Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment être sûr que l'on est polyamoureux ?

Témoignage
#
Profil

Aurevtherainbow

le mardi 17 septembre 2019 à 13h40

Bonjour à tous !
Je suis nouvelle sur ce chat et j'ai déjà lu quelques conversations bien intéressantes.

Voila ma situation :
Je suis en couple monogame avec un homme depuis plus de 9 ans. J'ai un meilleur ami depuis environ 13 ans pour lequel j'ai développé des sentiments très intenses depuis le début de l'année. J'ai eu beaucoup de mal à en parler à cet ami et à mon partenaire. Je me suis torturé l'esprit avec ça pendant plus de 6 mois.

Quand j'ai réussi à leur en parler, ils ont tous les deux été très compréhensifs et m'ont dit que tout allait bien et que mes sentiments n'étaient pas un problème. Je ne peux pas dire que je sois vraiment attirée sexuellement par cet ami mais j'ai très souvent envie d'être seule avec lui et de lui faire des câlins, rien de plus pour le moment.

Il y'a un mois, j'ai rencontré un autre homme pour lequel j'ai eu un vrai coup de cœur. Même chose, je n'ai pas une attirance sexuelle forte pour lui mais je suis troublée quand je suis à côté de lui et j'éprouve le besoin de rester en contact avec lui par messages. Nous sommes éloignés géographiquement donc je ne vais probablement le revoir que très rarement.

Toutefois, quand je repense à mon passé et que je réfléchis à mon fonctionnement actuel, j'ai toujours eu cette capacité très forte à aimer les gens. Quand je rencontre quelqu'un qui me plaît, qui est sympa et qui me montre de l'intérêt, je suis vraiment sur un petit nuage, comme lorsque l'on commence à tomber amoureux.

Encore hier, j'ai déjeuné avec un groupe de personnes, dont un homme que je connais peu mais qui m'a tout de suite plu quand je l'ai rencontré. La première fois que je l'ai vu, il discutait avec des connaissances à moi et je me souviens avoir été vraiment ravie de le voir et avoir pensé à lui pendant plusieurs jours ensuite.
Ce genre de choses m'arrivent régulièrement.

Je précise que les choses se passent bien dans mon couple. Et même, les discussions que j'ai eues à propos de mes sentiments pour mon meilleur ami nous ont permis de nous connaître mieux et de nous rapprocher avec mon partenaire.

Comme cela fait des mois que j'y pense, hier j'ai osé parlé de ça de manière plus concrète avec mon partenaire. Nous en sommes arrivés à la conclusion suivante :

Moi : je n'arrive pas à savoir si ce phénomène va rester d'ordre sentimental, comme actuellement, ou si je vais avoir envie d'avoir des relations sexuelles avec les personnes que je rencontre et qui me plaisent. Et je ne sais pas non plus ce que je répondrais si une personne qui me plaît me proposait une relation amoureuse et/ou sexuelle.
Lui : il n'arrive pas à imaginer ce que ça lui ferait de savoir que j'ai une relation amoureuse et/ou sexuelle avec une autre personne. Soit il dirait "ok fais comme tu veux", soit "je ne peux pas accepter ça, si tu veux vivre comme ça, nous ne pouvons plus être ensemble".

Pourquoi on n'arrive pas à savoir ce que cela nous ferait ??? Parce qu'au fond, ce n'est pas cela dont on a vraiment envie ? Parce qu'il faut forcément se retrouver devant le fait accompli pour savoir ce que ça nous fera ?

Et vous, comment avez-vous su avec certitude que vous étiez polyamoureux et que vous vouliez vivre de cette manière ?

Je remercie tous ceux qui prendront le temps de lire mon message et d'y répondre. N'hésitez pas non plus à me poser des questions.

#
Profil

bonheur

le mardi 17 septembre 2019 à 14h45

Bonjour Aurevtherainbow,

Déjà bienvenue, car à te lire, tu es à mon avis poly de nature. Et bravo à ton compagnon de ne pas te juger. Une belle base d'amour :-)

Le sexe doit-il s'associer à l'amour ou l'amour sans sexe n'est-il pas de l'amour ? Ma réponse toute personnelle, puisque je suis avant tout une amoureuse affective, capable de coup de cœur comme ceux que tu décris.

Personnellement, j'ai découvert avec stupeur que j'aimais et que j'aimais à nouveau. Petite, j'étais souvent amoureuse et pas toujours d'une seule personne. Ado, j'étais la "salope" de service. Mon chéri de vie (nous sommes mariés), je le connais depuis toujours et donc il savait. Sauf que voilà, une fois ensemble, une fois notre vie d'adultes avec tout ce qui va avec, nous nous sommes laissés aspirer par cette spirale du "bien comme il faut". Et puis, il y a eu cet homme… et mon émotion tellement intense qui fait que j'ai opérer, dans le chaos, de moi comme de mon chéri, une transition heureuse.

Il se trouve que je me projette en fait aisément. Non, que je sois dans l'illusion, car je sais que l'utopie peut détruire. Toutefois, la projection permet de se retrouver en situation, avant de faire l'expérience proprement dite.

Aujourd'hui, après un coming out avec la tempête liée, je m'assume clairement polyaffective. Je ne désire pas être aimée pour le sexe. Je dissocie donc. Par contre, j'ai chamboulé notre philosophie de vie. Mon chéri lui ne désire pas aimer en dehors de nous. C'est son choix individuel.

Donc, pour en revenir à ton analyse. Toi, et bien sache que tu peux être aimer par amour, sans obligatoirement "tomber la culotte". S'aimer à la façon des adolescents, moi j'aime. Lui : et bien il est déjà en situation puisque tu es amoureuse de cet ami (qui du coup, n'en n'est plus un, enfin il est plus que ça) et qu'il le sait.

Autrement dit, en l'état, votre questionnement se pose plus sur la sexualité que sur l'affect. Et à te lire, je trouve que vous savez exactement. En dehors de cet aspect sexualité multiple. Votre couple est heureux (+) . Ton affection qui se développe pour cet ami est de l'amour affectif (+) (déclencheur de ce chamboulement ?). Tes coups de cœur (que je nomme des "poufs") :-) et qui reflète ta nature polyaffective (+)

Toutes les pièces du puzzle sont présentes. A vous de les assembler de la plus juste façon : celle qui entraine, outre un équilibre serein, une équité de chacun-e. Je n'oublie pas dans l'équation, les tierces personnes de ta vie et qui évidemment influent, impactent.

#
Profil

Aurevtherainbow

le mardi 17 septembre 2019 à 15h00

Je te remercie beaucoup de te réponse "bonheur". :-)
Je trouve que le terme "polyaffective" me correspond parfaitement, surtout quand je repense à tous les coups de cœur que j'ai eus et que j'ai encore.

Comment cela se passe-t-il avec ton mari ? Tu lui dis forcément quand tu as des sentiments pour quelqu'un d'autre ? Tu as des relations sexuelles avec ces autres personnes ou ça s'arrête à des sorties entre amis ? Est-ce que tu leur montres ton affection par des paroles ou des câlins, ou même en passant du temps avec l'une de ces personnes en particulier ?

J'ai beaucoup de questions car je cherche une sorte de "mode d'emploi", je suis un peu perdue. Mais je suppose que j'apprendrai à y faire avec le temps et l'expérience.

Pour rebondir sur ce que tu écris, je ne sais pas si je suis amoureuse de cet ami en fait ! À lui et à mon partenaire, je leur ai dit que c'était des sentiments très forts, une affection très intense, des pensées de bienveillance envers lui et un besoin de rester en contact pour savoir comment il va et de l'aider si je sais qu'il ne va pas bien. Ils savent aussi tous les deux que cet ami me manque régulièrement. Tu penses que c'est être amoureuse ?
Et pour répondre à ta question, oui, je pense que ce sont ces sentiments qui ont déclenché ce chamboulement.

Ta réponse m'a fait très plaisir et je me sens un peu mieux. Ce serait fantastique que l'on poursuive la discussion. :-D

#
Profil

bonheur

le mardi 17 septembre 2019 à 15h27

Avec mon chéri, (je n'utilise plus le terme marié, je n'ai plus d'alliance, lui non plus d'ailleurs) ce fut extrêmement difficile. Déjà, le polyamour m'étais inconnu. Ensuite, cet homme m'a tourné le dos, une fois l'annonce que je lui ai faite, et peu après, que j'avais informé mon chéri. L'étiquette "femme mariée" l'a effrayé. Avant nous étions constamment naturellement collé l'un à l'autre. Et puis, il m'a tout simplement éviter. Ce fut vraiment dur pour moi. L'un qui m'abandonne et l'autre perdu dans cette nouvelle situation dont il souffrait.

Les points forts. Nous étions un couple certainement trop dans l'ennui d'une routine mais heureux. Si nous nous renouvelions justement sur l'aspect sexuel, c'était peu propice à la tendresse, etc... Du coup, la situation a fait que nous nous sommes rapprochés. Cela a créer un complicité nouvelle et différente. Et puis, des discussions plus profonde sur nos ressentis. Nous avons beaucoup pleuré, l'un comme l'autre. Nous avons inventé des échappatoires avec un humour que nous ne soupçonnions pas avoir. C'est peut être incompréhensible mais nous avons en fait réellement "fusionner" dans une déconstruction faite en commun, une évolution dans une dynamique commune, tout en nous réinventant un avenir non conventionnel et dans la "fission". Je suppose que c'est ce qui nous permis de ne pas nous mettre en péril, mais au contraire, de nous souder tout en comprenant nos différences.

Et puis, 4 ans plus tard, en 2011, après que j'ai, avec la "complicité" de mon chéri, repris contact avec un ancien amour intense, appris ce mot "polyamour" et une succincte définition. J'ai alors commandé le livre de Yves-Alexandre Thalmann "vertus du polyamour - la magie des amours multiples", dans lequel je me suis tellement reconnue. Ensuite, j'ai lu "les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple" ainsi que "garder intact le plaisir d'être ensemble - prévenir le désamour" (du même auteur). Et puis de fil en aiguille, j'ai abordé toujours par le biais de livre concernant le développement personnel, d'autres thèmes comme la jalousie, la connaissance de soi, la CNV, etc...

Aujourd'hui, je ne me départi pas de cette philosophie. Je n'ai pas de relations sexuelles avec tous mes amours, seulement mon chéri, d'autant que ma ménopause m'éloigne de ce type d'envie éventuelle. Et puis, déjà auparavant, j'étais plus dans la tendresse, dans le câlin, voir dans l'érotisme mais pas dans le sexuel.

J'aurai tendance à dire qu'il ne faut pas chercher de mode d'emploi, mais confectionner le sien, au fil de l'évolution. Un excellent livre relatant cela "compersion : transcender la jalousie dans le polyamour" d'Hypatia From Space. Ce livre ne parle pas que de compersion, moi je l'ai lu comme justement étant l'élaboration de constats suite à un vécu.

Je crois que si tu es ici, c'est que tu sais si tu es amoureuse ou non. Comme ça va à l'encontre du "bien comme il faut", tu es en doute. Relis toi, et découvre les réponses que tu t'apportes déjà :-D .

Je ne peux pas dire forcément quand je ressens de l'intense. J'indique dès l'instant où la personne entre dans ma vie concrètement. Je veux dire par là, un client qui me chamboule, mais qui reste de l'ordre du client et d'un contact ponctuel et professionnel, alors c'est un peu des instants merveilleux, de moi à moi. Après, si par exemple, j'échange en dehors de mon travail, il le saura. Là encore, il saura le concret. Je ne projette pas une relation amoureuse si elle ne s'amorce pas. Souvent cette personne me considère autrement que comme "possiblement à aimer". En plus, j'ai cette naturelle manie de parler de mon chéri car il est merveilleux. Du coup, ça peut "refroidir". Enfin bref, ce n'est pas moi qui vanterais les facilités des amours plurielles.

#

Ektevcoor (invité)

le mardi 17 septembre 2019 à 15h53

La question n'a pas de sens.

On n'est pas polyamoureux. Ce n'est pas un état, comme si c'était inné ou non. J'en ai marre de voir cette erreur faite à peu près systématiquement.

Il y a juste des moments où on est en relation non-exclusive/polyamoureuse, et d'autres non. Des moments où on vit ça très bien et d'autres non. Et ce qui se passe à un moment ne présage pas forcément de ce qui se passera plus tard.

#
Profil

bonheur

le mardi 17 septembre 2019 à 16h07

Je ne parle que pour moi, hein ! D'ailleurs actuellement, je vis dans cette philosophie du polyamour, alors que je n'ai qu'un seul amour.

Après, si indiquer que la question est mauvaise ou n'a pas de sens (le titrre : comment être sur que l'on est polyamoureux ?)... J'admets volontiers que quand on a intégré cette philosophie comme étant naturelle, la question peut paraitre sans fondement.

Après, la question serait, d'après ma compréhension de cet invité, est-ce qu'aimer est un acte ou est-ce qu'aimer est un état lié à un déclencheur émotionnel répété (ou pas d'ailleurs) ? Ma réponse sans ambiguïté, un état ! Ma réponse est mienne et peut se considérer comme étant une "erreur systématique". Et bien, tant pis si elle déplait, y compris ici

Je t'invite @Aurevtherainbow à consulter tes mails. Je t'envoie mes coordonnées personnelles si tu désires que l'on discute en toute tranquillité. Désolée pour ceux-celles que ça intéressait :-/ . Je m'extrais toujours des situations conflictuelles. Ce sera le seul "crédit" que j'accorderai à cet invité.

#
Profil

Aurevtherainbow

le mardi 17 septembre 2019 à 17h49

Merci de nouveau à "bonheur" pour sa réponse et aussi à Ektevcoor pour avoir donné son point de vue différent et souligné une nuance importante.

Effectivement rien n'est fixé ! On peut être très heureux dans une relation monogame pendant des années et, juste parce qu'on rencontre la tierce personne qui va provoquer ça, passer à une relation polyamoureuse.

Et on peut aussi passer d'une relation polyamoureuse à une relation monogame je suppose, même si cela est temporaire.

Après, c'est vrai qu'une fois qu'on a vécu des expériences comme polyamoureux, j'imagine, qu'il doit être difficile, dans le cas d'une nouvelle rencontre, de ne pas en parler et de partir sur une base monogame.

Je pense que "bonheur" voulait dire qu'une personne qui a des relations polyamoureuses a peut-être toujours été attirée par cela et le sera toujours.
Je pense que vos deux points de vue sont justes et pas contradictoires mais que vous voyez juste le sujet sous un angle différent l'un de l'autre.

En tous cas, ça fait vraiment du bien d'avoir un petit débat là-dessus alors, les autres, n'hésitez pas à participer !

#
Profil

Marilou

le mardi 17 septembre 2019 à 22h55

Bonsoir je viens de lire vos témoignages...
Je suis perdue et confuse..
C'est un peu long a raconter.
Je pense aimer deux hommes que j'ai rencontré à quelques mois prêt.
Je pense être polyamoureuse.
Je ne le vis pas bien ca chez culpabilise.
Mais je ne peux pas non plus trahir ce que je.ressens.
Je suis une personne hyper sensible.
Jai besoin d'aide de conseils..car je suis un peu perdue..merci à vous

#
Profil

Aurevtherainbow

le mercredi 18 septembre 2019 à 08h20

Bonjour Marilou,
C'est normal d'être perdu face à cette situation.
Je suis moi-même passée par une longue phase de culpabilité.
Essaie de trouver une manière d'exprimer tes sentiments à ces deux personnes en expliquant en quoi cela est difficile pour toi.
Devant ta sincérité, ils te proposeront peut-être de t'aider et au moins, j'espère qu'il t'écouteront.
Sinon, parles-en à une personne extérieure à la situation. Ce que tu vis est assez fréquent en fait. C'est juste que les gens n'osent pas en parler.
Tu verras que quand tu en auras parlé, les choses paraîtront tout de suite beaucoup moins graves.
Et n'oublie surtout pas que tu n'as rien fait de mal, ce sont juste des sentiments qui existent et qui demandent à s'exprimer.
Courage à toi.

#
Profil

bonheur

le mercredi 18 septembre 2019 à 14h20

Bonjour Marilou, bienvenue :-)

Ces deux hommes savent-ils que tu les aimes ? Chacun sait-il que tu aimes aussi l'autre ?

Je t'invite à découvrir cette chanson, qui date de 1976. Moi, je m'y reconnais beaucoup, à mes "débuts".

https://www.bing.com/videos/search?q=julien+clerc+...

J'ai choisi cette version, car j'aime marché en forêt :-) . Le flou s'atténuera. Il faut du temps au temps. Déjà, tu as trouvé ce forum. Je te recommande aussi celui-ci (site dormant à mon regret)

amours.pl/

Message modifié par son auteur il y a un mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion