Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

(Chap1) - Notre histoire...

Témoignage
#
Profil

ledad

le mardi 23 avril 2019 à 12h29

Hell’o les poly,

Je viens à vous pour surtout partager notre histoire, en parler, débattre surement de certains points, mais aussi pourquoi pas pour essayer de gérer le stress et ce satané sentiment d’abandon durant mon ‘temps libre’ …
Notre histoire est encore toute fraiche… puisque ça a véritablement commencé il y a 3 semaines.
Je vous ai fait un long roman en guide d’introduction de notre nouvelle vie, et si j’ai des retours je vous partagerais l’évolution de notre triade (j’aime vraiment pas le mot trouple…)

Je suis Jean et ma femme Mathilde, la quarantaine tous les deux et 11 ans de vie commune. Mariés, une fille en commun de 7ans et ma femme un garçon de 14ans d’un précédent union.
Nous sommes un couple fusionnel, un couple comme on n’en voit jamais d’après nos proches… Jean & Mathilde, c’est LE couple que tout le monde aimerait être. Notre secret : le dialogue. C’est la base de notre couple, on se parle, on se dit tout.
J’ai depuis toujours été libertin. N’ayez pas la vision limitée, ce n’est pas uniquement sexuelle, et encore moins ‘échangiste’. Je ne peux pas retirer la moindre liberté à ma femme. Elle n’est pas un objet à ma disposition. Nous avons eu rapidement un accords : chacun est libre d’avoir des aventures de son côté. Du moment, que l’autre est en phase.
Voilà pour le décor..

Durant nos 11 années passées ensemble, ma femme a eu quelques relations, dont 2 longues. Une première de 2 ans, puis depuis 1 an elle voit un autre homme, Paul.
Au début Paul devait être un simple jeu, mais il s’est vite créé une forte amitié entre eux. Ma femme et Paul travaillant en horaire décalé, ils pouvez se voir facilement la journée pendant que j’étais au travail. Cela faisait partie de nos accords et ne me dérangeais pas le moindre. Je préfère de loin la savoir s’amuser et être épanouie plutôt que de s’ennuyer à la maison devant la tv ou à dépenser des fortunes dans les magasins ;)
J’ai rapidement rencontré Paul, et le courant est bien passé entre lui & moi. Les règles étaient claires et acceptées : entre lui et ma femme ce n’était que du sexe (détails important : rien à trois, il est contre. Il est exclusif). Pas de sortie, pas de nuit, pas de week-end en ‘amoureux’, ne rien laisser transparaitre en public, etc… Et surtout pas de sentiment amoureux entre eux. Si jamais, l’un des deux devait ressentir de l’amour, ils devraient tout arrêter car cela deviendrait trop dangereux pour notre couple. Mathilde et Paul étaient tout à fait d’accords…

Vous allez me dire que c’est bien jolie tout ça, mais le polyamour la dedans, il est où ? J’y viens … j’y viens…

Paul est devenu un proche pour nous deux. On est parti en vacances plusieurs fois, j’ai commencé à accepter qu’ils se voient le soir, passer des nuits ensembles quand j’étais en déplacement… j’avais confiance. Mathilde a su se montrer à chaque très rassurante, et ses relations passés ne me données par de quoi en douter. Elle appréciée beaucoup Paul, mais ce n’était pas de l’amour.
Tout fonctionné à merveille jusqu’à ce que cela nous pète en pleine gueule en février dernier sans que l’on ait rien vu venir.

Paul commencé à avoir des sentiments amoureux pour ma femme, et il supportait de moins en moins bien d’être seul, sans elle le soir. Il a donc annoncé à Mathilde qu’il avait entamé une nouvelle relation avec une autre femme (véridique), et qu’il souhaité prendre de la distance avec elle car ses absences le faisait souffrir. Et que bien qu’il aurait aimé vivre avec Mathilde, qu’il était incapable de lui demander de me quitter car il voulait pas briser notre couple, il a trop de respect pour nous.
Ce fut un électrochoc pour ma femme. L’idée de perdre Paul lui fut insoutenable. Elle n’osa pas m’en parler de suite, mais je l’ai vu déprimer de plus en plus chaque jour. J’avais beau la questionner sur son état, elle trouvait des excuses qui n’était pas crédibles. Au bout d’un mois, mi-mars, elle craqua et m’avoua que Paul ce que lui avait dit, mais surtout qu’elle aussi était amoureuse de Paul. J’ai réagi comme n’importe qui en lui demandant de ne plus voir Paul. Sa réponse fut sans appel : « ce n’est pas possible. J’aime Paul. Je ne peux pas me passer de lui ». Par contre, elle n’était pas si convaincante à mon sujet. Elle était plus perdue, moins sûr de son amour pour moi. Bien qu’en relation depuis presque un an avec Paul, elle venant d’accepter son amour pour lui d’un seul coup, elle venait de se prendre son premier effet d’un ENR (Energie Nouvelle Relation) sans même savoir ce que c’était. Son amour pour Paul était si nouveau, si intense que celui pour moi lui paraissait moindre. Il est tout simplement diffèrent. On ne l’a compris que plus tard.

Devant cette impasse, il y a 3 semaines, nous nous sommes retrouvés tous les trois pour prendre une décision car la situation n’était plus tenable pour personne. Le problème était ainsi posé : Paul aime Mathilde et souhaite avec elle. J’aime toujours ma femme, et il n’est pas question que je la quitte. Mathilde, ne souhaite pas me quitter, mais elle aimerait tenter la vie avec Paul. J’ai posé la question « et maintenant, que fait-on ? ». Grand silence dans la pièce… personne n’ose regarder les autres… et là, je lance la blague qui tourne depuis déjà quelques mois entre nous : « et si finalement on vivait tous les 3 ensembles… pourquoi en choisir un ». Là, on s’est tous regarder dans les yeux. De cette échange de regards, on a compris que l’on était tous les 3 d’accords. Nous avons passés ensuite plusieurs heures à discuter de comment ce serait possible. A la fin de la soirée, un accord a été trouvé. Mathilde passerait deux nuits en semaine avec Paul, et voit pour les we à trois ou à deux en fonctions de ce qui est prévu. Pas vraiment de règles, mais des accords souples que l’on pourrait arranger en fonction du ressenti de chacun. C’est ainsi que débuta notre aventure dans le polyamour.

Depuis, nous vivons en ‘alternance’, nous essayons de passer du temps ensemble tous les 3. Mathilde dors 2 à 3 nuits chez Paul. Il arrive que Paul dorme chez nous, mais pour le moment rien n’est aménagé. Nous avons pour idée de lui créer une chambre ( dans les combles ? ) dans les mois qui viennent pour qu’il puisse venir vivre chez nous. Ce qui nous permettra de passer plus de moments ensemble, tout en conservant une certainement intimité entre lui & ma femme. Mais pour le moment, on voit si on arrive à fonctionner à trois.
Nous l’avons annoncé à nos proches, familles et amis. Tous ont accueilli la nouvelle avec surprise, mais sans critique. Ils respectent notre choix. La plupart se doutant de nos vies un peu à côté des normes... L’annoncer à nos proches était une demande de ma part, j’avais besoin d’un signe fort de la part de Mathilde & Paul. Suite à cette période de trouble, j’ai besoin de reprendre confiance en Mathilde, et dans les motivations de Paul.

Il y a des hauts et des bas. Mais le dialogue étant la base de notre relation, nous arrivons à franchir chaque difficultés. Cela reste très difficile pour Mathilde actuellement, car elle doit gérer nos deux états d’âmes, et les siens. Elle doit faire attention à chaque mots qu’elle emplois pour ne pas froisser l’un ou l’autre. A ne pas trop donner à l’un également… c’est tout nouveau et c’est très compliqué pour elle. Beaucoup doivent se dire qu’elle a la meilleur place car elle a deux hommes pour elle seule… mais personne ne se doutent de la violence des émotions qu’elle peut ressentir quand l’un de nous ne vas pas à cause d’un manque ou d’un mot mal placé.

Aujourd’hui, j’ai toujours un blocage que je n’arrive pas à expliquer à propos des nuits que Mathilde passe chez Paul. J’ai un fort sentiment d’abandon qui me fait peter un câble. Dans ces moments, il peut m’arriver de ressentir de la haine, de lui envoyer des messages que je regrette par la suite, et qui nous detruit plus que nous construit…
J’aimerais savoir comment vous faite pour arriver à gérer ces moments où vous vous retrouvez seul, sans l’être aimé.

#

Natagada (invité)

le mardi 23 avril 2019 à 22h12

Bonsoir ledad ,

Je suis toute nouvelle en ce qui concerne le polyamour , c'est une sacrée histoire que vous vive la ! Le début à bien commencé ...mais quand l'amour laisse place aux sentiments ...donc le polyamour consiste à ressentir des sentiments mais il est interdit de laisser place à l'amour si j'ai bien compris ?( c'est une question que je me pose )
Vous n'avez pas rencontrez une femme de votre coté ? Peut-être que cela vous ferez du bien , histoire de sortir et penser à autre chose quand votre femme se retrouve avec Paul ?

Je vous souhaites plein de courage

#
Profil

NiouNiou08

le jeudi 25 avril 2019 à 16h42

Bonjour,

Je viens de lire ton histoire et je trouve que tu as bien avancé sur la question du polyamour. Savoir que cela existe est une chose, mais l’accepter est plus difficile.

Je sais pas si je peux vraiment t’aider car je suis plutôt dans la situation inverse. Je suis la personne qui aime 2 femmes..

Mais si je peux te donner un conseil, ne reste pas seul dans ses moments là où elle est avec Paul. Change toi les idées, rencontre d’autres personnes. C’est un bouleversement dans ta vie qui vient de se produire et il faut du temps pour le comprendre et l’accepter.

Voilà, désolé si je ne peux t’aider plus, bon courage à toi.

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 avril 2019 à 19h59

Natagada
donc le polyamour consiste à ressentir des sentiments mais il est interdit de laisser place à l'amour si j'ai bien compris ?( c'est une question que je me pose )

C'est surtout sur cette phrase que je voudrai rebondir. Je ne sais pas comment interpréter cette phrase.

A la base, il n'y avait pas de situation polyamoureuse. Ledad et son épouse libertinait en excluant l'émotion et le sentiment amoureux. Sauf que l'on tombe parfois amoureux, dans ces cas là. Les libertins qui n'envisagent pas cela au départ, se trouve démunis face à l'intégration de l'émotion, du sentiment. C'est la raison pour laquelle Ledad a été pris au dépourvu face à la situation. Après, dès l'instant où ils se sont mis tous les trois autour de la table et qu'ils ont communiqué en toute honnêteté et en toute franchise, intégrant cette nouvelle donnée inattendue qu'est le sentiment, l'émotion amoureuse entre Paul et Mathilde, le libertinage se transforme (une transition se fait d'une base libertine vers une continuité poly) en polyamour. Mathilde aime émotionnellement, sentimentalement et sexuellement son mari (Ledad). Mathilde aime émotionnellement, sentimentalement et sexuellement Paul. Ca c'est le constat reconnu par tous et c'est beau, je trouve. Par contre, la relation de Mathilde pour Paul est particulière, car amplifiée par l'effet NRE (nouvelle relation)

J'espère que Ledad me lira et indiquera si je me trompe, c'est possible (j'attendais justement avant de faire une réponse, je pensais qu'il relèverait avant moi)
__________________________________________________

Si dans ta phrase tu veux dire qu'il peut y avoir reconnaissance d'un amour affectif, émotionnel, sentimental, sans sexualité, sache que ça existe. Je le nomme polyaffectivité.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

ledad

le vendredi 26 avril 2019 à 21h47

me revoila,

bonheur

J'espère que Ledad me lira et indiquera si je me trompe, c'est possible (j'attendais justement avant de faire une réponse, je pensais qu'il relèverait avant moi)
__________________________________________________

C'est entièrement ça. on a essayé de prévoir les sentiments dans notre libertinage... mais on s'est planté.
L'amour que porte ma femme pour Paul, ne me gène pas du moins. C'est l'expression de cette amour qui fait bizarre par moment.
J'ai lu le livre sur la compersion d'Hypatia, j'ai y compris pleins de chose. je sais que chaque relation est différente, Que ce que cherche ma femme avec Paul, ne seront pas les mêmes avec moi. Mais c'est étrange de les voir si complices, si câlins. Alors que nous avons perdu l'habitude de ces mêmes câlins...

Mais le plus dure reste les soirées et nuits qu'elle passe avec Paul comme ce soir. Sortir comme le propose Natagada, mais c'est sans compter sur le fait que je dois garder les enfants... alors les rencontres, c'est plus compliqué.

Le tableau n'est pas si rose que je l'ai dépeins. Il y a des moments très dures (la par exemple, au moment ou j'écris ces quelques lignes) elle est chez Paul. Je me prends de pleins mes hormones. j'ai le sentiment d’être abandonné, limite pris pour un con à devoir m'occuper des enfants. il m'arrive de les imagines se moquer de moi... ce genre de pensées laissent inévitable des traces dans mon humeur, et je sens que mes relations avec ma femme se détériore peu à peu. non pas que cela soit tendu, mais qu'elle me fuie car je deviens pessimiste. Il me faut remonter la pente, mais je suis pris une spirale infernale...

il me faut une bouffé d'air, je ne la trouve pas

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 avril 2019 à 22h47

Une bouffée d'air :-D . Puis-je te parler du lien que je fais entre le coeur, l'émotion amoureuse et l'univers. Je compare les deux en disant qu'ils expansent tous les deux. Oui, le temps, parfois il faut le partager... mais l'amour sentimental est un coeur qui gonfle, qui prend soudain un volume insoupçonné, qui n'était pas l'instant d'avant et sera pour toujours l'instant suivant. L'instant T où l'amour s'ancre à l'encre indélébile. L'instant T où ne sera plus jamais le/a même.

Si Mathilde (je me permets pour alléger cette familiarité) ressent ainsi, alors votre complicité n'est pas entachée. Tu as subi un choc psychologique. Ca nous tombe dessus et on n'arrive pas. Quand j'ai été amoureuse (amour émotionnel, sentimental, sans sexe), j'ai mis des jours, je crois même quelques semaines à ne plus reconnaitre. A me questionner inutilement. A ne trouver aucune solution à mes émotions. Quand j'ai exprimé à l'un, et quasi simultanément à l'autre, j'ai soulagé enfin. D'un côté ça fait un bien fou, d'une autre côté, cet homme a fait l'autruche, avant de me tourner le dos sans trop d'explications. Avec mon mari, on s'est torturé tous les deux... et puis polyamour, on ne savait même pas que ça existait. On l'a découvert 4 ans plus tard. Pourtant, ce réveil, m'a permis d'être aujourd'hui bien dans mes baskets, mon chéri de vie (je ne dis plus mari, la mariage n'a plus de sens pour moi) heureux à mes côtés.

Tu n'imagines pas à quel point j'aurai aimé que cet homme m'aime et l'indique. Mon chéri a tenté des discussions, mais comme il m'évitait, ce fut peine perdue. Dis toi que oui, peut être, tes idées négatives sont réelles, ou pas ! Mais tu n'imagines pas à quel point ce que vous réalisez est ... je ne trouve pas de mots. Moi j'aurai aimé que cet homme prenne plus de place dans ma vie. Qu'il n'habite pas avec nous, mais que l'on soit proche officiellement (on était très amis, et il a eu une hospitalisation, et ça a fait un schimilibilick en moi, le truc de ouf inattendu, incompréhensible). D'ailleurs des rumeurs couraient sur nous (milieu pro) avant cela et si ni lui, ni moi, ne parlions alors d'amour, je suppose qu'il était déjà tellement présent et tellement idiot de l'avoir occulté.

Crois moi, les difficultés sont bien réelles et tes ressentis aussi. Personne ne doit en douter. Mais lui n'est pas toi...

Le livre d'Hypatia est un excellent choix. J'aurai aimé le lire plus tôt dans ma vie, sauf qu'il n'existait pas. La vie est impermanence. Sache que pour moi, des années d'errance puis encore au moins deux années de déconstruction reconstruction (pour moi comme pour mon chéri). Et voilà. C'est bien désormais :-D (+) .

Bravo en tout cas. Endort toi en pensant à l'univers, où tout est en mouvement, tout le temps, où tout est en interaction, avec toi aussi. C'est la vie !

#

Isard (invité)

le vendredi 26 avril 2019 à 22h53

Ledad, j'ai comme l'impressionnant que dans cette situation, tu as oublié de t'écouter.

Si tu as envie de faire une autre rencontre, ta femme devra à son tour, s'occuper des enfants.
D'ailleurs, que dirait madame dans ce cas?

#

Polyarthrite (invité)

le samedi 27 avril 2019 à 13h11

Je suis d'accord avec Isard, tu as complètement oublié de t écouter, comme beaucoup tu t'es forcé à tout accepter, à aller trop vite car 3 semaines après la déclaration des sentiments en venir à penser à la vie à 3 avec une chambre pour Paul, c'est extrêmement rapide et franchement est ce bien réfléchis ? Quid des enfants ?

Et ces sentiments qui te submergé c'est aussi à ta femme de te rassurer et s'éloigner quand tu es mal c'est mauvais pour votre couple.

Tu devrais vraiment mettre sur la table tes limites et tes désirs, comme par exemple qu elle puisse garder les enfants quand tu veux sortir.

De mon avis, si cela continue dans la foulée, t'es sentiments négatifs vont s amplifier et tout va exploser.

#
Profil

bonheur

le samedi 27 avril 2019 à 13h45

Polyarthrite
Et ces sentiments qui te submergé c'est aussi à ta femme de te rassurer et s'éloigner quand tu es mal c'est mauvais pour votre couple.

Oui, sauf dans l'optique d'une personne qui s'oublie pour autrui, la démarche ne consistera pas à exprimer le fait même de ce qui submerge. On encaisse et demain sera un autre jour.

Oui, s'éloigner quand le couple va mal... Après, il faut et c'est délicat, trouver la bonne distance aussi avec Paul. Il ne faut pas non plus qu'il se sente exclu ou de trop. C'est difficile d'être à la pointe d'un V. Et puis, les équilibres, c'est toujours fragiles.

Courage à tous les trois, même si c'est vrai que trois semaines, c'est court. Attention à ne pas mettre la charrue avant les boeufs.

#
Profil

Caoline

le samedi 27 avril 2019 à 13h51

Ta situation me rappelle beaucoup celle de @Toinou Je n'ai pas réussi à retrouver rapidement où il en parle mais je me souviens qu'il avait raconté qu'au départ il avait comme toi subi puis un jour il avait exprimé ses besoins, demandé à avoir il me semble aussi des soirées sans les enfants, des soirées avec l'autre amoureux pour discuter.... Tu peux peut-être le contacter ou tu seras plus motivé que moi pour chercher dans ses posts ou son blog.

Bon courage

#
Profil

ledad

le dimanche 28 avril 2019 à 22h38

Alors je connais très bien Paul, l'amoureux de Mathilde. C'est un devenu un ami durant l'époque où lui et Mathilde avaient une relation uniquement sexuelle.
A présent, nous organisons des weekend ensemble et il vient régulièrement manger à la maison. On projete de vivre tous les trois sous le même toit, mais dans deux chambres séparées. Paul et Mathilde souhaitent conserver des moments moment intime, a eux. Chose que je comprends aisément. Il n'est pas prévu qu'il y ai du sexe a trois... même si les derniers câlins a trois été très chaud...

On souhaite bien rester dans une configuration en V

J'ai discuté avec Mathilde, et elle m'a expliquée pourquoi elle était si distante ces derniers temps que ce soit dans ses actes ou ses paroles. C'est du a ma dernière crise. Je l'ai tellement blessé qu'elle s'est éloignée de moi comme par un mécanisme de défense.
L'origine de cette crise été les soirées et nuits qu'elle tient tant a passer avec lui.
A présent, elle a du mal a venir vers moi (bisous, câlins) et il lui est impossible de me dire "je t'aime".
Nous sommes en quelques sortes dans un cercle vicieux, sans son aide, si elle ne me rassure pas, je risque à tout moment de refaire une crise, de vriller comme on dit. De lui dire des choses tellement blessantes, que je ne pense même pas.
Comme si cela ne suffisait pas, ce cercle vicieux est accélérer par le fait que tout se passe bien avec son amoureux, qu'il est très câlin voir collant et qu'ils n'arrêtent pas de se dire qu'ils s'aiment, même en ma présence. Dur dur...

Je dois biser ce cercle. Prendre sur moi pour ne plus vriller, ne plus lui dire de telles méchanceté juste pour la blesser car moi aussi je souffre.
Je dois être patient, et attendre que la blessure que je lui ai infligé se referme petit a petit.
Paul est un allié. Il est au courant de tout cela, on échange sur ce sujet. Il se montre rassurant là où Mathilde ne l'est plus.

Je dois surtout m'attaquer au problème de fond, accepter les nuits qu'ils passent ensemble. Pas facile après 11ans passés ensemble...mais j'y arriverai car je veux cette triade. Je sais que l'on s'y retrouvera tout les trois

#
Profil

bonheur

le lundi 29 avril 2019 à 07h40

Bon courage à tous les trois ! Oui briser le cercle vicieux est indispensable. C'est difficile d'être pris entre deux comme Mathilde l'est... mais elle doit aussi prendre sur elle et t'écouter. Laisse là revenir à toi naturellement :-)

#
Profil

bonheur

le lundi 29 avril 2019 à 07h41

ledad
Paul est un allié. Il est au courant de tout cela, on échange sur ce sujet. Il se montre rassurant là où Mathilde ne l'est plus.

Wahoo ! Génial (+) Bravo :-)

#

Polyarthrite (invité)

le lundi 29 avril 2019 à 09h43

Ça sent quand même mauvais cette histoire. Il n'y a aucun respect de tes limites, ils se disent qu'ils s'aiment en ta présence alors que tu en souffre et qu'en plus elle ne te dit plus ce genre de mots. C'est limite cruel.

Je peux comprendre qu'il n'est pas facile de subir tes crises mais il serait bien de faire preuve d'empathie. Ils n'ont pas respecter le contrat de base, pour qu elle soit heureuse, tu essaye de l'accepter en lui permettant d'aller dormir chez lui car tu garde les enfants.

Sauf que la NRE la eloigner de toi donc il est normal que tu te sente insécurisé et elle continue de s eloigner en mettant en avant tes crises qui ne sont que le résultat de la non prise en compte de tes limites.

De mon avis, l'urgent c'est de vous recentrer sur votre couple, car un couple qui va mal ne peut pas évoluer vers le poly et encore moins vers une triade comme vous le voulez

#
Profil

bonheur

le lundi 29 avril 2019 à 13h45

C'est vrai que Mathilde semble passive (et de surcroît distante). En tout cas j'admire ledad et Paul pour leur attitude réciproque.

Après, quand on fait preuve de franchise, et c'est difficile parfois de dire les choses, d'être honnête et que l'on provoque une réaction forte, ça coupe l'envie. Perso, je me rappelle être restée plusieurs jours, enfin plus d'une semaine, sans adressé un mot à mon chéri et il n'aurait pas fallu qu'il veuille me toucher. Elle aussi peut indiquer des limites, de ce qu'elle subi.

Je ne l'excuse pas. Juste je dis que je comprend et que son attitude, si c'est plus de la bouderie que de l'éloignement vraiment, n'a rien néfaste. C'est aussi une réaction. L'élément poly n'est pas non plus un surhomme

#

PolyMel (invité)

le lundi 29 avril 2019 à 15h22

Et est-ce que tu as abordé avec ta femme les blessures que tu ressens dans certains comportements ou langages qu’elle peut avoir en ta présence ?
La discussion, le dialogue c’est Déjà la base pour réussir à te sortir de ce moment éprouvant. Il est éprouvant parce que vous avez décidé d’avancer et que cela vient perturber votre quotidien aussi. Mais il serait peut être judicieux de lui dire qu’il faut déjà arrêter certaines choses comme le fait de lui dire je t’aime alors qu’ils sont devant toi, même d’ailleurs d’avoir des gestes tendres devant toi... c’est Difficile à gérer pour elle et je le sais car je suis à la meme place qu’elle actuellement (amoureuse de mon conjoint mais aussi d’un autre homme), mais pour autant je ne me verrai pas lui faire du mal en insistant sur ce lien étroit qui nous lie et qui pourrait le blesser... il faudrait peut être déjà commencé par là avant d’envisager que vous viviez sous le même toit...

#
Profil

homme_partit

le lundi 29 avril 2019 à 18h35

Bonjour.

A la lecture du dernier post de ledad, je n'ai pas pu rester sans réagir.

ledad
J'ai discuté avec Mathilde, et elle m'a expliquée pourquoi elle était si distante ces derniers temps que ce soit dans ses actes ou ses paroles. C'est du a ma dernière crise. Je l'ai tellement blessé qu'elle s'est éloignée de moi comme par un mécanisme de défense.
L'origine de cette crise été les soirées et nuits qu'elle tient tant a passer avec lui.
A présent, elle a du mal a venir vers moi (bisous, câlins) et il lui est impossible de me dire "je t'aime".

Madame te punit pour ne pas avoir réagit comme elle le souhaitait. Il faudrait qu'elle comprenne que la situation actuelle n'est pas facile pour toi et que tu as besoin d'être rassuré. Son attitude n'est pas la meilleure façon d'avancer dans votre entreprise de vivre à trois.
D'ailleurs, je trouve que tu t'oublies beaucoup afin de satisfaire la demande de ta conjointe.
Cette situation va vite et vous brulez certaines étapes.
De plus, elle se tourne vers un autre en lui donnant, devant toi, tout ce dont elle te prive. Perso, ce n'est pas de l'amour et il serait temps d'affirmer ta présence.
Peut importe que son attitude soit due à la NRE ou autre, il faut rapidement réagir.
Ta souffrance est légitime, elle se doit de le comprendre et de l'accepter plutôt que de fuir tes ressentis en te faisant culpabiliser.

ledad
Paul est un allié. Il est au courant de tout cela, on échange sur ce sujet. Il se montre rassurant là où Mathilde ne l'est plus.

J'insérerai un bémol dans cet alliè, car il a tout à gagner dans l'attitude actuelle de ta femme.
Il serait bien qu'il s'écarte un peu de votre couple pour que ce dernier se retrouve, qu'il tempère le comportement de madame et surtout, qu'il n'accepte pas les "je t'aime" devant toi qui en est privé.

Soit j'ai mal saisi la situation, mais je ne pouvais rester sas rien écrire.

#
Profil

bonheur

le mardi 30 avril 2019 à 07h18

@ledad : puis-je te contacter en mp ? Pas aujourd'hui, je n'aurai pas accès à internet mais dans les jours à venir ?

#
Profil

ledad

le mardi 30 avril 2019 à 08h47

bonheur
@ledad : puis-je te contacter en mp ? Pas aujourd'hui, je n'aurai pas accès à internet mais dans les jours à venir ?

Oui, aucun souci. Par je ne suis pas souvent connecté en ce moment. Je le serai plus a partir de jeudi

#
Profil

ledad

le mardi 30 avril 2019 à 09h09

Je peux comprendre que vous voyez cela comme une punition.
Moi je le vois comme un moyen de protection. J'ai fait une grosse crise d'angoisse a un moment où elle reprenait confiance dans mon attitude. Elle avait en quelques sortes baissée sa garde et je lui ai collé un très violent uppercut. Du coup, elle est beaucoup plus réticente a venir moi. Mais je sais son amour sincère et profond. Cela ne devrait pas durer trop longtemps, enfin je l'espère. On va parler et passer du temps ensemble. Voilà le secret...
Ensuite, concernant tout ce qu'elle donne a Paul et qu'elle n'est plus capable avec moi telle que les câlins, et les longues embrassades, c'est qu'en 11ans de vie de couple, nous avons pris de très mauvaise habitudes qui ont installées une sorte de distance physique entre elle et moi. Avec du recul, on s'est rendu compte que l'on pouvait passer plusieurs jours des suite s'en s'embrasser, juste des smack. Idem, le soir sur le canapé, on avait perdu l'habitude d'être dans les bras de l'autre, ou tout simplement se tenir la main dans rue... malgré un amour très fort.
Toutes ces envies de tendresse lui sont revenues avec Paul...et les voir ainsi elles sont aussi revenue chez moi...
L'arrivée de Paul est une excellente chose car elle va briser la routine et cette distance. Mais cela ne doit pas être perçue comme une volonté de ma part a ressembler a Paul. Pourtant je ressens réellement ces envies et besoins de tendresse que j'ai perdu. C'était d'autant plus difficile que je ne les ai qu'au compte goutte.
Je leurs ai demandé de ne plus se dire des mots doux devant moi le temps que ma relation avec Mathilde soit redevenue normale, ils l'ont compris et accepté.

Je suis d'accord avec vous, je dois également m'imposer un peu plus. Mais je dois le faire en douceur. Ne pas oublier que Paul et Mathilde sont ensemble depuis plusieurs mois de leurs côtés. Ils ont eu aussi leurs habitudes. On doit tous les trois convergé vers quelque chose de nouveau.

Dernier point, je dois changer ma vision des choses sur mes soirées seuls. C'est sur ce point que je vais porter l'essentiel du travail sur moi.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion