Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Demande de conseils

Jalousie
#

Marguerite-00 (invité)

le dimanche 30 juillet 2017 à 01h24

Bonjour,

J'ai 26 ans. Je fréquente un garçon depuis 7 ans (A). Nous avons été séparé pendant un an et nous sommes revennus ensemble en aout de l'année dernière. Pendant notre année séparée je suis tombée folle amoureuse d'un garçon (JB)

J'ai décidé de me remettre en couple avec A car c'est quelqu'un que j'aime profondément, j'adore vivre à ses côtés et nous partageons plein de rêves et de projets d'avenir. Durant nos 5 premières années ensemble, j'ai été très heureuse et toujours très fidèle. A vrai dire je ne me posais même pas la question puisqu'aucune autre personne ne m'intéressait. Lorsque nous sommes remis ensemble je me suis sentie déchirée car je ne regrettais pas ma décision mais je souffrais énormément d'être séparé de JB. J'ai revu JB un soir et j'ai été infidèle. Dès le lendemain j'ai parlé à A de ce qu'il s'était passé (A)

Avant cette histoire j'avais toujours eu une idée disons assez classique du couple. Aimer deux personnes, être dans des couples libres ne me semblait pas quelque chose de mal mais je me disais "pas pour moi", "moi je ne peux aimé qu'une personne à la fois". Mon infidélité a été un choc et j'ai ressenti le besoin d'être de tout remettre en question. Depuis ma première séparation avec A et ma rencontre avec JB je me sentais totalement enfermée, toujours mal car depuis ce jour lorsque j'étais avec l'un l'autre me manquait.

Avec A nous sommes partis 6 mois à l'étranger ce qui nous a permis de remettre enseble à plat notre vision du couple. Depuis nous avons décidé d'entamer une discussion dans l'idée de se créer un couple un peu sur mesure. J'ai découvert que cela ne me gène pas du tout qu'il fréquente d'autre fille à partir du moment où il dit clairement qu'il est en couple et que j'ai le droit de rencontrer la personne. Il a donc récemment commencé à vivre certaines aventures qu'il désirait en étant très à mon écoute et tout se passe bien.

Cependant de son côté il est prêt à ce que je vive des relations sauf avec (JB) car il dit que ça le fait trop souffrir. Il trouve que l'amour que je porte à JB est trop fort, qu'étant un ex c'est une relation trop installée et que cela luiremémore trop d'épisodes douloureux. J'avoue que je comprends tout à fait qu'il puisse ressentir cela. Cependant cela fait 8 mois que je n'ai pas vu JB, je lui écris parfois mais il me manque toujours, je l'aime toujours et je souffre énormément de ne pas le voir.
J'ai l'impression d'avoir vraiment essayé de couper les ponts avec lui (nous avons coupés tout contact pendant plus de 5 mois).

Je ne sais pas quoi faire. La semaine dernière JB et A m'ont dit qu'ils seraient d'accord de se rencontrer. Cependant pour l'instant ils vivent trop loin et cela est physiquement impossible. A me dit qu'il aimerait bien me laisser la liberté de voir JB mais cela le fait trop souffrir, il culpabilise. De mon côté j'ai aussi beaucoup de culpabilité et je suis reconnaissante de tous les efforts qu'ill a fait et des trahisons qu'il m'a pardonné.

Avez vous des conseils pour débolquer la situation?

Faut-il que je coupe définivment les ponts avec JB?

#
Profil

bonheur

le dimanche 30 juillet 2017 à 10h58

En te lisant, je me dis que mon mari, lui, avait réagi à l'inverse. Il aurait compris plus facilement que je reprenne contact avec un ancien amoureux (coupe de foudre) antérieur à notre relation, plutôt que je tombe amoureuse à nouveau.

Bref, ce que je peux dire Marguerite, c'est que même à distance, avec les moyens de communication moderne, A et JB peuvent faire un pas l'un vers l'autre.

Par contre, d'après mon opinion, mais ce n'est que le mien, A n'a pas à te dire avec qui tu peux ou pas avoir un lien.

Après je rejoins (si j'ai tout compris, mais je n'en suis pas certaine) que tu aurais dû indiquer ton amour pour JB et le lien qui vous unit avant de le revoir. Les poly font souvent cette désagréable "erreur" d'agir et de communiquer ensuite. Ca m'interpellera toujours, mais là ce n'est que moi.

C'est un premier jet, spontané, mais je sais que tu auras d'autres retours différents et peut être plus opportuns.

#

Marguerite-00 (invité)

le dimanche 30 juillet 2017 à 12h14

Merci beaucoup pour ta réponse. Ca m'aide vraiment à réfléchir.
Je pense m'être mal exprimée sur certain points.

"Bref, ce que je peux dire Marguerite, c'est que même à distance, avec les moyens de communication moderne, A et JB peuvent faire un pas l'un vers l'autre." Tu veux dire comme un appel?

"Par contre, d'après mon opinion, mais ce n'est que le mien, A n'a pas à te dire avec qui tu peux ou pas avoir un lien."
Et bien si nous ne sommes pas totalement un couple libre. Nous essayons d'être dans la communication et nous avons décidé de trouver un juste milieu entre notre liberté et ce qui nous faisait souffrir. En gros nous voyons au grés de nos évolutions et de nos envie. Nous sommes jeune donc nous avons beaucuop changé entre 19 et 26 ans. En plus à notre âge nous apprenons encore à nous connaître sur ce plan là, je veux dire la jalousie, les envies en couple etc.

"Après je rejoins (si j'ai tout compris, mais je n'en suis pas certaine) que tu aurais dû indiquer ton amour pour JB et le lien qui vous unit avant de le revoir. Les poly font souvent cette désagréable "erreur" d'agir et de communiquer ensuite. Ca m'interpellera toujours, mais là ce n'est que moi." Non en fait il savait très bien le lien qui nous unissait. Justement il a souffert pendant un an il voulait revenir avec moi mais j'étais avec JB. Parce que pour moi il fallait que je choisisse et dans mon esprit de l'époque.Du coup pendant un ans j'ai rompu avec l'un pour aller avec l'autre et puis le contraire. J'ai mis longtemps à oser dire que j'aimais les deux. Je ne comprenais pas mes sentiments. Du coup A a souffert d'une période dans notre séparation pendant laquelle je refusais que nous nous remettions ensemble car je disais "j'aime JB".

#
Profil

peche

le dimanche 30 juillet 2017 à 13h14

Bonjour Marguerite, A semble vraiment ouvert et semble vraiment vouloir ton bonheur. Il me semble qu' Il te faut être patiente sans pour autant lâcher ton objectif : reprendre une relation avec JB. A aura peut être besoin de temps mais finira par l'accepter s'il ne se sent plus en danger. Le danger était que tu choisisse l'un au détriment de l'autre mais puisque vous avez ouvert la possibilité d'ouvrir et de ne pas exclure il devrait reprendre confiance et évoluer ? Bon courage !

#

Marguerite-00 (invité)

le dimanche 30 juillet 2017 à 13h52

Merci Peche!

Je pense que tu as tout à fait raison. Quelque part dans mon cas c'est surtout le temps qui aidera. Chancun étant en train de faire du chemin dans sa tête.

Je me demande malgré tout comment ne pas faire d'erreur justement pendant ce temps qui viendrait à braquer A. Parce que le fait que je m'interdise de voir JB parfois rends ma relation avec A plus difficile. Je me sens triste et enfermé et donc cela abime ma relation avec A.

Je pense que je vais me lancer dans la lecture des bouqins conseillés sur le site pour avoir des retours d'expérience :)

#
Profil

peche

le dimanche 30 juillet 2017 à 13h59

Le plus important est de toujours beaucoup communiquer sur ton ressenti... tu peux lui dire ce que tu ressens en expliquant bien qu'il ne s'agit pas de lui mettre la pression mais de partager sur là où tu en es toi... et être a l'ecoute de là où il en est lui ...

#
Profil

Lagentda

le dimanche 30 juillet 2017 à 23h43

Effectivement, je pense qu'il faut y aller doucement, pour que A apprivoise l'idée que la relation avec JB ne met pas en péril votre relation... Il identifie un risque à cause spécifique pour ton aventure avec JB, car il estime qu'il y a de l'amour déjà construit, et il a peur que ça puisse t'apparaître une maison plus solide à terme.... Mais, on pourrait aussi penser autrement, et se dire que, comme tu as déjà vécu le coup de foudre puis l'année de quotidien avec JB, tu sais à quoi t'en tenir - et tu avais choisi de retourner vers A - et donc qu'il y a peut-être moins de danger d'être en terrain connu.... Au fait, JB est clair à propos de ce qu'il veut avec toi... L'idée d'être une relation "secondaire" pourrait lui faire peur ou le mettre au défi ?

En tout, cas, c''est clair, que pour que tous se familiarisent avec le nouvel équilibre auquel tu aspires, il faudra qu'ils apprennent à se connaître...S'il y a une volonté en ce sens, il faut y aller..

#
Profil

lepolyamoureux

le lundi 31 juillet 2017 à 10h43

Bonjour Marguerite,

Tout d'abord félicitation, félicitation d'avoir été sincère envers (A). Avoir eu le courage de lui parler des évènements qui se sont déroulés et des nouveaux sentiments qui se développent en toi traduisent une réelle confiance de ta part dans la stabilité de votre couple.
Avoir pris du temps, rien qu'à vous, pour re-définir votre relation était également une bonne idée, c'est le meilleur moyen de poser à plat les intentions de chacun et de partir sur de bonnes bases de respect mutuel. D'ailleurs il faut savoir que les règles que vous avez pu mettre en place dans votre "couple un peu sur mesure" peuvent toujours évoluer avec le temps et que la communication régulière sur le sujet est indispensable. Ce que je veux dire par là c'est que (A) a du faire un sacré pas vers toi pour que vous puissiez ouvrir votre relation, il est normal qu'il y ait un temps d'adaptation et certaines réserves de sa part (notamment concernant (JB)) mais que son "interdit" n'est pas forcément définitif. De plus si vous comptez, comme ça a l'air d'être le cas, construire un couple stable sur le long terme, ses sentiments et aprioris sont à ménager pour assurer un avenir serein.
Pour ce qui est de la rencontre entre (A) et (JB) ça peut être à double tranchant. Même si tu sembles ne pas avoir de problèmes avec le fait de rencontrer les "aventures" de (A) ce n'est peut-être pas son cas. Encore une fois ce qui s'applique à l'un ne s'applique pas forcément à l'autre et tu devrais vraiment prendre ces décisions avec des pincettes et surtout en discuter longuement au préalable pour être sûr que cette rencontre ne fasse pas plus de mal que de bien.
Concernant (JB) c'est vrai qu'il est important de savoir où il se positionne. Si vous continuez à avoir des contacts malgré votre distance géographique c'est qu'il aspire également à quelque chose de concret entre vous deux. Est-il vraiment conscient de la place qu'il occupe dans ta vie et de ton choix de construire un avenir avec (A) en son centre? Après peut-être ais-je mal compris et tu souhaites être libre d'aimer à égale mesure ces deux personnes? Dans ce cas il faut jouer carte sur table avec (A) et l'informer sur ce point, ce qui conduira à une longue et difficile conversation mais néanmoins incontournable pour ne plus te sentir "triste et enfermée".
Je pense que couper les ponts avec (JB) n'est pas une bonne idée, (JB) sera impacté négativement, tu seras impacté négativement et (A), ne souhaitant que ton bonheur, sera également impacté négativement de te voir souffrir de ces concessions renforçant ainsi son sentiment de jalousie vis à vis des sentiments que tu porte à (JB). C'est perdant-perdant-perdant.
Dans tous les cas "life goes on" peut-être (A) fera-t-il des rencontres qui lui permettront de relativiser sur les sentiments que tu portes envers (JB) ou peut-être toi-même réussiras-tu à trouver un tiers, digne d'intérêt, permettant à (A) de sortir de sa vision binaire où (JB) est un concurrent unique ce qui allègerait sa perception de l'impact qu'il a sur toi.

Bonne chance, soyez forts, des lectures peuvent évidemment aider mais gardes à l'esprit que chaque relation est unique et nécessite surtout du temps et de la communication.

#

Marguerite-00 (invité)

le lundi 31 juillet 2017 à 14h36

Merci pour vos réponses!

Ca m'aide beaucoup de lire ça. Cela n'a pas été une période facile. Dans mon entourage les personnes pensent que le fait que j'exprime mes sentiments est quelque chose de très égoiste. En parcourant le forum, j'ai pu constater que beaucoup de personne était dans ce cas là. Les gens ne se rendent pas compte que la sincérité est un effort qui demande du courage. J'ai encore du mal à me détacher de la culpabilité de mes sentiments.

Le polyamoureux, merci beaucoup pour ta réponse. Je pense que tu as raison, A fait son chemin petit à petit et nous sommes à l'écoute l'un de l'autre donc je pense qu'avec le temps rien n'est fermé. Je vois que de jour en jour il est de plus en plus épanoui dans notre relation. Je dois simplement continuer d'être honnête avec lui. Parfois ce n'est pas facile car je culpabilise de lui montrer que j'ai de la peine d'être séparé de JB, je me dis qu'il n'a pas à subir mon malêtre et en même temps ne pas l'exprimer c'est lui faire croire que tout va bien dans mon coeur alors que ce n'est pas le cas. Notre couple avance mais je pense que j'ai encore du mal à déterminer ce qui nécessite d'être partager et ce qui doit rester dans mon intimité.

Sur les rencontres de A et JB en fait c'est un peu l'inconnu. Je pense que les deux ne sont pas contre mais onun peu peur à la fois. Je ne sais pas si dans vos expériences ce genre de rencontre peut mal se passer.

Par contre c'est vrai que je n'en n'ai pas parlé mais j'ai beaucoup plus de mal avec JB. En fait JB est quelqu'un qui a été en relation libre. Il connait cela mais il n'en voulait plus avant. Cela dit ce n'est pas quelqu'un de jaloux. Le problème c'est qu'il dit m'aimer encore et vouloir me voir et que ça ne lui pose pas de problème que je sois avec A. Pourtant son entourage me dit le contraire et il lui ait arrivé de ne pas vouloir me parler. Je ne l'ai jamais supplié ou imposé de faire me fréquenter de nouveau. Je pense que lui aimerait une relation exclusive avec moi. Cependant il accepte de me fréquenter alors que je suis avec A. Le problème c'est que je n'arrive vraiment pas à savoir s'il me fréquente à défaut d'autre chose et avec espoir que les choses changent ou si cette situation le rend heureux. Ce n'est pas faute de lui demander encore et encore mais j'obtiens des réponses contradictoires. Et c'est aussi pour cela que je garde mes distances pour l'instant.
En temps que polyamoureux comment faire quand on a un doute sur le fait que la personne accepte la situation seulement à cause du fait qu'elle soit amoureuse? Ma crainte principale est de lui imposer quelque chose

En lisant tout cela je me rends compte que finalement mon problème c'est la culpabilité... Au fond de moi je sais que je suis sincère mais c'est encore compliqué pour moi de ne pas me sentir égoiste et en plus je sais que je les ai beaucoup fait souffrir.

#
Profil

lepolyamoureux

le lundi 31 juillet 2017 à 17h53

Bonjour Marguerite,

Il est tout à fait normal de se sentir en partie coupable et parfois même égoïste des choix que l'on fait et des sentiments que l'on développe mais on ne peut jamais douter d'avoir fait le bon choix de la sincérité. Peut-être qu'affirmer ta position sur ce que tu ressens risque de faire souffrir tes partenaires mais te brimer personnellement et endiguer tes réels désirs et aspirations n'aurait rien amené de bon. A la longue cette barrière que tu te serais imposée se serrait transformée en remords, en angoisses et en mal être et tu aurais été seule pour faire face à tout cela ce qui aurait très certainement fait imploser tes relations. Avoir été sincère te permet non seulement de ne pas porter seule ce poids mais aussi et surtout de pouvoir affronter cette "période difficile" de paire avec (A) ce qui sur le long terme et une fois la tempête passée (car oui après la pluie vient toujours le beau temps) de trouver ton couple renforcé par ces épreuves.
Il n'y a pas de formule magique pour lire dans les pensées d'autrui et savoir exactement comment et pourquoi cette personne "accepte la situation". La seule chose à faire, mais que je pense tu fais déjà, est d'être le plus sincère possible, dialoguer... De plus, l'amour réel se traduit par le désir de voir la personne aimée heureuse et épanouie.
Je suis un peu plus radical sur ce sujet: Si par amour quelqu'un accepte de vivre la situation que tu désires, même s'il en souffre au début, te voire heureuse (grâce à lui et son acceptation) devrait le réjouir à un certain point. Si son amour est sincère sa souffrance ne sera que passagère face au bonheur qu'il tirera de te savoir épanouie et face à la reconnaissance que tu lui accorderas en retour. A toi de faire en sorte qu'il ressente cette gratitude.
Pour ce qui est de la rencontre entre les deux, personnellement, je pense qu'il ne faut pas forcer les choses. Si tu parviens à stabiliser la situation et le temps aidant, leur rencontre devrait arriver tôt ou tard plutôt naturellement. Organiser une rencontre, même téléphonique, alors que les tensions sont encore fraîches risque, toujours selon mon opinion, d'être infructueuse. Mais hey! Chaque relation est unique et peut-être saurez-vous être assez sages pour surmonter cette épreuve également.
Encore une fois bon courage et sache que la culpabilité (au même titre que la jalousie, la peur, l’égoïsme, le désir et tous ces sentiments) ne sont pas des "problèmes" mais des réactions normales à des situations complexes que chaque individu doit confronter. C'est juste plus facile des les confronter à plusieurs et à cœur ouvert =].

Message modifié par son auteur il y a un an.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion