Besoin de Conseils - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de Conseils

Jalousie
#
Profil

Olak

le mercredi 30 décembre 2015 à 12h53

Bonjour à tous,

Comme beaucoup de nouveaux venus ici, j'ai bien besoin de conseils. J'avoue la qualité et l'intelligence des réponses que j'ai pu voir sur d'autres sujet m'ont poussées à écrire ici.

Ma situation : je suis en "couple" depuis un an et demi avec une jeune femme que j'apprécie autant intellectuellement que physiquement, je pense qu'on pourrait même dire que je l'aime (bien que ce mot n'évoque pas grand chose pour moi).
Elle ne jamais caché son sentiment d'être une femme "libérée" (si mes mots blessent certains lecteurs, je m'en excuse , j'en cherche encore de plus adéquats).
Il se trouve qu'au début de notre relation, après quelque mois ensembles, elle m'avait confié qu'un ami à elle lui avait fait part de son souhait de l'embrasser et m'avait demandé mon avis sur la question. Un peu surpris, mais pas forcément jaloux, je lui avait expliqué que de mon expérience, un sentiment de "pas vu, pas pris" pouvait s'entendre. En somme, je ne la possède pas et tant que je ne suis pas au courant, elle fait ce qu'elle souhaite.
(Je précise que dans mon esprit, cette mise au point faisait qu'au besoin je puisse m'autoriser de vivre d'autres choses... Bien que je n'en ai pas ressenti le besoin).
Plusieurs mois passent et la relation se développe tendrement.
Et là c'est le drame. Hier, je découvre par hasard (et un peu malgré moi) qu'elle a depuis plusieurs mois une relation suivie avec un autre homme. (Avec déclaration d'amour, rapports sexuels et séjours de plusieurs jours chez cette personne). Cet autre homme, que je ne connais pas et dont je soupçonnais assez peu l'existence, semble lui être au courant de mon existence. Elle ne me l'avait jamais mentionné et avait assez bien mené sa barque pour que rien ne m'interpelle jusque là (je ne sais d'ailleurs pas si c'est la personne de la discussion d'avant).
Déjà, crise de jalousie forte aux images qui se projettent dans mon esprit. Puis réalisation soudaine que la discussion que nous avions eu quelques mois plus tôt ne recouvrait, à mon sens pas du tout ce cas de figure. C'était beaucoup plus lui confirmer que cela ne lui posait pas de soucis qu'elle s'amuse ponctuellement de son coté (l'image dans mon esprit était celle de la soirée qui déborde un peu). Il est a noter que je ne lui en veut pas d'avoir dépassé des limites d'un accord oral puisque la discussion avait eu lieu en des termes tellement sibyllins qu'elle a pu y entendre ce qu'elle voulait.
Et là je suis dans un entre deux. Je tiens à elle et ne souhaite pas la perdre, mais je ne me sens pas équipé pour gérer la jalousie et beaucoup plus spécifiquement le fait de "ne pas être choisi". L'exemple parfait est qu'aujourd'hui elle me dit être malade et en famille, alors que j'ai de bonnes raisons de penser que ce n'est pas le cas. Je comprends le fait de me dissimuler la vérité (si c'est le cas) mais je supporte assez mal que ce que nous avions prévu (et ce que je désirais) soit mis de coté pour aller auprès d'un autre.
J'ai en partie l'idée que ce sentiment me revient d'anciennes amours ou en effet je fut au final celui que l'on ne garde pas.
Du coup, je suis partagé. Dois je lui dire que je sais, que tout est désormais déséquilibré à mes yeux et que sans l'accuser de mentir, sa parole ne pèse plus autant?
Dois-je garder ça pour moi en espérant retomber dans une bienheureuse ignorance ou espérer que le temps me donnera un détachement?

Merci à vous

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

oO0

le mercredi 30 décembre 2015 à 15h15

Salut Olak,

d'une manière ou d'une autre, le détachement me semble ce qu'il peut y avoir de mieux. La bienheureuse ignorance, c'était avant, mais il ne faut pas pour autant oublier cette période de votre relation. Je pense qu'elle peut t'aider à trouver le détachement que tu peux espérer dès lors qu'elle repose déjà sur un état de détachement. D'ailleurs, tu peux reconnaître chez toi plusieurs signes de détachement ailleurs : l'acceptation d'aventures sans besoin de le savoir ; la conscience que votre échange à ce sujet pouvait lui laisser croire ce qu'elle voulait ; etc.

Pour ce qui de ta peur de ne pas être choisi, le plus simple, c'est d'accepter qu'elle puisse se réaliser encore. Là, je parle en connaissance de cause vu que je suis familier de ce genre de situations où je ne suis pas celui qui est choisi. Derrière cette peur, il y a une réalité légitime, la liberté de choix de l'autre. Pourquoi en avoir peur alors que c'est cette même réalité qui lui permet tout autant de choisir de rester avec toi que de partir ? Après, je n'ai pas l'impression que tu sais si, oui ou non, elle a choisi de passer du temps avec lui plutôt que d'être en famille comme elle le dit et est-ce que c'est vraiment la question qui t'importe ?

Il faut du temps pour apprivoiser les états affectifs auxquels tu es confronté actuellement. Peut-être de te découvriras-tu capable d'en repousser les limites ou devoir les accepter. Ce sont ces réponses personnelles qui t'apprendront davantage sur toi-même que ne t'en apprendras ce qu'elle fait réellement de sa vie.

Courage !

#
Profil

bonheur

le mercredi 30 décembre 2015 à 15h54

Je ne peux guère t'aider... si ce n'est que mon honnêteté quasi maladive m'a amené au polyamour plutôt qu'aux mensonges et à la cachoterie.

Par contre, il me parait évident que ta compagne a eu l'intelligence de se renseigner, bien que d'une manière détournée, de ce que TOI tu préférais : savoir ou ne pas savoir...

Il se trouve que mon mari a toujours considéré que j'avais bien agi envers lui, il a apprécié mon attitude, ainsi nous avons pu appréhender tous les aspects de ce passage mono-poly ensemble. J'ai ainsi été présente et affirmative pour lui faire comprendre que son sentiment d'insécurité (nous étions mariés depuis 18 ans avec 3 enfants...) était infondé.

Le hic, c'est que comme tu as fait un premier choix de ne pas vouloir savoir, ta compagne ne peut "t'accompagner" dans tes inquiétudes.

Toutefois, je crois que la réponse de oO0 est plus concrète, donc plus pertinente. Je n'apporte qu'un "complément".

Egalement, si le mot "aimer" n'évoque pas grand chose pour toi, qu'est-ce qui te gène ? Personnellement, j'ai toujours des difficultés avec les personnes qui disent aimer sans vraiment aimer. Cela n'engage que moi, mais l'amour est à mes yeux une certitude, alors je ne peux concevoir que l'on m'aime dans les actes mais pas intérieurement. Je crois, mais là ce n'est que mon opinion, que pour aimer, il faut que ça sorte de l'intérieur, du plus profond de soi, sans tergiversation aucune.

Peut être que ton sentiment d'insécurité vient d'une tergiversation intérieure ? Tu ne sais pas si tu aimes, alors tu penses qu'autrui est comme toi, sans certitude.

Je plussoie oO0, je crois que tu dois te lancer à la découverte de toi même, de ton toi intérieur, avec lequel tu n'as peut être pas encore fait réellement connaissance. La devise "Deviens qui tu es" me semble appropriée.

#
Profil

Nurja

le mercredi 30 décembre 2015 à 19h33

Euh si dans une discussion tu dis "pas vu, pas pris; c'est OK tant que je ne suis pas au courant", elle a simplement tenu compte de ta demande (le fait que l'autre homme soit au courant de ton existence me fait penser que ce n'est pas son désir personnel de se cacher).

Je pense que ce serait utile que tu prennes du temps seul avec toi-même pour savoir ce que tu désires et ensuite du temps avec elle pour pouvoir lui en parler.

J'imagine que tu en as besoin alors, courage !

#
Profil

bodhicitta

le mercredi 30 décembre 2015 à 21h13

Elle a répondu à ton souhait tu ne peux lui reprocher:

Olak
"pas vu, pas pris" pouvait s'entendre. En somme, je ne la possède pas et tant que je ne suis pas au courant, elle fait ce qu'elle souhaite.

Ce souhait peut évoluer mais informe la quand méme...

#
Profil

oO0

le jeudi 31 décembre 2015 à 11h07

Salut Olak,

au vu des quelques réponses qui viennent de t'être données, le conseil qui me semble ressortir porte sur les risques d'adopter une position culpabilisante à son égard. Tu es toi-même conscient qu'il n'y a pas lieu de mettre en jeu une quelconque culpabilité avec le "Pas vu, pas pris" de votre accord. Si, pour une raison ou pour une autre, tu choisis de jouer sur la culpabilité, tu exerceras une contrainte morale qui te donneras, certes, l'impression d'avoir du contrôle, mais nuira plus qu'autre chose à la liberté de votre relation d'autant plus que cette culpabilité semble injuste.

Si je t'invite à prendre la responsabilité de ce que tu ressens, c'est pour éviter la culpabilité - l'une n'est pas l'autre. La responsabilité est plus une question de réponses que de fautes, à toi de trouver les réponses que te posent les questions de cette situation. Ce qu'il y a de positif, c'est que tu n'es pas seul. Tu peux ressentir une certaine vulnérabilité, cette dernière peut te pousser à rejeter la faute sur elle pour te protéger, mais ce n'est qu'une illusion qui te couperas d'elle, de son aide, plus qu'autre chose.

La question qui se pose pour toi, autant que pour elle, c'est le rôle que peut jouer la culpabilité dans votre vie affective pour l'un comme pour l'autre.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

parti4589

le vendredi 01 janvier 2016 à 17h10

Tu as répondu avec légèreté à ta compagne Olak. Ton pas vu pas pris voulait dire qu'elle pouvait avoir des relations extraconjugales. Tu ne t'aies pas dit qu'elle pouvait s'accrocher à ses amants. Maintenant fais lui part de tes inquiétudes. Il va falloir d'adapter. Peut être rencontrer son amant. enfin trouver un terrain d'entente dans la mesure du possible pour avoir des relations pacifiées et commencer à travailler sur ta jalousie.

#
Profil

Olak

le samedi 02 janvier 2016 à 12h52

Bonjour, à vous et bonne nouvelle année qui commence.

J'ai un peu disparu peu après avoir ouvert ce fil de discussion, happé par cette situation et les fêtes de fin d'année.
Merci à ceux qui ont répondu déjà.
@oO0 /bodhicitta8 . C'est vrai que cette liberté de choix existe, qu'un autre personne soit présente auprès d'elle ou pas.
Nous en avons parlé et elle m'a confirmé tout ce que j'avais pressenti auparavant, c'est à dire le fait qu'en développant une autre relation et suivait ce que je lui avait dit ainsi que mon souhait de ne pas savoir.
Je te vraiment à préciser que je ne lui en veut pas d'avoir fait ce choix et que je n'envisage pas d'adopter une posture de culpabilisation ou autre qui me semblerait complètement illégitime.
C'est simplement que je ne me sens pas équipé pour gérer cette relation multiple et les inquiétudes, doutes, ressentis que cela va générer. Je vois que la période d'ignorance est derrière moi et que je ne pourrais pas y revenir, mais je ne sais comment appréhender ce qui se présente. J'hésite sur la conduite à tenir entre embrasser pleinement cette situation ou m'en retirer complètement. C'est un chemin de doutes.


@ Bonheur. J'apprécie le conseil et le retiens pour la suite. Après, je ne doute pas de mes sentiments en temps que tel, c'est surtout le fait de dire je t'aime qui ne signifie rien pour moi. Disons que les mots sont plus vides de sens que les actes selon moi et donc quand on aime, on le "fait" ou on le ""montre".
@Nurja : Merci
@parti459 : Je suis conscient de la légèreté de la réponse que j'avais fourni, ou plutôt de son manque de clarté. Et pour cela je n'ai aucun grief contre ma compagne, elle a honnêtement et sincèrement agi en fonction de ce que j'avais dit.

#
Profil

oO0

le samedi 02 janvier 2016 à 20h29

Salut Olak,

tu n'as aucune obligation de suivi.

Sinon des doutes, c'est des questions, ici, bien enracinée dans une réalité affective. Lorsque tu as peur de ne pas pouvoir faire face à tes ressentis, il s'agit justement d'une part de cette réalité affective. Elle te donne l'occasion de te poser des questions que tu n'aurais probablement pas l'occasion de te poser autrement. En plus, tu n'es pas seul pour y faire face puisque vous pouvez en parler.

Visiblement, tu fais ce que tu peux pour préserver votre relation de dérives qui pourraient lui nuire. Par rapport à tes doutes, c'est aussi l'occasion de mettre dans la balance des raisons de te faire, de vous faire confiance.

#
Profil

bonheur

le samedi 02 janvier 2016 à 20h50

@ Olak: Attention, il y a des personnes, qui comme moi, attachent de l'importance autant aux mots (et la façon dont ils sortent) qu'aux actes. Ce que autrui apprécie, n'est pas nécessairement à l'identique de ce que toi, tu apprécies. D'où l'intérêt d'exprimer son amour, de le décrire, pour qu'autrui puisse te comprendre... et inversement.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion