Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polygamie et Polyamour

#
Profil

Drya

le mercredi 05 mai 2010 à 10h12

Une info qui peut nuancer ce qu'on pense de la polygamie autorisée par l'islam, en tout cas c'est comme ça que m'en avait parlé un ami qui s'était converti à l'islam (et qui était pour l'égalité des femmes soit dit en passant): quand l'islam a déclaré que l'homme avait le droit de prendre jusqu'à 4 femmes, c'était à la condition qu'il les aime chacun sincèrement, ce qui était à cette époque-là une véritable nouveauté et un grand progrès pour la condition de la femme (qui n'était considérée que comme un bien qui doit être beau et nombreux, représentant la puissance du mâle). Evidemment, on était loin de la réciprocité, mais remettre dans le contexte permet de voir que ça représentait un progrès pour la condition féminine... dommage que ça n'ait pas évolué depuis ^^
(PS: corrigez-moi si je me trompe, ma connaissance de l'islam est très très vague, et cet aspect cité me vient directement des dires de cet ami)

#

(compte clôturé)

le mercredi 05 mai 2010 à 10h52

Ce que je trouve extrêmement amusant au premier abord, c'est que le premier paragraphe me fait penser à du Zemmour.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Gin

le mercredi 05 mai 2010 à 15h03

Junon
J'aime assez les "références citées", pour le moins datées.
Et je ne reviendrai pas sur l'argumentaire pourquoi la polygamie et non la polyandrie, je vais m'énerver et ça n'est pas bon pour mon foie déjà bien secoué.

moi aussi ça me donne un peu envie de vomir... le mieux je pense est de s'éloigner !

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 05 mai 2010 à 15h28

Halal Magazine
"Ainsi la polyandrie est rationnellement et naturellement impraticable. Elle n’est défendue que par le libertin moralement perverti, sans jalousie ni honneur."

Je crois que je suis un libertin moralement perverti, sans jalousie ni honneur. Pauvre de moi !

C.T.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mai 2010 à 12h29

Pour les lecteurs de Figaro Madame, un fil bien garni...

#
Profil

trouple77

le dimanche 16 mai 2010 à 18h08

A lire : On est en plein dedans !

- Combattre la polygamie de fait - :-(
www.slate.fr/story/21345/polygamie-combattre-Islam...

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 16 mai 2010 à 18h16

:-/ Ca va retomber sur les polyamoureux tôt ou tard. C'est certain.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 18 mai 2010 à 23h17

Il faut comprendre le sens de l'histoire.

Ce qui se prend une claque, en ce moment, c'est le mariage.

Il faut comprendre pourquoi la polygamie est interdite.
C'est pour protéger les femmes trop dépendantes, sans interdire le mariage, qui pourtant mériterait bien d'être révisé.

Il faut bien voir, que mariage a été pendant bien des années, et est même encore aujourd'hui, comme la polygamie (qui se résume à plusieurs mariages), un "instrument" pour officialiser la dépendance des femmes.

Hors, on ne peut pas reprocher ceci au polyamour.

Donc si la société cherche à diminuer les possibilités de dépendance de la femme, et à augmenter ses possibilités d'indépendance, elle ne penchera pas du côté du mariage mais du côté du polyamour.

Dans l'article, l'auteur déplore que les femmes ne soient pas protégées par le mariage. Il dit ceci comme si le mariage était la seule solution pour protéger les femmes trop dépendantes. Hors, non seulement ce n'est pas la seule solution, mais ce n'est pas une solution du tout.

A mon sens, ce qui cloche dans tout ça, c'est l'allocation pour parent isolé, qui établit une certaine injustice tout en allant dans le sens de la séparation des êtres (elle force des personnes qui voudraient s'unir à se séparer pour avoir l'allocation). A mon avis, la solution est de donner l'allocation à tous les parents qui assument leurs enfants, qu'ils soient pères ou mère, séparés ou unis, et de prélever l'argent sur ceux qui n'ont pas d'enfants, ou qui ne déclarent pas en avoir, ou dont les enfants sont autonomes.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 18 mai 2010 à 23h23

Ce que l'auteur oublie de dire aussi, c'est que les concubins ne peuvent pas faire une déclaration commune d'impôt, donc payent plus d'impôts que s'ils étaient mariés, lorsque l'un travaille et que l'autre dépend du premier. Le mariage attire les personnes dépendantes ou qui veulent rendre l'autre dépendant. En ce sens, le mariage, par ses aspects fiscaux, va à l'encontre de l'histoire. Donc tôt ou tard, c'est sur lui que ça retombera.

#
Profil

Gin

le mercredi 19 mai 2010 à 12h48

c'est pas con ce que tu racontes Eric, j'espère que ça remontera le moral de Insognare !

:-D

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 19 mai 2010 à 13h23

Et celui de Trouple77

Autant je pense que la notion "union de fait", bien que litigieuse, arrive à passer concernant la non délivrance d'allocations diverses, autant je pense qu'il y aurait une énorme levée de bouclier si la loi s'attaquait aux droits fondamentaux, du style "droit d'habiter avec qui l'on veut".

Celà vient du fait que les gens votent.
Hors, ces gens qui votent, veulent (en gros) êtres libres et ne rien payer.

Donc, quand il s'agit d'argent, ils ne regardent pas trop si les critères sont foireux ou non, pourvu qu'ils payent le moins possible. Par contre, lorsqu'il s'agit de liberté pure, les gens défendent leurs droits, même s'ils ne les consomment pas pour le moment.

En ce qui concerne Trouple77, la question à mon avis se situe plus au niveau de la liberté et de l'indépendance des femmes du trouple qu'au niveau de leur vie en commun sur un même lieu.

En particulier, si les femmes sont "entretenues" par l'homme, le problème est plus gênant sur le plan de l'éthique que si elles ont un travail qui les rend chacune indépendantes.

L'indépendance financière est plus ou moins une preuve de liberté, dans la mesure ou le rapport de force. ne peut avoir lieu sur ce critère.

Par ailleurs, l'argent gagné par les femmes doit à mon avis être géré par les femmes elles-mêmes pour ne pas qu'une suspicion de dépendance liée aux connaissances ou à l'intimidation puisse se développer.

Enfin, la liberté de mouvement est fondamentale. Si les femmes du trouple ne sortent jamais de chez elle, sauf pour faire les courses, c'est plus litigieux que si elles sortent draguer en boite tous les samedi pendant que leurs hommes mangent des pizzas avec leurs potes devant un match de foot.

La notion de liberté de mouvement et d'indépendance morale n'est pas seulement au centre des questions relatives à la polygamie, mais se retrouvent également dans les notions de sectes.

Ce qui tend à prouver que ce n'est ni la polygamie, ni le polyamour qui est en jeux, mais la trop grande dépendance des personnes, à la fois financière, physique et morale.

#
Profil

trouple77

le mercredi 19 mai 2010 à 15h35

Dans notre cas, chacun est 'libre', chacun a son propre travail, chacun sa voiture et chacun son compte en banque et bien sur chacun gere son propre argent.

Nous avons en plus un compte commun a tous les 3 pour traiter le courant (course, sortie commune ....), alimenté par tous en fonction des besoins.

Et sinon oui il arrive souvent que les filles se fasse draguer en boite :-D , quand aux courses hélas, je suis souvent mis a contribution :-D , pfffff :-D

Je prends tout cela avec sourire, je n'ai pas spécialement peur, mais je n'aime pas les discours de nos amis politiques.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

CoffeePint

le mercredi 19 mai 2010 à 18h32

ERIC_48
A mon sens, ce qui cloche dans tout ça, c'est l'allocation pour parent isolé, qui établit une certaine injustice tout en allant dans le sens de la séparation des êtres (elle force des personnes qui voudraient s'unir à se séparer pour avoir l'allocation). A mon avis, la solution est de donner l'allocation à tous les parents qui assument leurs enfants, qu'ils soient pères ou mère, séparés ou unis, et de prélever l'argent sur ceux qui n'ont pas d'enfants, ou qui ne déclarent pas en avoir, ou dont les enfants sont autonomes.

Message modifié par son auteur hier à 23h.

Oula.
Pas sûre de comprendre là...

#
Profil

Pinklady

le mercredi 19 mai 2010 à 20h20

ERIC_48
A mon avis, la solution est de donner l'allocation à tous les parents qui assument leurs enfants, qu'ils soient pères ou mère, séparés ou unis, et de prélever l'argent sur ceux qui n'ont pas d'enfants, ou qui ne déclarent pas en avoir, ou dont les enfants sont autonomes. Message modifié par son auteur hier à 23h.

Prelever l'argent à ceux qui n'ont pas d'enfant .. en voila une drole d'idée... deja que qd tu vis seul sans enfant tu payes un max d'impot parce que la norme c'est de vivre à deux et d'avoir des enfants.. je pense que ca suffit comme cela... Quand on fait le choix d'avoir des enfants on les assume, c'est pas aux autres de le faire.. C'est un engagement fort des deux parents...
Si les gens avaient la bonne intelligence de garder intact le couple parental avec ses droits et ses devoirs les enfants iraient mieux et la societe n'aurait pas a assumer. QD je dis garder le couple parental cela ne veut pas dire forcement rester en couple sous le meme toit meme si on peut aussi expliquer aux enfants que l'on est sous le meme toit pour les eduquer mais que l'on ne forme plus un couple d'amoureux. Mais la je sais qu'avant que cela ne se generalise y'a de la route a parcourir...

#

(compte clôturé)

le mercredi 19 mai 2010 à 20h24

gg0125
Prelever l'argent à ceux qui n'ont pas d'enfant .. en voila une drole d'idée... deja que qd tu vis seul sans enfant tu payes un max d'impot parce que la norme c'est de vivre à deux et d'avoir des enfants.. je pense que ca suffit comme cela... Quand on fait le choix d'avoir des enfants on les assume, c'est pas aux autres de le faire.. C'est un engagement fort des deux parents...
Si les gens avaient la bonne intelligence de garder intact le couple parental avec ses droits et ses devoirs les enfants iraient mieux et la societe n'aurait pas a assumer. QD je dis garder le couple parental cela ne veut pas dire forcement rester en couple sous le meme toit meme si on peut aussi expliquer aux enfants que l'on est sous le meme toit pour les eduquer mais que l'on ne forme plus un couple d'amoureux. Mais la je sais qu'avant que cela ne se generalise y'a de la route a parcourir...

Voilà. (+)
Merci gg0125.

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 19 mai 2010 à 21h59

Bien sûr, personne n'a à être d'accord avec moi, je sais bien que de nombreuses personnes sont totalement contre ces principes de ponction/répartition, et s'appuient sur la notion de "choix dans la vie", et "d'assumer ses choix". Ils ne se posent donc pas la question de "comment bien répartir" autant que moi qui suis plutôt favorable à ce principe de ponction/répartition, indépendamment des choix de vie, dans la mesure ou ce peut être un choix de société et non un choix individuel.

Effectivement, ce que je disais n'était peut-être pas clair et il y avait aussi une erreur dans mon raisonnement.

L'erreur de raisonnement que je faisais, c'est que je n'avais pas vu que l'allocation cherchait à compenser le fait qu'un parent réellement isolé pouvait avoir des problèmes insurmontables, justement parce qu'il se retrouvait isolé. Par suite, établir un autre critère de répartition, que l'isolement, s'écarterait de l'esprit même de l'allocation. Ma tentative était donc vouée à l'échec.

Il ne s'agissait pas dans mon idée, de montrer du doigt ceux qui n'ont pas d'enfants. D'ailleurs, si vous lisez bien, je disais qu'il faudrait aussi prélever sur les gens qui ont des enfants autonomes, donc ce n'était pas pour faire une différence de principe entre ceux qui ont des enfants et les autres.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

trouple77

le mardi 08 juin 2010 à 15h57

A lire, ce se précise :

Proposition de lois :
Art. 147-1. - Vivre en état de polygamie est interdit sur le territoire français

Art. 433-20-1. - Le fait pour une personne de vivre en état de polygamie, au sens de l'article 147-1 du code civil, est puni de 5 000 euros d'amende. La preuve de l'infraction est établie par tous moyens.

la suite sur :
www.senat.fr/leg/ppl09-501.html

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 08 juin 2010 à 16h00

Aie...

#
Profil

trouple77

le mardi 08 juin 2010 à 16h12

--

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 08 juin 2010 à 16h14

Alors,
la proposition de loi faite au Sénat

Sénateur Nicolas About
Après l'article 147 du code civil, il est inséré un article 147-1 ainsi rédigé :

« Art. 147-1. - Vivre en état de polygamie est interdit sur le territoire français.

« L'état de polygamie se définit comme le fait, pour une personne mariée selon les règles de l'état civil, liée par un pacte civil de solidarité, ou reconnue en concubinage notoire, d'avoir contracté en France ou à l'étranger au moins un deuxième mariage, avec une personne différente.

« Un mariage valablement célébré par une autorité, française ou étrangère, que celle-ci soit civile, religieuse ou coutumière, même en l'absence de transcription au registre de l'état civil français ou étranger, produit ses effets civils en France à l'égard des époux et des enfants.

« Lorsqu'il est reconnu notoire par les autorités administratives françaises, et qu'aucune preuve de rupture, en France comme à l'étranger, n'a pu être apportée par les deux conjoints, un tiers ou l'autorité qui l'a célébré, ledit mariage a pour effet immédiat d'entraîner la nullité du premier mariage contracté civilement, du pacte civil de solidarité ou du concubinage notoire, ainsi que celle de tous les actes juridiques, les avantages sociaux et fiscaux qui en ont résulté ou qui en résultent. »
Après l'article 433-20 du code pénal, il est inséré un article 433-20-1 ainsi rédigé :

« Art. 433-20-1. - Le fait pour une personne de vivre en état de polygamie, au sens de l'article 147-1 du code civil, est puni de 5 000 euros d'amende. La preuve de l'infraction est établie par tous moyens. »

Article 4

Après l'article 433-20 du même code, il est inséré un article 433-20-2 ainsi rédigé :

« Art. 433-20-2. - Le fait, pour une personne d'avoir imposé à une autre personne de vivre en état de polygamie au sens de l'article 147-1 du code civil, attesté en particulier par la présence d'enfants issus de ses différentes unions, est puni d'un an d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. »

Article 5

Après l'article 433-20 du même code, il est inséré un article 433-20-3 ainsi rédigé :

« Art. 433-20-3. - Sauf s'il est prouvé que la personne y a été conduite sous la contrainte, les infractions définies aux articles 433-20-1 et 433-20-2 sont punies d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende, lorsque les personnes se sont également rendues coupables d'une fraude ou d'une fausse déclaration à fins d'obtenir, ou faire obtenir ou tenter de faire obtenir des prestations ou des allocations de toute nature, liquidées et versées par les organismes de protection sociale, qui ne sont pas dues. »

C'est l'essentiel du truc.

Ca parle beaucoup d'actes civils. Jusqu'ici, rien de neuf, essentiellement, on ne peut pas passer 2 mariages, et profiter des avantages fiscaux.

Le problème du point de vue PA, c'est que la polygamie à interdire est étendue à la notion de "concubinage notoire" et au PACS... Et que
si je comprend bien, tu peux te tanker une amende juste parce que tu vis comme ça.
Même si t'as rien réclamé aux allocs.

Bon. C'est une proposition flippante. Il est écouté, le Nicolas About, ou c'est juste une poussée d'islamophobie/ provoc' d'Assemblée ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion