Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ex-chérie qui se culpabilise...

Témoignage
#

Polymère (invité)

le lundi 24 avril 2017 à 21h59

Bonsoir,

J'aimerais avoir des conseils au sujet d'une ex-chérie qui se culpabilise d'avoir rompu avec moi. Mes sentiments pour elle sont toujours intacts mais je lui ai dit que j'acceptais sa décision, que je ne lui en voulais pas et que je souhaitais aller de l'avant.

Elle apprécie toujours les mêmes choses chez moi et pense que je suis une belle personne, c'est plutôt une bonne nouvelle... C'est chez elle qu'il y a manifestement qqch qui fait qu'elle n'a plus envie d'une relation amoureuse avec moi si j'ai bien compris. C'est qqch de très subjectif donc. Je pense que ça explique son sentiment de culpabilité car elle n'a pas de réelle raison objective de m'avoir largué. Mais en faut-il vraiment ?

À cela s'ajoute le fait que j'ai beaucoup souffert à un moment, mais c'était lié à la manière dont s'est produite la séparation, et à une culpabilisation que j'avais ressenti. Des faits (involontairement ?) déformés et montés en épingle lui étaient parvenus à mon sujet et ça avait touché à une insécurité chez elle (après quelques recherches Internet, je me demande si elle n'est pas dans une sorte de syndrome du déserteur : elle a été beaucoup rejetée affectivement par sa famille et a des soucis de confiance en elle malgré un potentiel attractif objectivement important, du coup je me demande si elle ne m'a pas largué, inconsciemment, de peur que je la largue... ; ça ne fait que 6-7 mois, environ, qu'elle est dans le polyamour, ça joue peut-être aussi sur la dite insécurité). Du coup c'était parti en live...

Je m'étais engagé à faire davantage attention à cela. Ça n'a pas suffit à la faire changer d'avis. Soit. Je n'entends pas lui mettre de pression. Je veux juste ce qui est le meilleur pour elle. Si elle pense que cela passe par un arrêt de notre relation amoureuse, je ne prétend pas mieux savoir qu'elle si c'est la bonne attitude.

Je sais qu'elle se brime avec moi, de peur que j'interprète mal et que ça me peine. L'intention est louable mais je n'ai pas demandé un tel traitement qui dénature notre relation. Je pense être assez grand pour être le propre juge de ma capacité de discernement de ses intentions (je suis du genre pessimiste donc pas trop de risque que je me fasse des films) et d'encaissement de la frustration (je ne suis pas dans le "relationship escalator", au contraire).

Autrefois, et même (et surtout) avant que l'on ait une relation amoureuse, nous nous confions nos sentiments et relations respectives avec d'autres personnes (enfin chez moi ça n'a pas changé, j'ai été dans une constance d'ouverture totale depuis qu'on a sympathisé), mais ça s'est réduit à la portion congrue de son côté depuis la rupture et ça me peine, j'aimerais retrouver une certaine complicité avec elle.

Qu'elle ne veuille plus de relations sexuelles avec moi est une chose, mais pourquoi renoncer à tout le reste qui faisait la richesse de notre relation alors que ça ne lui pose manifestement pas de problème de principe mais qu'il s'agit juste de me surprotéger contre mon gré ? Et alors qu'elle m'a confié que j'étais cher à son cœur et que ça la peinerait si on ne se parlait plus... (on se parle, mais de son côté elle parle assez peu d'elle, hormis des choses assez banales ; en tout cas c'est ainsi que je le ressens).

J'espère que vous aurez de judicieux conseils à me donner. Merci d'avance :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion