Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Cinq minutes de polyamour sur ARTE

Médias
#
Profil

Noemi

le jeudi 18 février 2010 à 22h54

www.arte.tv/fr/Yourope/3013928,CmC=3023274.html
(descendre un peu ou cliquer à droite sur Polyamour).

Même nos cafés poly aparaissent pour une seconde à l'écran! (+)

Sinon, cinq minutes pour brosser le portrait d'un trouple qui élève un bébé.

J'aime bien la fin, ça efface un peu l'image qu'on pourrait avoir du "patriarque polygame". Hé ben non, elles aussi ont des relations polyamoureuses!

Pour la petite histoire, la journaliste a cherché à réaliser un petit reportage du même style il y a deux ans (!) au sein de la communauté poly allemande. Malgré ses nombreux contacts et pistes et sa soigneuse préparation, ça ne s'est jamais fait parce qu'il y avait toujours une personne d'un trouple/reseau qui ne voulait pas être filmé.
Je suis donc très contente qu'elle ait pu le réaliser enfin!

PS: petit "plus": un court interview avec Ageeth Veenemans sur la question: Le polyamour est-il une solution? sous le même lien, en cliquant à droite sur "polyamour" dans le nuage de tags.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Junon

le jeudi 18 février 2010 à 23h07

Merci Noemi, je vais regarder!

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 12h09

C'est un beau reportage et c'est encourageant pour la suite.
Mais je regrette la phrase "les infidélités sont interdites"...ça rappelle de vieux débats sur la question...
Et puis le "je passe d'une chambre à l'autre"...bof bof...

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 12h31

insognare
C'est un beau reportage et c'est encourageant pour la suite.

Mais je regrette la phrase "les infidélités sont interdites"...ça rappelle de vieux débats sur la question...

Et puis le "je passe d'une chambre à l'autre"...bof bof...

Comment peut-on regretter ce qui se passe dans la vie de quelqu'un d'autre, ses choix, l'équilibre qu'il a trouvé? Cet homme n'a pas le monopole de la carte de visite du polyamour, si tant est qu'il en existe une ou même qu'elle soit nécessaire...

Ceci dit, tout comme être gay ne préserve pas de la psycho-rigidité, le PA ne préserve pas d'intégrer dans son modèle personnel libertaire, des limites assez strictes, on dirait.

#
Profil

bohwaz

le vendredi 19 février 2010 à 12h32

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 13h35

Clementine
Comment peut-on regretter ce qui se passe dans la vie de quelqu'un d'autre, ses choix, l'équilibre qu'il a trouvé? Cet homme n'a pas le monopole de la carte de visite du polyamour, si tant est qu'il en existe une ou même qu'elle soit nécessaire... Ceci dit, tout comme être gay ne préserve pas de la psycho-rigidité, le PA ne préserve pas d'intégrer dans son modèle personnel libertaire, des limites assez strictes, on dirait.

"Je regrette" était une façon de parler ! Je suis très contente que cet homme (mignon en plus lol) trouve son équilibre comme ça.

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 février 2010 à 13h42

Autant pour moi! Merci de la précision.

#
Profil

LuLutine

le samedi 20 février 2010 à 18h36

Sympa le reportage (+)

#
Profil

ERIC_48

le dimanche 21 février 2010 à 20h48

Je confirme que je le trouve pas si mal, moi qui suit très très difficile avec ce genre de truc. C'est court, et ça finit bien.

Effectivement, il y a des choses qui me choquent sur la rotation des chambres, ça fait un peu robot préprogrammé, que l'on peut éventuellement détourner de son programme s'il y a des vacances, ou un truc dans l'emploi du temps.

Bon, le gars parle quand-même d'envies, mais on le sens au service non seulement de ces dames, mais aussi de l'équitabilité entre elles, comme s'il y avait un problème qui plane. De plus, rien n'est dit dans le cas ou tout le monde a envie en même temps, comme si l'envie se programmait. Une fois que monsieur a son numéro de chambre attribué, celle qui se retrouve seule ne peut plus avoir d'envie subite. Il se peut que ce soit l'effet du journaliste qui a insisté sur ce que les spectateurs voulaient savoir. Peut-être que dans la réalité, il se passe des choses moins carrées.

On remarquera aussi qu'il n'a pas de chambre à lui. Soit il considère qu'il vit chez elles, soit il considère qu'elles vivent chez lui équitablement, toujours est-il qu'il est soit partout soit nulle part.

L'argument de "plus d'amour" et plus de "moyens financiers" pour la petite fille me parait vrai. Dans son cas c'est évident, mais ce serait à mon avis aussi le cas s'il y avait six enfants et quatres adultes par exemple, car le fait de vivre groupé, permet à chaque enfant de voir, en présence permanente, plus que deux têtes qui l'aiment et d'avantage d'enfants en ambiance freres et soeurs.

C'est vrai que la formule "infidélité interdite" est bâclée et incompréhensible. Elle doit brouiller le spectateur lambda qui doit se demander si la phrase ne vient pas d'un autre reportage mal collé. Ca n'aurait pas fait de mal d'expliquer un peu mieux cette notion. Remplacer le mot "interdit" qui peut laisser croire que la loi a quelque chose à voir la dedans n'aurait pas fait de mal. Et remplacer le mot infidélité n'aurait pas fait de mal non plus. Par exemple, "la transparence est de mise" dans ce petit groupe (je parle de groupe car ils vont bientôt êtres quatre) aurait été une expression plus adaptée. A noter, pour donner de l'eau au moulin d'un autre fil de ce forum, que le libertinage est dans ce groupe clairement exclu du polyamour. Ou alors, il n'est pas avoué au journaliste.

Ce que j'aime bien, c'est le fait de mettre en évidence que les nouveaux venus doivent être "aimés" ou au moins "appréciés" des membres présents pour pouvoir entrer dans la vie du groupe. Ca souligne la difficulté que peut générer le polyamour vécu dans un même lieu. On voit tout de suite la limite. C'est à la fois une limite en nombre, mais également une limite en liberté, car chaque personne ne peut pas ramener qui lui plait. Je suis extrêmement d'accord avec eux sur ce point, d'ou une certaine méfiance par rapport au modèle "libre" et "gratuit" que propose Titane, un modèle qui enterre la vie de groupe que j'aimerais tant vivre. Il est clair que la liberté est malmenée dans ce genre de vie de groupe. Mais il n'y a pas que la liberté dans la vie.

Ce qui est clair, c'est que quand on veut vire en groupe d'amoureux, il faut un grand appartement. Moi, c'est ce que je retiens.

Je retiendrais bien aussi la nuit, pour nous quatre, jusqu'à la fin du monde....

#

(compte clôturé)

le jeudi 25 février 2010 à 11h05

Merci Eric, c'est exactement tout ce que j'en ai pensé, sauf que je n'ai eu ni le temps ni l'énergie ni la bonne plume pour l'écrire. (+)

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 25 février 2010 à 17h42

Merci bien.
Ecrire c'est déjà un plaisir.
Savoir qu'on sera peut-être lu est une véritable jouissance.
Alors je ne te parle pas de ce que ça fait de recevoir des compliments...

#

(compte clôturé)

le jeudi 25 février 2010 à 21h06

:-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion