Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Votre Jalousie, vous en faîte quoi ?

Jalousie
#

(compte clôturé)

le jeudi 29 juillet 2010 à 21h43

Il y a quelques mois, je discutais avec un ami polyamoureux de la jalousie. Je lui avais demandé s'il n'était jamais jaloux. Il m'avait répondu que oui mais l'important n'était pas qu'il était Jaloux mais ce qu'il en faisait !
Malheureusement je ne lui ai pas demandé à ce moment là ce qu'il en faisait justement.

Dans mes relations monogammes ou pas, jusqu'à maintenant je n'étais pas jalouse. Mon amoureux poly actuel va avoir du mal à me croire en le lisant ;).
Vous l'aurez donc compris, je suis par moment jalouse !
Je pense que j'ai compris l'origine de cette Jalousie, mais cela ne m'empêche pas : 1- de la ressentir,
2- de ne pas savoir quoi en faire :))

Et vous, dites moi qu'en faite vous ???

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 juillet 2010 à 21h57

Déjà, ce que je viens d'en faire à l'instant : demander à être rassuré.

Ensuite, faire des efforts spécifiques à la situation en matière de compersion (contagion émotionnelle ?).

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 juillet 2010 à 22h33

Je ne sais pas si j'ai déjà été jalouse, mais avec un amoureux que je fréquente depuis 7 ans, ça m'est arrivé dans le passé de me sentir délaissée.
Parfois au profit d'une (ou plusieurs) autre(s) personne(s), mais ça pouvait être aussi au profit d'une activité, c'est pour cela que j'hésite à qualifier ce sentiment de jalousie (est-ce que je suis jalouse de sa télé ou de son ordinateur ? Ca serait étrange quand même non ?).

A chaque fois que cela s'est produit, je lui en ai parlé et je lui ai expliqué mon sentiment.
Par exemple lorsque nous vivions ensemble, je m'attendais à ce que nous passions ensemble les moments non consacrés au travail ou à des activités programmées. Par conséquent, s'il me prévenait à la dernière minute qu'il allait me laisser seule un soir ou un week-end, je le prenais plutôt mal.

Nous avons par la suite passé un accord : si l'un de nous souhaitait faire une activité sans l'autre, il devait prévenir l'autre quelques jours à l'avance (ça permet à l'autre de s'organiser des activités pour ne pas se retrouver désoeuvré). Dans le cas contraire, l'autre pouvait éventuellement refuser que le premier prenne sa soirée/journée etc.

Cela m'a semblé naturel car c'était ce que je faisais moi-même bien avant que nous ayons ce "contrat" : je réservais mes soirées, week-ends et vacances pour mon amoureux, et si je devais prévoir une activité à laquelle il ne pouvait pas ou ne voulait pas participer, je prenais soin autant que possible de le prévenir à l'avance. Dans le cas contraire, j'aurais accepté qu'il me demande de renoncer à mon activité.

Je suis bien consciente que cela ne répond probablement qu'à une partie du problème, mais j'avoue ne jamais avoir vécu la jalousie dans le sens "Il est avec une autre, qu'est-ce que je suis jalouse".
En général c'était plutôt : "Il est parti avec des amis sans me prévenir, et je me retrouve toute seule comme une idiote à ne rien faire parce que j'avais implicitement supposé que nous passerions la journée ensemble."
Je pense cependant que des solutions concrètes similaires aux nôtres peuvent être trouvées dans un cas de jalousie plus "général".

Aujourd'hui mon amoureux et moi n'habitons plus ensemble et la règle implicite n'est donc plus la même : si l'un veut voir l'autre, il l'appelle plus ou moins à l'avance pour savoir si l'autre est libre, si oui on se voit, sinon on reporte à une prochaine fois (fixée à l'avance ou non). Mais on pourrait très bien imaginer avoir cette règle implicite en habitant ensemble.

En résumé, je dirais que l'élément le plus important du problème me semble être la communication : mon amoureux et moi avons fait pas mal de "rafting" (selon l'expression chère à Françoise) mais nous avons résolu les problèmes parce que nous avons su tous les deux communiquer, discuter en échangeant honnêtement nos ressentis et sans nous juger l'un l'autre.
(Je ne dis pas qu'avant de discuter il n'y avait pas une ou deux engueulades :P , mais après deux ou trois jours, une fois l'énervement retombé, nous arrivions en général à trouver des solutions.)

Conclusion : communiquer et agir en tenant compte du ressenti de l'autre. Surtout, ne pas rester silencieux dans son coin, qu'on soit le jaloux ou bien l'autre. Il faut que les deux partenaires fassent un effort d'écoute et de dialogue, avec un maximum d'empathie, sinon je pense que ça ne peut pas marcher...

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 juillet 2010 à 23h47

Rester silencieuse dans mon coin, impossible, je suis trop entière ;) et quand quelque chose ne va pas, il le lit sur mon visage tout de suite :)
Alors oui on communique, on discute, on échange mais ça passe pas.

Il y a 3 mois j'avais lancé ce sujet :"Elle / il est déjà là... Il / elle arrive, oulala !". Et bien ça y est je me trouve dans cette situation.
Je suis sincèrement contente pour lui.
En même temps, ma jalousie surgit quand je me rends compte qu'il fait des choses avec elle dont nous avions le projet, mais qui n'avait pas pu ce faire, ou j'avais l'impression que c'était peut être trop tôt.

Oui , nous allons les réaliser plus tard ensemble.
Et là j'apprends qu'avec elle, il les réalise maintenant, peu de temps après leur rencontre.

C'est surement égoiste de ma part, j'en suis bien consciente.Mes mes tripes me disent :"Et Merde!!!".

je ressens des émotions très antagoniste, dans le sens, où je suis jalouse sur le faite mais je suis contente pour lui, que sa nouvelle relation se passe bien, et qu'il va passer de super moment.

Je n'ai pas envie de gâcher ce qu'on a avec ma Jalousie. Je me rends compte que c'est beaucoup moi qui doit y travailler mais c'est pas facile.

Enfin.... je suis fatiguée, une bonne nuit et ça mes idées seront plus claire.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 juillet 2010 à 00h18

Si t'es jalouse à propos de ce que ton amoureux fait avec son autre amoureuse pourquoi ne pas lui demander de t'en dire moins tout simplement ?
On n'est pas obligé de tout savoir surtout si ça nous rend malheureux.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 30 juillet 2010 à 00h27

Tu ne restes pas silencieuse : bon point pour toi. (+)
L'étape suivante c'est de savoir si tu es entendue et si l'autre tient compte de ce que tu lui dis. Ca, ca ne dépend pas de toi.

S'il en tient compte et que tu ne te sens toujours pas mieux, je pense qu'il faut chercher ce qui te fait vraiment mal : ce n'est pas toujours la première chose qui nous vient à l'esprit qui pose problème.

J'ai eu ce souci il y a des années avec mon amoureux, et discuter avec lui (je le remercie d'ailleurs pour son écoute et sa patience que tout le monde n'a pas forcément !) m'a permis de comprendre où se situait le vrai problème, lorsque la première discussion n'avait pas aidé à calmer les choses.

Par exemple, au tout début je pensais que c'était injuste de sa part de vouloir des activités sans moi, que comme nous étions ensemble c'était "normal" que nous fassions tout ensemble. Il faut dire aussi que nous étions exclusifs à l'époque, ce qui ne m'aidait pas à sortir de ce type de raisonnement.

J'ai découvert à l'époque deux choses :

1 - Il a le droit de ne pas m'avoir "sur le dos" en permanence (ça n'a pas été facile ni immédiat à accepter, mais je savais qu'il fallait le faire, c'était la partie "travail sur moi") ;

2 - Là où je me sens vraiment mal c'est quand moi j'ai réservé des moments pour lui, et qu'il me laisse seule ; d'où le "contrat" passé par la suite comme quoi si on habite ensemble, on doit se prévenir au plus tôt avant une indisponibilité.

Comme tu le vois le travail sur moi n'a pas été la seule solution, on a aussi passé un accord qui nous bénéficiait à tous les deux. Avec le recul je peux dire que nous avons fait tous les deux des concessions.
En fait dans mon expérience, les concessions unilatérales ne fonctionnent pas, tout comme la communication unilatérale.
Une relation, ça se construit vraiment à deux.

D'ailleurs, ça me fait repenser que si j'ai quitté quelqu'un il y a un certain nombre d'années pour aller avec cet amoureux, ce n'est pas seulement parce que j'étais exclusive à l'époque, c'était surtout parce que mon "ex" avait fui le dialogue que je souhaitais avoir avec lui (aucun problème de jalousie ou assimilé à l'époque, juste des attentes différentes chez chacun).

#
Profil

Paul-Eaglott

le vendredi 30 juillet 2010 à 00h44

Lisea, je fonctionne un peu comme toi, et en effet, comme Hyo le suggère, si je sens que le terrain est délicat et susceptible de réveiller la méchante brûlure au niveau de mes tripes, je demande à mon amoureuse de m'en dire le moins possible.
On reste d'accord pour le principe d'une liberté mutuelle, mais sans forcément tout se dire.

Par ailleurs, je sais maintenant que la jalousie, quand elle surgit, n'est qu'un "mauvais moment à passer", qu'elle disparaît en peu de temps, et que je vais assez vite recommencer à me sentir bien. Je la laisse passer, donc, sans me dire qu'il faut absolument la faire taire (et surtout pas en demandant à mon amoureuse de modifier ses plans !)

Certains épisodes passés peuvent encore me déclencher des spasmes de jalousie (il suffit que j'y repense), mais si je décide de penser à autre chose, la douleur disparaît illico. De plus, la violence du spasme s'estompe avec le temps. Et je me dis que ce sera pareil pour la gestion future des éventuels moments de jalousie actuels : il suffira de ne pas y penser, et ils finiront par s'évaporer. Le fait que la relation continue et que mon amoureuse me garde son amour et son intérêt aide énormément à la disparition progressive de ces bulles de jalousie.

Et puis en fait, quand la sensation de jalousie liée à un vieil épisode a perdu de son intensité, et que je peux y repenser sans que ça fasse trop mal, j'arrive même à "travailler" dessus, à essayer de comprendre quel aspect de l'épisode à réveillé quelle peur chez moi, et à affiner la compréhension de ce qui fait surgir une jalousie, et de ce qui peut la calmer.

Le chapitre de "the Ethical Slut" sur la jalousie m'a beaucoup aidé à gérer, même si je ne suis pas encore au niveau de virtuosité des autrices du livre...

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 juillet 2010 à 08h01

Hyo
Si t'es jalouse à propos de ce que ton amoureux fait avec son autre amoureuse pourquoi ne pas lui demander de t'en dire moins tout simplement ?
On n'est pas obligé de tout savoir surtout si ça nous rend malheureux.

Je l'ai déjà fait. Après il y a certaine chose qui prenne plus de place dans l'emploi du temps, et dans sa vie. Et c'est normal, que cela vienne dans les conversations, que l'on se mette au courant des choses. Il n'as pas envie de me mentir et je n'ai pas envie qu'il me mente.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 juillet 2010 à 08h09

LuLutine


S'il en tient compte et que tu ne te sens toujours pas mieux, je pense qu'il faut chercher ce qui te fait vraiment mal : ce n'est pas toujours la première chose qui nous vient à l'esprit qui pose problème.

J'ai eu ce souci il y a des années avec mon amoureux, et discuter avec lui (je le remercie d'ailleurs pour son écoute et sa patience que tout le monde n'a pas forcément !) m'a permis de comprendre où se situait le vrai problème, lorsque la première discussion n'avait pas aidé à calmer les choses.

Les grands esprits ce rencontre ;p
Après une bonne nuit, les idées plus claire ;) je me suis justement dit qu'il faudrait peut être qu'on en rediscute mais calmement.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 juillet 2010 à 08h10

Tout est dans le choix des mots... Il peut dire je vais avec B, sans dire ce qu'il va faire, et vous pouvez arrivez à trouver ce qui te rassure comme info perso (et on ira faire tel truc ensemble avec toi, et demain je t'appelle, et je lis le bouquin que tu m'as prêté...).

Cela dit, si la jalousie est très présente... Seriez-vous prêts à vous voir tous les 3, une fois ? Ca peut faire descendre la pression de ramener les imaginaire au niveau du sol....

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 juillet 2010 à 08h31

Siestacorta
Tout est dans le choix des mots... Il peut dire je vais avec B, sans dire ce qu'il va faire, et vous pouvez arrivez à trouver ce qui te rassure comme info perso (et on ira faire tel truc ensemble avec toi, et demain je t'appelle, et je lis le bouquin que tu m'as prêté...).

Cela dit, si la jalousie est très présente... Seriez-vous prêts à vous voir tous les 3, une fois ? Ca peut faire descendre la pression de ramener les imaginaire au niveau du sol....

Oui je suis d'accord avec toi siesta,Et c'est ce qu'on fait déjà dans le quotidien..Mais là, je parle plus d'une jalousie, lié à des événements exceptionnel qui rompe du quotidien et qu'on avait prévu de faire ensemble, qui n'avaient pas pu se concrétiser jusqu'à maintenant. Et là, simplement, il le fait avec son autre amoureuse.
En écrivant, il me vient des questions, je sens que j'ai besoin d'en rediscuter avec lui en faites.

Actuellement, pour moi, cela n'est pas concevable. Je suis encore dans la souffrance par moment, ça va ,ça vient....:).
Mais c'est déjà un conseil que l'on m'avait déjà donner / à son autre amoureuse. Même si par rapport à elle , je ne suis pas Jalouse. Et à l'époque, je ne me sentais pas prête. Maintenant c'est vrai que cela ne me dérangerais moins. Mais je n'ai pas le même ressenti avec elle qu'avec l'arrivé de l'autre.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 juillet 2010 à 08h33

Paul-Eaglott

Par ailleurs, je sais maintenant que la jalousie, quand elle surgit, n'est qu'un "mauvais moment à passer", qu'elle disparaît en peu de temps, et que je vais assez vite recommencer à me sentir bien. Je la laisse passer, donc, sans me dire qu'il faut absolument la faire taire (et surtout pas en demandant à mon amoureuse de modifier ses plans !)

Ouf ;)
Idem, je ne lui ai absolument pas demander de changer ses plan, cela ne me viendrais même pas à l'idée ;)

#
Profil

Agathe

le vendredi 30 juillet 2010 à 18h04

Je crois être d'un naturel jaloux mais la plupart des situations que mon conjoint a vécu ne m'ont pas toutes mises en difficultés...Je suis jalouse quand notre connivence concernant nos relations polyamoureuses n'est pas sincère...En gros, j'arrive à me raisonner quand il me raconte ce qui se passe dans ses relations...Pas facile me direz-vous car nous n'avons pas toujours envie de partager ses moments avec une tierce personne...
Dans notre cas, c'était le deal de départ...
Je trouve que ma réassurance passe par la vérité sur ses relations polyamoureuses et lorsqu'une fois j'ai découvert qu'il me mentait, je suis entrée dans une colère noire, mêlée à de la détresse car jamais je n'aurais pu imaginer une pareille chose...
Ce qui est trés étonnant, c'est que parfois, je n'ai absolument pas besoin de savoir ce qui se passe car ma jalousie disparaît....

#
Profil

LuLutine

le vendredi 30 juillet 2010 à 18h37

Agathe
lorsqu'une fois j'ai découvert qu'il me mentait, je suis entrée dans une colère noire, mêlée à de la détresse car jamais je n'aurais pu imaginer une pareille chose...

Je suis un peu comme toi, j'ai en horreur le mensonge (de manière générale) et j'y réagis très mal.

Tant que les choses sont dites honnêtement, même si elles ne sont pas agréables à entendre, ça ne pose pas de problème, mais quand je découvre qu'on m'a menti, là, ce n'est plus pareil...

J'ai coupé les ponts avec un ami pour une histoire de mensonge d'ailleurs ; l'honnêteté c'est quelque chose de primordial pour moi.
Bien entendu, on n'a pas forcément besoin des détails.

En résumé, mon point de vue c'est :
- Ne pas tout dire : oui.
- Raconter des histoires : non.

#
Profil

Agathe

le samedi 31 juillet 2010 à 08h24

En résumé, mon point de vue c'est :
- Ne pas tout dire : oui.
- Raconter des histoires : non.

C'est exactement là où je voulais en venir....Il faut pouvoir répondre honnêtement à son conjoint même si toute vérité n'est pas bonne à dire, mais je suis assez persuadée que les hommes ont plus de mal à le faire que nous...
Mentir pour ménager la jalousie de l'autre ne fait qu'attiser les braises et peut parfois remettre en cause la relation de confiance.

#
Profil

Boucledoux

le samedi 31 juillet 2010 à 08h51

Agathe

Mentir pour ménager la jalousie de l'autre ne fait qu'attiser les braises et peut parfois remettre en cause la relation de confiance.

snif.... je vois parfaitement là maintenant tout de suite à quel point tu as raisons...

:-(

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 31 juillet 2010 à 09h45

Je suis assez d'accord sur les propos concernant la jalousie....
En revanche le côté sexué des choses me laisse dubitatif....
Il ne me semble pas que les hommes soient plus menteurs que les femmes....

Après il semble y avoir un distingo subtil entre mentir et ne pas tout dire (j'imagine même s'il y a un questionnement) qui m'échappe.
Je suis d'avis qu'il faut être transparent sur la nature d'une relation et sur la place qu'elle occupe, surtout si on est en couple stable, mais que la transparence absolue de l'intégralité d'une relation est illusoire....

#

(compte clôturé)

le samedi 31 juillet 2010 à 10h04

C'est vrai que les hommes sont plus menteurs que les femmes!
C'est surtout qu ils se cachent la verité ou qu'ils ont peur d 'elle!
Dire la vérité a quelqu'un c'est pas la mort mais la deformer afin d'arriver a ses fins c'est presque un crime.
Deformer la verité pour ne pas affronter ses propres peurs c'est aussi de la lacheté;
Liberer quelqu un de sa jalousie c'est un exploit que peu de gens arrivent mais au final elle revient .
On s 'imagine qu on a tous les torts mais reflechissons bien: on est jaloux que de ce qu on a pas pu faire ou avoir soi meme

#
Profil

PolyEric

le samedi 31 juillet 2010 à 10h30

D'après moi, ca ne sert à rien de gérer la jalousie, il faut l'éliminer.
Pour ce faire, il faut comprendre d'ou elle vient.
D'après moi, la jalousie prend toujours sa source à l'endroit ou l'on a renoncé à quelque chose qui nous tenait à coeur, principalement au niveau de l'amour sexué.
Pour éliminer la jalousie, il suffit d'éliminer le renoncement à ce qui nous tient à coeur et qui fait notre vie. Autrement dit, il suffit de renoncer au renoncement des choses fondamentales.

Vous allez me dire que l'on ne peut pas toujours obtenir les choses fondamentales que l'on souhaite. Et moi je vais vous répondre que l'on peut toujours "ne pas y renoncer".

Par ailleurs, et c'est le secret de la technique, il faut remonter à la source de ce qui est fondamental. Par exemple, l'amour est fondamental mais pas forcément l'amour de monsieur X.

#

(compte clôturé)

le samedi 31 juillet 2010 à 10h36

L 'amour est fondamental ok
Quand on a aimé monsieur x et qu on a occulté le reste on a eu tendance a negliger l'amour tout court.
Quand on a plus monsieur x on redecouvre l'amour tout court.
Et on rejoint titanne sur ce point :l'amour gratuit libre et spontanné!
Quand a comprendre d ou vient la jalousie il faudrait creuser a la pioche dans la tete de beaucoup de monde.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion