Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Peut on vraiment parler de polyamour dans cette situation ?

Témoignage
#
Profil

auw03

le vendredi 27 septembre 2019 à 20h22

Bonjour tout le monde,

Cela faisait 6 mois que nous étions en couple avec mon amoureux, nous sommes un couple "dit classique" avec une sexualité exclusive. J'ai 30 ans et mon amoureux 43. Nous ne vivons pas ensemble.
Cela fait quelques semaines que mon copain ne sent pas bien, il ressent une profonde dépendance affective envers moi. Pourtant nous nous voyons très régulièrement mais il me dit être "en manque de moi". Entre temps, je lui exprime que j'ai besoin de revenir un peu à moi en ce moment (suite à deux ans de maladie qui m'a longtemps immobilisée) et que j'aimerais faire des petites vadrouilles avec mon camion et de ce fait, être moins impliquée dans son projet de ferme qu'il est en train de monter et où je l'aide quand je peux. Le projet du camion est un projet auquel je l'ai intégré, et où je lui proposait de venir quand il ne travaillait pas où qu'il n'avait pas ses enfants. Je n'envisageais pas de partir des semaines, juste quelques jours de temps en temps. De plus, je viens d'acheter le camion et il me faudrait des mois avant de partir vadrouiller car je dois l'aménager.
Peu de temps après, il me dit qu'il n'est pas bien, il faut que l'on trouve une solution : soit on se quitte, soit on est polyamoureux. Je suis surprise par cette discussion mais ne voulant pas nous quitter mutuellement et n'ayant pas eu l'idée d'un autre type de relation. J'acquiesce pensant en rediscuter plus tard pour définir les nouvelles closes de cette relation, c'est à dire au moment où je partirai des petits temps sur les routes avec mon camion. Il a besoin d'un cadre bien défini pour évoluer dans une relation, me dit-il.
Deux jours plus tard, il couche avec la femme qui lui faisait des avances cet été (elle-même polyamoureuse). Il m'avait parlé d'elle et du fait qu'elle l'avait draguer. Il m'avait assuré n'y avoir aucune ambiguïté de son côté, m'avouant plus tard qu'elle avait quelque chose qui l'intriguait mais toujours sans ambiguïté.
J'ai découvert qu'il m'avait trompé en voulant brancher mon téléphone à la place du sien, de ce fait il s'est allumé et j'ai vu le message comme quoi elle lui disait : tu peux venir chez moi ce soir. Je fais une tête de 3 m de long, il me dit "tu as vu le message ?". Je lui dit "oui, peux-tu m'expliquer ce qu'il s'est passé ? Tu as couché avec elle ?" Il nie en bloque, finit par me dire qu'il lui a fait des bisous dans le cou et des heures plus tard il finira par m'avouer qu'il a couché avec elle. Il l'explique comme un symbole de liberté, que ses peurs se sont transcendées grâce à l'acte.

Il avait peur de :
Peur de suis-je voulu ? Quand elle s’est va. Est-ce que je suis voulu ?
Peur de non réciprocité. Peur de ne pas être aimé.
Peur que si je disparaisse comment il fait pour avoir accès à la dimension spirituelle de notre amour.

Néanmoins, j'ai décidé de mettre un terme à cette relation car elle n'est pas basée sur le respect selon moi.
Aujourd'hui, il me dit qu'il n'aurait pas sû lacher prise sur qui je suis et mes besoins s'il n'était pas passé à l'acte, il reconnaît être allé trop vite, qu'il n'a pas été à la hauteur de mon amour et qu'il paie sa petitesse.

Qu'en pensez-vous ? Mille mercis

#
Profil

Katouchka

le samedi 28 septembre 2019 à 02h05

Il semble que ce soit un loupé de la phase „entrée en polyamour d‘un couple mono, un loupé comme il en existe tant.
En même temps cela semblait mal parti vu que toi tu n‘étais pas convaincu par le principe et que tu n‘as pas pris au pied de la lettre cette proposition pensant que vous aurez à en rediscuter avant la mise en pratique.
Et puis alors d‘après ta version des faits, de son côté lui au contraire il a pris ton acquiescement de principe au pied de la lettre.
Il me semble que théoriquement oui vous étiez dans une relation polyamoureuse parce que tu avais dit oui mais qu‘il y a eu une tonnes de malentendus entre vous. Des non dits fatals.
Vous auriez dû sûrement expliciter ce que cela allait changer et à partir de quand.
C est un peu le BABA des relations polys.
Mais après c est à vous de voir si vous voulez continuer dans cette voie tout en apprenant de vos erreurs passées.

#
Profil

bonheur

le samedi 28 septembre 2019 à 11h23

Bonjour Auw03,

Le titre : peut-on vraiment parler de polyamour dans cette situation ?

Si on prend la philosophie qui se dégage du polyamour, à savoir l'honnêteté, la transparence (un minimum), la sincérité et j'y ajouterai l'authenticité, ma réponse serait non.

Un avenir n'a pas été discuté du tout et c'est plus une mise au pied du mur qu'autre chose. Tu voulais remettre à plus tard une discussion alors que les actes, au moins en pensée, étaient déjà présents. De ton côté, tu n'avais pas les cartes en main. Comme l'indique @Katouchka, rien d'explicite. C'est dommage.

"Contre le passé, y a rien à faire" dit la chanson. C'est vrai. Le polyamour se vit bien lorsque l'on perçoit et l'on ressent la joie et la beauté de l'amour en soi. C'est mon avis en tout cas.

Je conçois l'amour (avec une sexualité liée ou non) comme étant une émotion forte, on ne peut l'ignorer. Et puis, cette émotion se renouvelle et on se rapproche de la personne, inévitablement. Un rapprochement s'opère, le lien est présent, l'attachement s'opère et la relation nait. Pour moi, l'amour est expansible. Une nouvelle émotion n'altère en rien ce qui est déjà ancré en nous. La "capacité à aimer" a pris un volume intérieurement et on aime au plurielle. La légitimité d'un amour par rapport à un autre ? Il faut relativiser ce point. Je ne parle pas en terme de projet : un nouvel amour demandera une disponibilité et ça se transforme en gestion d'un agenda. Je parle du ressenti. Il survient à un moment, un instant T (celui de la rencontre), sur la ligne du temps. Là est la seule différence. Tu étais là "avant" et il l'a connu "après". C'est un fait, un constat.

Le polyamour ne consiste à renier les ambitions d'un précédent amour. Evidemment, intégrer (inclusion d'une nouvelle personne) quelqu'un dans sa vie, signifie lui consacrer du temps, de l'attention, de l'affection. Et ça se vit bien lorsque tout le monde y met du sien. Aussi, ne pas mettre une croix sur la volonté du passé mais adapté dans un avenir différent.

Le livre "compersion" de Hypatia From Space peut t'aider si tu fais le choix du polyamour. Je le recommande.

Bonne réflexion :-)

#
Profil

bidibidibidi

le samedi 28 septembre 2019 à 12h26

auw03
Qu'en pensez-vous ? Mille mercis

Je comprends clairement que tu lui en veuilles. Il ne t'a pas fait suffisamment confiance pour s'ouvrir complètement à toi. Après, il faut aussi reconnaître que tu n'as pas su entendre ce qu'il essayait de te dire.
Dans l'absolu, oui, on peut parler de polyamour dans ce cas là. Ou de libertinage s'il n'a aucun sentiment pour cette femme.

auw03
Néanmoins, j'ai décidé de mettre un terme à cette relation car elle n'est pas basée sur le respect selon moi.

Il ne faut pas non plus nier que quand tu dis que tu fais une tête de 3m de large (pour reprendre tes mots), tu ne pousses pas à une communication franche et sincère.
Personnellement, je ne jetterai pas le bébé avec l'eau du bain. Il y a clairement eu un souci de transparence de son côté mais aussi un souci d'écoute de ton côté. Bien évidemment, ce n'est que mon avis basé sur les informations que tu nous donnes. Je n'ai pas une vision aussi précise que toi.

#
Profil

bonheur

le samedi 28 septembre 2019 à 13h39

auw3
Deux jours plus tard, il couche avec la femme qui lui faisait des avances cet été (elle-même polyamoureuse). Il m'avait parlé d'elle et du fait qu'elle l'avait draguer. Il m'avait assuré n'y avoir aucune ambiguïté de son côté, m'avouant plus tard qu'elle avait quelque chose qui l'intriguait mais toujours sans ambiguïté.

Euh ! Ce n'est pas mentir, ça ! Elle fait une tête de 3m de long PARCE QU'elle découvre la supercherie et le mensonge. Elle désire reporter la discussion. Lui a juste abordé le sujet parce qu'il est déjà dedans. Avant de rencontrer et apparemment couché avec cette autre femme, savait-il que le polyamour existe ?

Je me trompe peut-être dans la chronologie, mais j'ai compris qu'il a abordé le sujet après coup. D'ailleurs, qu'elle perception a-t-il du polyamour ?

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 28 septembre 2019 à 13h46

C'est pas LUI qui a fait une tête de 3 m de long?

#
Profil

bonheur

le samedi 28 septembre 2019 à 14h42

Une autre "facette" qui m'est revenue après. Il parle d'une femme polyamoureuse. Qui est-elle vraiment ? Je crois que SA perception du polyamour influera énormément, à la fois sur lui, à la fois sur le type relationnel.

Après, d'après ce que j'ai compris, c'est cette femme qui a déclenché. Que pense-t-elle de tout ça ? Se préoccupe-t-elle des métamours ?

Elle a sa part de responsabilité et un rôle important dans cette histoire.

#
Profil

bidibidibidi

le samedi 28 septembre 2019 à 15h39

HeavenlyCreature
C'est pas LUI qui a fait une tête de 3 m de long?

Non non, c'est elle.

bonheur
Euh ! Ce n'est pas mentir, ça ! Elle fait une tête de 3m de long PARCE QU'elle découvre la supercherie et le mensonge. Elle désire reporter la discussion. Lui a juste abordé le sujet parce qu'il est déjà dedans. Avant de rencontrer et apparemment couché avec cette autre femme, savait-il que le polyamour existe ?

Je me trompe peut-être dans la chronologie, mais j'ai compris qu'il a abordé le sujet après coup.

J'ai l'impression qu'il a abordé le sujet avant. Du moins, je me base sur ça pour donner mon point de vue.

#
Profil

bonheur

le samedi 28 septembre 2019 à 15h55

Il faut croire que tout ceci n'est pas très claire pour nous. Peut-être parce que la communication de auw3 avec son compagnon n'est pas assez "profonde". Je crois que si elle a voulu remettre le sujet à plus tard (et c'est son droit, d'autant que c'est justifié) c'est parce que rien n'était défini de son côté à elle. Il y a une différence entre entendre un message théorique et être dans la situation. A la base, la "pratique", avec un accord vraiment discuter a-t-il eu lieu. Et puis, passer d'un classique au polyamour, demande du temps, de l'énergie, de la communication en profondeur.

D'autre part, ce qui m'a interpellé aussi, mais c'est sans doute juste une façon de dire, c'est qu'il dit avoir une dépendance affective. Cela fait 6 mois qu'ils sont ensemble. Alors, je me suis dite qu'il ne connaissait pas le polyamour à leur début. Je sais, 6 mois, c'est à la fois court et à la fois long. Du coup, pour moi, la chronologie n'est pas claire :-/

#
Profil

auw03

le dimanche 29 septembre 2019 à 18h58

Merci à tous pour vos réponses !

Je vais essayer d'être la plus objective et explicite possible pour compléter l'histoire point par point.

Je me suis sentie mise devant le fait accompli. Je n'ai trouvé d'autre solution que d'accepter sa proposition de polyamour ne voulant pas que notre histoire se termine. Nous n'avons rien explicité sur ce qui allait changer ni quand cela débuterait (dans ma tête, c'était au moment où j'allais être absente et non quand j'étais encore physiquement présente). Nous venions de faire l'amour juste avant qu'il ne couche avec la femme.

Mon partenaire m'a exprimé s'être fourvoyé dans le thème polyamour, il ne sait pas vraiment ce que c'était, en fait, il parlait plutôt de relation libre car il m'a avoué ne pas être amoureux de la fille avec qui il a couché. Ce qui n'est pas la même chose. Aujourd'hui, il continue à coucher avec elle mais il ne veut pas être avec.

Pour ce qui est de ma tête de 3m de long, c'est le choc, la douche froide, je ne comprends pas ce qu'il m'arrive comme si le ciel venait de me tomber sur la tête.

Il a abordé le sujet deux jours avant l'acte.

J'ai eu une conversation avec la femme en question. Elle est juste désolée c'est tout.

#
Profil

auw03

le dimanche 29 septembre 2019 à 19h03

J'oubliais, cela faisait plusieurs semaines que mon partenaire communiquait avec cette femme pour la voir.

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 septembre 2019 à 21h07

Il me semblait bien que tout avait été très vite et surtout, rien d'explicite.

Pour cette femme, c'est bien que vous ayez communiqué et être désolée est bien. Je veux dire par là, on ignore comment il a présenté votre relation. Elle non plus, n'avait peut être pas toutes les cartes en main. Moi, si un homme me dit qu'il est avec quelqu'un en couple libre, je comprend que le couple n'est pas un obstacle. J'en tiens compte, mais la contrainte n'est pas présente.

Leur relation n'est que sexuelle, mais tout de même. Après, le polyamour est particulier. Le sujet n'avait pas vraiment été débattu avant qu'il est passé à l'acte. Tout ceci n'est pas simple, je trouve.

Je comprend aussi la tête de 3m de long, il faut comprendre l'effet de surprise. Et puis, c'est un choc, cette découverte.

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 30 septembre 2019 à 13h20

Bof, c'est pas très élégant...
Mtnt, une vie de couple est jonchée de truc pas élégants, aussi, seule toi peux savoir si c'est surmontable ou pas, en fonction des valeurs qui comptent pour toi et de l'amour que tu as pour lui.

T'as l'air d'être une meuf bien dans sa peau, indépendante et plutôt au clair avec ce qu'elle veut. Tu tombes sur un mec pas très fini, que tu dois sans cesse rassurer et là, il te fait ça... Sympa. Que tu aies dû lui tirer les vers du nez quand il a été pris la main dans le sac, c'est pas franchement une preuve d'honnête et de maturité (ça prouve surtout qu'il savait qu'il était dans la transgression, mais que ça l'a pas empêcher de le faire. Grand respect quoi). Si tu veux mon avis, t'es pas tombée sur une flèche.. Le gars a quand même 43 ans et il se comporte comme un gamin de 20 ans. Bof !

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 30 septembre 2019 à 14h33

Nos garçons ont 23 et 21 ans. J'espère qu'ils ne se comportent pas ainsi ! L'âge mental et l'âge de notre date de naissance peuvent différer.

Je crois aussi qu'il était dans la transgression et le savait parfaitement. Et puis, avant d'utiliser un vocabulaire, on se renseigne. Ce n'est pas comme si la possibilité d'en savoir plus n'existait pas ou était difficilement accessible.

J'avoue que ce n'est pas la première fois que des personnes se présentent comme poly pour signifier "je fais ce que je veux, quand je veux, comme je veux, je suis libre", alors que le polyamour amène à un petit plus de réflexion, de développement, à la fois de soi, à la fois sur ce qu'est aimer (quelqu'en soit la compréhension). Le polyamour n'est pas simple et surtout basé sur la concertation, la communication.

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 30 septembre 2019 à 17h26

bonheur
Nos garçons ont 23 et 21 ans. J'espère qu'ils ne se comportent pas ainsi ! L'âge mental et l'âge de notre date de naissance peuvent différer.

Je crois aussi qu'il était dans la transgression et le savait parfaitement. Et puis, avant d'utiliser un vocabulaire, on se renseigne. Ce n'est pas comme si la possibilité d'en savoir plus n'existait pas ou était difficilement accessible.

J'avoue que ce n'est pas la première fois que des personnes se présentent comme poly pour signifier "je fais ce que je veux, quand je veux, comme je veux, je suis libre", alors que le polyamour amène à un petit plus de réflexion, de développement, à la fois de soi, à la fois sur ce qu'est aimer (quelqu'en soit la compréhension). Le polyamour n'est pas simple et surtout basé sur la concertation, la communication.

Alors là je suis totalement d'accord avec toi ! Ce que je veux dire, c'est qu'autant ce type de comportement est tolérable à 20 ans, autant à 40 ans passés, c'est vraiment bof.. Puis je suis tjs hallucinée de tous ces gens qui "décrétent" le polyamour dans leur couple, pour finalement laisser à leur partenaire la charge mentale de se renseigner et de trouver seul.e leur équilibre. C'est tout sauf du polyamour, je suis d'accord

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

auw03

le mardi 01 octobre 2019 à 11h08

Merci @bonheur et @HeavenlyCreature

Je trouve cela décevant de la part de quelqu'un qui vous dit que vous être, un être incroyable, son être préféré, la femme de sa vie. Qu'il était prêt à faire une famille etc. J'y ai vraiment cru mais je me suis trompée sur la personne que j'aimais. C'est la vie. Au final, l'univers m'a prévenu suffisamment tôt et et m'a fait un beau cadeau en me montrant qu'il n'était pas le bon. Ca n'est pas avec quelqu'un comme cela que j'ai envie de grandir.

Belle route à tous.
Prenez soin de vous !

#
Profil

bonheur

le mardi 01 octobre 2019 à 11h42

L'univers, enfin ce que certain-e-s nomme le "destin". J'ai aussi tendance à y croire. Toutefois, @auw03, n'oublie pas que tu as un instinct. Il y a certainement eu ce petit quelque chose qui t'a poussé à venir ici. Cet autre petit quelque chose qui t'a poussé à aller plus loin dans ta réflexion que la logique simpliste qui consiste à tout admettre et à s'adapter "bêtement".

Après, l'histoire de "la bonne personne" relève autant de la concertation et de la communication que de l'honnêteté, la sincérité, la franchise que de l'authenticité.

Je veux dire par là, il avait peut-être vraiment cette intention de la construction de vie avec toi. Juste, un humain n'est pas qu'une chose. Si je prend mon exemple, j'ai déjà exercé un certain nombres de profession, plus ou moins liées les unes aux autres, mais différentes tout de même… et je suis en pleine transition professionnelle (à 50 ans). Je ne suis jamais restée plus de 6 ans dans la même entreprise. Du coup, aujourd'hui, quand on me parle de stabilité à ce niveau-là (ou alors que l'on me qualifie d'instable…).

En amour, j'ai accepté une vie avec un homme, alors que j'en aimait aussi un autre. J'ai fait un choix à 20 ans, parce que je ne voyais pas d'autres options (quelle conne j'ai été) pour retomber amoureuse d'un troisième à 38 ans, après 18 ans de mariage, 20 ans de vie commune, 3 enfants, etc... Donc, rien n'est jamais établi, installé définitivement. Par contre, dans toute transition, il faut du temps. Prendre le temps nécessaire. @auw03, la personne que tu aimes t'exprime un état de fait, à un instant T. Mais il vit, tout le monde vit. On fait des rencontres et pas que sur internet. Notre vrai visage, on ne peut pas toujours le montrer. Pour exprimer quelque chose, il faut connaitre ce quelque chose. Quand je me suis mariée (ce que je ne referais pas aujourd'hui => ma vie est merveilleuse, mais le mariage est une prison qui scalpe l'amour, le rigidifie), j'étais poly au fond de moi. Pourtant j'ai agi comme une conne, j'ai pliée au moule de l'exclusivité, alors que jamais je ne l'avais été.

Il faut toujours un déclencheur, un révélateur. Pour moi, il y aura eu une seconde naissance. Je ne crois pas que l'exclusivité amoureuse te soit indispensable. Sinon, tu ne serais pas venue ici, en quête d'informations. Par contre, la franchise, l'honnêteté, la sincérité, le sont sans doute. Je ne te connais pas suffisamment, juste je trouve salvateur pour ton avenir de savoir ce qui a exactement cloché à ton niveau : qu'il est des désirs en dehors de toi OU qu'il t'est joué un sale tour en mentant, dissimulant, etc...

Belle route à toi aussi !
Je suis persuadée que tu sauras prendre soin de toi (+)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion