Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Au pied du mur, je dois choisir entre mon mari et mon amant.

#

poly belges (invité)

le vendredi 09 octobre 2015 à 18h03

"Au nom de la sécurité de la relation - car en exigeant une monogamie absolue (avec qui plus est, coupage totale de ponts avec l'amoureux), il y a une tentation d'autant plus forte de juste quitter le mari."

Du côté du mari, la sécurisation de la relation ne passe pas par une relation supplémentaire de sa femme car cet argument n'est recevable que pour un poly.

Il est évident que l'interdit attire, madame a suffisamment analysé la situation pour anticiper sur les conséquences.

La question est comment faire pour que les repères d'un mono et d'un poly soient assez proches pour entamer un dialogue constructif.

#
Profil

parti4589

le vendredi 09 octobre 2015 à 20h14

Si tu souhaites aller vers ton amant c'est ton choix. Si ça te fait revivre. Maintenant la relation est-elle claire avec ton amant ? Lui de son côté il ne dit pas qu'il veut quitter sa femme. qu'en est-il exactement ? ton mari risque d'être cocu mais il doit faire avec. Après tout lui aussi peut rencontrer quelqu'un.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 09 octobre 2015 à 22h00

calinou696
avoir un mari qu'on aime et de beaux enfants, c'est déjà qd même pas mal..!! il y en a bcq qui n'ont ni l'un ni l'autre..

Je "n'ai" ni l'un ni l'autre comme tu dis, et qu'est-ce que je me sens bien !!!

C'est pas un peu normatif de vendre ce "modèle" comme le seul possible pour être heureux(se) ?

#
Profil

oO0

le vendredi 09 octobre 2015 à 23h30

dragonne63
Mais mettre dans la balance une relation "passionnelle" et un amour de 15 ans un peu cabossé mais toujours présent c'est impossible, forcément mon coeur penche du côté de l'amour tout neuf...

L'amour tout neuf se cabossera aussi, mais si il a réellement un avenir, une séparation ne devrait pas vous empêcher de vous retrouver si vous deviez vous retrouver. Sinon, il passera d'une manière ou d'une autre et, jusqu'à présent, il semble s'être plutôt bien passé. Est-ce mieux d'attendre qu'il se cabosse aussi, de vous retrouver tous les deux déchirés entre vos conjoints respectifs ?

dragonne63
Je m'en veux de n'avoir aucun courage et de ne pas être capable d'assumer, j'ai peur de regretter, peur qu'une fois la passion pour P partie je me réveille pour m’apercevoir que mon mari me manque...

Mis à part le jugement que tu portes sur toi ou ton mari sur lui-même ailleurs, je pense qu'il y a là quelque chose que P ne peux que comprendre s'il t'aime. ("Cocu de service", pour rire, ça passe encore, mais cela n'a plus de raison d'être pris au sérieux à notre époque.)

Après, pour ce qui est de la manière dont t'affecte le fait de ne plus jamais voir P, là ...

#

(compte clôturé)

le vendredi 09 octobre 2015 à 23h34

Dragonne 63, si tu restes avec ton mari et que tu acceptes de ne plus jamais revoir P. tu en voudras à ton mari et votre relation, loin de redevenir harmonieuse sera pourrie, car il aura une fois de plus montré qu'il ne tient aucun compte de tes ressentis, comme pendant des années il t'a négligée, et ta rancœur ne tardera pas à revenir, et il ne tardera pas à te négliger à nouveau puisqu'il aura la preuve que sans lui, tu es perdue, que tu lui appartiens...
Par contre, tu ne dis pas ce que souhaite P. Certes, il est divorcé à présent, mais veut-il vivre avec toi, et comment? Imagine qu'il veuille l'exclusivité avec toi et accepte mal que tu vois ton mari et tes enfants, sois jaloux si d'autres hommes te plaisent, comment le vivras-tu?
Il me semble que tu résoudrais mieux ton dilemme en te séparant- provisoirement- de l'un comme de l'autre pour réfléchir et surtout décider seule de ta vie, sans te juger a priori, sans te laisser influencer. Si tu peux trouver une amie qui t'héberge avec la plus petite (aux plus grands qui resteraient avec leur papa, tu peux expliquer que tu es très fatiguée et a besoin d'aller te reposer quelque temps seule).
Parce qu'en fait, à force de te culpabiliser, de ne pas savoir au juste qui tu es, ce que tu veux, etc. Tu es juste en train de t'épuiser et de tourner en rond.

#
Profil

calinou696

le samedi 10 octobre 2015 à 07h18

LuLutine
Je "n'ai" ni l'un ni l'autre comme tu dis, et qu'est-ce que je me sens bien !!!

C'est pas un peu normatif de vendre ce "modèle" comme le seul possible pour être heureux(se) ?

Non c'est vrai mais si aimer une personne a qui on trouve plein de qualités ne rends pas heureux alors il faut tout simplement arreter d'aimer ;)
enfin là je sais pas trop ou ca mène... :P
Pour les enfants, je n'ai jamais connu personne qui regrette d'avoir eu des enfants, j'ose pas imaginer que ca puisse exister :(

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Evavita

le samedi 10 octobre 2015 à 10h33

Alors là ça y est, j'ai vu plusieurs interventions où j'ai rongé mon frein mais j'ai mes limites.

calinou696
Non c'est vrai mais si aimer une personne a qui on trouve plein de qualités ne rends pas heureux alors il faut tout simplement arreter d'aimer ;)

Message modifié par son auteur il y a 2 heures.

J'hésite entre le fait que tu veuilles pas comprendre, que réellement tu en sois dans l'incapacité de le faire ou que tu cherches juste des excuses pour dire des trucs super blessants. Dans tout les cas, c'est vraiment pas cool : aller dire à quelqu'un qu'il faut arrêter d'aimer! Si tu pense être en train d'aider, je n'ose pas imaginer ce que ça donne quand t'es super motivé pour aider quelqu'un.

Dragonne explique depuis le début de ce fil que son mari a serte plein de qualité qui lui plaise mais qu'au final elle n'en voit la couleur que quand il réalise qu'elle n'est pas acquise. Alors à moins que dragonne s'amuse à lui laisser des indices qu'elle est en train de le tromper à chaque fois qu'il se "relâche" (ce qui n'est pas super sain selon moi), les qualités dont on parle ne sont pas là.

calinou696
Pour les enfants, je n'ai jamais connu personne qui regrette d'avoir eu des enfants, j'ose pas imaginer que ca puisse exister :(

Message modifié par son auteur il y a 2 heures.

Ca ne m'étonne pas vraiment que tu n'en connaisses pas. De la même manière qu'un homophobe crois ne pas connaître d'homosexuel parce que ceux de son entourage vont peut-être y repenser à deux fois avant de lui en parler. Vu tes propos + le tabou social qu'il y a à admettre qu'on regrette d'avoir fait des enfants; je crois qu'il est difficile d'imaginer que des personnes qui te connaissent iraient se confier à toi sur le sujet (à moins qu'ils aient envie de se prendre des trucs vaches dans la gueule sous couvert de "je dis ça pour aider hein?").

Ce message à caractère informatif vous a été présenté par Le Kraken.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Nicolas_Fox

le samedi 10 octobre 2015 à 11h35

calinou696
Non c'est vrai mais si aimer une personne a qui on trouve plein de qualités ne rends pas heureux alors il faut tout simplement arreter d'aimer ;)

enfin là je sais pas trop ou ca mène... :P

Sais tu ou es l'interrupteur ? Moi je le cherche toujours...

Pour les enfants, je n'ai jamais connu personne qui regrette d'avoir eu des enfants, j'ose pas imaginer que ca puisse exister :(


Message modifié par son auteur il y a 4 heures.

Ma mère m'a dit un jour que j'étais là pire honte de sa vie et qu'elle aurait aimé que je ne sois jamais arrivé. Ce n'était pas un coup de colère.

Je connais plein de personnes dont l'un des parents au moins regrette la venue au monde.

Désolé de te sortir du monde des bisounours...

#
Profil

bonheur

le samedi 10 octobre 2015 à 15h14

Concernant le rapport avec les membres de notre famille, ce sont seulement des personnes avec qui l'on partage de l'ADN et cela n'implique en rien que l'on est un lien privilégié avec eux. Je sais que je choque lorsque j'explique cela, mais c'est mon ressenti, provenant de mon vécu.

D'autre part, du jour où le cordon ombilical est coupé, le bébé devient indépendant de sa mère. Personnellement, je ne me sens pas "mère à vie" et je considère qu'élevé mes enfants c'est justement leur donner les atouts pour devenir autonome et indépendant. Mes enfants ne m'appartiennent pas, pas plus que je n'appartiens à mes parents... ni à qui que ce soit d'ailleurs.

J'ai eu une grossesse non désirée (oups !) et mon fils sait ce qu'il en retourne. Par contre, j'ai fait le choix volontaire de mener ma grossesse à son terme et d'élever cet enfant sans distinction mais dans la vérité. D'ailleurs, sur mes trois enfants, aujourd'hui pré-adulte, c'est l'ainé qui fut le plus "désiré" avec lequel, mon mari comme moi-même n'avons pour ainsi plus de contacts. Comme quoi !

Je ne regrette donc pas la venue au monde de mes enfants, mais de là à dire que ce sont mes enfants et qu'ils sont toute ma vie et patati et patata, comme je l'entend souvent autour de moi... ben je rejoins Nicolas0207, je ne suis pas dans un monde bisounours... même si j'en suis un dans les bras de personnes que j'aime.

#
Profil

calinou696

le samedi 10 octobre 2015 à 15h27

Evavita
Alors là ça y est, j'ai vu plusieurs interventions où j'ai rongé mon frein mais j'ai mes limites.

J'hésite entre le fait que tu veuilles pas comprendre, que réellement tu en sois dans l'incapacité de le faire ou que tu cherches juste des excuses pour dire des trucs super blessants. Dans tout les cas, c'est vraiment pas cool : aller dire à quelqu'un qu'il faut arrêter d'aimer! Si tu pense être en train d'aider, je n'ose pas imaginer ce que ça donne quand t'es super motivé pour aider quelqu'un.

Dragonne explique depuis le début de ce fil que son mari a serte plein de qualité qui lui plaise mais qu'au final elle n'en voit la couleur que quand il réalise qu'elle n'est pas acquise. Alors à moins que dragonne s'amuse à lui laisser des indices qu'elle est en train de le tromper à chaque fois qu'il se "relâche" (ce qui n'est pas super sain selon moi), les qualités dont on parle ne sont pas là.


calinou696

Pour les enfants, je n'ai jamais connu personne qui regrette d'avoir eu des enfants, j'ose pas imaginer que ca puisse exister :(


Message modifié par son auteur il y a 2 heures.



Ca ne m'étonne pas vraiment que tu n'en connaisses pas. De la même manière qu'un homophobe crois ne pas connaître d'homosexuel parce que ceux de son entourage vont peut-être y repenser à deux fois avant de lui en parler. Vu tes propos + le tabou social qu'il y a à admettre qu'on regrette d'avoir fait des enfants; je crois qu'il est difficile d'imaginer que des personnes qui te connaissent iraient se confier à toi sur le sujet (à moins qu'ils aient envie de se prendre des trucs vaches dans la gueule sous couvert de "je dis ça pour aider hein?").

Ce message à caractère informatif vous a été présenté par Le Kraken.


Message modifié par son auteur il y a 4 heures.

Relis ce que j'ai marqué (chaque mot) avec calme, et tu te rendras compte que ton agressivité est juste hors de propos.

#
Profil

calinou696

le samedi 10 octobre 2015 à 15h29

Et oui je confirme dans mon entourage je ne connais personne qui regrette d'avoir eu des enfants.
J'ai bien entendu parler de mamans jeter leur nourrisson dans le vide ordure, ou de père qui se barrent sans jamais de nouvelles, mais là on part dans des profils psychologiques douteux. On ne parle pas de ca, si ?

#

anonymous (invité)

le samedi 10 octobre 2015 à 20h34

En tout cas quelqu'un qui souffre et fait souffrir deux hommes et ses propres enfants.</blokquote>
Oui.Mais non.

Ces deux hommes ne souffrent pas forcément à cause de toi.

Peut-être plus à cause de leurs déceptions. Et on est le responsable de ses propres déceptions, de ses envies qu'on projette - souvent à tord - sur les autres.

#
Profil

dragonne63

le dimanche 11 octobre 2015 à 14h48

Bonjour,
je viens un peu aux nouvelles même si je n'avance pas beaucoup.
Beaucoup de discussions avec mon mari ces derniers jours, plus respectueuses, plus calmes, sans pour autant parvenir à un "accord"...
Hier, j'ai essayé de mettre de côté ma tristesse à l'idée de perdre P et nous avons passé une journée en famille plutôt agréable. Nous avons réussi à faire "comme si de rien n'était", moi à oublier l'idée que je devrais surement quitter P, lui à "oublier" qu'un autre homme était dans ma tête et dans mon coeur. Nous avons ri, parlé musique, travail, politique, nous nous sommes promenés avec nos 3 enfants, nous avons préparé le repas du soir ensemble autour d'un gin tonic, une journée tout simple mais vraiment agréable. Une fois les enfants couchés, nous avons même fait l'amour, c'était intense,passionné.
Pourtant, au moment de se coucher, il m'a demandé quelle était ma décision finale, je m'y attendais et en même temps j'étais décue. Nous sommes partis nous coucher chacun de notre côté... Il ne comprend donc pas que je l'aime quand même...
Pendant toute cette journée, j'ai quand même pensé à P mais cela ne m'empêche pas d'aimer mon mari.
J'ai vraiment peur de perdre ma famille en m'entêtant à vouloir ces deux amours.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

loic7727

le dimanche 11 octobre 2015 à 18h25

dragonne, si j'ai compris:
- dès le début de votre relation votre mari ne vous prêtez pas grande attention, sauf lorsqu'il se sentait menacé
- Il ne s'occupait pas de vous durant 2 grossesses
-il a failli vous frappé
- Il refuse de comprendre que pendant que vous étiez délaisser, et vous avez répondu à votre Coeur, vous êtes tomber amoureuse de votre collègue, et que quand votre mari s'est réveillé, vous étiez amoureuse de 2 hommes ( P et lui)

D'habitude le choix est cornélien. Mais un mari qui peut devenir violent, qui vous considère comme un objet et qui vous accorde l'attention que quand des rivaux s'installent dans le décor...

Maintenant c'est sur c'est très dur pour vous qui êtes amoureuse de lui malgré tout. Et le choix délicat est pour vous. Vous êtes seule à prendre la décision

#
Profil

loic7727

le lundi 12 octobre 2015 à 01h15

Calinou 696 je trouve que tu as un comportement assez machiste.

- Pour toi d'office l'amant est le coupable
- Que le mari de dragone manque de la frapper ne te choque pas
- le bonheur de dragone ne semble pas compter pour toi, car elle a une famille c'est déjà bien
- le fait que son mari ne s'occupe pas d'elle,sauf évidemment quand sa place est mis en danger, ne semble pas t' offusqué (après tout, de quoi elle se plaint, elle a suffisamment de taches ménagère pour avoir une vie épanouie)

Pour un polyamoureux tu fais bien misogyne je trouve

#
Profil

calinou696

le lundi 12 octobre 2015 à 10h15

loic7727
Calinou 696 je trouve que tu as un comportement assez machiste.

- Pour toi d'office l'amant est le coupable

- Que le mari de dragone manque de la frapper ne te choque pas

- le bonheur de dragone ne semble pas compter pour toi, car elle a une famille c'est déjà bien

- le fait que son mari ne s'occupe pas d'elle,sauf évidemment quand sa place est mis en danger, ne semble pas t' offusqué (après tout, de quoi elle se plaint, elle a suffisamment de taches ménagère pour avoir une vie épanouie)

Pour un polyamoureux tu fais bien misogyne je trouve

Ok

#

(compte clôturé)

le lundi 12 octobre 2015 à 10h32

Voilà un fil qui s'éternise et tourne en rond. Je plussoie Loïc 7727, et même plus: si ce que Dragonne63 dit de son mari est vrai, elle aurait dû le quitter depuis déjà des années! En se sentant coupable comme elle le fait aujourd'hui, elle ajoute à la non-considération que ce mari a pour elle, car ce n'est pas aimer que d'être attentionné juste parce qu'on craint d'être quitté. Dragonne, il vous a dit l'été dernier: "si tu ne renonces pas à P. on divorce" et il ne l'a toujours pas fait. C'était juste une menace, un rapport de forces. J'ai connu cela il y a très longtemps et j'ai répondu: "OK, on divorce si tu en as envie, ça ne m'empêchera pas de continuer à t'aimer, alors qu'il me sera impossible de continuer à t'aimer si tu m'imposes qq chose qui me rend malheureuse." Deux jours après, nous reprenions la discussion, elle a duré des mois pour mettre les choses en place, ça a été parfois houleux, difficile, mais ces deux amours sont restés dans ma vie, et nous sommes devenus les uns et les autres beaucoup plus heureux et en harmonie.
Par expérience, Dragonne, on avance mieux et on est mieux respectée quand on affirme ses choix qu'en se culpabilisant. Reste la question: êtes-vous prête, vous, à assumer d'aimer au pluriel et à ce que vos deux hommes soient tout aussi libres que vous de le faire, ou rêvez-vous simplement d'être la princesse de ces deux hommes?

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le lundi 12 octobre 2015 à 10h39

dragonne63
Pourtant, au moment de se coucher, il m'a demandé quelle était ma décision finale, je m'y attendais et en même temps j'étais décue. Nous sommes partis nous coucher chacun de notre côté... Il ne comprend donc pas que je l'aime quand même...

En tous cas, quoique tu fasses, il me semble important pour ton bien-être mental de toujours chercher à être claire, d'abord dans ta tête, ensuite avec ton mari/ton amant, et enfin avec le reste du monde.

Suivant les compromis que tu es prête à faire ou pas, les situations pas parfaites mais meilleures que les alternatives, il se peut que tu trouves adéquat de cacher tes sentiments au reste du monde, ou même à ton mari/ton amant. Personnellement j'encourage à vivre pleinement et sans honte tes sentiments, tes choix, on a des égratignures en sortant de sa coquille, mais après, quel oxygène dans les poumons !

Cela dit, je ne suis pas à ta place, et il n'est pas difficile de comprendre tes hésitations. Un divorce, vendre la maison, peut-être des batailles juridiques pour la garde des enfants.... cela a de quoi faire réfléchir à deux, trois, quatre, neuf fois. Je note d'ailleurs en me baladant sur le web que les femmes qui ont finalement choisi de quitter leur mari ont souvent mis des années pour le faire. Parfois en disant "j'aurais dû le faire plus tôt"...

Mais, pour revenir à ce que je disais au-dessus, c'est important de garder au moins la clarté dans ta tête et ton cœur. Si tu choisis de rester dans un couple monogame avec ton mari, tu sais que tu fais un sacrifice, que tu aimes toujours ton amant. Même si ton mari n'est pas prêt à l'entendre - et ce serait mieux qu'il l'entende - toi, tu le sais. Ce serait mieux pour lui qu'il l'entende, parce que sinon, ça ressortira d'une manière qu'il ne comprendra pas. Mais quelque part c'est son choix à lui, de préférer vivre dans le mensonge ou pas. Mais toi, tu n'as pas à faire ce choix.

#

poly belges (invité)

le lundi 12 octobre 2015 à 14h33

Je ne pense pas que faire le procès du mari soit bénéfique pour l'auteure du sujet.
Je trouve même déplacé de dire qu'elle aurait du le quitter.
Nous ne possédons pas tous les éléments pour un verdict de la sorte, quand bien même ce n'est pas à nous de se prononcer sur le devenir d'un couple.
Je ne pense pas que madame soit toute blanche, elle a bien écrit une infidélité au début de son mariage.

#
Profil

loic7727

le lundi 12 octobre 2015 à 15h07

Évidemment dragonne est libre de continuer à vivre avec un homme qui ne l'aime pas. Libre à elle de préféré vivre indéfiniment la même histoire où son mari découvre a chaque fois qu'elle a une liaison et exige la fin de l'adultère.

Libre de renoncer à sa vie et être l'esclave de son mari.

Sauf que...son mari a tenté de la frapper. Il a dépassé les limites.

A partir du moment où l'hombre de la menace physique plane, la neutralité n'est plus de mise.

Rien ne peut excusé des maltraitances physiques. Ni alcool ni drogue ni fatigue. Rien

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion