Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

NRE, relation avec un mono, remise en question

Témoignage
#
Profil

Pilipili

le samedi 04 mai 2019 à 00h57

Bonjour à tous ☺ je me tourne vers vous par besoin d'une vision nouvelle sur ma situation actuelle.
Je suis avec mon compagnon depuis 3ans bientôt, relation poly depuis le début. On a eu des hauts et des bas dans notre relation, il a été un soutien, beaucoup, une difficulté, beaucoup aussi, mais on a tenu jusqu'ici.
J'ai fait la connaissance il y a 1an et demi d'un autre homme ostensiblement intéressé par ma personne. Malgré un intérêt de ma part, mon compagnon n'a pas accepté qu'il se passe quelque chose avec lui à l'époque. Déménagements et changements de vie, il y a 1 mois et demi, nous sommes revenus sur les lieux de départ de notre relation pour des raisons professionnelles. J'ai eu l'occasion de revoir cet homme (il fait partie de notre cercle d'amis) et, de l'eau ayant coulé sous les ponts, j'ai la possibilité de tenter d'approfondir cette relation.
Mon couple historique bat de l'aile, ça fait quelques temps qu'on s'énerve facilement l'un sur l'autre, le fait de se rouvrir à d'autres me fait du bien. J'ai commencé à fréquenter d'autres personnes, mais rien à faire, je deviens de plus en plus accro à cette nouvelle relation e' particulier. Et il en éclipse les autres.
J'ai eu des discussions à ce propos avec le concerné, c'est tout récent et c'est très probablement lié (NRE), mais il est aussi mono. Je n'arrête pas de penser à lui, à quand je le verrai, je suis tendue avec les autres relations que j'ai, encore plus avec mon compagnon de vie qui m'insupporte presque maintenant, tellement je suis prête à exploser. Et lui, sentant notre relation "menacée", devient jaloux, ce qui empire les choses dans ma tête.
J'en suis à me poser des questions sur mon polyamour, quasiment prête à tout laisser pour pouvoir être avec lui à 100%.
J'ai peur qu'une fois cette lune de miel passée, j'ai envie de retourner à mon précèdent mode relationnel, j'ai peur que lui ne veuille plus de moi, j'ai des craintes que j'avais en tant que mono qui remontent, d'être dépendante de lui. J'ai peur d'etre bien trop irrationnelle, mais il m'obsède.
Désolée pour le fouillis émotionnel, mais j'ai besoin d'en discuter de manière bienveillante avec des personnes exterieures.

#
Profil

oO0

le dimanche 05 mai 2019 à 22h31

Salut Pilipili

Je suis dans une questionnement similaire*, pour des raisons et une situation différentes. Je trouves tes peurs parfaitement sensées.

Pilipili
J'en suis à me poser des questions sur mon polyamour, quasiment prête à tout laisser pour pouvoir être avec lui à 100%.
J'ai peur qu'une fois cette lune de miel passée, j'ai envie de retourner à mon précèdent mode relationnel, j'ai peur que lui ne veuille plus de moi, j'ai des craintes que j'avais en tant que mono qui remontent, d'être dépendante de lui. J'ai peur d'etre bien trop irrationnelle, mais il m'obsède.

Sur ce fil, les participants se demandaient si c'était possible de retourner en arrière, si la sortie de relations exclusives était définitive ? Il y a sûrement d'autres fils.

Pour avoir vécu ma vie affective dans un entre-deux permanents, je ne pense cependant pas que la question se formule en termes de "sortie définitive" des relations mono. Par contre, cela a changé définitivement le point de vue que j'avais sur les relations. Le fait qu'il n'y a pas de retour possible en arrière implique surtout des fossés en termes de communication parfois infranchissables. Les relations monos perdent définitivement de leur évidence, ce qui pose problème pour communiquer avec quiconque est encore dans de telles évidences.

Affectivement, il semble y avoir un mur entre ton compagnon et toi ; puis, un penchant naturel qui te pousse vers cette personne exclusive ... du moins, pour l'instant, c'est ce que tu pressens. Quelque part, tu es probablement encore plus proche affectivement de ton compagnon que de lui étant donné le fossé que je viens d'évoquer.

Pour ce qui est de :
- revivre tes craintes de ta période mono, d'un point de vue extérieur, selon moi, tu les revis déjà. Cette obsession que tu as pour lui est en soi une forme de dépendance affective, l'expression d'un sentiment de ne pouvoir vivre sans lui, de devoir vivre avec lui à un tel point que cela accentue le rejet que tu éprouves pour ton compagnon, que cela génère un sentiment d'exclusion de sa personne. Pour moi, tu es déjà engagée dans une logique affective exclusive. Pas de panique, toute peur est l'expression d'un besoin de sécurité affective, une amie qui essaie de t'orienter vers son contraire, la confiance. Cependant le fait d'avoir peur de le revivre dans la dépendance affective alors que tu es probablement déjà en train de vivre dedans, me semble te donner un temps de retard sur ce que tu vis.
Si tu es en voiture, que celle-ci commence à quitter la route, il ne faut pas regarder l'arbre que tu as peur de te prendre, mais là où tu veux aller. Tous tes réflexes te dirigent naturellement vers là où se porte ton regard.
=> N'es-tu pas plus dans un état de besoin que de désir et donc de dépendance ?
- la relation avec ton compagnon, ce qui est possible aujourd'hui est encore possible demain, tout dépend de l'état dans laquelle vous laissez votre relation si vous en sortez. Par contre, ce qui m'étonne, c'est que ce soit la seule solution envisagée pour que tu puisses vivre ce qui te permettrait de savoir ce qu'il en est avec cet autre personne. Dois-tu nécessairement tout abandonner pour lui ? C'est là que ta situation me semble déjà formulée en termes mono : c'est ton compagnon ou lui.
=> Moralement, rien ne vous empêche d'avoir une aventure comme dans un cadre mono, entre célibataires, non ?
Quant à votre relation, ton compagnon et toi, il n'y a pas de relations sans moments de crise. Tu le sais sûrement, je ne t'apprends rien et c'est là aussi qu'elles gagnent en maturité. C'est un schéma qui peut se répéter que la relation soit mono ou poly. Ce qui fait que la réponse aux difficultés que vous rencontrez n'est peut-être ni dans l'une ou l'autre de ses alternatives. Après trois ans, une relation a besoin d'évoluer, le besoin de l'autre disparaît ce qui donne l'impression que le désir diminue alors que dans le même temps, ce qui peut signifier qu'elle est en fait mûre pour gagner en indépendance et en amitié. Après trois ans, c'est là aussi qu'avec l'expérience, nous voyons plus ce que nous ne voulons pas dans la relation et que nous perdons notre énergie là-dessus plutôt que sur ce que nous voulons.
=> Qu'est-ce qui se passe si, plutôt que de focaliser sur ce que tu ne veux plus dans votre relation, tu te focalises sur ce que tu veux, sur ce que vous voulez ?

Sinon, j'ai le sentiment que c'est parfois difficile de réaliser les difficultés propre à une relation poly, que nous avons souvent tendance à les voir au travers d'un filtre mono à défaut de perspective propre. Nous faisons de l'import mono, faute de mieux. Sur le forum, par exemple, les questions de personnes monos en souffrance trouvent plus facilement de réponses et d'attention.
__________

Mon questionnement est similaire dans le sens où je me retrouve à nouveau seul. Je continue ma vie dans la perspective de relations non-exclusives alors que je sais que lorsque je l'ai fait je suis resté pour ainsi dire la moitié de ma vie seul.

Non-exclusif, je suis rarement heureux.

L'autre moitié de ma vie où je n'était pas seul, mes relations ont principalement été exclusives (4/5) et d'autres non-exclusives (1/5). Reste que dans mes relations exclusives, j'en arrive chaque fois au même point. Je n'ai aucune difficulté à respecter le cadre d'une relation exclusive, mais je ne l'habite pas comme une personne exclusive. Et donc, la personne qui a besoin de sentir aimée de manière exclusive ne se sent pas aimée assez ... même si elle comprend et respecte le fait que mon mode d'investissement affectif soit non-exclusif.

Exclusif, je rends une personne malheureuse.

Actuellement, je n'ai pas envie d'être en relation parce que je me sens plus dans un état de besoin que de désir, ce qui a pour effet d'inhiber mon désir de relation. Si je suis en questionnement, c'est que mon expérience me montre combien c'est rare d'avoir une relation non-exclusive où il y a de réelles affinités autres que celles d'être simplement non-exclusifs. En dehors d'une telle affinité, j'ai souvent eu plus d'affinités avec des personnes exclusives et mes relations avec ont été souvent plus épanouissantes pour elle comme pour moi, même si ...

#
Profil

PolyMel

le dimanche 05 mai 2019 à 22h52

Coucou,

Donc si je te suis bien, ton NRE sait que tu es en couple mais cependant il est avec toi également ?
Il sait donc que tu es en capacité d’avoir «  plusieurs relations ».

Pourquoi si la situation dans ton couple historique te semble sans avenir, voué à un réel échec, n’en parles-tu pas des maintenant avec ton NRE ?
Voir ce qu’il en pense ?
Comment il réagit à un potentiel vous incluant des autres ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion