Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Nouvelle et en pertes de repères

Jalousie
#

Isadora (invité)

le vendredi 24 janvier 2014 à 15h44

Bonjour à tous,

comme boucledor, je me trouve dans une situation qui me "chamboule".

Je suis en couple depuis que 15 ans, j'ai connu mon amoureux à 18 ans, je n'ai pas connu d'autres hommes et je ne l'ai jamais trompé. Il m'est arrivé d'avoir de "coups de coeur" ou de me dire "tiens si j'avais été célibataire, ce mec m'aurait plu"...mais je me suis toujours interdite d'aller plus loin.

Aujourd'hui je sens que j'ai besoin d'aller vers d'autres, de faire des rencontres, et il y a 3 semaines mon homme et moi avons parlé de l'éventualité du "couple libre".

L'idée de séduire et être séduit à nouveau voire d'avoir des relations sexuelles avec d'autres était très excitante pour lui au départ mais plus il voit que je lie des liens (pour l'instant virtuels) plus il a du mal avec l'idée, la jalousie, d'autant que de son côté il n'arrive pas (en a-t-il vraiment envie ?) à créer de relations même virtuelles...

Il dit que si de son côté il avait autant d'occasion que moi de faire des rencontres il serait sûrement moins jaloux, envieux...

Toujours est-il qu'aujourd'hui il m'a carrément dit qu'il était complètement perdu, que ses repères s'écroulent et qu'il se demande s'il n'aurait pas mieux valu que je le trompe en cachette comme ça il serait resté "sur son petit nuage" sans se douter de rien et sans prise de tête...

Pour l'instant je n'ai crée de lien que sur internet, mais j'étais sur le point d’aller boire un verre avec quelqu'un.

Après le discours de mon homme je me demande si je ne devrais pas annuler...?

J'ai l'impression que nous sommes dans une impasse, soit on arrête tout avant d'avoir même commencé, et je risque les regrets...soit je continue et je prends le risque de faire souffrir mon homme, voire de le perdre...

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 24 janvier 2014 à 15h55

Audren avait traité la question dans un de ses posts.

Il y a effectivement une asymétrie du potentiel de séduction qui est un peu difficile vivre. Mais il le dit aussi, il s'agit d'un rapport aux risques de changements de vie... Et en fait, des risques de changements de vie, il y en a même quand on est dans un cadre mono. Même pas beaucoup moins grands, puisque ils arriveraient sans concertation.

Je ne sais pas comment tu peux l'encourager à continuer à séduire, mais apparemment, c'est avec cette satisfaction là qu'il sera plus compréhensif.
Peut-être qu'il pourrait passer par Gleeden ? je me demande si écrire sur sa fiche "je suis marié aussi, mon épouse sait que je suis ici mais elle ne participera pas à nos contacts", ça peut pas lui apporter un bonus en confiance dans le regard des femmes...

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 24 janvier 2014 à 17h00

Siestacorta
Je me demande si écrire sur sa fiche "je suis marié aussi, mon épouse sait que je suis ici mais elle ne participera pas à nos contacts", ça peut pas lui apporter un bonus en confiance dans le regard des femmes...

Et non, malheureusement, cela ne rassurera que les femmes qui font leur chemin ou qui sont déjà polyamoureuses.

Là on est typiquement dans le cas de figure où on mesure le prix à payer de l'honnêteté. Jouer franc-jeu avec les conditions claires de la relation amoureuse qui ne correspond pas au schéma que connaissent les femmes qui veulent avoir une liaison clandestine est effrayant pour elles et les éloigne plus sûrement que n'importe quoi d'autre.
Est-ce parce qu'elle voient plus loin et qu'elles se rendent vite compte du déséquilibre social qui se présente ou ont-elles peur du regard de l'épouse bienveillante, ou encore d'être moins libre pour intriguer dans le dos de celle-ci ? Cela les met-elles dans une situation d'inféodée à la réussite amoureuse du couple dans lequel elles rentrent ? Je ne sais, toujours est-il que la distorsion est telle que c'est souvent voué à un échec rapide.
Ce qui ne laisse pas de m'interroger est que la situation inverse est souvent plus couronnée de succès, dans la mesure où l'homme qui veut avoir une autre liaison sans en parler à sa femme se trouve face à une poly-amoureuse dans des rapports de force qui lui sont plus familiers. La poly-amoureuse qui manquerait un peu de rigueur est du pain béni pour lui...

Mais ce problème dans des appréciations différentes se pose aussi à certains polyamoureux qui peuvent répondre sans ciller à la question de savoir s'ils sont honnêtes (et quand) avec les femmes qu'ils rencontrent : "cela dépend...". Les poly-amoureuses sont en général moins flexibles sur le sujet.

Isadora, si à un moment donné, vous avez décidé ou entrevu que vous pouviez changer d'habitude, ou si vous avez ressenti le besoin de tomber amoureux de nouveau, donnez-vous le temps nécessaire pour faire ce chemin. C'est trop beau pour que vous risquiez de vous faire souffrir l'un l'autre.
Le poly-amour, comme tout amour est la plus merveilleuse chose au monde si cela conduit vers du bonheur.
Certes, cela ne se fera pas sans travail, comme par exemple sortir de la fringale de consommation ou de la multiplication des rencontres où vous mesurerez comment la société formate l'un et l'autre comme du gibier avec plus de prédateurs chassant la femme ou se mettant à son service et moins d'intérêt marqué pour l'homme, la femme étant moins "autorisée" à être prédatrice.

Prenez votre temps, rencontrez des polyamoureux, participez à des cafés poly. Et surtout, continuez d'attiser votre amour, parce que c'est ce qui donne le plus de chance.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 24 janvier 2014 à 17h06

bouquetfleuri
Et non, malheureusement, cela ne rassurera que les femmes qui font leur chemin ou qui sont déjà polyamoureuses.

C'est pour ça que je parlais de gleeden, dans le sens où même si c'est pas du poly, il y a peut-être quelques chances qu'elles réfléchissent plus à la situation que sur des sites où le paradigme par défaut est le célibat mono...

Aprè, c'est juste une façon de voir le verre à moitié plein, pas une promesse d'happy hour.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Vaniel

le vendredi 24 janvier 2014 à 17h19

Le risque est qu'il souhaite faire des rencontres non par intérêt pour les personnes elles-mêmes mais pour s'assurer de sa séduction. Je comprends et j'ai connu cette insécurité liée au fait que l'on pense être incapable de séduire quelqu'un. Malheureusement, sur ce point là, tu n'es pas la personne la plus à même de le rassurer. Il est difficile de prendre de l'assurance sur sa capacité à séduire sans jeux de séduction avec des personnes extérieures. Il peut être assez dangereux pour soi-même, et potentiellement douloureux pour les autres, de vouloir séduire dans la seule optique de se rassurer.

Peut-être a-t-il cette impression que, puisque toi tu as des rencontres potentielles, il doit lui aussi en avoir ? Il est vrai que l'asymétrie peut être délicate à vivre mais (se) forcer à une symétrie des situations par rapport à des rencontres me semble contre-productif. Une chose importante que j'ai appris dans les amours pluriels est de savoir prendre son temps. Ah, et aussi, que c'est souvent quand on ne s'y attend pas que les choses arrivent...

En fait, que voulez-vous précisément tous les deux ?
Séduire ? Avoir des relations sexuelles avec d'autres partenaires ? Ces deux envies peuvent aussi se faire ensemble dans un cadre libertin. Se pourrait être une première étape (ou pas).
Souhaitez-vous vous ouvrir à d'autres relations chacun de votre côté ? Des relations dont les liens pourraient être amoureux ?

#
Profil

oO0

le samedi 25 janvier 2014 à 11h35

Ralentir et pour deux raisons.

1) C'est très rare de rencontrer une personne qui va respecter l'équilibre d'un couple ouvert, donc en termes de probabilité, il y a de bonnes chances que tu prennes des risques pour rien.
2) Le fait que ce soit très rare de rencontrer une telle personne peut s'interpréter, a contrario, comme une urgence. Mais cela me semble une erreur parce que, si une personne que tu rencontres est réellement dans un esprit de relation libre, il n'y a pas de raison qu'elle soit moins libre demain qu'hier. Donc, une telle personne est sensée pouvoir attendre le bon moment pour toi, soit pour vous puisqu'une bonne part de ta vie est avec ton compagnon de longue date et, visiblement, de long terme.

Bref, ce n'est qu'en apparence que tu as plus de choix que lui. Je peux le reformuler en d'autres termes.

1) Peu de chances que les risques en vaillent la peine.
2) Si jamais les risques en valent la peine, ils doivent justement pouvoir être différé dans le temps : une personne qui est dans un esprit de relation libre reste, dans le principe, aussi libre demain qu'hier. (Il y a certes une différence entre le principe et la réalité des circonstances, mais dans le principe, même si les circonstances ne sont pas favorables à un moment donné, elles peuvent vite le revenir à un autre moment.)

Ceci me semble valable autant pour toi que pour lui et nécessiter du temps à intérioriser car cela me semble pouvoir vous permettre d'éviter de vous enflammer à la moindre flamme. Je le dis sans préjuger de la sincérité ou de l'authenticité des désirs et des sentiments des personnes que vous pourrez rencontrer. Ce n'est pas la personne qui n'en vaudra pas la peine, mais la relation possible entre vous qui vous apportera des peines qu'il vaut parfois mieux s'épargner.

#
Profil

oO0

le samedi 25 janvier 2014 à 11h35

Parmi les risques s'ajoutent également ceux évoqués par Siesta, Bouquet ou encore, Vaniel. Une relation s'expose davantage à ces risques, certes, mais avec cet avantage de le faire ouvertement là où ceux-ci se produiront de toute façon à l'insu de l'un ou de l'autre. C'est une lucidité qui a un prix, certes, mais ce serait dommage de n'en payer que le prix sans profiter au minimum de cette lucidité, soit de la confiance mutuelle qu'il faut pour ne fut-ce qu'oser en parler à deux.

En termes de satisfaction immédiate, je pense que prendre conscience que cette situation témoigne dans les faits d'une confiance accrue entre vous me semble la meilleure chose à faire.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bodhicitta

le samedi 25 janvier 2014 à 13h16

Vaniel
Malheureusement, sur ce point là, tu n'es pas la personne la plus à même de le rassurer. Il est difficile de prendre de l'assurance sur sa capacité à séduire sans jeux de séduction avec des personnes extérieures. Il peut être assez dangereux pour soi-même, et potentiellement douloureux pour les autres, de vouloir séduire dans la seule optique de se rassurer.
:-) " Ah, et aussi, que c'est souvent quand on ne s'y attend pas que les choses arrivent... " :-)

De toutes façons je pense que le déséquilibre est là de toutes façons, pour résumer je pense (me trompe p t etre) que les femmes sont plus méfiantes, se disent plus facilement quand on leurs parle d'amour libre "ça c'est du baratin pour emballer plus de femmes" et que les hommes se lancent "plus facilement" dans ce genre d'histoires. ok tout est relatif ça dépend etc mais en généralisant ( :-/ je sais c'est pas bien ça)

RIP
En termes de satisfaction immédiate, je pense que prendre conscience que cette situation témoigne dans les faits d'une confiance accrue entre vous me semble la meilleure chose à faire.

(+)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Green-Man-Outside

le dimanche 26 janvier 2014 à 05h48

Isadora
Il dit que si de son côté il avait autant d'occasion que moi de faire des rencontres il serait sûrement moins jaloux, envieux...

Bien que j'eusse envie de plussoyer (internet génère de sacrés néologismes...) j'ai une petite nuance qui me traverse l'esprit. Si pour une raison (chimique et/ou psychologique) il est particulièrement attaché à toi, séduire d'autres personnes le narcissisera sans pour autant effacer sa peur de te "perdre".
(enfin ce n'est qu'une piste de nuance, il est bientôt 6h du mat...)

Isadora
qu'il se demande s'il n'aurait pas mieux valu que je le trompe en cachette comme ça il serait resté "sur son petit nuage" sans se douter de rien et sans prise de tête...

Ouais bah c'est trop tard pour couper du bois avec des "si" de toutes façons.

#
Profil

gdf

le dimanche 26 janvier 2014 à 13h08

Deux questions : d'où partez vous ? Ou voulez vous aller ?

D'où partez vous, c'est à dire quel type de relations avez vous aujourd'hui ? Plutôt fusionnel, genre vous faites tout ensemble ? Ou plutôt libre, genre vous avez une vie en commun, mais aussi chacun votre vie. Est ce qu'il accepte que tu sortes sans lui (même pour faire une soirée entre filles) ou est ce que c'est déjà difficile de se séparer ? Le chemin à parcourir n'est pas le même...

Qu'est ce que vous cherchez ? Ou toi, au moins, qu'est ce que tu cherches ? Du sexe ? Des nouvelles têtes ? Des discussions que tu n'as pas avec lui ? Vérifier si tu n'as pas raté quelque chose en n'ayant connu que lui ? Un jardin secret pour le principe, une façon d'avoir un peu de liberté ? Te rassurer sur ta capacité de séduction ?
Le chemin peut être différent en fonction de la réponse.
Participer au forum de polyamour.info, ça donne déjà un peu de liberté et d'occasion de discussions, par exemple.
Le sexe, ça peut se trouver dans le libertinage. C'est pas le même esprit, mais ce sera sûrement plus rassurant pour lui.
S'inscrire seule à une nouvelle activité, ça peut permettre de rencontrer de nouvelles têtes en tout bien tout honneur.

Quoi qu'il en soit, tu as toute la vie devant toi ! Quand on veut changer de mode de fonctionnement, on sait ce qu'on risque de perdre, mais on ne sait pas ce qu'on gagne. Prends du temps. Vas y pas à pas. Négocie l'autorisation de chatter sur des sites mais sans rencontre par exemple. Tu verras bien ce que tu en retires et ce que ça lui fait.

Gdf (goudlouf), polyamoureux croyant mais pas pratiquant

#

Isadora (invité)

le lundi 27 janvier 2014 à 17h34

Bonjour à tous,

merci de vos messages ça fait vraiment du bien de pouvoir parler à des personnes plus expérimentées :-)

Pour répondre à Siestacorta, mon homme s'est effectivement inscrit sur Gleeden, au départ en indiquant qu'il était en couple libre, puis il l'a enlevé car nous n'étions pas certains que ça ne le desservait pas plus qu'autre chose, comme disait bouquetfleuri...

Merci de m'avoir conseillé de prendre mon temps en tous cas : c'est ce que nous allons faire, j'ai annulé mon RDV. Comme le dit très bien RIP, si cette personne souhaite me rencontrer il n'y pas de raison qu'elle n'en ai plus envie dans quelques semaines, lorsque mon couple sera prêt à ça. Si je vais trop vite je risque de rater le chemin vers le bonheur et ce n'est pas l'objectif !

J'ignore si son envie de séduire est plus axée sur un besoin de se rassurer que sur une véritable envie de lier avec des personnes, j'espère que c'est la deuxième option effectivement, ça vaudrait mieux pour lui et les personnes qu'il pourrait rencontrer... Je crois qu'il s'agit surtout de se trouver dans une situation symétrique comme dit Vaniel...un peu du gene "je peux te "laisser" ta liberté plus facilement, si moi aussi je profite de la mienne" ...

Le cadre libertin nous l'avons déjà évoqué et je ne suis pas plus tentée que ça. Je suis plus en recherche de relations, discussions, complicité...
C'est bien pour ça que le terme "polyamour" me parle dix fois plus que celui de "couple libre"...!

Pour répondre à Gdf, non nous ne sommes pas un couple fusionnel, nous avons nos activités de loisirs 1 soir chacun par semaine et nos soirées entre potes chacun de son côté aussi. Des week ends entiers entre potes chacun de son côté de temps en temps également.

Nous sommes donc déjà d'accord sur le principe que nous avons besoin de faire des choses seuls pour nous épanouir...j'ai déjà d'ailleurs tenu un blog "sensuel" et entretenu des liens épistolaires avec d'autres hommes, en toute honnêté.

C'était déjà un palier un peu difficile pour mon homme...mais il a fini par comprendre que j'aimais simplement échanger avec d'autres personnes, (homme ou femmes) et que ce n'était pas une démarche pour trouver un amant.

Comme je le disais nous nous sommes connus très jeunes, et sommes ensemble depuis presque 15 ans, n'avons connu aucune autre histoire sérieuse, aucun autre partenaire sexuel non plus...jamais été infidèles.

Nous nous aimons ! :-)

Mais il faut bien admettre que j'ai toujours eu du mal avec l'idée d'un seul et unique partenaire pour toute la vie...je trouve ça beau pour ceux qui y arrive mais j'ignore comment ils ne traversent pas des grosses phase de doutes, de curiosité et de frustrations...!?

Je n'ai donc aucun sentiment d'avoir raté quoique ce soit, je suis heureuse avec mon amoureux. Ce qui peut paraître aberrant peut-être et difficile à comprendre pour lui ("ben si t'es heureuse pourquoi tu veux aller voir ailleurs ?" -ou encore- "Si elle veut aller voir ailleurs c'est que je ne la satisfais pas pleinement")

Mon homme qui n'est déjà pas très sûr de lui...ça va être un long chemin je pense que de lui faire comprendre que je n'ai pas envie d'aller voir ailleurs "à cause de lui" mais juste "pour moi" !

Ce que je cherche dans cette démarche gdf c'est donc "simplement" faire de nouvelles rencontres, lier et créer de nouvelles complicités.

Si la séduction, l'attirance mutuelle, la tendresse... étaient présentes dans une (ou plusieurs !) de ces relations, ce serait évidemment encore plus chouette.

J'imagine que "multiplier" les relations sentimentales doit pouvoir permettre d'augmenter la joie, le bien être et l'épanouissement d'un être.

Mais peut-être qu'en réalité c'est surtout le bordel ? ;-)

Serais-je une grande naïve ?!

#
Profil

coquelicot

le lundi 27 janvier 2014 à 17h46

Disons que c est un bordel organisé !!!

IL faut surtout faire attention de ne pas s epuiser a s eparpiller , construire des relations seraines afin de pouvoir se poser dans chaque histoire.

Le papillonage est epuisant moralement et pyisiquement ,

#
Profil

Vaniel

le lundi 27 janvier 2014 à 18h46

Etre infidèle ne signifie pas nécessairement ne plus s'aimer (comme ce que tu as écrit peut le laisser penser).

Isadora
J'imagine que "multiplier" les relations sentimentales doit pouvoir permettre d'augmenter la joie, le bien être et l'épanouissement d'un être.

Potentiellement oui, pour certaines personnes, dans certains cas. Je ne veux pas du tout te refroidir, bien au contraire, mais les amours multiples ne conduisent pas forcément à augmenter la joie. Il y a de nouvelles difficultés qui peuvent se présenter. J'y trouve plus de richesses, plus d'intérêts, souvent plus de joies mais parfois, aussi, plus de peines.

Je ne peux que te conseiller de faire attention aux différentes vitesses auxquelles vous allez évoluer si vous vous ouvrez aux amours multiples. Et, de garder à l'esprit que pendant une période de transformations des dynamiques relationnelles, ce qui a été dit à un instant t n'est peut être déjà plus valable la semaine suivante (la rétractation pouvant être "positive" ou "négative" pour toi).

Prends soin de toi.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 31 janvier 2014 à 01h07

Isadora
Mon homme qui n'est déjà pas très sûr de lui...ça va être un long chemin je pense que de lui faire comprendre que je n'ai pas envie d'aller voir ailleurs "à cause de lui" mais juste "pour moi" !

Certains ne le comprennent jamais...j'espère que ce ne sera pas le cas de ton amoureux !

#

Isadora (invité)

le mardi 04 février 2014 à 13h56

Ah ah, pas très encourageant :-/

J'ai confiance en lui...plus que lui-même...je sais qu'il a la capacité de le comprendre, peut etre pas de trouver ça chouette, mais de le tolerer pour commencer et de l'accepter ensuite...

Il est en train de lire "vertus du polyamour" j'imagine que ça peut l'aider...enfin je l'espere.

#
Profil

LuLutine

le mardi 04 février 2014 à 18h05

Isadora
Il est en train de lire "vertus du polyamour"

C'est déjà un bon signe, certains refusent ne serait-ce que d'entendre parler de l'existence de ce genre de livre ! :)

#

christophe (invité)

le mercredi 30 avril 2014 à 15h06

Bonjour à tous,

Je viens de voir le message d'isadora qui est ma compagne. Je l'aime énormément, plus que tout. J'ai essayé accepter son polyamour depuis... Je lui ai laissé la liberté de faire des rencontres, parce que j'ai compris qu'elle en avait besoin, qu'elle était polyamoureuse et que je ne pouvais pas y faire grand chose de toutes les manières.
J'ai même essayé de faire de même de mon coté (gleeden et okcupid) mais en fait je n'en ai pas envie, je suis un mono convaincu ou un poly non-convaincu comme vous voulez... j'ai donc supprimé mes comptes et j'ai tenté de me faire à l'idée, au concept...

Mais depuis quelques temps cela me pèse de trop, je n'arrive pas à accepter le fait qu'elle aspire à partager sa vie avec un autre, qu'elle lui envois des mots doux, des photos, qu'elle lui fasse des cadeaux...

Je lui ai donc fait part de ma souffrance, parce que oui je souffre véritablement, je n'en dors plus, j'en pleure, je déprime... elle a donc décidé d'arrêter pour moi car elle ne pouvait pas s'épanouir en sachant que moi je souffre.

Je suis donc à la fois soulagé mais j'ai peur. J'ai peur parce que je lui demande de renier qui elle est vraiment et que du coup elle m'en tienne rigueur. J'ai peur que dans un mois, un an ou plus cela me revienne en pleine face...
J'ai peur parce que maintenant qu'elle m'a avoué ses penchants pour le polyamour, que je sais qu'elle est comme ça, je risque d'être malade de jalousie à chaque fois qu'elle sort (sachant qu'à la base on fait bcp de choses chacun de notre coté): j'ai peur d'être détestable
J'ai peur qu'elle ne m'aime plus car je ne la laisse pas être qui elle veut être...

J'ai peur d'avoir fait une boulette en lui demandant d'arrêter...

Comme vous pouvez le voir je suis complètement perdu... comment faire pour accepter cette situation parce que j'aimerai pourvoir mais aujourd'hui cela me fait trop mal...

Merci d'avance de vos réponses

#
Profil

aviatha

le mercredi 30 avril 2014 à 15h22

Cela fait quelque temps que je ne suis pas revenue, et j'espace mes visites, me sentant un peu moins concernée, même si je reviens lire régulièrement, mais là, je ne peux pas m'empêcher de réagir, parce que je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis.
Moi-même j'ai essayé de faire pareil de mon côté, mais ça ne m'allait juste pas, moi aussi, je comprenais, j'ai essayé d'accepter, je ne voulais pas renier ce qu'il était, ce qu'il ressentait, et surtout je ne voulais pas qu'il m'en veuille de l'avoir contraint dans un choix, une direction qui ne lui allait pas. Donc j'ai essayé de m'y faire. Et je ne peux pas.
Il faut peut-être que tu te poses la question autrement. Ce n'est pas "comment accepter", mais "est-ce que je peux accepter", et peut-être que tu ne peux pas. Ce qu'elle ressent est légitime, mais ce que tu ressens l'est aussi, et le fait qu'elle veuille que votre relation ai une certaine forme est tout aussi normal et sain et tout ce qu'on veut que le fait que toi tu refuses.
Alors tout ce que j'ai à te dire c'est "pose-toi les bonnes questions". Est-ce que ce sont des points précis qui te posent problème (tu ne la vois pas assez quand elle a quelqu'un d'autre, tu ne la trouve pas assez attentive ou à l'écoute...), et auquel cas tu peux te demander comment les améliorer et donc comment accepter. Ou est-ce que c'est juste un ressenti viscéral lié à la nature même des sentiments (elle est amoureuse d'un autre et ça me rend malade), auquel cas il faut plus te demander si ce sera jamais acceptable pour toi un jour.
Je sais qu'au vu de mon passif, ça a un côté "faites ce que je dis pas ce que je fais", mais bon, je me dis que si j'avais pensé comme ça dès le début, au lieu de m'acharner à vouloir accepter quelque chose qui, pour moi, était une véritable violence, les choses auraient sans doute fini autrement. Prend le temps de la réflexion.

#

christophe (invité)

le mercredi 30 avril 2014 à 15h55

Je crois effectivement que c'est viscérale. Quand je sais qu'elle est avec quelqu'un d'autre, qu'ils se tournent autour, qu'ils flirtent, qu'ils sont dans la séduction perpétuelle cela me rend malade...
Intellectuellement j'ai fait la démarche d'essayer d'accepter, j'ai lu des ouvrages sur le polyamour, lu des blogs, des forums, mais souvent (et je m'en excuses mais c'est un peu vrai) j'avais parfois l'impression d'être dans le monde des bisounours : "tu verras c un peu dur au début mais après c génial !"
Moi ça fait bientôt 4 mois que c dur... Je n'ai pas l'impression de pouvoir accepter car après 4 mois c'est de plus en plus pénible chaque jour au fur et à mesure que ses relations polyamoureuses prennent de la profondeur...
Elle est prête à tout mettre en stand by pour moi mais du coup j'ai l’impression que je vais la perdre.
Dans ton histoire cela s'est passé comment? Une séparation? Je n'ai vraiment pas mais alors vraiment pas envie de ça ! Elle est tout pour moi, j'ai construis ma vie avec elle et je ne me vois pas y mettre un terme...
Je vais prendre mon temps. CE soir on va voir une psy ensemble peut être cela pourra t-il m'aider...
En tous les cas merci de ta réponse aviatha.

#
Profil

aviatha

le mercredi 30 avril 2014 à 16h29

C'est effectivement plus problématique...
C'est pas que c'est "bisounours", c'est juste que pour les poly, être poly c'est tellement naturel, qu'ils sont vraiment convaincus de ce qu'ils disent, pour eux c'est vraiment génial pour de vrai. Alors forcément, quand c'est pas ton cas, c'est pas forcément facile à comprendre.
Après, si elle fait son choix de laisser "tomber" le poly, c'est aussi un choix pour elle, c'est son choix parce qu'elle préfère renoncer à ça que vivre avec quelqu'un de malheureux, alors peut-être effectivement qu'elle se dira dans un an que c'est finalement pas la bonne solution...
Dans mon histoire (qui était un peu plus compliquée et difficile que la tienne, donc ne panique surtout pas), il a fini par choisir de partir avec l'autre quand je l'ai mis au pied du mur après plus d'un an qui avait été très éprouvant (je crois que mon sujet sur le forum fait 12 ou 13 pages donc ça a été un long cheminement). Donc déjà on s'éloigne de voter cas, puisque ta compagne a décidé de privilégier ton ressenti et ta santé mentale/émotionnelle.
Le psy ça peut être une bonne idée, si c'est quelqu'un de non-jugeant. A suivre donc et bon courage !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion