Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réédition ou pas ?

Culture
#

(compte clôturé)

le jeudi 14 mai 2015 à 11h54

Bonjour, lors du week-end à Avignon où sont venus des polys d'un peu partout, /discussion/-UE-/En-mai-2015-a-Avignon-grand-we-po... beaucoup m'ont demandé comment se procurer "Aimer plusieurs hommes". Il semblerait que les "nouveaux" cherchent ce livre et effectivement, je reçois des demandes, impossible à satisfaire puisque le livre papier est épuisé. Ce qui provoque une spéculation sur le titre, vendu sur Internet à des prix prohibitifs.
Je me suis renseignée sur le prix d'une réédition en format poche, le plus simple possible, en un nombre réduit d'exemplaires (300 à 500) pour des raisons de stockage. Ça revient à un peu moins de 4 euros l'exemplaire.
Par contre, les frais postaux ayant considérablement augmentés en 2015, le prix d'envoi en lettre prioritaire atteint 3,05euros! Ca double quasiment le prix du livre et de plus, j'ai arrêté ma maison d'édition pour me libérer du travail d'emballage, postage, réclamations auprès de la Poste, suivi des envois, etc. Ça prend un temps fou, plus envie.
Plusieurs polys m'ont alors suggéré que ce serait bien que les groupes, lors des cafés polys, disposent de livres qu'ils vendraient sur place, eux-mêmes. Ce qui supprimerait la question des envois à l'unité.
Le modèle serait à peu près celui-ci:
- faire imprimer les livres
-les groupes les acquièrent à 4 euros l'unité (prix coûtant) et le revendent 5 euros, prix normal pour un poche. Ça évite les problèmes de monnaie et l'euro en sus permettrait de faire une cagnotte pour les frais d'organisation des cafés polys.
Reste le financement de la réimpression. Je ne peux pas l'avancer, avec le risque de me retrouver avec un stock sur les bras!
Deux solutions:
- lancer un financement participatif sur Kisskissbank, en comptant les 8% de frais en plus. Les souscripteurs recevraient en contrepartie un nombre de livres correspondant à leur contribution, après prise en compte des frais KKB et des frais d'envoi. ( à calculer, je ne l'ai pas encore fait).
- lancer ce financement participatif ici, via un MP envoyé à moi par les groupes pour savoir comment souscrire. Ca évite les frais de KKB, mais ça restreint la diffusion de l'appel et c'est plus contraignant à gérer.

Qu'en pensez-vous?

-

#
Profil

Tagore

le jeudi 14 mai 2015 à 12h23

Autre possibilité 1: lulu.com. Impression à la demande, donc pas de risque de stocks. Comme ils gèrent de (très) gros volumes, les prix sont raisonnables, du moins à ma connaissance. Ils s'occupent eux-même de l'expédition, et éventuellement de la présentation du livre sur Amazon. C'est toi qui fixe le profit que tu veux tirer de chaque exemplaire vendu.

Possibilité 2: publier le livre sous une licence Creative Common, et distribuer gratuitement sa version numérique. Ceci, si tu estimes avoir gagner suffisamment d'argent avec ton livre, et que tu décides de le donner à la communauté.

Possibilité 3: Vendre le livre numérique "prix libre". D'après mon expérience avec les bracelets, les gens achètent presque toujours le produit au-dessus du prix de base, pour soutenir l'idée qu'il y a derrière.

Note que les possibilités 2 et 3 sont assez proches. En pratique, un certain nombre de personnes se procureront le livre gratuitement. Dans mon cas, j'ai été assez étonné que personne ne me demande de bracelets gratuits, bien que je l'avais proposé. Tous ont voulu acheter leurs bracelets pour soutenir le site. Ce qui est très bien, mais si quelqu'un veut des bracelets gratuits, c'est aussi possible!

#

(compte clôturé)

le jeudi 14 mai 2015 à 13h56

Merci pour ces suggestions. Je viens d'aller voir lulu.com. A quantités égales, ils sont 25 à 30% plus cher que mon imprimeur, qui met le livre en vente sur son site mais n'expédie pas; A la demande, c'est à dire par 10ex maxi, c'est 55% plus cher, ce qui est normal, il y a des seuils de prix liés aux quantités produites;
Le livre numérique: j'y avais pensé, en le vendant 1 euro pour couvrir le temps de boulot que ça demande (mise en page au format poche, suivi des envois, etc). Pour moi c'était le plus simple, mais apparemment peu de polys aiment les ebooks, large préférence pour le papier.

J'attends d'autres avis, de toutes façons y a pas le feu et il n'est pas du tout obligatoire de rééditer ce livre.

#
Profil

Nicolas_Fox

le jeudi 14 mai 2015 à 14h45

Bonjour,

Je suis moi même nouveau dans le polyamour et il doit y avoir environ 4 personnes en plus de moi qui seraient intéressées dans mon entourage par cette réédition.

Concernant le prix que cela soit 4, 5 ou 10 € en ce qui me concerne ce n'est pas bien grave, je met ce genre d'achat dans la catégorie "pas nécessaire mais indispensable" (Je viens d'inventer le terme et je vais le garder tellement il s'applique à merveille à nombre de mes achats).

Pour le format, j'aime avoir le choix en général quitte à prendre les deux. Quand j'ai acheté le guide des amours plurielles sur Amazon par exemple j'ai été triste de ne pas avoir le choix d'une édition numérique que j'aurais prise pour 1€ de plus. C'est très bette mais par moment j'aime pouvoir lire sans que tout le monde puisse voir de quoi il s'agit ou bien je n'ai pas forcement la place pour prendre un livre.

En ce qui concerne le financement participatif, je pense que cela serait une excellente idée qui en même temps permettrait de juger de la réelle demande sur le sujet.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 14 mai 2015 à 23h34

Donner un code aux acheteurs du livre papier pour qu'ils puissent obtenir le livre numérique ?

Ou bien mettre la version numérique en libre diffusion (comme suggéré plus haut), ceux qui le veulent pourront toujours acheter la version papier aussi (enfin en supposant qu'elle soit rééditée).

#
Profil

bohwaz

le vendredi 15 mai 2015 à 00h24

Françoise sinon moi je passe par CreateSpace, tu envoie ton livre en PDF, et ensuite tu peux commander des exemplaires pour toi (pas très cher, pour mon livre de 400 pages en n&b c'est 5 € pièce sans compter les FDP), mais tu peux aussi mettre directement le bouquin en vente sur les sites Amazon du monde entier.

Tu choisis toi-même le prix final du bouquin, et donc ta marge. Sur mon livre de 400 pages si je ne voulais pas faire de marge le prix minimum serait 9 €, et ça inclue les frais de port pour les acheteurs…

Ensuite pour les acheteurs le livre apparaît comme un livre classique sur Amazon, ils commandent et c'est imprimé à la demande (pas de stock), ça met un jour de plus à envoyer du coup mais bon ça change pas grand chose.

Alors oui c'est Amazon tout ça les méchants américains, mais c'est le concept le plus avancé et le plus pratique que j'ai trouvé, et surtout le plus sympa pour les auteurs : la marge d'Amazon est bien plus faible que celle d'un imprimeur, distributeur ou éditeur classique, et le service bien meilleur. Et pas de stock à gérer, d'argent à avancer (publier le livre sur CreateSpace est gratuit), de bouquins qui terminent au pilon…

Le seul inconvénient je trouve c'est qu'il n'est pas possible de faire du format poche, le plus petit c'est le format livre classique.

Mais perso j'ai comparé toutes les autres solutions genre Lulu etc. et CreateSpace était le moins cher et le plus pratique.

Le site du coup : https://www.createspace.com/

#
Profil

Nurja

le vendredi 15 mai 2015 à 07h28

bohwaz
Tu choisis toi-même le prix final du bouquin, et donc ta marge. Sur mon livre de 400 pages si je ne voulais pas faire de marge le prix minimum serait 9 €, et ça inclue les frais de port pour les acheteurs…

Ca fait quasi le double de prix dont Françoise parlait.
Pour certaines personnes, ça fait une réelle différence.

#
Profil

bohwaz

le vendredi 15 mai 2015 à 10h49

Le livre de Françoise est bien plus court je pense, donc moins cher. Le mien fait 700 pages au format poche, celui de Françoise 175…

Pour le livre de Françoise ça serait plutôt dans les 2 € de frais de fabrication, et environ 4 € expédié sans marge (estimation rapide).

#
Profil

Tagore

le vendredi 15 mai 2015 à 11h31

Françoise n'a pas donné les caractéristiques exactes de son livres (nombre de pages, format, couverture brillante ou mate, qualité du papier...).

d'après les simulateurs:

Sur lulu pour 1€ de royalty, deux options:

Qualité librairie (papier 89g/m²): un livre 200p format A5 (311 cm²) est vendu 7€.
Qualité économie (papier 74g/m²): un livre 200p 14*21,6cm (302 cm²) est vendu 5,45€.

La couverture est quand même brillante sur la qualité économique.

Le simulateur de createspace est un peu bugué, le prix ne change pas en fonction du format du livre.

Cependant, pour 1€ de royality, 200p, le prix serait de 6.7€...

De toute façon, le meilleur moyen de baisser le prix, c'est pas de livre du tout, je veux dire: pas de livre papier.

Il suffit alors d'avoir un site, un compte paypal et d'envoyer l'e-book par e-mail. D'après mon expérience de vente "prix libre", 77% des acheteurs (!) ont fait un don pour soutenir polyamour.info. Donc même en mettant le prix de base à 1€, il est pratiquement certain que tu feras plus de 1€ de royalty par exemplaire.

Cependant, il ne fait aucun doute que les poly s'échangeront les e-books, et les liront sans les payer... Ce que les éditeurs appellent du piratage. Pour ma part, j'ai proposé de donner les bracelets gratuitement, mais absolument tout le monde a voulu les payer. En fait, lorsqu'il s'agit d'un produit pour soutenir une idée, et qui par ailleurs est disponible gratuitement, les gens sont beaucoup plus disposés à faire des dons. Il suffit de dire qu'on peut se procurer gratuitement quelque chose pour que les gens se précipitent sur la version payante.

Pour les bracelets, j'ai dû investir 230€ et je me suis remboursé en un peu moins d'un an. J'ai pu versé 80€ à polyamour.info, et l'année n'est pas encore écoulée. Si ton livre est bien formaté, il n'y a tout simplement aucun frais de production de l'ebook, donc l'argent tombe immédiatement. Il n'y a pas de frais de port, seulement des frais web et Paypal.

Cela dépend beaucoup de la façon dont tu vois l'avenir économique de ton livre: si tu comptes pouvoir le distribuer à nouveau sur les circuits traditionnelles, si tu souhaites que tes petits enfants continuent de toucher des royalty 70 ans après ta mort, si tu vis de l'écriture, si tu as un autre métier, etc. Il faudrait que tu nous donnes ton opinion là-dessus.

#

(compte clôturé)

le vendredi 15 mai 2015 à 13h44

@ Bohwaz: j'avais pensé à ta solution, mais sincèrement, çam'ennuie d'avoir recour's à Amazon, pas seulement parce que ce sont de vilains US :-) mais surtout parce qu'en cas de problèmes- et il y en a eu, je l'ai vu sur Internet- c'est un galimatias juridique entre le siège à un endroit, le contrat à un autre, le droit différent du droit français, etc. Bref, je préfère en rester à qq chose d'artisanal.
Soyons clairs: à l'origine, j'avais décidé que stop! plus envie de rééditer ce livre qui existe depuis 2002, même si la version 2010 est sensiblement différente. C'est la demande d'un certain nombre de polys et d'organisateurs de cafés polys qui m'amène à y repenser. Sur ce nouveau tirage, s'il a lieu, je vendrai les bouquins au prix coûtant+ les frais d'envoi, ce qui équivaut, comme je l'ai dit, à 4 euros l'exemplaire. (exactement 3,86, mais on va pas mégoter) et les groupes qui en achèteraient un stock pourraient le vendre 5 euros, c'est mois cher qu'un poche actuel, plutôt à 6 euros. Le bouquin remis en pages version 2010 fait 246 pages, les devis dont j'ai parlé sont avec du papier 80 grammes, une couverture pelliculée 200gr, un dos collé, bref qualité librairie en format poche. Ayant déjà travaillé avec cet imprimeur pour tous les bouquins de ma boîte d'édition, je sais qu'il fait du beau boulot, respecte les délais, etc. Le seul hic est que pour avoir ces prix, il faut un nombre minimum de livres, car à la demande- il le fait aussi- le prix monte, évidemment.
Si des organisateurs de cafés polys passent par ici, peuvent-ils dire s'ils seraient disposés à demander lors d'un de leur café qui serait intéressé par ce livre? On aurait une idée du potentiel, et je verrai alors si je veux courir le risque de rééditer. Je dis risque car sur ce coup je vais avoir du boulot de relecture et remise en pages et rien gagner dessus, mais peu importe: je vis de ma plume, mais plutôt journalistique, et surtout de ma retraite :)

#

(compte clôturé)

le vendredi 15 mai 2015 à 13h47

@ Tagore: que je réédite en artisanal ou via une grosse boîte, je reste propriétaire de mes droits d'auteur et les lèguerai à mes enfants. Un contrat d'édition cède uniquement les droits d'exploitation d'un livre, mais l'auteur reste toujours propriétaire de son oeuvre. (en droit français)

#
Profil

bohwaz

le dimanche 17 mai 2015 à 01h33

Moi je pense surtout toujours à la solution qui me demande le moins de boulot :D S'il y a un problème, il serait entre l'acheteur et Amazon, moi je ne fais rien dans le truc ;)

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 mai 2015 à 12h44

J'ai lancé l'appel sur la page FB polyamour, pour voir si ça intéresse du monde.
Je pense aussi lancer un kisskissbank ou Ulule: si ça marche, on réédite, si ça ne marche pas, les gens qui ont cotisé récupèrent leurs sous, c'est finalement un bon moyen d'évaluer le projet.
@ Bohwaz: on le trouve où sur Amazon, ton livre? Sous quel nom, car à Bohwaz, y a rien.

#
Profil

coquelicot

le dimanche 17 mai 2015 à 17h38

Et plus si affinités !

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 mai 2015 à 18h49

Je ne pense pas pouvoir avancer d'argent pour un tirage à beaucoup d'exemplaires, en revanche, gérer quelques stocks (disons, autour de la cinquantaine d'exemplaire en même temps dans une cave) et maintenir une disponibilité sur les cafés poly où je vais, je peux.

La formule de mécénat collectif permettrait ça, je crois qu'avec le groupe de poly anciens et un peu de rappel par-ci par-là, on pourrait arriver à financer un tirage.
Si on va vers cette solution, faudra trouver un cadre qui te contraint pas à surenchérir en fonction de l'investissement (ya des site de crowdfunding qui contraignent un peu à ça).

Resterait la partie distribution. Si on est quelques-uns à gérer quelques stocks, au départ il y en a quand même un gros à se partager au moins une première fois. C'est faisable de faire un convoi avec une camionnette qui va voir les différents "bouqui-lutinistes", mais en essence et en location, ce sera un surcoût (comme dans l'édition pro, quoi).
Comme on veut pas imputer ça sur le prix final, faut (au moins) un bénévole conducteur, un budget pour ça,
et des hébergements si c'est le même gars qui va faire le tour du pays avec ses cartons, il va pas faire ça en une journée...
Donc, en plus de planifier le financement, il faudra avoir un cahier de charge collectif pour cette première étape de distribution.

Par ailleurs, en dehors de ce tirage, tu peux effectivement faire un e-book avec des droits creative commons adaptés : en gros, tu peux autoriser la diffusion et même l'impression de ton texte sous condition qu'on t'informe quand c'est le cas, et qu'aucun bénéfice ne soit tiré de la reproduction de ton œuvre.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Boucledoux

le dimanche 17 mai 2015 à 18h57

un tour de France de livraison des polys ????? I'm in ! :D

cela étant, plus sérieusement,

1 ce n'est pas sur qu'expédier des cartons ne revienne moins cher que location d'utilitaire + tour de France

2 il y a quand même une circulation "naturelle" des polys qui permet peut-être d'acheminer la majorité des colis, surtout depuis Paris...

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 mai 2015 à 20h08

Boucledoux

1 ce n'est pas sur qu'expédier des cartons ne revienne moins cher que location d'utilitaire + tour de France

2 il y a quand même une circulation "naturelle" des polys qui permet peut-être d'acheminer la majorité des colis, surtout depuis Paris...

Le stock d'origine peut être compliqué à gérer.
Je sais pas trop pour les frais d'expédition pour ces volumes, c'est vrai. Mais si on part du principe que les frais de port à l'unité seraient de trop, qu'il s'agit d'expédier des gros colis, ça va faire :

- un premier temps, où à la sortie de l'imprimeur, faut répartir quelques centaines d'exemplaires entre quelques bouquinistes volontaires en France. Pour ce jour-là même il faut un utilitaire (ou une bagnole format "bétaillère à cathos") pour aller les chopper à l'imprimeur, un local pour mettre dans les cartons à destination d'un certain nombre de stockeurs, et un petit groupe de gens pour ça.

- deuxième temps, on peut effectivement compter sur quelques colporteurs parmi nous pour diffuser peu à peu, en travaillant avec quelques "stockeurs".
Mais pour savoir que ma valise, avec ma conso perso de 6-7 bouquins dedans, c'est déjà un encombrement important, et donc un certain volontariat musclé de se balader avec avec plus d'une dizaine de copies ; et que les colporteurs ne vont pas forcément là où il n'y a pas déjà de stock (poly des villes, poly de champs...). Ça rend la diffusion moins simple... On est pas encore assez massivement nombreux en poly organisés avec cafés régulier pour que la répartition soit bien faite sur le territoire juste par ce biais (mais on a quelques grandes villes qui permettent de faire relais).

Le tout, c'est de rendre le situation d'emballage expédition exceptionnelle. En gros, si je prend 50 bouquins chez moi, je n'en expédierai que très peu par la poste, parce que c'est fastidieux, et parce que c'est cher.

Il faut donc un ou plusieurs stockeurs par ville ayant un café-poly régulier.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 17 mai 2015 à 21h24

APH
J'ai lancé l'appel sur la page FB polyamour, pour voir si ça intéresse du monde.
Je pense aussi lancer un kisskissbank ou Ulule: si ça marche, on réédite, si ça ne marche pas, les gens qui ont cotisé récupèrent leurs sous, c'est finalement un bon moyen d'évaluer le projet.

Bon jour Françoise !
Pourrais-tu indiquer aussi ici le lien vers cet appel de la page FB, au cas où ?
( en + il y a de + en + de posts et groupes facebook ' polys ' , moi je m'y perds un peu ;) )
( ou alors : est-ce celui-là :
https://www.facebook.com/groups/polyamour/10153289... ? )

Pour ma part, si j'arrive à me faire confier un petit stock de 10 à 50 ex. sur Toulouse (en voiture, covoiturage, train...), je peux garantir la présence de 10 de tes livres à chaque café poly mensuel de Toulouse, + sur demande locale pour les personnes que je croiserai à Toulouse 'à la demande' , + lors des rencontres polys où je vais si quelqu'un d'autre n'a pas déjà un stock (exemple : si je vais à Bordeaux ou dans l'Aude, ou + au nord de la région Midi-Pyrénées... )
Qu'en dis-tu ?

Et si ton livre est entre 5 et 10 euros sur un site de crowdfunding, je peux m'engager à en acheter/ pré-payer 2 ou 3 sans souci (+)

Qu'en dis-tu chère Françoise, ça pourrait t'aider, ou bien ?
Au plaisir !

( en + j'ai trop hâte d'avoir Enfin mon propre exemplaire de ' Aimer plusieurs hommes ' en poche puisque c'est l'un des seuls livres de toi que j'aime mais que je n'ai pas encore :-/ : chose à réparer donc :-D )
Bien chaleureusement,
Scott

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 mai 2015 à 21h44

Scott, tu me vexes, j'ai écrit plein de livres tout aussi intéressants que APH. Lis "Ce qui trouble Lola" si tu le trouves (lui aussi est épuisé), pour moi c'est le meilleur roman féministe/érotique, et "Jouer au monde sur la réflexion globale sur nos vies et ce qu'on en fait. Il n'y a pas que le polyamour dans la vie!

#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 17 mai 2015 à 21h54

APH
Scott, tu me vexes, j'ai écrit plein de livres tout aussi intéressants que APH. Lis "Ce qui trouble Lola" si tu le trouves (lui aussi est épuisé), pour moi c'est le meilleur roman féministe/érotique, et "Jouer au monde" sur la réflexion globale sur nos vies et ce qu'on en fait. Il n'y a pas que le polyamour dans la vie!

Oups, désolé si je te vexe... mais sache que j'ai déjà :
' Ce qui trouble Lola ' (acheté à Lyon dans une librairie indé super, qui a succédé à une librairie Musardine : Le Bal des ardents ! )
+ ' Jouer au monde ' : idem, acheté à Lyon, et je les ai bien aimés à l'époque : merci !

.... mais maintenant c'est le livre ' Aimer plusieurs hommes ' (que j'ai seulement pu feuilleter & lire un chapitre chez une super amie commune :-D : sur l'autonomie de la femme (+) ! ) que j'aimerais avoir aussi, l'un ses seuls qui me manque, de toi ;)

... et je suis on ne peut + d'accord qu'il n' y a ' pas que le polyamour dans la vie ' ,
> il y a aussi sa propre curiosité des différences des autres à découvrir & explorer, et soi-même à épanouir, à aimer juste ce qu'il faut, et ça c'est une belle activité à temps complet (+)

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion