Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

(Chap1) - Notre histoire...

#

Isard (invité)

le mardi 30 avril 2019 à 10h28

Paul ne doit pas etre un pretexte pour reparer un couple en difficulté.
Je perçois plus un effacement de ta part plutôt qu'un investissement à cette situation.
La relation de ta femme et de Paul est reelle.mais prend trop de place dans le couple primaire.
Pourquoi ne pas demander une pause de cet autre couple pour que le tien se rétablisse?
Les bases de cette situation sont elles vraiment solides?

#

PolyMel (invité)

le mardi 30 avril 2019 à 11h05

Je suis assez d’accord avec Isard, pour moi tu t’effaces un peu trop. Certes tu as une acceptation à faire mais le travail doit se faire à 3 et non toi uniquement de ton côté...
Il y a deux choses à traiter...
Ils doivent également fournir des efforts de leurs côtés pour t’aider, te rassurer et avancer. Et c’est Pas parce que ça fait 11 ans que les choses doivent se dérouler de la sorte et te blesser.

#
Profil

Caoline

le mardi 30 avril 2019 à 12h40

Isard
Paul ne doit pas etre un pretexte pour reparer un couple en difficulté.
Je perçois plus un effacement de ta part plutôt qu'un investissement à cette situation.
La relation de ta femme et de Paul est reelle.mais prend trop de place dans le couple primaire.
Pourquoi ne pas demander une pause de cet autre couple pour que le tien se rétablisse?
Les bases de cette situation sont elles vraiment solides?

Autant il me semble que Ledad devrait peut-être s'exprimer un peu plus sur ces besoins, mais il l'a fait pour les mots doux par exemple autant je ne trouve pas forcément tes suggestions pertinentes Isard. Déjà qui te dit qu'il y a un couple primaire ? Personnellement je ne peux pas faire de hiérarchie dans mes amours et si après avoir accepté le principe du polyamour mon compagnon historique m'avait demandé de faire une pause dans une relation où le lien était déjà très fort, je pense que ça m'aurait été impossible. Par contre quand il m'a dit que je lui manquais, qu'il avait envie qu'on repasse plus de temps ensembles car j'étais vraiment partie à fond dans mon autre relation, j'ai pu l'entendre et adapter le rythme. Exprimer son besoin et tenter d'imposer à l'autre c'est extrêmement différent.

#
Profil

ledad

le mercredi 01 mai 2019 à 08h19

Caoline a vu juste, pour Mathilde il n'y a plus de relation primaire. Pour moi, ce n'est pas si évident, j'aimerais que l'on reste la relation primaire. C'est peut-être encore ce décalage qui est l'une des origines de mes maux.

Le temps est mon meilleur allié, Mathilde doit reprendre confiance en moi, que je suis capable de la laisser vivre ses deux amours sans lui mettre la pression. Et ce n'est pas en lui demandant de faire une pause avec Paul que cela ira dans ce sens.

#

Intermittent (invité)

le mercredi 01 mai 2019 à 15h23

Passer de relation primaire à relation secondaire est très difficile voire impossible.

Enlève le terme polyamour et tout le jargon intellectuel qui tourne autour ...

Ta femme a un amant et est dans la passion d'un début d'une nouvelle relation.

Il semble qu'elle ne manifeste pas le minimum de précaution requise vis à vis de la relation antérieure dans ce genre de situation.
Tu te retrouves donc dans une relation triangulaire où tu n'es pas en position privilégiée.

"Ensuite, concernant tout ce qu'elle donne a Paul et qu'elle n'est plus capable avec moi telle que les câlins, et les longues embrassades, c'est qu'en 11ans de vie de couple, nous avons pris de très mauvaise habitudes qui ont installées une sorte de distance physique entre elle et moi. Avec du recul, on s'est rendu compte que l'on pouvait passer plusieurs jours des suite s'en s'embrasser, juste des smack. Idem, le soir sur le canapé, on avait perdu l'habitude d'être dans les bras de l'autre, ou tout simplement se tenir la main dans rue... malgré un amour très fort. "

Ca s'appelle tout simplement la routine de la vie de couple.
Elle en porte autant la responsabilité que toi.

Tu es en situation évidente de dépendance affective.

Tu dois absolument poser tes limites car ta femme semble vouloir profiter au maximum de cette nouvelle relation sans vraiment tenir compte de ton ressenti et de ta souffrance psychologique.

On voir cette situation fréquemment décrite dans les forums sur l'infidélité sans que l'étiquette de polyamour lui soit accolée.

#
Profil

Caoline

le mercredi 01 mai 2019 à 15h45

Pas primaire ne signifie pas secondaire, pourquoi vouloir tout hiérarchiser ? C'est juste 2 relations différentes, une avec du vécu commun, des enfants... et l'autre en pleine NRE.
Et non elle n'a pas un amant, elle a une autre relation très importante aussi pour elle dont Ledad est parfaitement au courant.
Et je ne vois pas de raison de la punir elle et le nouveau compagnon de la routine du couple initial. Si Ledad c'est rendu compte que ça lui manque, il peut en parler et créer les conditions pour que ça redevienne possible et c'est certainement pas en mettant des bâtons dans les roues à l'autre couple qu'il va y arriver.

#

Polyarthrite (invité)

le mercredi 01 mai 2019 à 15h52

Justement Iedad, si toi tu souhaite être à relation primaire et que elle ne veut pas hiérarchiser alors il faut en parler ensemble.

Bien que pour moi la non hiérarchisation est impossible, car il n'y a pas que l'amour à prendre en compte mais la durée de la relation, le statut marital, les enfants ou non.

Surtout que c'est hyper violent pour un mono d'entendre qu'il n'est pas la relation primaire alors que vous êtes ensemble depuis 11 ans, marié avec des enfants. Comme si quelques mois de relation avaient autant de valeur que tout cela.

Mais j'ai vraiment cette impression que Mathilde s'éloigne de toi et que tout les prétextes sont bon pour cela. Quand au temps pour allié, ça peut aussi être un ennemi donc attention.

J'ai aussi l'impression que tu pense être le seul à avoir des efforts à faire " que je suis capable de la laisser vivre ses deux amours sans lui mettre la pression" "je dois changer ma vision des choses sur mes soirées seuls. C'est sur ce point que je vais porter l'essentiel du travail sur moi"

Non il n y a pas que toi qui doit faire des efforts mais aussi Mathilde en se mettant à ta place et en trouvant des compromis et à Paul de comprendre qu'il doit aussi te prendre en compte dans la relation.

#
Profil

ledad

le mercredi 01 mai 2019 à 23h16

Merci a vous deux pour vos points de vue si opposés et pourtant si proche de la vérité.
Je ne suis pourtant pas d'accord pour dire que c'est une relation adultère ou Mathilde s'éloigne petit a petit de moi. On cherche un équilibre a trois, avec pour finalité de vivre a trois sous le même toit. Mais pas dans la même chambre.

J'ai longuement parlé avec Mathilde, et également avec Paul, mais pas les trois ensemble. Pas eu le temps, et il faut aussi savoir profiter des instants qui s'offrent à nous.

Mathilde reconnaît que sa réaction a été exagérée et qu'elle fera plus attention a moi. Je l'ai déjà ressenti dans cette fin de soirée. Elle est venue vers moi pour m'offrir ses bras. Cela me fait du bien, et me permets de mieux appréhender mes soirées sans elle.

Dans tous ces échanges, un point important me semble oublié ou du moins minoré : ce que peut endurer Mathilde. Elle est tiraillé sans cesse. Aucun moment de calme, de repos. Je lui met la pression comme pas possible, je la rends triste car je ne souffre. Et de l'autre côté, elle sait que Paul aimerait plus, la voir plus souvent, et être plus naturel avec elle quand on est tous les trois. Bref, elle est prise entre de nos envies, nos besoins, nos peurs ( Paul a terriblement peur que Mathilde arête avec lui), etc etc et elle en fini par s'oublier. Et je ne parle pas de la culpabilité de laisser ses deux enfants quand elle va chez Paul, ni de ce que certains pensent du genre "elle a la bonne place" alors qu'elle doit redoubler d'efforts pour faire plaisir a l'un sans blesser l'autre.
Alors ok, je m'oublie peut être sur un point où deux, mais Mathilde elle, c'est sûr tout qu'elle s'oublie.
Et sincèrement, je préfère ma place que la sienne.

Donc lui offrir quelques nuits par semaines avec son amoureux et la laisser tranquille, c'est sûrement le minimum que je puisse faire.

Le temps est effectivement un allié, mais a condition que je le bouge rapidement le cul. Si je reste dans la passivité et a attendre que les choses changent d'elle-même, celà devient un poison mortel.
Je sais ce que je dois faire, je viens de l'expliquer pour le temps avec Paul et surtout ne plus lui prendre la tête. J'ai l'impression que le travail est presque terminé.
Par contre, je dois des à présent m'attaquer a un autre problème : ma tristesse. Je dois montrer une autre forme d'amour a Mathilde. Qui aimerait être avec une personne triste ? On les fuis ces personnes. Je dois effectivement profiter de chaque instant de la vie, surtout ceux en sa compagnie.

#
Profil

alinea7

le mercredi 01 mai 2019 à 23h41

Aucune place n'est facile. Je trouve que tu parles beaucoup de ce que vit Mathilde, comment et pourquoi. Ça dénote une grande sensibilité. Mais je trouve étrange que tu décrives avec plus d'empathie ce qu'elle vit que ce que tu vis.

Ta tristesse est légitime. Aussi légitime que la fatigue de Mathilde ou l'insécurité de Paul.

#
Profil

ledad

le jeudi 02 mai 2019 à 03h53

Cette tristesse est légitime. Oui, j'ai eu un choc psychologique.
Mais cette tristesse est aujourd'hui a un frein a notre projet. Elle n'a que trop durée.
Je viens d'avoir un véritable déclic en moi. Je viens de me réveiller en pleine nuit, seul dans mon lit. Et je n'ai plus envie d'être triste.
Je suis même content que Mathilde puisse vivre cette vie hors norme. Elle m'a dit un jour que c'est peut-être ça ça qu'il lui fallait depuis toujours, elle qui a toujours aimé avoir des amants (on était un couple libertin)
Je dois a chasser la tristesse, et retrouver la joie de vivre chaque instant. Et séduire a nouveau ma femme.

#
Profil

bonheur

le jeudi 02 mai 2019 à 14h23

alinea7
Ta tristesse est légitime. Aussi légitime que la fatigue de Mathilde ou l'insécurité de Paul.

J'aime beaucoup cette phrase :-) . La tristesse est une composante du deuil. Tout comme la fatigue et l'insécurité évoque une situation nouvelle.

C'est là que l'on voit le fossé entre libertinage et polyamour. En tout cas, la perception qu'avaient Ledad, Mathilde et Paul. Tous les trois doivent s'adapter. Peut être même que la non difficulté à sexualiser le lien, en tout cas d'après ce que je comprend, est peut-être plus une entrave qu'un bénéfice. Je pense qu'il faut aussi déconstruire cela. Passer d'une sexualité occasionnelle/ludique à une sexualité régulière amoureuse, ne peut se faire sans une transition. Et qui dit transition dit deuil. Les trois protagonistes doivent encaisser cela.

Après, qu'il y ai eu un froid, suite à une distance mise entre Ledad et Mathilde, c'est une chose. Que l'on rejette la faute sur quelqu'un me parait injuste. Ils font tous les trois ce qu'ils peuvent avec une nouvelle donne. Ils sont dans un nouvel "apprentissage" ensemble. Moi, c'est cette "ensemble" qui me réjouit. Cette capacité que Paul et Ledad ont d'affronter la situation, je trouve cela merveilleux. Du coup, je suis d'avis qu'il ne faut éloigner personne de personne. Ce serait injuste. Paul accompagne Ledad et Mathilde, il est présent pour l'une comme pour l'autre. Et je n'ai compris nul part qu'il éloignait et tentait de faire capoter le couple initial.

Ledad a, de ce que je ressens, une faculté de compréhension et de résolution des difficultés. Après, oui, il faut que les tripes suivent. Ce ne seraient pas les seuls à vivre un décalage entre la tête et les tripes.

Aussi, Ledad a justement fait entendre sa voix, sauf que ce fut sur le coup d'une impulsion (si j'ai compris) et le ton n'était pas le bon. Je ne connais pas Mathilde, mais moi, si j'en prend un peu plein la gueule, je me referme comme une huître et je prend de la distance. Si ce fut la réaction de Mathilde, je la trouve très saine. Et si nous avons cela en commun, ben pour que je retrouve le chemin des bras de l'autre, il faut que ce dernier use de subtilité, parce que je ne fais pas l'impasse facilement. J'ai un peu ce caractère de ne pas revenir tant que les difficultés ne sont pas posées et ce n'est pas moi qui fait le premier pas. Je ne suis pas parfaite, et Mathilde non plus. Et puis, c'est naturel en situation de polyamour, de se tourner vers le non conflictuel, ne serait-ce que pour souffler, s'aérer.

Je reconnais, j'ai sans doute ce tort de plus me projeter dans la peau de Mathilde, peut être parce que je m'y reconnais.

Je lis avec bonheur ce déclic de Ledad, qui manquait sans doute pour avancer. Et oui, retrouve la beauté de la tendresse, du grain de folie qu'un couple perd trop facilement. Invente l'avenir de ton couple, pas en matière de qui va coucher avec qui et suivant quelle fréquence (les règles ne servent qu'à s'installer dans de nouvelles habitudes, un nouvel endormissement), réinvente une façon originale de l'aimer, à ta façon, en découvrant toutes les nouveautés que ce déclic peut te procurer. Ose ! Soit foufou si tu t'en sens l'humeur ! Laisse toi porter ! Amplifie les instants que vous vous consacrez ! Vis de nouveau :-) .

#

Natagada (invité)

le jeudi 02 mai 2019 à 22h05

Bonsoir ledad ,

On ressent que vous l'aimez vraiment très fort votre femme pour accepter tout ça , j'ai un peu cette impression tout de même que vous vous effacé de peur de les déranger . N'oubliez pas que vous êtes d'abord son mari et Paul le deuxième homme qui partage votre vie .
Vous allez l'air d'avoir une patience d'Ange , je ne connais pas votre secret , dite le moi lol .
Votre femme à 'l'air de passer plus de temps avec Paul qu'avec vous ? Elle devrait passer le même temps avec l'un et l'autre se serait plus équilibré , je comprends que vous vous sentiez seul .

Je vous trouve extraordinairement gentil et pleins d'attention , mais pensé aussi à vous et à votre bonheur .

#

Natagada (invité)

le jeudi 02 mai 2019 à 22h21

Juste une question , c'est quoi une relation en V ?

Merci d'avance

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 mai 2019 à 11h20

Natagada
Juste une question , c'est quoi une relation en V ?

Et bien, on pourrait dire que Mathilde est à la pointe du V et que Paul et Ledad sont aux extrémités... ils sont trois mais sans lien amoureux entre Paul et Ledad.

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 mai 2019 à 11h32

Le polyamour est souvent une complète remise en question du mariage. Perso, je ne découche pas puisque je suis polyaffective uniquement. Ou si je découche, c'est avec mon chéri de vie ou alors sur un canapé toute seule. Malgré tout, je ne me sent plus du tout mariée, même si aux yeux de l'Etat Civil j'y suis toujours. Je m'étais renseignée, ça nous aurait coûté trop cher de divorcer. Notre couple, nous l'avons réinventer et cette notion de mariage ne nous convient plus, ni à l'un, ni à l'autre. Cela ne nous empêche pas de nous aimer.

Dire que le polyamour ne nous a pas fait du mal, serait mentir. Bien sûr que si. Est-ce qu par moment, je n'ai pas été distante car j'étais paumée ou alors ressentant moins de pression en dehors de mon couple qu'en dedans ? Oui. Ca me semble inévitable. Par contre, je crois que si mon chéri s'était confié à quelqu'un qui lui dise que je me comportait mal, il n'aurait pas apprécié... Entendre du mal d'une personne que l'on aime alors que l'on cherche du réconfort, une solution...

Oui, il y a de l'amour et leur avenir commun. Ledad en a en lui, en tout cas. Il ne s'oublie pas, sinon il ne serait pas venu ici.

#
Profil

trioberlue

le dimanche 05 mai 2019 à 17h07


Beaucoup doivent se dire qu’elle a la meilleur place car elle a deux hommes pour elle seule… mais personne ne se doutent de la violence des émotions qu’elle peut ressentir quand l’un de nous ne vas pas à cause d’un manque ou d’un mot mal placé

Je lis ta souffrance mais lire ces mots là me touche. J'aurais tant voulu les lire, moi. Aucun de mes deux hommes ne l'a compris à l'époque où j'ai pu le vivre.
Bon courage à toi en tout cas, je suis certaine que quand on est capable d'écrire ça, on avance :-).

#
Profil

bonheur

le dimanche 05 mai 2019 à 18h26

trioberlue
..., je suis certaine que quand on est capable d'écrire ça, on avance :-).

(+) je ne dirais pas mieux :-)

Il est là, le polyamour, dans notre façon d'exprimer et surtout cette notion si souvent endormie, d'avancer, d'oser avancer. Moi c'est une avancée que j'ai toujours perçu de cette histoire, qui aboutira à ce que l'on perçoit, ou pas.

#
Profil

ledad

le lundi 06 mai 2019 à 15h42

trioberlue
Je lis ta souffrance mais lire ces mots là me touche. J'aurais tant voulu les lire, moi. Aucun de mes deux hommes ne l'a compris à l'époque où j'ai pu le vivre.
Bon courage à toi en tout cas, je suis certaine que quand on est capable d'écrire ça, on avance :-).

Je suis sincèrement désolé pour toi. J’espère que tout est arrangé pour toi à présent. J'aimerais échanger avec toi en privé sur ton expérience, si tu le veux bien.
Je l'ai compris un peu tard, mais pas trop tard que Mathilde avait un rôle centrale et le plus important. Elle est les fondations de notre trouple.

Pour notre part, les choses ont bien avancées. La souffrance disparaît progressivement pour laisser place à la joie et plaisir. Tout n'est pas encore parfait, et le chemin reste encore et... incertain. Mais nous allons à présent tous les trois dans la même direction.

#
Profil

PolyMel

le lundi 06 mai 2019 à 16h58

Contente que les choses s’ameliorent pour Vous!!!

#
Profil

trioberlue

le lundi 06 mai 2019 à 22h29

Bonsoir
Je ne vois aucun inconvénient à échanger en privé si je peux t’aider. Mais pour moi rien n’est «  arrangé » ...
Je suis une PA en rade ;-).
Un lutin qui n’a pas voulu comprendre. Un mari qui n’a compris qu’à moitié. Et moi au milieu. Avec personne pour comprendre que je souffrais et que non, ce n’était pas la meilleure place.
Mais je promets d’être aidante (le plus possible) et pas plombante ;-).
Trioberlue.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion