Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'amour est-il moins fort en poly qu'en mono ?

Témoignage
#
Profil

yayo

le dimanche 23 juillet 2017 à 14h05

Bonjour à tous,

Je viens vers vous pour avoir vos témoignages.
Lorsqu'il y a une relation principale qui a d'abord été mono, sa force est elle modifié par l'ouverture du couple à d'autres relations ?
Est-ce que le polyamour nécessite de prendre un peu de distance dans ses sentiments ?

En couple mono depuis 10 ans avec des sentiments partagés très forts et fusionels, notre ouverture depuis 1 an et demi nous a mis à mal. On s'en sort mais mon amoureux me précise que si ns continuons cette ouverture notre relation sera moins forte (cela ne l'empêche pas de tout faire pour que ça fonctionne et que je sois heureuse mais il me semble que ça ne lui correspond finalement pas). Ne souhaitant pas perdre notre amour si fort je me pose la question d'arrêter cette liberté d'autant que depuis quelques mois nous vivons séparés, chose que je ne souhaite pas continuer mais il avait besoin de temps pour se retrouver et faire le point.

Je pense sérieusement à retourner vers ce bel amour mono pour ne pas perdre mon amoureux et retrouver la force que nous pouvons avoir entre nous mais aussi pour plus de simplicité car cette vie me parait bien difficile à mener. Pourtant, pourtant... je suis tombée amoureuse, je vois bien que je peux aimer plusieurs personnes, mais les moeurs me sont compliqués et je n'arrive pas à gérer correctement tout cela pour que chacun trouve sa place, que ma relation principale n'en soit pas affecté et que ma nouvelle relation puisse évoluer sereinement, il y a ici aussi de très jolis moments à vivre.
Tiraillée entre rêves, théorie, pratique, simplicité...

Merci pour votre lecture.
Bonne journée !

#
Profil

bonheur

le dimanche 23 juillet 2017 à 14h14

Mes propos n'engagent que moi.

Je suis persuadée que le polyamour, s'il n'est pas ancré en nous, s'il est juste conceptuel, aura obligatoirement à être remis en question. Que veux dire "j'ouvre mon couple" ? Rien ! C'est l'amour et l'impossibilité de "choisir" qui doit amené à "l'ouverture" et non l'inverse. En gros, je considère que c'est faire le constat de "je t'aime et je l'aime" qui vient bouleverser la vie, mais pas "à tiens, si s'offrait le luxe (ou la liberté, ou autres) d'aller voir ailleurs".

Etre poly, juste pour être poly ?

#
Profil

yayo

le dimanche 23 juillet 2017 à 14h20

Merci pour ta réponse. Au départ c'était une liberté, on ne pensait pas que l'amour interviendrait. Je suis tombée amoureuse. Je les aime tous deux. Faire un choix m'est compliqué... Mais je ne le sens pas heureux et ça... Je n'en peux plus...
Ce n'est donc pas un concept pour ma part mais bien une réalité...

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#

Lili Malaya (invité)

le dimanche 23 juillet 2017 à 20h09

Je suis dans un couple resté exclusif pendant deux ans et par la suite "ouvert" au polyamour, et franchement, je n'ai jamais été aussi amoureuse de ma vie (j'ai cru comprendre que c'était courant). À voir ta manière de le vivre, j'ai l'impression qu'il n'y a pas de réponse universelle à cette question, et plutôt plusieurs manière de le vivre ! Fais confiance à ce que tu ressens et communique avec ton/tes partenaires.

Ensuite, c'est pas un mystère que le polyamour c'est plus compliqué à gérer en terme d'organisation, ça peut être une belle galère ! Encore une fois, chacun s'organise comme il le sens. Vivre ou non avec sa relation principale s'il en est, c'est un choix par exemple. Même chose que précédemment, faites vous confiance et communiquez ! Aucune décision n'est irrévocable, vous pouvez essayer quelque chose, revenir en arrière ...

En fait ce qui m'inquiète c'est surtout les propos de ta relation principale qui pense que ça va aller de pire en pire. Mais d’où ça sort ? Le manque de foi de l'autre ça me fait vite perdre pied personnellement, parlez en vite ! J'ai l'impression que tes craintes sont renforcée par cette affirmation qui en soit n'a pas vraiment de valeur.

#
Profil

yayo

le dimanche 23 juillet 2017 à 20h46

Merci pour ta réponse et question Lili Malaya
Nous sommes dans un amour très fusionnel avec ma relation principale et de tomber amoureuse de quelqu'un d'autre ma énormément perturbée car je ne pensais pas cela possible.
Il me connait et me ressent tellement qu'il sait ce qui se passe en moi. J'ai perdu pied me mettant dans une très grande remise en question. Il a beaucoup, beaucoup souffert, je n'ai pas su construire sereinement ce polyamour en le protégeant comme il fallait.
A son tour il a réfléchi à sa vie et a perdu confiance en lui. Il travaille la dessus et reprend confiance. Il va de mieux en mieux, notre couple aussi. Mais... Il a la sensation de devoir se détacher de moi, de nous, pour avancer dans le polyamour. Pourtant nos retrouvailles sont fortes même si plane cette histoire compliquée.
Pour ma part je sais maintenant que je suis extrêmement amoureuse de lui et que mes sentiments sont très présents, tout en aimant une seconde personne. C'est pour lui que c'est plus difficile...
En tous cas tu as raison, il est certain que mes craintes sont renforcées par cette affirmation. C'est ce qui me fait peur justement, je n'aimerai pas qu'on s'éloigne, vraiment pas.
Et nous communiquons énormément, même trop parfois...

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

bonheur

le dimanche 23 juillet 2017 à 20h58

Tu désirais ouvrir ton couple et tu ne pensais pas que "l'amour interviendrait" ? Je crois que l'ouverture signifie l'inconnu et l'amour en fait partie. Comme le dit YA Thalmann, s'il y a un amour "unique" pour chaque individu et qu'en plus les deux personnes se rencontrent et arrivent à se construire ensemble, alors on a plus de chance en jouant au loto.

Chaque amour est unique mais tout le monde aura "des" amours au cours de sa vie. Nous sommes donc tous amenés à aimer au plurielles. Ensuite, il y a la façon dont nous allons vivre cela. Certains se mentent à eux-mêmes et refusent de reconnaitre l'amour. D'autres mentent à la personne "officielle" et sont adultères. D'autres reprennent leurs libertés et enchainent les relations systématiquement. Certains ne désirent pas tout dévoiler et indiquent juste qu'ils ont plusieurs amours. D'autres au contraire communique beaucoup et jouent la carte d'une transparence...

Rien n'est facile à gérer. Chaque solution doit correspondre aux personnalités.

Par contre, dans tous les cas, il est essentiel de développer notre méconnaissance de qui l'on est. Dans tous les cas, on peut faire cette avancée, et c'est bien que vous empruntiez cette voie. Personnellement, je pense que l'on ne communique jamais trop.

Egalement, je crois que l'on ne peut, et ne doit pas "protéger" quelqu'un. Ce serait faire le boulot à sa place et donc malsain. Par contre, oui, être présent, à l'écoute et accompagner me parait indispensable.

#
Profil

yayo

le dimanche 23 juillet 2017 à 21h14

Oui bonheur, je ne pensais pas tomber amoureuse de quelqu'un d'autre en ouvrant notre couple à d'autres rencontres. C'est très naïf je m'en rends bien compte maintenant.. Mais entre temps j'ai appris qu'il y avait différente forme d'amour et différent degrés.

Ne pouvant pas cacher ou mentir et bien consciente que nous ne sommes pas fait pour une seule personne j'avais proposé une ouverture dès notre rencontre. Nous l'avions pensé pendant beaucoup d'années avant de passer le cap. Nous sommes dans la communication et la transparence, les mots peuvent faire des ravages, beaucoup de mal même sous le signe de la bienveillance. Et pourtant libérer la parole est primordiale...

Je suis à la fois d'accord avec toi sur ce que tu dis de la protection. En même temps est-ce qu'aimer n'est pas aussi prendre soin de l'autre et n'est ce pas cela aussi que de protéger ?

#
Profil

LeaBridou

le dimanche 23 juillet 2017 à 21h53

De ce que je vis, en réouvrant notre Couple, cela est redevenu un amour plus serein, plus profond , plus détaché mais plus large... avec moins de pression...

Protéger ceux qu'on aime c'est essayer de leur éviter les blessures (qui sont pourtant souvent ce qui nous permet d'apprendre le plus sur nous-même) et souvent prendre la responsabilité de leurs émotions. Et donc les priver de la possibilité de travailler sur leurs émotions et leurs blessures.
Peut être l'amour et le non-attachement dans la vision bouddhiste peuvent vous apporter des pistes de réflexions...
Bonne chance :)
Lea, très protectrice avec ceux qu'elle aime mais qui se soigne :)

#

Lili Malaya (invité)

le dimanche 23 juillet 2017 à 22h38

Quand vous dites que vous avez perdu pied (avant dernier message), ça ressemble pas mal à de la NRE :). Emportée dans la fougue d'une nouvelle relation, on perd confiance en la première et notre partenaire le sens.

Quand c'est la première fois qu'on se prend la NRE dans le nez, ça déstabilise, et on ne sait pas comment le gérer, comment protéger son conjoint. Mais ça fini par aller mieux ! Déjà, quand on est au courant du phénomène, on sait que ça va passer, et qu'il faut rester rationnel, ça ne remets pas en question les autres relations !

#
Profil

yayo

le dimanche 23 juillet 2017 à 23h53

LeaBridou, justement c'est probablement ce détachement qui fait peur et qui est difficile à accepter.. Je vais regarder la piste du bouddhisme pour en savoir un peu plus :-) Merci pour ces conseils.

Lili Malaya, effectivement j'avais fait un précédent post à l'époque et on m'avait parlé de la NRE, grâce à ça je m'étais dit que je ne prendrai aucune décision avant que tout cela ne redescende un peu et j'en suis ravie aujourd'hui. :-)
Il y a plein de questionnements, j'ai envie de vivre avec le polyamour et en même temps la culpabilité et les moeurs me rattrapent beaucoup. J'aimerai que chacun soit heureux mais ça parait bien compliqué... tous m'acceptent ainsi mais je vois bien dans leurs yeux que c'est difficile, que ça fait mal... Et quand on aime ce n'est pas ce qu'on souhaite lire dans le visage de l'autre... Ils sont grands pour accepter ou non mais j'aimerai les voir épanoui, simplement...

On verra bien... <3 <3 <3

#
Profil

TrioBulle

le lundi 24 juillet 2017 à 00h09

Je suis tout à fait d'accord avec le premier post de Bonheur. Pour moi dire qu'on est ouvert au Polyamour de façon conceptuel sans l'avoir vécu est assez bizarre. Je ne savais pas que ça existait quand ça m'est tombé dessus...

Et pour tout dire, mon couple (primaire, principal ou tout autre nom qu'on voudra lui donner) s'en est trouvé renforcé, du fait que j'attends maintenant moins de mon conjoint (bon, les lectures m'y ont aussi aidée, mais pas que). Le fait d'avoir un autre amour dans ma vie, fait qu'il y a moins de pression sur mon mari. Après, nous avons géré la NRE tout en retenue, pour ne pas froisser mon époux justement. J'espère juste qu'il saura en faire autant si un jour un trouve une amoureuse.

A l'heure actuelle je vis un vrai bonheur entre mon mari et mon amoureux (que je vois trop peu à mon goût, distance et activités obligent).

#
Profil

yayo

le lundi 24 juillet 2017 à 00h20

Merci TrioBulle pour ton retour.
Effectivement, au départ c'était conceptuel. L'idée était qu'au long d'une vie nous pouvons tous faire de très belles rencontres et qu'offrir à l'autre et à soi même la possibilité de les vivre pouvait-être une belle évolution amoureuse. Ca nous plaisait beaucoup.
Je ne connaissais pas le polyamour à l'époque. Je l'ai découvert lorsque je suis tombée amoureuse dans cette ouverture.
Ce n'est donc pas le polyamour que nous avions conceptualisé mais l'ouverture sans plus de case ;-)

#
Profil

bonheur

le lundi 24 juillet 2017 à 10h19

Je n'ai pas grand chose à ajouter.

C'est sans doute pour toi et tes amoureux l'heure d'une avancée dans le développement personnel. Une règle importante (je n'aime pas les règles) : il faut s'aimer soi pour pouvoir aimer et être aimer. Il en va de même pour le respect. Je dirai également que le polyamour c'est d'abord honnêteté, sincérité et franchise (envers soi, envers autrui). Et oui, l'émotionnel doit se vivre. Indépendance et autonomie, mais dans des dynamiques commune. L'équilibre avec soi, l'équilibre avec les autres.

Egalement, la conformité, quand elle ne convient pas, il faut apprendre à s'en passer. Déconstruire et reconstruire = vous en êtes là ; ce n'est pas facile.

Yayo, tu peux rechercher 4 fil de discussions qui à mes yeux sont le reflet de l'amour :

Ode à la JOIE
Amour et Responsabilités
Amour et Respect
Amour et Gratitude

Egalement, les case, c'est comme la déconstruction, il faut savoir les placer pour mieux ensuite les anéantir.

Tu es à un tournant important de ta vie !

#
Profil

yayo

le lundi 24 juillet 2017 à 12h56

Merci Bonheur.... Je vais regarder ces fils de discussions... :-)

#
Profil

bonheur

le lundi 24 juillet 2017 à 13h06

Ici est un espace d'entre-aide. Peu de poly n'ont jamais souffert ou eu des questionnements.

Personnellement, je préfère trouver de nouveaux questionnements dans les livres et mes réponses viennent au fil du temps toute seule. J'en trouve aussi parfois dans les questionnements et les réponses d'autrui, ici.

Egalement, on peut apprendre beaucoup sur soi par "la négative". C'est à dire ce qui résonne négativement en moi, m'indiquent tout simplement que ça ne me convient pas personnellement. Savoir ce que l'on ne désire pas est un grand pas pour savoir ce qui nous convient.

Un autre point, en plus de la résonance intérieur, est l'instinct, l'intuition, le sixième sens... tout ce qui remet en cause l’inculcation automatique sociétale mais sonne vrai en nous, qui nous fait du bien alors que l'on nous a appris que ce n'était "pas bien". Il faut être à l'écoute de soi, mais de son soi profond, ce soi qui fait de nous un être unique, sans enseignement extérieur.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion