Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

[Rennes] café poly-pop#16 « Les schémas monogames dans nos relations poly » (au BabaZula, 182 av. Patton, 20h). Novembre 2019

Le mardi 26 novembre 2019 à 20h00 à Rennes en France.

» Voir la page de l'événement

#
Profil

poly-pop

le samedi 05 octobre 2019 à 18h14

N'hésitez pas à lire d'abord la présentation sur la page de l'événement, et à poser ensuite des questions ici.


Puisqu'on a apprécié le dernier café poly-pop au café interculturel le BabaZula, on remet ça. Cette fois ce sera en soirée.

Le BabaZula propose à manger : Panini, Falafels, Burger, Assiettes (indien, italien, végé), Frites maison. 5/7/9/10e.


_________
Précédents événements poly-pop : #1, #2 , #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11, #12,#13#14#15..
(avec comptes-rendus dans les pages discussions).

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Lili-Lutine

le samedi 05 octobre 2019 à 20h44

Ah mais quel beau sujet de discussions ! :-D
Vous nous raconterez ?

#
Profil

Sel-In

le lundi 07 octobre 2019 à 16h44

Bonjour, oui moi aussi ça m'intéresse carrément un retour sur ce sujet :)
merci d'avance :)

#
Profil

artichaut

le lundi 07 octobre 2019 à 17h08

Je ne sais pas qui à en premier initié ce thème dans un quelconque événement poly, en tout cas, nous c'est clairement à toi @Lili-Lutine qu'on a emprunté l'idée et la formulation. (Depuis le temps que je voulais participer à l'un de tes cercle de parole sur ce thème, on a finis par l'organiser par chez nous !)

Arrivera-t-on a faire un compte-rendu qui ne soit pas que formel ? Et qui par exemple pourrait commencer a en dresser une liste

#
Profil

Lili-Lutine

le lundi 07 octobre 2019 à 17h22

artichaut
Je ne sais pas qui à en premier initié ce thème dans un quelconque événement poly, en tout cas, nous c'est clairement à toi @Lili-Lutine qu'on a emprunté l'idée et la formulation. (Depuis le temps que je voulais participer à l'un de tes cercle de parole sur ce thème, on a finis par l'organiser par chez nous !)

C'est Elisende Coladan @EliC, qui la première, a proposé il y a quelques années cet atelier à Paris auquel j'ai participé, et depuis je l'ai proposé plein de fois à mon tour lors de différents évènements poly, et c'est à chaque fois différent !

#
Profil

artichaut

le lundi 07 octobre 2019 à 17h25

Merci pour la source. C'est toujours chouette de savoir d'où viennent les choses.

#
Profil

artichaut

le dimanche 24 novembre 2019 à 19h15

Donc c'est ce mardi à 20h. Et c'est possible de manger sur place (cf le post poly-pop en haut de ce fil) pour pas trop cher.

#
Profil

poly-pop

le lundi 25 novembre 2019 à 01h34

Un peu de lecture pour réfléchir sur le thème de mardi prochain :
- Ce n’est pas toi, c’est la structure: déconstruction de la polyamorie féministe, Coral Herrera Gómez, sept 2015
- Pensée monogame, terreur polyamoureuse, de Brigitte Vasallo, fév 2017
- Les mythes du polyamour romantique, Mosca Cojonera, fév 2019


On peut voir aussi le fil sur ce thème.

Message modifié par son auteur il y a 11 jours.

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 27 novembre 2019 à 18h58

Alors alors ? Comment cela c'est passé pour chacun.e de vous ? :-)
Suis très intéressée par vos retours, remarques et critiques !
Merci <3

#
Profil

poly-pop

le vendredi 29 novembre 2019 à 15h41

Compte rendu du café Poly-Pop#16.

Nous étions 24 pour ce café poly-pop sur les « schémas monogames dans nos relations poly ».
L'orga était assurée par @Yanne, @l_arbre, et @artichaut.

Nous avons présenté les événements poly-pop et le déroulé de ce café-poly. Nous avons lu deux extraits de textes (voir détail +loin) pour introduire la thématique. Puis nous avons énoncé les règles et la manière dont nous voulions procéder.

Nous avons lu quelques uns des 13 scénarios (voir détail +loin) écrits pour l'occasion. Puis nous nous sommes divisés en 3 groupes de 8, pour 1h d'atelier discussion.
Dans chaque groupe, une personne pioche un scénario, le lit, et on en discute collectivement, jusqu'à épuisement du sujet. Une autre personne lit un autre scénario, et ainsi de suite.

Après une pause, nous avons recommencé en reformant 3 nouveaux groupes. Pour une demi heure seulement cette fois, car l'heure avançait et des personnes devaient partir pas trop tard.

Nous nous sommes enfin retrouvé pour un bilan en grand groupe :
- on a fait un tour de prénom, associé à un animal ou une ville importante pour nous
- on a discuté de ce qui venait de se vivre
- on a évoqué la possibilité de rejoindre l'orga et rappelé la possibilité de nous dire si quelque chose à mis quelqu'un·e mal à l'aise

Nous avons clôturé le café poly vers 21h30, et proposé de poursuivre en informel. Les derniers sont partis vers 22h30.


Si vous avez des idées, suggestions, retours a posteriori, remarques etc vous pouvez les faire, ici, ou en message privé.

À bientôt !

Yanne, l_arbre, et artichaut

#
Profil

poly-pop

le vendredi 29 novembre 2019 à 15h41

Ce qui a +ou- fonctionné :
- On a oublié de venir avec le doc de présentation des « Soutien poly-pop » (on tâchera d'y penser pour les prochaines fois).
- On a encore du mal à penser/gérer les arrivées : d'habitude il y a beaucoup de retardataires, cette fois-ci quasi tout le monde était à l'heure, voire même en avance (donc on aurait pû commencer à l'heure au lieu d'attendre d'éventuels retardataires).
- On a été un peu trop ambitieux en prévoyant deux fois une heure de discussions. Avec l'accueil, l'introduction, la lecture de textes, la première discussion et la pause, ça nous faisait largement déborder l'horaire annoncé. On a donc réduit la deuxième discussion à 30 minutes au lieu d'une heure, pour avoir quand même le temps de retrouver toutes et tous en grand groupe à la fin.
- Il n'y a pas eu besoin d'autant de scénarios (mais c'est pas très grave non plus d'en avoir écrit trop).
- Des personnes on regretté qu'il n'y ai pas de +petits groupes.
- Peu de personnes sont restées pour la partie informelle post-café (finalement c'est peut-être l'horaire qui joue pas mal sur l'envie ou la possibilité de rester, ou non, +longtemps).

Message modifié par son auteur il y a 6 jours.

#
Profil

poly-pop

le vendredi 29 novembre 2019 à 15h41


Les extraits de textes lu étaient les suivants :


Pensée monogame, terreur polyamoureuse. —extrait—
de Brigitte Vasallo, fév 2017 (traduction : Elisende Coladan)

« Rompre avec la monogamie, n’est pas fait pour les blanches, les minces, les saines d’esprit, les mignonnes et bien foutues mais, justement, pour toutes celles pour qui la monogamie est encore plus un mensonge que pour les autres (…) Rompre avec la monogamie n’est pas pour celles qui s’en vont avec la première personne disponible, ni pour les personnes normales, ni pour les personnes cools des salons, ni pour les cools des afters, ni pour les cools des squats. C’est la rupture des fracassées, des loosers, de celles qui évitent les franges de n’importe quelle frange, pour celles qui ne trouvons jamais de partenaire pour construire un nid douillet parce qu’il n’existe pas un nid où être contenue ni qui puisse nous contenir, c’est pour la gamine abandonnée à trois mois de grossesse, pour les lesbiennes du village, pour celles qui ont dépassé la quarantaine, pour les séropositives, pour la tapette de l’école, pour l’homme trans qui n’aime pas faire le coq ou se faire une mastectomie, pour la barbue sans passing, pour les rejetées par les leurs, par leur clan, pour celles qui ne s’adaptent pas à leur race, ni à leur origine, ni à leur environnement, ni à leur patrie, pour celles qui n’avons pas de foyer où rentrer, ni de mère vers qui retourner, ni une famille avec qui passer les fêtes et ensuite le publier sur les réseaux sociaux, pour toutes celles qui ne savent pas quoi faire de leur corps ni de leurs vies, parce que nous savons ce que cela veut dire être seules et ce que veut vraiment dire avoir été abandonnées, pour les immunes aux capitaux érotiques parce qu’elles n’y ont jamais fait d’investissements. C’est uniquement à partir de là, de la blessure, que nous pouvons construire autre chose (…) nous mettre, une bonne fois pour toutes, à construire autre chose. »

Source : nonmonogamie.com

Ce n’est pas toi, c’est la structure : déconstruction de la polyamorie féministe —extrait—
de Coral Herrera Gómez, sept 2015 (traduction : Elisende Coladan)

« La polyamorie féministe est une nouvelle utopie collective pour celles qui rêvent d’un monde égalitaire, féministe et multiple. Dans ce monde idéal, nous, les femmes, nous ne serions pas divisées en deux groupes : les gentilles (fidèles, soumises sans désir sexuel) et les méchantes (nymphomanes, salopes et libres). Nous aurions toutes le droit d’avoir les relations que nous voudrions vivre sans nous sentir coupables, sans avoir à rendre de comptes à quiconque, sans déclencher un scandale social, sans que l’on nous insulte, nous discrimine ou on nous tue pour cela.
En outre, nous aurions bien plus de temps pour aimer, pour profiter de la vie et de l’affection reçue, pour rechercher et construire des relations diverses, avec ou sans sexe, avec ou sans romantisme. Dans un monde polyamoureux féministe idéal, nous n’aurions pas honte de nos corps : le péché et la culpabilité n’existeraient pas. Nous pourrions vivre notre sexualité et nos orgasmes multiples, sans traumatismes ni complexes.
Nous construirions une espèce d’éthique amoureuse pour éviter les conflits romantiques et les luttes de pouvoir, et nous apprendrions à nous unir et à nous séparer avec tendresse. Avec ce code, l’objectif général serait de prendre soin des autres et de nous-mêmes, d’apprendre à résoudre les conflits sans violence, d’éviter la souffrance inutile et d’apprendre à savourer l’amour et la vie.
Dans le monde de la polyamorie féministe et queer, nous ne serions ni égoïstes, ni jalouses, ni possessives et nous ne souffririons pas si notre partenaire tombait follement amoureux.se d’une autre personne (…) La polyamorie féministe serait queer, inclusive et diverse, avec des pratiques et des façons multiples de la vivre. La monogamie ne serait ni mal vue, ni associée au patriarcat. (…) Mais les émotions ne disparaissent pas de nos corps par magie, car elles se sont construites à grand renfort de mythes.

Chacun.e d’entre nous a intériorisé ces mythes à travers nos contes, c’est pour cette raison que déconstruire le romantisme patriarcal et nous déconstruire nous-mêmes n’est pas facile du tout. Cela peut être même extrêmement douloureux. (…) Et après avoir reçu par intraveineuse autant de théorie patriarcale depuis notre plus tendre enfance et notre adolescence (nous avons appris à aimer de manière monogame et patriarcale), désapprendre tout cela est extrêmement complexe. (…) En ce qui me concerne, je me complique de moins en moins l’existence et je m’adapte à tout ce qui m’arrive. Selon mes envies et selon l’interaction que j’ai avec l’autre personne, je suis parfois hétéro, parfois lesbienne, parfois je suis monogame, parfois pas. En ce moment, par exemple, je suis hétéro et monogame, et dans d’autres phases de ma vie, j’aborde la relation d’une autre façon. (…) Rompre avec la monogamie implique non seulement de nager à contre-courant au niveau politique et social, mais aussi d’aller à contre-courant de toutes les émotions et les sentiments dont nous avons hérités et qui sont en nous, qui vivent en nous, nous influencent, nous limitent, nous conditionnent. (…) Et, parfois, on se demande: « est-ce que cela vaut vraiment la peine de lutter autant? » (…) Le processus de changement doit être individuel, mais également collectif : cela est plus simple lorsqu’on peut échanger avec d’autres personnes tout au long du processus: échanger des outils, des doutes, des problèmes, des théories et des pratiques. Et ce, afin de remettre en question des mythes (monogames ou polyamoureux), les normes, les modes, les interdits et les oppressions qui pèsent sur notre culture amoureuse. (…) il est fondamental de pouvoir élire librement les manières de nous chérir et de nous aimer. »

Source : nonmonogamie.com

Message modifié par son auteur il y a 6 jours.

#
Profil

poly-pop

le vendredi 29 novembre 2019 à 15h41


Les Scénarios, écrits pour l'occasion par les orgas, sont les suivants :
(les numéros n'ont qu'un titre indicatif, pour les différencier, l'ordre n'est pas important et les piles ont été mélangées avant utilisation)


SCÉNARIO 1
Sonia est en couple libre depuis 15 ans avec Axelle. Son couple s’est orienté vers le polyamour depuis 2 ans. Elles ont toutes les deux une relation poly depuis 2 ans mais qu’elles ne voient pas avec la même régularité. Axelle voit sa relation 2 fois par an, Sonia plutôt 8 fois. Elle souhaiterait que cela plutôt tous les mois. Cela ne dérange pas Axelle mais Sonia ne s’en sent pas capable à cause du déséquilibre que cela sous-entend. Elle culpabilise.

SCÉNARIO 2
Aurélia a une relation avec Mika depuis 2 ans et elle a des aventures d’un soir et une relation poly de loin en loin. Ils n’ont pas formulé le fonctionnement de leur relation en tant que « poly ». Mika ne veut entendre parler d’aucune de ces relations. Elle accepte et ne lui confie rien en dehors de leur relation.

SCÉNARIO 3
Margaux est poly avec un monogame. Elle a une relation socle à côté. Il a du mal à gérer ses émotions et la distance car il sont à 2 heures l’un de l’autre et lui signifie par message qu’elle lui manque beaucoup. Margaux se sent obligée de venir le voir plus souvent qu’elle ne le ferait par elle-même. Elle le fait pour qu’il soit pas triste.

SCÉNARIO 4
Thibault est en relation poly depuis quelques années avec Myraim. Ils ont un contrat sur un point précis. Aller au théâtre avec sa relation primaire et faire du théâtre avec elle est très important pour Myriam. Elle ne veut pas que Thibault fasse le même type de sortie ou de loisir avec ses autres relations poly. Thibault rencontre une future relation poly qui aime le théâtre et a du mal à accepter ce que demande Myriam mais respecte ce contrat.

SCÉNARIO 5
Agnès est bisexuelle. Elle rencontre Marc. Il se dit polyamoureux mais lui dit qu’il n’acceptera pas qu’elle tisse des relations poly avec des hommes. Lui de sont côté a des relations avec des femmes. Agnès s’en tient donc au relation poly uniquement avec des femmes.

SCÉNARIO 6
Antoine est en relation socle avec Victor. Victor lui présente Hugo, une de ses relation poly. Antoine tombe amoureux d'Hugo. Ils ont une relation à 3+ 2 (se voit à 3 et à 2 selon les rendez-vous). Mais Hugo revoit une relations ans le dire aux autres ce qui les blesse. Ils finissent par rompre car Hugo se sentant "trompé" . cependant, quelque mois plus tard, Antoine revoit Victor. Cela met mal à l'aise Victor qui lui demande d'arrêter de voir Hugo.

SCÉNARIO 7
Mehdi, Eve et Joshua sont en trouple. Ils habitent ensembles et partagent de la sexualité deux à deux, et même parfois à trois. Ils fonctionnent en poly-exclusivité (ou "poly-fidélité"). C'est à dire qu'ils sont non-exclusifs entre eux, mais exclusifs vis-à-vis de l'extérieur. Mais un jour, Eve se découvre un faible pour une quatrième personne. Quatrième personne qui ne connaît pas grand'chose au polyamour, et ne se sent pas du tout attirée par Mehdi, et Joshua… d'ailleurs même elle est hétéro)

SCÉNARIO 8
Alissa est en couple avec Hector. Ils ont des enfants et sont heureux. Alissa vit une autre histoire amoureuse, belle et intense, et son conjoint est au courant. Mais les emplois du temps font qu'Alissa voit peu cette autre relation. En outre quand elle parle de cette relation autour d'elle, personne ne la prend au sérieux (« c'est juste une histoire de sexe »). Son conjoint préfère ne rien savoir, et n'a pas l'air de prendre ça très au sérieux non plus. Alors Alissa est parfois perplexe, se met à douter, ou se demande comment faire pour construire une "vraie relation de couple" ave cette autre relation.

SCÉNARIO 9
Soma et Yuki sont en couple poly depuis 2 ans. Soma rencontre Takumi et flashe complétement sur lui, et réciproquement. Yuki se sent complétement délaissée.

SCÉNARIO 10
Marcello et Sophia sont en couple poly. Marcello enchaîne les relations, tandis que Sophia n'en a que rarement. Sophia considère que c'est difficile pour elle d'avoir des relations, tandis que c'est facile pour Marcello, qui travaille dans le milieu du spectacle. Surtout Sophia ne trouve pas évident que Marcello ai toujours des relations avec des femmes plus jeunes, et dans les canons standard de beautée.

SCÉNARIO 11
Agatha a une relation avec Bertrand qui lui même est en couple avec Alissa depuis 17 ans. Bertrand explique à Agatha qu'il ne peut avoir avec qu'elle qu'une relation "secondaire" ce qu'Agatha ne vit pas très bien. Pourtant elle tien à cette relation avec Bertrand, alors elle fait avec.

SCÉNARIO 12
Virginia et Samuel sont en union libre. Leur contrat tacite est qu'ils peuvent avoir d'autres relations qu'en présence de l'autre et à la condition de ne jamais dévellopper de sentiments.
Inversement Alba et Frantz sont en couple. Ils sont ok que l'autre ai une relation sentimentale d'amitié forte (même avec de la tendresse, même en dormant ensemble) mais à la condition de ne pas partager de sexe.

SCÉNARIO 13
Vladimir, Cynthia sont mariés. Cynthia à une histoire adultère avec Kim qui est poly. Kim, qui est très éprise de Cynthia, l'incite à parler à son mari, ce qu'elle fait. C'est un coup de massue pour Vladimir, alors Cynthia et Kim cesse leur relation. Mais c'est dur pour Cynthia et Kim, même si Kim est contente que Cynthia ai enfin parler a son mari.
Finalement Cynthia et Kim continue de se voir, partagent beaucoup de tendresse mais ne partage pas de sexe (Cynthia dit qu'elle n'en a pas envie).
Ce que Kim ne sait pas, c'est que Cynthia n'a pas dit à Vladimir qu'ils continuaient à se voir. Et quand Vladimir l'apprend ça reclashe.

Message modifié par son auteur il y a 6 jours.

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion