Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le MOUMOIJE, est-ce bon pour le forum ?

#

(compte clôturé)

le lundi 08 février 2016 à 09h22

Il y a un titre de film qui épouse bien ce que je veux dire à propos de ce genre de communication "Violence des échanges en milieu tempéré"

#
Profil

bonheur

le lundi 08 février 2016 à 10h50

@ Bagheera"violence initiée par qui ???"

Comme l'indique o0O, quoi de neuf à proposer sous ce climat "tempéré" ? C'est mou, et bien mets de l'animation, change cet état qui ne te convient pas, je suis partante ! Je confirme, le tour du sujet a été fait maintes fois.

Quand au "moi je", il me semble évident en tant que personne unique, que je ne m'exprimais pas au nom d'autrui. Eventuellement, indiqué des constats ou des similarités, mais pas plus.

Pour moi, la communication non violente va à l'encontre de ton post initial

#
Profil

sharlin

le lundi 08 février 2016 à 13h25

"surdoués, sursensible, suraimant, sursexuel, surconnecté, surattentionné, surbooké".

Psychophobie bonjour.
La surdouance est une VRAIE neuroatypie, pas juste un effet de mode, et idem pour l'hypersensibilité.

"dites-le mais vérifiez que vous etes feministiquement correct, approuvé par le genre de théorie qui théorise le genre, si le doute s’insinue et que le noir soupçon de l’odieux hominisme pèse sur vous, alors vade retro! rejoignez les cohortes putrides de démons phallocratiques du côté obscur…"

C'est vrai, quoi, les féministes sont tellement méchantes, à empêcher les gens de dire ce qu'ils veulent (des trucs machistes par exemple) tranquillement, et puis tout le monde sait que c'est elles qui répandent le djendeur partout.

Ou pas.

"Le genre de théorie qui théorise le genre".

Un petit message du comité des personnes genderqueer. NOUS EXISTONS, et NOUS NE SOMMES PAS UNE THÉORIE. Nos genres sont nos vies, pas une simple branlette intellectuelle de quelques universitaires/féministes.

Donc, même si c'est pour faire une boutade ou de la provoc ça serait cool de pas reprendre le vocabulaire et l'argumentaire des transphobes et de la Manif pour tous.
Merci.

PS (pour les modos) : normalement je suis plus diplomate et pédagogue mais là, la personne souhaite apparemment qu'on arrête de dire les choses en douceur, donc moi je m'adapte.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Strega

le lundi 08 février 2016 à 13h27

Je ne sais pas si l'expérience seule garantit des conseils de qualité. Il y a eu par le passé des contributeurs sur ce site dont je ne connais pas l'expérience poly mais qui avaient la capacité d'écouter (vraiment) l'autre et de faire ressortir les points importants de son discours afin de donner un autre éclairage. Être (se sentir) entendu quand on est perdu ou que ça va mal, c'est déjà énorme.
Et je ne suis pas sûre aujourd'hui qu'un petit nouveau qui arriverait sur le forum bénéficierait d'une grande qualité d'écoute ou d'un échantillon suffisant de points de vue ou d'éclairage sur sa situation.

Quant aux conseils, ils sont de toute façon difficiles car il y a peu d'expériences poly qui soient réplicables ou qui peuvent servir d'exemple clés-en-main. Et ce n'est pas parce qu'on nous met en garde contre les erreurs des uns qu'on ne va pas les refaire pour autant.

Pour résumer, je crois que ce forum vaut plus par sa diversité d'écoute et d'éclairages que par les conseils qu'il peut véhiculer. Et que c'est bien parce qu'il manque de diversité en ce moment, qu'il apparaît un peu monotone et fade.

Et tout à fait d'accord avec le fait que la désertion du forum a à voir avec le fait de vivre les choses IRL.

#
Profil

oO0

le lundi 08 février 2016 à 13h38

Bagheera
@oOO

1) Désolé mais je te suis pas sur l'injontion sois leader ou suis le troupeau. Ni l'un ni l'autre ne me convient à vrai dire.C'est finalement le choix du conformisme qu'on impose contre celui que l'on subit en quelque sorte.

2) Sur la communication non violente, je connais la théorie mais je la trouve plus non conflictuelle que non violente en pratique et c'est pas tout à fait la même chose (pas du tout je crois)...

3) Sur le fait de faire entendre un ton différent, je ne peux qu'approuver et ce fil est un pas en ce sens.

Pour ma part, je te suis sur les trois points que tu énonces.

1) Je suis conscient que ma formulation peut laisser place à une injonction d'être leader. Je n'ai pas de formule appropriée à ce sujet. "You have got a lead, follow it, maybe others will follow you !" / "Tu as une piste, suis là, peut-être que d'autres la suivront avec toi." Le fait de mener ne vient pas d'une personnalité charismatique, d'une cause, juste d'une intuition de quelque chose qui peut mener quelque part, même une intuition par défaut. L'intuition par défaut que cela commence à mener nulle part est celle d'un ailleurs possible.

2) Je crois voir ce que tu veux dire par l'absence de conflit plutôt que de violence. A ce sujet, Bonheur, je ne pense pas que la question soit de qui vient cette violence. L'évitement des conflits peut être vécu comme une forme de violence, en effet : le coup du couvercle sur la marmite. Après, Bonheur, je comprends bien que certains propos puisse être vécu comme violent ou une forme de rejet, mais je préfère confrontant. Bagheera - tu m'arrêts - s'il y a rejet, c'est plus l'expression de ne pas reconnaître tes attentes - "C'est pas (suffisant) pour toi." - qu'une volonté d'exclusion puisque tu parles d'écosystème complexe. Le trop de "Moi je", je le vis comme une peur de marcher sur les plates bandes des autres. Bref, Bagheera, je vois plus de ta part une opposition/distinction qu'une opposition/exclusion, l'affirmation d'une d'une différence face au pressentiment d'un risque d'uniformisation.

Bagheera
Cependant, la bienveillance exclusive peut vite aboutir à une mièvrerie d'enfermement, un entre soi aussi confortable qu'illusoire.
En définitive, c'est une invitation aux avis non prémoulés dans le politiquement correct à s'exprimer. Les félins ronronnent certes mais ils ont des griffes aussi.

3) Je pense que le dernier point montre que le but de la confrontation est là, faire entendre un autre ton. J'imagine que cela n'exclut pas le "Moi je" de la CNV, la zébritude, le féminisme, etc. Cela pose la question que ces tendances bien installées ou qui s'installent puissent devenir facteur d'exclusion. Le risque que ces conditions deviennent la condition sine qua non pour s'exprimer, bref, une forme d'auto-censure qui s'installerait tacitement dans la dynamique du forum : devoir correspondre à toute une série de valeurs avant de pouvoir aborder le sujet du polyamour. Bref, que des valeurs ressources intéressantes deviennent des critères d'acceptation/d'exclusion. C'est une question de biodiversité comme tu l'écris. Après, j'imagine que n'importe quelle personne qui défend ces valeurs ne souhaite pas les voir se dénaturer de la sorte, que ce n'est pas ce pourquoi elles les défendent et qu'il y a donc un potentiel de coopération à cette diversité.
__________

Nous avons parlé de ton, je parlerai de rythme. Tu constateras par toi-même que le rythme que je propose ne convient pas à ce changement de ton, la nécessité de diversification de ton à laquelle tu invites. Ma manière d'écrire est lente et lourde. Cela ne m'empêche pas d'apprécier les pavés dans la marre histoire de réveiller, d'essayer d'en comprendre l'intérêt. Mais bon, il y a de quoi s'endormir à me lire.

Désolé, mais j'aime bien la métaphore cycliste. Je pense que ta question pose celle de la vie d'un forum. Chaque année qui passe pourrait être comparée à un tour d'accompli, sauf que le but n'est pas que quelqu'un gagne ce tour, mais qu'un maximum de personnes s'y retrouvent. Ce que j'aime bien, ici, dans la métaphore cycliste, c'est que pour faire avancer un tour, il se crée naturellement des mécanismes de coopération entre équipes différentes. (Les équipes pourraient se comparer à des groupes de valeurs différentes.) Mécanisme naturel d'une course cycliste, c'est le relais, la capacité que les participants ont de se relayer selon leurs propres capacités, le rythme qu'ils sont capable d'apporter.

Après, encore une fois, la vie est ailleurs et ta vie n'est probablement pas de pédaler ici. Tu lances un pavé pour inviter d'autres personnes à s'exprimer sans se sentir obligée à une forme de politiquement correct qui pourrait s'installer.

L'intérêt plus général de ce fil me semble donc d'inviter chacun, chacune à ne pas se sentir oblig(é)es de se conformer à des usages en place sur le site, bref, d'être eux-mêmes et que cela peut apporter de la diversité. Un forum vit de ce que chaque personne apporte. Même si c'est des difficultés personnelles, cela n'en demande pas moins du courage. Et les personnes qui viennent chercher de l'aide ont participé à maintenir le forum comme un lieu d'expression, un lieu où il importe à cultiver la diversité plutôt que l'uniformité.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

oO0

le lundi 08 février 2016 à 13h53

@ Sharlin, psychophobie ou peur de la psychophobie ? Quoi qu'il en soit, je pense que tu mets en jeu une peur qui répond bien à celle que met en jeu Bagheera.

Pour connaître un minimum les tendances qu'elle met en question, je sais qu'elles peuvent être dissuasives lorsqu'elles peuvent provoquer le sentiment d'une obligation d'adhésion. Ces tendances n'ont d'ailleurs de valeur qu'à les adopter librement, ce qui signifie aussi la liberté de pouvoir les refuser. Ce que mets en question Bagheera, c'est la nécessite de s'y conformer ou d'y être conforme pour pouvoir s'exprimer.

Après, pour prendre l'exemple du féminisme, il y a des femmes qui ne s'y reconnaissent pas dont le comportement de la vie de tous les jours peut pourtant montrer qu'elles partagent un grand nombre de valeurs, notamment se comporter en égal. Duras ? Elle ne voulait pas faire partie des auteures féminines, mais des auteurs tout court. Elle ne voulait pas être un symbole de la cause féminine, juste être traitée en égal. (Pour ce que j'en ai retenu.)

#

(compte clôturé)

le lundi 08 février 2016 à 14h33

Strega
Pour résumer, je crois que ce forum vaut plus par sa diversité d'écoute et d'éclairages que par les conseils qu'il peut véhiculer. Et que c'est bien parce qu'il manque de diversité en ce moment, qu'il apparaît un peu monotone et fade.

Yep, je suis d'accord

oOO
Cela pose la question que ces tendances bien installées ou qui s'installent puissent devenir facteur d'exclusion. Le risque que ces conditions deviennent la condition sine qua non pour s'exprimer, bref, une forme d'auto-censure qui s'installerait tacitement dans la dynamique du forum : devoir correspondre à toute une série de valeurs avant de pouvoir aborder le sujet du polyamour. Bref, que des valeurs ressources intéressantes deviennent des critères d'acceptation/d'exclusion. C'est une question de biodiversité comme tu l'écris. Après, j'imagine que n'importe quelle personne qui défend ces valeurs ne souhaite pas les voir se dénaturer de la sorte, que ce n'est pas ce pourquoi elles les défendent et qu'il y a donc un potentiel de coopération à cette diversité.

Je ne saurais mieux dire

#
Profil

bonheur

le lundi 08 février 2016 à 15h14

Qu'est-ce qui est ici abordé ? Du conformisme des membres ? Alors pour ce qui est d'adhérer à tout, non de non. S'exprimer oui de oui.

oO0
il y a des femmes qui ne s'y reconnaissent pas dont le comportement de la vie de tous les jours peut pourtant montrer qu'elles partagent un grand nombre de valeurs, notamment se comporter en égal.

oui de oui

Les extrêmes m'indisposent souvent.

Le discours d'une personne ne peut que refléter celle-ci, malgré l'évolution, il est rare que l'on change du tout au tout sans compréhension de soi. Evidemment, une transition (déconstruction-reconstruction) implique une recherche... sauf qu'une fois ce travail achevé, que l'on a atteint un stade d'évolution, notre discours ne peut varié beaucoup... donc oui, on entre chacun dans notre "norme personnelle" et on s'exprime suivant qui l'on est et suivant notre propre individualité. Se répéter n'est pas un inconvénient, juste une stabilité (ponctuelle ou définitive, là n'est pas la question). Nous avons heureusement tous des périodes de stabilité... qui n'empêche pas de découvrir autrui et d'en apprendre encore et toujours.

#

(compte clôturé)

le lundi 08 février 2016 à 17h46

Ce fil est pour moi une libération. Depuis un moment j'avais arrêté d'écrire ici et de publier ici les événements poly auxquels je participais: il me semblait de plus en plus qu'il était en train de se développer une orthodoxie polyamoreuse (TM), et que si on voulait pratiquer le polyamour (TM) il fallait aussi prendre le paquet complet (féminisme, mouvement queer, compassion vers les victimes des pervers narcissiques, théorie du genre etc...)

Et je n'aime pas les paquets complets.

Si je suis là, c'est parce que je me retrouve souvent dans des relation multiples et que je cherche à échanger des expériences et des bonnes pratiques avec des autres personnes dans la même situation.

Et le fait que je me trouve dans ce genre de situation ne veut pas dire que je veuille changer le monde, que je sois contre le mariage en général, (j'aime bien le mariage, ce n'est juste pas pour moi), que j'aie besoin du féminisme (en ce moment j'ai plutôt besoin d'un appartement près de la gare, si possible non meublé, tandis que le féminisme je l'ai déjà, même à double), que j'aie de l'empathie pour les victimes des pervers narcissiques (pour lesquelles j'ai la même empathie que pour les pervers narcissiques eux-mêmes) ou pour les transquelquechose* (désolé, mais vous vous êtes faits avoir: on vous a fait avaler des hormones, subir des opérations, fait balader avec des habits qui ne collaient pas avec votre physique, être l'objet de toute la transphobie de ce monde, avec la promesse que un jour vous seriez devenus des vraies femmes, et vous vous retrouvez à être quelque chose qui ressemble à une femme sans l'être vraiment, et qui met mal à l'aise tout votre entourage...heureusement je me suis tiré de là!).

bref: à bas les paquets complets, vive les différences! :)

#
Profil

bonheur

le lundi 08 février 2016 à 17h56

Moi qui croyait que l'on était unique... et que l'autre devait l'être aussi... je ne savais que l'on désirait m'acheter ou me vendre en lot ???

C'est peut être la raison pour laquelle j'ai des difficultés à comprendre ce fil de discussion que je ressens plus comme des agressions que certains membres se font entre eux que comme l'expression de quelconques différences !!!

Et puis, ce n'est parce qu'il y a quelqu'un qui tient un discours... que l'on est obligé de s'identifier à ce discours et le faire sien.

#
Profil

gdf

le lundi 08 février 2016 à 20h44

bonheur

C'est peut être la raison pour laquelle j'ai des difficultés à comprendre ce fil de discussion

Ah ben je suis content, je ne suis pas le seul...

Je me sentais anormal en ne voyant le je moi moi sur le forum, mais je vois que nous avons ça en commun.

Bonheur, veux tu fonder le groupe des bisounours extralucide avec moi ?

#
Profil

oO0

le lundi 08 février 2016 à 21h59

vraiment, c'est de cela dont il s'agissait ?

Le-retour-du-prince-charmant
Ce fil est pour moi une libération. Depuis un moment j'avais arrêté d'écrire ici et de publier ici les événements poly auxquels je participais: il me semblait de plus en plus qu'il était en train de se développer une orthodoxie polyamoreuse (TM), et que si on voulait pratiquer le polyamour (TM) il fallait aussi prendre le paquet complet (féminisme, mouvement queer, compassion vers les victimes des pervers narcissiques, théorie du genre etc...)

Et je n'aime pas les paquets complets.

Si je suis là, c'est parce que je me retrouve souvent dans des relation multiples et que je cherche à échanger des expériences et des bonnes pratiques avec des autres personnes dans la même situation.

Et le fait que je me trouve dans ce genre de situation ne veut pas dire que je veuille changer le monde, que je sois contre le mariage en général, (j'aime bien le mariage, ce n'est juste pas pour moi), que j'aie besoin du féminisme (en ce moment j'ai plutôt besoin d'un appartement près de la gare, si possible non meublé, tandis que le féminisme je l'ai déjà, même à double), que j'aie de l'empathie pour les victimes des pervers narcissiques (pour lesquelles j'ai la même empathie que pour les pervers narcissiques eux-mêmes) ou pour les transquelquechose* (désolé, mais vous vous êtes faits avoir: on vous a fait avaler des hormones, subir des opérations, fait balader avec des habits qui ne collaient pas avec votre physique, être l'objet de toute la transphobie de ce monde, avec la promesse que un jour vous seriez devenus des vraies femmes, et vous vous retrouvez à être quelque chose qui ressemble à une femme sans l'être vraiment, et qui met mal à l'aise tout votre entourage...heureusement je me suis tiré de là!).

bref: à bas les paquets complets, vive les différences! :)

Être politiquement incorrect juste pour l'être, c'est se donner un genre : le conformisme de l'anticonformisme. J'ai du mal à reconnaître une différence qui laisse place à la différence. Cela donne juste raison aux craintes que manifestait Sharlin. Je n'ai personnellement pas d'énergie pour cela.

#

un-retour-du-prince-charmant (invité)

le lundi 08 février 2016 à 23h50

Je n'ai pas envie d'être politiquement correct, ni politiquement incorrect non plus. Je suis allé assez loin avec les expérimentation sur le genre et sur le féminisme, et j'ai vu qu'il y a des choses sur lesquelles les féministes avaient raison, et des choses sur lesquelles avait raison la manif pour tous.

#
Profil

sharlin

le lundi 08 février 2016 à 23h55

Le-retour-du-prince-charmant
pour les transquelquechose* (désolé, mais vous vous êtes faits avoir: on vous a fait avaler des hormones, subir des opérations, fait balader avec des habits qui ne collaient pas avec votre physique, être l'objet de toute la transphobie de ce monde, avec la promesse que un jour vous seriez devenus des vraies femmes, et vous vous retrouvez à être quelque chose qui ressemble à une femme sans l'être vraiment, et qui met mal à l'aise tout votre entourage...heureusement je me suis tiré de là!).

Bon, du coup, je ne sais pas quelle est ton identité de genre, ni rien sur ta vie d'ailleurs.
Mais de toute manière, quelles que soient ton identité et ton expérience, tu n'as pas à donner ton avis sur celle des autres (ou sur leur corps).
C'est pareil pour tout le monde, même une femme trans n'aurait pas à juger du corps des autres trans par ex.

Les trans ça n'inclut pas que les femmes trans (tu le sais peut-être, mais bon dans le doute je rappelle), il y a aussi les hommes trans et les personnes non-binaires.
(Nous existons).

Ensuite, tous les trans ne sont pas opérés et hormonés. Certains oui, d'autres ne le souhaitent pas, d'autres se réservent le choix de le faire plus tard, et d'autres ne peuvent pas (raisons d'argent, médicales...).
Et on n'est pas moins trans selon qu'on est opéré ou pas, hormoné ou pas.

Et les gens qui souhaitent se faire opérer et hormoner, c'est pas "une arnaque" mais leur choix.
Soit à cause de la dysphorie, pour se sentir bien dans leur corps.
Soit parce que c'est une condition pour un changement d'état-civil.
Mais dans les deux cas, on n'a pas à donner un avis sur ça, ça ne regarde que ces personnes ce qu'elles font de leur corps.

Et les femmes trans SONT DES FEMMES (aussi vraies que les femmes cis). Point. Pas des "personnes qui veulent devenir des femmes", pas des "personnes qui ressemblent à des femmes sans l'être".
Pareil d'ailleurs pour les hommes trans, qui sont des hommes, et pour les agenres, les genderfluid...

Le fait que "ça met mal à l'aise l'entourage", c'est le problème de l'entourage (cis) et de personne d'autre, ce n'est pas aux personnes trans de gérer ça.

Bref, peut-être que ton message se veut ironique, je sais pas trop où tu veux en venir, mais ces propos sont transphobes de toute façon.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bonheur

le mardi 09 février 2016 à 07h32

@gdf : je t'envoie un mp mais aujourd'hui je serais en manque de temps. Attention, les mp ont la facheuse tendance à aller se loger dans les spams ou indésirables... et la blague du bonheur qui est dans les indésirables a déjà été faite... inutile de la refaire.

#

(compte clôturé)

le mardi 09 février 2016 à 08h19

sharlin
Bon, du coup, je ne sais pas quelle est ton identité de genre, ni rien sur ta vie d'ailleurs.

Mais de toute manière, quelles que soient ton identité et ton expérience, tu n'as pas à donner ton avis sur celle des autres (ou sur leur corps).

C'est pareil pour tout le monde, même une femme trans n'aurait pas à juger du corps des autres trans par ex.

Les trans ça n'inclut pas que les femmes trans (tu le sais peut-être, mais bon dans le doute je rappelle), il y a aussi les hommes trans et les personnes non-binaires.

(Nous existons).

Ensuite, tous les trans ne sont pas opérés et hormonés. Certains oui, d'autres ne le souhaitent pas, d'autres se réservent le choix de le faire plus tard, et d'autres ne peuvent pas (raisons d'argent, médicales...).

Et on n'est pas moins trans selon qu'on est opéré ou pas, hormoné ou pas.

Et les gens qui souhaitent se faire opérer et hormoner, c'est pas "une arnaque" mais leur choix.

Soit à cause de la dysphorie, pour se sentir bien dans leur corps.

Soit parce que c'est une condition pour un changement d'état-civil.

Mais dans les deux cas, on n'a pas à donner un avis sur ça, ça ne regarde que ces personnes ce qu'elles font de leur corps.

Et les femmes trans SONT DES FEMMES (aussi vraies que les femmes cis). Point. Pas des "personnes qui veulent devenir des femmes", pas des "personnes qui ressemblent à des femmes sans l'être".

Pareil d'ailleurs pour les hommes trans, qui sont des hommes, et pour les agenres, les genderfluid...

Le fait que "ça met mal à l'aise l'entourage", c'est le problème de l'entourage (cis) et de personne d'autre, ce n'est pas aux personnes trans de gérer ça.

Bref, peut-être que ton message se veut ironique, je sais pas trop où tu veux en venir, mais ces propos sont transphobes de toute façon.


Message modifié par son auteur il y a 5 heures.

Je connais bien tout ça. Je fais aussi partie de cet univers là (pour simplifier, j'ai un corps d'homme, une identité de genre féminine et une grande gueule), et j'ai entendu plusieurs fois les discours sur l'importance de se sentir bien dans son corps et sur le fait que les autres n'ont pas le droit de juger... j'ai expérimenté moi-même, j'ai observé et je suis arrivé à la conclusion que ce discours ne marche pas: malgré tous les hormones, notre corps continue à fonctionner comme il veut (les cheveux qui tombent, le ventre qui grossit d'une certaine manière plutôt que une autre), et malgré tous les beaux discours, les gens continuent à nous juger (et si on doit conclure des affaires avec ces gens-là, leur jugement a une certaine importance).

Donc, si vous voulez croire au fait que le droit d'être bien dans son corps va tout d'un coup résoudre tous les problèmes, faites-le. Moi, j'y crois plus.

#
Profil

Jena

le mardi 09 février 2016 à 13h03

Wow, les Charlie qui se donnent la main pour chanter ensemble que "on s'en fout de la vie des autres, ce qui compte ce que j'ai à dire", qui clament que le féminisme, la "théorie du genre", le "politiquement correct", c'est un paquet sans nuance qu'il faut rejeter en bloc parce que la manif pour tous n'avais pas tort sur tout, que "transphobie" et "psychophobie" ce sont des gros mots qui ont été inventés pour les empêcher de s'exprimer, il va falloir faire un choix : le respect de l'autre, ça n'est pas négociable.

#
Profil

oO0

le mercredi 10 février 2016 à 00h06

Je ne pense pas que Bagheera pensait à des sorties du genre de celle de Prince-Charmant quand elle faisait référence à l'animation qu'apporte Siesta.

Après, le sujet du polyamour peut rassembler des personnes qui s'opposent sur d'autres valeurs, comme le montre la sortie en question. Que faire ?

J'ai pas envie de faire l'effort de chercher.

#
Profil

Apsophos

le mercredi 10 février 2016 à 03h01

JegVuaj
Ce forum n'est pas un forum sur le cyclimse.

Je m'incline. Bien bas. <3
m.memegen.com/lkkgw7.jpg

#
Profil

Junon

le mercredi 10 février 2016 à 13h59

Ah, le "politiquement correct", ce blanc seing aux propos les plus dégueulasses, à l'exclusion décomplexée de ceux qui pensent que l'humour oppressif est une audace!
Voilà bien des années que j'ai fait le deuil de voir le forum que je fréquente depuis 2009 devenir un espace safe. Et c'est ça, plus que l'inévitable ronron qui m'en tient éloignée.
Bonne chance à celles et ceux qui pensent qu'un forum devrait être le plus inclusif possible et qui tentent de le faire ici, il y a bien longtemps que j'ai lâché l'affaire pour créer des espaces de discussions safe avec des gens qui possiblement ne me casseront pas verbalement la gueule parce que je suis, au choix féministe, queer, pans et militante (cochez la case qui vous démange le plus).

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion