Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La monogamie ne marche pas

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 mai 2019 à 12h29

Perso, je me demande comment nous faisons, mon chéri et moi pour avoir toujours tout traversé ensemble et être encore heureux ensemble. C'est la loterie.

Après, si je considère mes autres relations sentimentales, je confirme : on ne gagne pas du tout à tous les coups.

#
Profil

Caoline

le vendredi 03 mai 2019 à 13h24

Je pense ne effet que les relations amoureuses où les 2 partenaires sont heureux et épanouis ensembles et qui durent vraiment longtemps sont rarissimes.
Je mesure chaque jour la chance que j'ai que ce soit le cas avec mon compagnon depuis 28 ans, même si je ne me voile pas la face, il y a eu des périodes pas épanouissantes sur certains points. Et j'ai le réalisme de ne pas considérer que ça durera forcément toute notre vie même si je commence à considérer que ça devient possible vu tout ce qu'on a déjà vécu ensemble.
Par contre autour de moi la majorité des jeunes couples sont dans le déni même parfois quand il ont déjà vécu une relation avec divorce...

Par contre mes autres relations me font vraiment prendre conscience à quel point c'est compliqué et j'ai de la chance d'avoir rencontré le premier puisqu'aucune n'a duré plus de 6 mois. Donc si marcher c'est être heureux ensembles longtemps, il me semble que ça ne marche que très rarement, en relation poly aussi.

La question que je peux me poser c'est est-ce que le fait d'être devenus ou plutôt d'avoir vécu concrètement le fait d'être poly permet à mon couple historique de perdurer ? Je n'en suis pas sûre du tout car je ne sais pas si j'aurais mis fin à cette relation si mon compagnon n'avait pas bien vécu que j'en ai d'autres, peut-être me serais-je résignée à rester exclusive physiquement. Mais ce dont je suis certaine c'est que ça me permet d'être plus épanouie, plus heureuse et par compersion lui aussi.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Caoline

le vendredi 03 mai 2019 à 13h29

Une précision @bidibidibidi je ne sais pas si tes articles généralisent ou si ils parlent de majorités et que tu généralises mais je t'assure que épanouissement sexuel ce n'est pas forcément uniquement les premières années, c'est plutôt quelque chose de très fluctuant en fonction de plusieurs choses. Pour nous pour l'instant les meilleurs années ont été entre 18 et 25 ans.

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 mai 2019 à 13h35

Caoline
La question que je peux me poser c'est est-ce que le fait d'être devenus ou plutôt d'avoir vécu concrètement le fait d'être poly permet à mon couple historique de perdurer ? Je n'en suis pas sûre du tout car je ne sais pas si j'aurais mis fin à cette relation si mon compagnon n'avait pas bien vécu que j'en ai d'autres, peut-être me serais-je résignée à rester exclusive physiquement. Mais ce dont je suis certaine c'est que ça me permet d'être plus épanouie, plus heureuse et par compersion lui aussi.

Un jour, lors d'un événement poly, mon chéri a dit que sans le polyamour, nous serions certainement divorcé. Sans cette phrase dite spontanément par lui, sans concertation avec moi et publiquement, je pense que je serai dans ce questionnement également.

Avec mon chéri, nous nous complétons merveilleusement. Je pense que ça joue énormément. Dans notre cas, en tout cas. Après, nous aussi, nous avons connu des périodes un peu difficiles, notamment lorsque j'ai annoncé aimer en dehors de notre couple. Dans une vie, affronter les difficultés de tous ordres ensemble, ça compte. Les difficultés, par contre, nous ont toujours renforcées.

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 mai 2019 à 13h40

La sexualité qui s'use :-D . Ce sujet avait été abordé lors de la dernière rencontre que j'avais organisée. J'avais dit que l'on pouvait faire du neuf avec de l'ancien mais j'avais été mal comprise.

A cet événement, l'une des participante était venue par le train. Mon chéri avait fait des crêpes et acheté pour agrémenter, en particulier du sirop d'érable. Cette jeune participante me remerciements avant d'aller sur le quai et me dit que ça faisait longtemps qu'elle n'avait mangé de sirop d'érable et qu'elle avait retrouvé cette saveur avec beaucoup de bonheur. Je lui ai donc dit de faire le parallèle avec la sexualité. On peut retrouvé un bonheur à redécouvrir ce que l'on avait déjà connu. Remettre au goût du jour, en agrémentant éventuellement. En osant imaginer un peu différemment. La lassitude, c'est quand on n'a plus envie, ce n'est pas quand on réinvente. Enfin, c'est mon opinion.

J'ajouterai que pour certaines personnes, la pérennité ne passe pas obligatoirement par la sexualité. Nous ne sommes pas tous "sexuels" de la même façon. On peut s'aimer sans cela ou avec peu de sexuel.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 03 mai 2019 à 13h46

Caoline
Une précision @bidibidibidi je ne sais pas si tes articles généralisent ou si ils parlent de majorités et que tu généralises mais je t'assure que épanouissement sexuel ce n'est pas forcément uniquement les premières années, c'est plutôt quelque chose de très fluctuant en fonction de plusieurs choses. Pour nous pour l'instant les meilleurs années ont été entre 18 et 25 ans.

Plusieurs choses :
- Il n'existe pas d'indicateur précis de satisfaction sexuelle. Certaines études se fixent sur le nombre de rapports, d'autres sur la satisfaction rapportée par les partenaires, rien de fondamentalement scientifique. Surtout que, comme le signale Bonheur, moins de rapport peut amener à plus de satisfaction sexuelle pour certaines personnes.
- Comme dans tous domaines, il existe des exceptions. Mais en général, c'est ce qu'on lit partout, aussi bien scientifiquement (autant que faire se peut) que dans la culture populaire.
- Je parle des relations monogames. Vous ne l'étiez plus je suppose à cette période.

Caoline
La question que je peux me poser c'est est-ce que le fait d'être devenus ou plutôt d'avoir vécu concrètement le fait d'être poly permet à mon couple historique de perdurer ? Je n'en suis pas sûre du tout car je ne sais pas si j'aurais mis fin à cette relation si mon compagnon n'avait pas bien vécu que j'en ai d'autres, peut-être me serais-je résignée à rester exclusive physiquement. Mais ce dont je suis certaine c'est que ça me permet d'être plus épanouie, plus heureuse et par compersion lui aussi.

Clairement. Dire que la monogamie ne "marche pas", ça ne veut pas dire que le polyamour marche.
Et si tu es plus épanouie, plus heureuse et lui aussi, c'est fort possible que ça ait eu un impact positif sur la survie de ton couple. Ce ne fut dans tous les cas pas négatif.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Caoline

le vendredi 03 mai 2019 à 14h03

bonheur
Un jour, lors d'un événement poly, mon chéri a dit que sans le polyamour, nous serions certainement divorcé. Sans cette phrase dite spontanément par lui, sans concertation avec moi et publiquement, je pense que je serai dans ce questionnement également.

Tu sais pourquoi il pense ça ?
Je viens de demander à mon compagnon et il dit comme moi qu'il n'en sait rien du tout. Et que la question ne se pose pas puisque si on va si bien ensemble c'est entre autre parce qu'il m'aime comme je suis donc poly même si mon envie de concrétisation lui a demandé un temps de digestion, il a toujours su que je l'étais et moi si je l'aime autant c'est parce qu'il est comme il est donc ne concevant pas de m’empêcher de vivre quoi que ce sot qui puisse me rendre plus heureuse.

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 mai 2019 à 14h10

Je comprend tout à fait. Il y a de cela. A la différence, c'est que moi, bien qu'il m'ai connu ainsi avant, on est quand même resté 20 ans ensemble plus d'une façon mono, avant que je me réveille et l'on comprenne ensemble mon passé, d'avant notre début d'idylle.

Mais oui, s'il ne m'avait pas connu depuis toute petite, sans doute n'aurait-il pas aussi bien compris que, en effet, j'avais toujours été ainsi. En fait, chez moi, ces 20 ans avaient été une pause pendant laquelle je n'étais pas moi réellement. Le hic tout de même, c'est que nos fondations reposaient sur cette période, cette tranche de vie et que mon "réveil" est venu tout chamboulé. Après, j'ai fait preuve d'honnêteté et je ne l'ai pas exclu de ce réveil. Il a toujours dit que c'est ce qui avait fait office d'amortisseur : l'honnêteté, la franchise, cette transparence qui fait que nous avons été encore cette fois, ensemble pour digérer et affronter.

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 mai 2019 à 14h13

Mon chéri m'a souvent dit, une fois la digestion achevée, qu'il ne m'avait de toute façon pas épousée pour que j'en souffre

#
Profil

Caoline

le vendredi 03 mai 2019 à 14h18

bidibidibidi
Plusieurs choses :
- Il n'existe pas d'indicateur précis de satisfaction sexuelle. Certaines études se fixent sur le nombre de rapports, d'autres sur la satisfaction rapportée par les partenaires, rien de fondamentalement scientifique. Surtout que, comme le signale Bonheur, moins de rapport peut amener à plus de satisfaction sexuelle pour certaines personnes.
- Comme dans tous domaines, il existe des exceptions. Mais en général, c'est ce qu'on lit partout, aussi bien scientifiquement (autant que faire se peut) que dans la culture populaire.
- Je parle des relations monogames. Vous ne l'étiez plus je suppose à cette période.

J'ai parlé de mon exemple mais en fait des échos que j'en ai eu les couples qui durent en étant heureux (je le précise car des couples qui durent par routine, pression de la norme, en se trompant... il y en a pas mal) ont une sexualité plutôt épanouie. Mais c'est vrai que ces couples là sont des exceptions.

Et si on a eu une période 2/3 ans de sexualité très épanouie avant que j'ai d'autres relations. C'est d'ailleurs un des éléments qui m'a permis de sauter le pas, je crois qu'avant j'avais très peur de découvrir le plaisir sexuel avec un autre plutôt qu'avec lui.

#
Profil

Caoline

le vendredi 03 mai 2019 à 14h28

bonheur
Je comprend tout à fait. Il y a de cela. A la différence, c'est que moi, bien qu'il m'ai connu ainsi avant, on est quand même resté 20 ans ensemble plus d'une façon mono, avant que je me réveille et l'on comprenne ensemble mon passé, d'avant notre début d'idylle.

Mais oui, s'il ne m'avait pas connu depuis toute petite, sans doute n'aurait-il pas aussi bien compris que, en effet, j'avais toujours été ainsi. En fait, chez moi, ces 20 ans avaient été une pause pendant laquelle je n'étais pas moi réellement. Le hic tout de même, c'est que nos fondations reposaient sur cette période, cette tranche de vie et que mon "réveil" est venu tout chamboulé. Après, j'ai fait preuve d'honnêteté et je ne l'ai pas exclu de ce réveil. Il a toujours dit que c'est ce qui avait fait office d'amortisseur : l'honnêteté, la franchise, cette transparence qui fait que nous avons été encore cette fois, ensemble pour digérer et affronter.

D'accord, donc il veut dire si tu avais vécu tes autres amours sans lui en parler et qu'il s'en aperçoive vous auriez divorcé ?
C'est le cas chez nous et en même temps ça me semble tellement impossible entre nous, tellement contraire à ce que nous sommes et aux bases de notre relation que cette solution là je ne l'ai même pas envisagée. Je dis parfois et ça choque souvent si j'apprenais qu'il m'a trompée ne serait-ce qu'une fois il y a 20 ans, je pense vraiment que ça mettrait fin à notre relation. Dans le sens inverse probablement pas car il est moins radical que moi mais ça l’abîmerait sans aucun doute. Ça rejoint l'autre discussion, la base de notre relation c'est qu'on se dit tout.

#
Profil

Isabellaa

le vendredi 03 mai 2019 à 16h22

bidibidibidi


Sinon, je ne pense pas que la "monogamie ne marche pas". Je suis plus cynique que ça, je me demande si ce ne sont pas les relations sentimentales qui ne marchent pas. Donc, je continue mon petit bonhomme de chemin en espérant un jour pouvoir apporter une réponse à cette question :-)

Poly mono exclusif......oui c est le sentiment qui se meurt qui est difficile quelque soit la relation.

L amour donne des papillons dans le ventre, mais quand il se meurt ......
Ou alors, il faut resté soi même un papillon et s encoller quand on sent que la fin approche pour aller dans d autres bras.
Mais en même temps on s engagé jamais

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

adriennedu06

le samedi 04 mai 2019 à 13h44

bonheur
Je me sens tellement à 1000 lieues de tout ce qui se dit dans ce fil de discussion.

Phrase courte :-D !

Tour pareil !

#
Profil

bonheur

le samedi 04 mai 2019 à 19h17

Caoline
D'accord, donc il veut dire si tu avais vécu tes autres amours sans lui en parler et qu'il s'en aperçoive vous auriez divorcé ?

Ben, tout à fait. D'ailleurs j'aurai été d'accord avec ça et sans doute j'aurai fait la démarche personnelle.

Caoline
C'est le cas chez nous et en même temps ça me semble tellement impossible entre nous, tellement contraire à ce que nous sommes et aux bases de notre relation que cette solution là je ne l'ai même pas envisagée. Je dis parfois et ça choque souvent si j'apprenais qu'il m'a trompée ne serait-ce qu'une fois il y a 20 ans, je pense vraiment que ça mettrait fin à notre relation. Dans le sens inverse probablement pas car il est moins radical que moi mais ça l’abîmerait sans aucun doute. Ça rejoint l'autre discussion, la base de notre relation c'est qu'on se dit tout.

Chez nous aussi, ce serait contraire à qui nous sommes... sinon on n'en serait pas là aujourd'hui, je suppose. Nous avons fait cette évolution sans aide et sans "autre norme" puisque nous ne connaissions pas le polyamour et encore moins la polyaffectivité.

J'ai un grand jardin personnel. Je ne dis pas tout, seulement ce qui impacte. Si j'ai un coup de coeur qui n'occasionne aucune influence sur ma vie, je garde mon bonheur à l'intérieur. Je fais beaucoup de rencontres, peu aboutisse à une amitié ou même une reconnaissance d'un amour quelconque. Alors, je préserve soigneusement mes émotions, heureuse de les vivre et c'est tout. D'ailleurs, je suis de moins en moins encline à dépasser ce stade.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion