Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Accusation de viol

Besoin d'aide
#
Profil

Galance

le vendredi 03 septembre 2021 à 13h27

Bonjour,

Je vous remercie beaucoup de me lire. Je suis depuis deux mois pas mal stressé par une situation et hier ça a atteint un niveau qui m'a fortement déclenché. Je ressent le besoin de partager mon expérience, je suis complètement paumé.

Je suis une femme de 33 ans vivant à Londres et j'ai eu une belle relation libre avec un homme polyamoureux (in ethical non-monogamous relationship pour être plus précis) de 9 ans mon ainé pendant 7mois. Notre relation était de plus en plus engagé quand en avril dernier il me fait brusquement part de sa volonté de la faire évoluer vers une relation plus amicale que romantique. Nous avons plusieurs semaines plus tard (le temps de digérer tout ça) beaucoup parlé sur ce que nous souhaitions conserver ou enlever de notre relation. Il a clairement exprimer qu'il avait du mal avec le sentiment de se sentir obligé de se voir à des intervalles réguliers. La tendresse, le sexe que je souhaitait continuer il n'était pas contre mais il ne voulait surtout pas que notre relation ne soit basé que là dessus. Bref j'ai compris qu'il voulait plus d'espace ce qui était ok pour moi même si j'avais à gérer une certaine jalousie car d'un autre côté il voyait très régulièrement une de ses autres relations. Je m'en suis clairement ouvert à lui, et il m'a promis de faire en sorte que nous passions un long moment la semaine d'après avec le massage longtemps prévu (ma jalousie s'était déclenché en découvrant qu'il avait un profil commun sur un site avec la fille en question où ils proposaient des massages à 4 mains alors qu'il n'avait jamais pris le temps de m'en faire un). Finalement il me propose d'aller a un concert la semaine prévu, me disant qu'il est fatigué mais qu'il a envie de me voir. Tout se passe bien et au moment de partir il me demande où est-ce qu'il doit me déposer. Je lui propose de venir chez lui, il accepte immédiatement. En arrivant je lui dit que si il préfère je peux prendre le canapé. Il sursaute. Il vient juste de changer les draps il pensait que nous dormirions ensemble. Très bien je monte et me glisse dans ses draps. Il arrive me dit qu'il est crevé se met nu (je ne l'étais pas), se blottit près de moi et enlace ses jambes dans les miennes. Nous nous endormons. Au petit matin je me réveille. Je le vois et je suis prise d'un élan de désir et de tendresse envers lui. Je me met nu et le prend dans les bras. Pas de réaction. Je lui caresse longuement le bras et le dos. Idem. J'arrête et je recommence 1h plus tard. Pas de réaction non plus, mais ce fut souvent le cas auparavant. Que je me réveille le caresse et qu'il ne réagisse pas. Je finissait par arrêter assez rapidement du coup pensant qu'il dormais mais il me disait toujours quand nous nous levions qu'il aurait aimé que je continue, qu'il appréciais silencieusement mes caresses. Avant que le réveil sonne je posai ma tête sur son torse et l'entoura de mes bras. Il se leva me regarda et me dit que je l'avais beaucoup réveillé. Son visage était fermé, il partit prendre une très longue douche.

En rentrant chez moi je lui envoie un long message d'excuse. Je précise que je ne lui est pas touché les zones génitales, c'était des caresses assez appuyé au niveau du haut du corps. Il me remercie de reconnaitre que j'était allé trop loin et me donne deux trois nouvelles. Il me dit aussi plus tard quand je lui demande si il a du ressentiment envers moi, qu'il n'en a pas mais qu'il est clair pour lui que nous devons prendre du temps avant d'explorer quelle sorte de relation nous pouvons créer et que pour lui c'était trop tôt pour partager le même lit. Perso je ne vois pas comment en prenant plus de temps la situation va changer vu que c'est clairement un problème de communication, et je lui en fait part. Je pensais que c'était réglé mais pendant deux mois nous nous sommes pas vu alors que nous habitons la même ville. Il me dit chaque fois qu'il est trop occupé, trop fatigué. Nous communiquons par contre par message de plus en plus régulièrement ces deux dernières semaines, et il est beaucoup plus bavard que moi ces dernier temps. Mais je réalise que malgré son manque de temps il continue à voir son autre relation régulièrement.

Du coup n'ayant plus d'espoir de le voir je lui demande calmement par texto de déposer mes affaires devant chez lui pour que je vienne les chercher. Il me dit que ce serait vraiment plus sympa que l'on se voit mais qu'il n'arrive pas a organiser son temps et que je lui dise bien quand je passe pour qu'il dépose mes affaires dehors. J'arrive le lendemain (hier donc) avec un poil de retard. Ne trouvant pas mes affaires je sonne. Il descend avec, et s'assoit sur les marches me disant qu'il est très fatigué et occupé. Je bous en moi, je lui dit qu'il joue avec les mots qu'il a le temps pour faire des rencontre en ligne, de voir son autre relation libre. Il prend la mouche me dit qu'il n'a vu pratiquement personne, qu'il n'a pas à se justifier, que d'ailleurs cette fille est là dans la maison et que c'est à présent sa copine (alors qu'il m'avait dit qu'il ne voulait pas de 'commited' relation en ce moment en plus de celle qu'il a déjà avec sa femme depuis 10 ans). Il me dit alors que la dernière fois que nous nous sommes vu quand je l'ai pris dans les bras cette nuit là il a eu l'impression que j'essayais de lui voler son âme. Plus tard je lui envoie un message pour lui dire que l'on ne m'avait jamais dit quelques choses d'aussi terrible. Il me répond en disant que je devait comprendre qu'il s'était sentit 'quite violated' cette nuit là. Qu'il avait le sentiment fort qu'il ne devait pas m'inviter chez lui mais que j'avais donné l'impression que c'était safe et du coup qu'il avait accepté.

Je suis complètement sonné. Je suis donc une violeuse. J'ai contacté deux exs avec lesquels je suis resté ami pour savoir si ils ont déjà eu ce sentiment avec moi. Je ne sais absolument pas quoi répondre à ce dernier message. C'est au delà d'un message d'excuse et suis-je en droit de remettre en cause ce qu'il a ressenti et ce qu'il ressent maintenant? Je trouve terrible d'être capable de faire sentir aussi mal quelqu'un pour lesquels j'ai (ou j'avais...) un profond sentiment d'amour et de respect. J'étais loin d'imaginer l'impact de cette nuit là en lui.

Auriez vous vécu une situation similaire (en étant à sa place ou à la mienne), ou des réflexions bienveillantes à m'apporter.

Merci beaucoup de m'avoir lu.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 03 septembre 2021 à 14h16

De la description que tu as faite (et du souci que tu montres à retracer les événements de cette nuit là), je ne pense pas que tu l'ais violé ou violenté gravement.
Par contre, on ne peut nier son ressenti.

C'est une situation compliquée où un regard extérieur comme le mien ne peut guère aider. Ta description a tendance à montrer quelque chose d'assez compliqué, il a l'air d'avoir beaucoup d'étranges réactions que tu n'as même pas l'air de voir ou que tu acceptes sans sourciller. Je suis assez incapable de te donner plus d'infos que ça :-/

#
Profil

galine

le vendredi 03 septembre 2021 à 16h57

Son attitude m'évoque qqn qui veut mettre un terme à une relation qu'il n'investit plus, tout en culpabilisant sa partenaire en invoquant un ressenti de viol pour brouiller les cartes. Peut-être un peu rapide comme interprétation, c'est ce qui m'est immédiatement venu à l'esprit.

#

Eliane (invité)

le dimanche 05 septembre 2021 à 20h38

Un viol est une pénétration non consentie, pas un ressenti. D’après ta description, tu ne l’as pas violé cette nuit là, et ta description ne laisse pas non plus penser que tu l’aies agressé sexuellement ou outrepassé son consentement.

#

Liloutine (invité)

le mardi 07 septembre 2021 à 03h54

Bonsoir,

Je crois, mais ce n'est que mon avis, que cette personne est un petit peu perverse...
Alors non, caresser le torse n'est pas violer.
Oui, il aurait pu te dire clairement non.
Et enfin, perso, je n'invite a dormir avec moi que les personnes avec qui je souhaite avoir des relations intimes ou avec qui c'est parfaitement transparente qu'il n'y a "que" de l'amitie.
Il jour a un jeu malsain... Pas toi.

#
Profil

Aki

le mercredi 08 septembre 2021 à 10h02

C'est clair que la situation était tout sauf claire : il aurait fallu poser un cadre beaucoup plus stricte à cette nuit, surtout en cette période de changement dans votre relation. Avoir ce genre de comportement ambigüe peut complexifier l'évolution de vos rapports. Il aurait fallu en discuter plus en détails, poser vos nouvelles conditions et limites.

Après, au delà du fait de ne pas avoir demandé s'il souhaitait des caresses ou que tu te déshabilles/etc, en l'absence de réaction de sa part ... éthiquement ça équivaut à un "non", quand bien même c'était "oui" dans la même configuration quand vous étiez ensemble. Qu'en penses-tu ?

#
Profil

Galance

le mercredi 08 septembre 2021 à 13h21

Merci beaucoup pour vos réponses.
@Aki en effet j'aurais du interpreter ça comme un non mais le fait est que ça n'a pas été le cas et que c'est une erreur de ma part. Je m'en suis donc immédiatement excusé auprès de lui;
J'ai du mal à me dire que je me suis complètement trompé à son sujet et qu'il est manipulateur ou pervers. Et un des élèments qui me fait dire ça c'est qu'il est depuis 10 ans avec sa femme, qu'il est resté très ami avec son ex avec qui il est resté aussi 10 ans (il est même le parrain de son enfant) et qu'il vient d'officialiser sa relation avec l'autre fille après un an de relation. Je sais que ce ne sont pas des preuves irréfutable des qualités relationnelles de cette personne mais celà m'interroge quand même. Surtout que de mon côté mes relations amoureuse n'ont jamais durés plus de 7/9 mois.

Je pense lui écrire un long email pour lui dire ce que j'ai ressenti pendant ces mois, et voir ensemble si nous décidons suite à ça de couper tout contact ce que pour ma part (et de la sienne) je ne fais jamais. Parce que si nous décidons de continuer d'être en contact je ne veux vraiment pas que des choses-surtout aussi importantes- restes non dites. Un côté de moi me dit que ça ne sert à rien mais notre discussion jeudi était chaotique car en partie je perd mon anglais quand je suis sous l'emprise d'émotions forte. Avec le recul je pense que mes reproches l'ont beaucoup blessé et qu'il a souhaité rendre la pareille en quelques sortes en me coulant complètement.

En parlant de langages, je ne sais pas si ça fait ça à d'autres personnes qui vivent des relations avec des non francophones (ce qui a quasi toujours été mon cas) mais les mots me semblent beaucoup moins fort en anglais. Comme quand il m'a dit qu'il avait l'impression que j'essayais de lui voler son âme. Ce n'est qu'un peu plus tard quand j'ai fait le point et traduit la phrase dans ma tête que ça m'a complètement retourné. Je pense que je suis aussi beaucoup plus 'rentre dedans' quand je m'exprime en anglais.

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

Bequelune

le mercredi 08 septembre 2021 à 15h29

Il n'y a pas eu pénétration donc ce n'est pas un viol. Par contre il peut considérer ça comme une agression sexuelle. Il n'y a pas de définition très claire et c'est son ressenti qui prime...

Est ce que son ressenti est légitime ou pas ? C'est une question insoluble. Que tu sois d'accord avec lui ou que tu trouves cela injuste n'y changera au fond pas grand chose... Il faut juste accepter et essayer de passer à autre chose, même si c'est difficile.

Je me suis retrouvé dans ce genre de situation une fois, mais dans le rôle du mec. Une fille, avec qui j'avais déjà vécu mille rapports très excitants, m'a une fois fait un truc que j'ai vécu avec une extrême violence. Parce que le contexte entre nous était tendu, les mêmes gestes sont passés de sexy à oppressants. C'est comme ça, et si on ne communique pas, on peut pas savoir...

Dans ton histoire, tu n'as jamais voulu faire de mal ou être irrespectueuse. C'est l'essentiel.

#
Profil

Galance

le mercredi 08 septembre 2021 à 15h37

Merci @Bequelune. Puis-je te demander comment tu as réagit après avoir eu ce ressenti violent, lui en as tu voulu ? Etes vous arrivez à en parler et avancer ou avez vous complétement coupé contact?

#
Profil

Bequelune

le mercredi 08 septembre 2021 à 16h36

J'étais jeune et pas forcément doué pour exprimer mon ressenti à l'époque. C'était dans le cadre d'une relation libre deja en train de se terminer. Je lui en ai voulu, et même si on a continué de parler ensuite cela a accéléré la coupure.

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#

Liloutine (invité)

le mercredi 08 septembre 2021 à 17h06

Je reprends ton message et me demande si lui il t'as pose la question avant de glisser ses jambes entre les tienes?
Moi je dois surement etre de la vielle ecole...
J'ai du mal avec ces nouvelles normes de consentemment.
Je suis de celles qui pense que demander avant d'engager une caresser casse un peu la magie...
Je suis aussi de ces feministes qui pensent que l'on peut prender les devant avec un homme...
Et que l'on a, homme ou femme, le pouvoir mais aussi le devoir de dire clairement non quand la situation ne nous convient pas.
Je ne parle pas de cas où il y a une menace psychologue ou physique, évidemment... Dans le reste des cas on peut dire non
Pour moi, ce qui se passe dans cette zone grise entre un consentement ou un refus explique est justement une zone grise
Il a le droit d'avoir son ressenti
Tu as le droit d'y souscrire ou pas
Tu as le droit d'y souscrire en te disant qu'il a raison et te "repentir" ...
De te dire qu'il a raison mais qu'il a bien entretenu cette relation pas claire
Mais en tout cas te considérer comme quelqu'un qui commet des agressions sexuelles je ne crois pas....

#
Profil

Galance

le mercredi 08 septembre 2021 à 17h50

Non il ne m'a pas demandé et je lui en ai fait le reproche quand nous nous sommes disputés jeudi dernier. Je pense que pour lui c'était évident que c'était quelque chose que j'apprécierais (ce qui fus le cas), car mes sentiments à son égard étaient stable et je souhaitais préserver cette part de notre relation, la tendresse. Mais ça me donne l'impression d'avoir été dominé émotionnellement.

Le consentement est pourtant quelque chose d'important pour lui. J'étais un peu de ton avis, j'aime la spontanéité et je me disais qu'en parler à chaque geste allait casser l'alchimie.
Lors de notre toute première nuit ensemble, il m'a sorti des cartes avec des questions sur le consentement d'une autrice bien connu dont j'ai perdu le nom. Sur le coup, je n'étais pas très motivé mais j'ai joué le jeu. Chacun à son tour nous disions ce que nous voulions faire à l'autre et si il l'acceptait ou non. Et ce que nous souhaitions qu'il nous fasse. Mais au final j'ai passé la meilleure nuit d'amour de toute ma vie, je me suis senti super connecté à lui.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 08 septembre 2021 à 18h03

Oui, cette histoire du consentement exprimé qui casserait la magie est infondée. On peut demander tout en restant sensuel, ce n'est pas en opposition. Par contre, ça nous demande de revoir nos scripts amoureux.

#
Profil

Indi

le samedi 11 septembre 2021 à 17h14

Au contraire, je trouve que demander le consentement de l'autre, cela peut être très excitant ! Mais il est compliqué de demander le consentement à chaque instant et il peut arriver qu'on commette une erreur.

Il me semble important de dédramatiser, d'autant plus que la traduction en français altère le sens de ce qui a été dit. Ma compagne a une certaine tendance à me faire des choses sans mon consentement. Pourvu qu'on en ait envie de part et d'autre, ça se dépasse. Il suffit de se parler. Et quelque chose de similaire se produira peut-être dans quelques temps encore. Et il faudra alors en parler encore.

Pour finir, j'ajouterai que réveiller autrui est risqué : on ne sait jamais de quel pied l'autre se lèvera. Il vaut mieux s'abstenir à moins que l'autre n'ait manifesté un désir d'être réveillé d'une telle façon.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion