m'a répondu c'est que ce n'était pas très malin de quitter un pays pour un mec et que de plus, cela montrait que je n'étais pas très indépendante dans une relation et qu'il trouvait ça dommage.
Enfin, de manière plus générale, je voulais réagir face au polyamour et ne pas lancer la pierre à ceux qui acceptent celui-ci mais j’aimerais développer mon point de vue de monogame.
- Accepter le polyamour pour un(e) monogame, c’est prendre un risque, le risque que la personne qu’on aime parte avec une autre et finisse par vous lâcher. C'est aussi espérer pour le/la monogame que son partenaire finisse par rompre avec son autre relation.
- Ne pas l’accepter, c’est le perdre et rompre avec cette personne, renoncer à cette relation.
En fait, je trouve que le polyamoureux est égoïste quand il est avec qqn de monogame car la personne monogame et amoureuse n’a pas d’autre choix que de l’accepter ou de partir. Quand elle l'accepte, elle est dans l’attente d'un couple exclusif et cela peut être insupportable pour un(e) monogame. Ca montre aussi sa faiblesse et son besoin de cette relation. Qqn de faible et de dépendant est-il attirant ? Selon moi, ça ne l'est pas et c'est la raison pour laquelle ce sera souvent la personne monogame qui sera quittée et pas l'inverse.
Et, autre question : naît-on polyamoureux, monogame ? Je pense que certaines personnes monogames deviennent polyamoureuses et inversement. Dans le cas d’une personne polyamoureuse, est-ce qu’elle choisit cette option parce qu’elle n’a pas encore trouvé la personne qui fera chavirer son cœur ? Et une fois trouvée ou espérant un projet avec une seule personne, elle deviendra monogame comme c'est le cas de mon ex ?
Merci pour vos réponses.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

tentacara

le vendredi 13 mai 2011 à 12h58

Je ne crois pas que ça fonctionne comme ça.
J'ai rencontré "la bonne personne" il y a 3 ans. J'ai su tout de suite que je voulais construire ma vie avec lui et avoir des enfants. Nous partagions la même vision de l'amour et ne voulions pas d'une relation exclusive, sans vraiment savoir où ça nous mènerait. J'ai rencontré mon autre amoureux 1 an et demi plus tard. Et là, c'était une autre "bonne personne" qui m'inspirait le même genre de désirs et d'aspirations. Du fait que ma première relation ait été basée sur le principe d'essayer d'intégrer les autres amours qui entreraient dans nos vies respectives, je n'ai pas été obligée de choisir entre ces deux hommes. Aujourd'hui, nous pouvons construire notre avenir à trois, voire à quatre, puisque entre temps mon second amoureux s'est lié à une autre femme.
Les polyamoureux ne sont ni plus ni moins égoïstes que les mono, ils cherchent à vivre leur vie, à se construire dans les conditions qui leur correspondent. Lorsqu'un mono et un poly sont ensemble, ces besoins sont conflictuels, chacun doit trouver un terrain de compromis et la marge de manoeuvre est étroite. Certains y parviennent parce que leur amour est fort et leur volonté d'être ensemble aide à surmonter peurs et frustrations, mais il est injuste de considérer un poly comme égoïste du seul fait qu'il refuse de renoncer purement et simplement à son fonctionnement affectif pour apaiser les peurs de son conjoint mono.
En revanche, les poly sont souvent très attachés à leurs principes et rares sont ceux qui comme ton ancien amoureux vont quitter quelqu'un qu'ils aiment pour revenir à une situation mono.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 13 mai 2011 à 22h46

tentacara
il est injuste de considérer un poly comme égoïste du seul fait qu'il refuse de renoncer purement et simplement à son fonctionnement affectif

Ben oui, je suis d'accord.
Parce que sinon, le mono qui refuse aussi de renoncer à son fonctionnement affectif, on lui dit quoi ?
Qu'il est égoïste aussi ?

L'égoïsme, ce n'est pas de vivre comme cela nous convient, mais de demander aux autres qu'ils vivent comme on voudrait qu'ils le fassent... (il y a une citation qu'on a donné ici il y a peu et qui dit à peu près ça, je suis 100% d'accord avec).

tentacara
En revanche, les poly sont souvent très attachés à leurs principes et rares sont ceux qui comme ton ancien amoureux vont quitter quelqu'un qu'ils aiment pour revenir à une situation mono.

Ah oui là je plussoie aussi.

#
Profil

kali

le jeudi 16 juin 2011 à 10h38

Bonjour à tous,

Pour ceux qui connaissent un peu mon histoire, je suis véritablement reconnaissante de leurs réponses sur le forum. Je reviens poster un message après qques temps d'absence pour m'excuser si je n'ai pas répondu aux derniers messages. Etant d'accord avec ces messages, j'ai oublié d'y répondre! Sorry, sorry... Et quand je disais, à tort, que le poly était égoïste, c'est que je suis mono et je ne savais pas que mon ex était poly. Du coup, quand je l'ai appris, étant déjà amoureuse, je l'ai accepté. Maintenant, toutefois, il est redevenu mono. Je ne devais sans doute pas
lui correspondre et c'est pour ça qu'il était poly.

Je voulais aussi témoigner de la suite de mon histoire, peut-être que ça donnera matière à réflexion...
Bien que j'essaie de prendre de la distance, le fait que mon ex et sa copine, ma collègue, soient dans la même entreprise que moi ne facilite pas la tâche. J'ai décidé de prendre mon préavis et de quitter l'Asie pour ma terre natale. Cette décision, je l'ai prise à la suite d'une porte non retenue par ma collègue sur mon lieu de travail, heureusement que je suis rapide sinon, je me la prenais en plein visage! De ce fait, j'en ai parlé à mon ex qui m'a dit qu'il avait parlé à sa copine pour lui demander d'arrêter ce comportement, qu'elle avait gagné son coeur. Il m'a dit qu'il n'était en aucun cas responsable de ses actes et qu'il ne les acceptait pas mais qu'il ne pouvait rien faire.
Par ailleurs, un soir alors que mes collègues et moi buvions un verre, il m'a demandé s'il pouvait venir nous rejoindre avec sa copine. J'ai répondu que je ne pouvais pas lui interdire, nos amis sont des amis communs et je ne veux pas le couper de ses relations sociales. Je me suis donc retrouvée face à sa copine qui ne m'a pas adressé la parole de la soirée, bref un climat très électrique que je ne supporte plus.
Nos amis communs m'ont dit qu'ils ne voulaient pas choisir, en clair, ce sont nos histoires et je le comprends très bien. Ce qui me fait mal, c'est qu'ils connaissent l'histoire et qu'ils sont très heureux pour mon ex, qu'il ait trouvé qqn qu'il aime. Qu'elle ait été et est toujours odieuse avec moi, ça ne semble pas être un problème, il faut que je comprenne, qu'elle est extrêmement amoureuse de mon ex. Bref, tolérance à 100% de la jalousie, je n'ai plus qu'à l'accepter aussi. Pour ne pas prendre parti, nos amis se voient sans moi, et je suppose sans mon ex et sa copine, ce qui fait que mon ex se retrouve très souvent avec sa copine et moi, je me retrouve... seule.
Mon ex me dit qu'il ne sait pas quoi faire pour que j'aille mieux et je sens qu'il est triste que je prenne mon préavis. Je pars d'Asie avec un goût amer, l'impression que par la méchanceté, on peut tout obtenir. En amour, les personnes gentilles ne sont pas récompensées. J'ai aussi l'impression que cette fille m'a tout pris :
- mon ex
- mes amis (quand je partirai, mes amis n'auront plus à choisir et le groupe pourra se reformer sans aucune gêne).
- mon style vestimentaire (avant elle avait un tout autre style, plus sport, sachant que mon ex adorait mon style, elle a adopté le même que le mien, je me coupe les cheveux, elle aussi... mais peut-être que c'est juste de la jalousie de ma part...).
- une ambiance sereine dans mon travail
Enfin, et je termine par une question: pensez-vous que j'ai pris la bonne décision, celle de prendre mon préavis?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion