Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Rencontres dans le Var

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 04 mars 2019 à 20h56

klimb
LoloVar, je ne crois pas que la discussion initiale soit dévoyée .... le frontière entre les amours plurielles et les comportements d'adultère est extrêmement tenue et ambiguë ce qui explique les petits énervements de certaines.

Nous recherchons tous à savoir dans quel camp on se trouve et ce n'est pas toujours facile ...

Perso. Je n'ai rien contre les adultères, ça arrive voilà tout. On ne choisit pas de tomber amoureux d'un/d'une autre. On peut avoir la chance d'avoir son conjoint qui fait le pas de la polyacceptance voire du polyamour, dans ce cas jackpot. Tout le monde est content et on peut se targuer d'être polyamoureux et honnête. Le cas contraire, ben soit on décide de se la mettre derrière l'oreille (je caricature mais vous voyez l'idée), soit on prend la lourde décision de quitter quelqu'un qu'on aime et qui nous aime. C'est tout sauf simple. Je comprends totalement que l'on puisse opter pour la 3ème option (l'adultère) pour ne pas tout casser... Mon ex a eu une relation pendant 1 an avec une femme mariée, je n'ai jms porté de jugement ni sur l'un, ni sur l'autre. Par contre, bien être conscient que ce que l'on fait c'est de l'adultère, et des dégâts collatéraux le jour où ça se sait (et ça se saura). Mtnt, il n'y a pas lieu de dire "c'est mal" ou "c'est bien". Dans la vie, rien n'est tout noir ou tout blanc et on fait souvent comme on peut.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 04 mars 2019 à 21h43

On ne sait pas à l'avance comment le-la premier amour réagira ! Polyacceptant, n'est pas toujours une donnée initiale, pas plus que poly d'ailleurs. Lorsque l'on ressent de nouveau de l'amour, tout en aimant déjà, on dit ou pas... Si on dit, on prend en effet un risque. Si on ne dit pas, on prend un autre risque (celui de rajouter la trahison, au fait d'aimer un tiers). C'est plus que certaines personnes ne peuvent vivre avec ça sur la conscience (on en revient à la conscience) et d'autres préfèrent s'arranger avec la conscience de l'autre notamment (c'est pour le-la conjoint-e, inutile de faire souffrir).

Ce sont des choix de vie. Quand on est face à une révélation d'aimer, un tiers, on doit s'interroger et faire un choix. Si on ne dit rien, on préserve un temps et plus tard, c'est, ou pas, le champignon nucléaire.

Dans nos particularités, les personnes poly ne peuvent se passer de dire, même si on en souffre et même si d'autres en souffrent. Par contre, on est ensemble, quoi qu'il advienne. Moi, mon amour qui m'a fait sortir de ma petite vie mono, m'a quasi immédiatement tourné le dos quand j'ai avoué que je l'aimais. Donc, rien ne m'aurait obligé à poursuivre, si ce n'est que quand on vit un déclic aussi intense, il faut prendre son avenir à bras le corps. Quelque soit la nuance de gris, c'est celle de la voie naturelle vers le polyamour - il faut du temps pour l'équilibre.

J'ai eu un amoureux, qui a eu un nouvel amour, devenu sa relation principale rapidement, mais ma "métamour" n'était au courant de rien. Ben, elle l'a su, évidemment. J'avais quitté cet amour peu avant, à cause aussi de cela. J'étais co-adultère, car je savais la situation et je restais malgré tout. Je me dégoutais en fait, vis-à-vis d'elle. Situation que je fuis désormais. Inacceptable pour moi, même pour tout l'amour du monde.

Le hic, ce sont les excuses, d'un côté comme de l'autre. Il ne voulait pas lui dire maintenant. Ce n'était pas le moment. et blablabla... La volonté de dire et de transparence, elle est en nous, comme pour le tempérament. C'est dans notre nature ou pas. On se couvre derrière la douleur d'autrui si on préfère éviter la discussion. On subi la douleur de l'autre si on préfère entamer la discussion. Une option est-elle meilleure ?

La différence entre adultère et poly, c'est la communication. Quand je dis que je ne supporte pas l'adultère, ben je ne dis rien d'autre. Mais une personne adultère ne doit pas se définir comme poly, simplement parce qu'elle ne l'est pas. C'est ce que je rétablis généralement. C'est important à mes yeux et ça se comprend (ou pas).

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 04 mars 2019 à 22h23

Tout a fait d'accord avec l'impératif de dissocier les deux.

Si je ne juge pas, pour autant je suis totalement incapable d'adultère, c'est simplement au delà de mes compétences et ça l'a toujours été (pourtant, je ne manque pas de sollicitations). La contre partie, c'est que je suis capable de me faire subir une frustration sexuelle et affective pdt de longues années (en l'occurrence 11 ans, dans la fleur de l'âge...) et c'est sans doute bien pire que d'infliger à l'autre une trahison. Quelque part, c'est se trahir soi-même non ?

#
Profil

bonheur

le mardi 05 mars 2019 à 15h24

La frustration, que l'on se sente libéré ou non de la monogamie, elle existera toujours. Il faut apprendre à s'auto-satisfaire (émotionnellement et libidonalement). On ne peut pas contrôler, et il ne faut surtout pas contrôler. Donc, de la déception, on en vivra toujours.

Si de son côté on fait la démarche de sortir de la norme, alors on avance. Si on ne peut accepter la façon dont autrui acceptera et que vraiment on se rend malheureux, alors il faut changer sa vie. Faire ce choix de soi, pour soi.

Se trahir soi-même est un choix. Faire perdurer avec cette frustration ou avec la cachoterie en est un autre. Assumer ses choix de vie est essentiel. Respecter les choix d'autrui aussi. Mais si le choix des autres contreviennent au nôtre, alors une incompatibilité se créée. En avoir conscience et agir en conséquence.

Etre incapable d'adultère (ce que je vis aussi) amène au polyamour. Emotionnel dans mon cas. Après, qu'est-ce qui a fait que, le tiers que j'aimais m'ayant tourné le dos, mon mari et moi avons continuer notre avancée commune dans le sens de remise en question et de découverte de milieu à part ? Un commun sans doute à ce niveau-là. Une compréhension voulue et enfin, au bout de 4 années, la découverte, la révélation. Un atout pour nous, nous nous connaissons depuis la primaire. Durant mon enfance, j'étais souvent amoureuse et ado, parfois de plusieurs amours simultanément. En fait, nous avons retrouvé mon fondement amoureux, et l'avons fait ressurgir.

Dans ma fleur de l'âge, j'ai respecter la norme (mariée à pas tout à fait 20 ans) alors que je n'avais qu'une envie, partager mon bonheur avec certains ex. Je me suis alors emprisonnée dans un schéma, endormi, ne regardant plus le monde extérieur que par une lucarne, et ceci pendant 20 ans.

Dire que je comprend, HeavenlyCreature ce que tu as pu éprouver, serait faux. Par contre, vivre sans être en accord avec sa vrai nature profonde, oui, ça je sais. Il ne tient qu'à moi de rester éveiller, mais pas à n'importe quel prix. Je tiens à rester en accord avec moi-même, plus que tout au monde. Je ne tomberai désormais plus dans le panneau de concilier par amour alors que je sais qu'à mes yeux, c'est inconciliable. J'ai évolué en ce sens.

C'est le propre d'une incompatibilité.

#
Profil

klimb

le lundi 11 mars 2019 à 16h25

Et bien grâce à vous, aujourd'hui je suis poly amoureux !
J'aime Mahé, ma femme de tous les jours,
J'aime Mahé, ma compagne dans mes escapades en Van,
J'aime Mahé, ma partenaire de sports extrêmes,
J'aime Mahé qui mériterait d'être un chef étoilé,
J'aime Mahé qui fait l'amour mieux qu'une Geisha,
J'aime Mahé pour des milliers de raisons ....
Merci de m'avoir ouvert les yeux !

#
Profil

bonheur

le lundi 11 mars 2019 à 16h34

(+) :-) Belle vie à tous les deux et surtout beaucoup d'instants d'amour et du bonheur !

#
Profil

klimb

le jeudi 14 mars 2019 à 20h19

Merci Bonheur d'avoir compris mon message (humouristique )....
C'est vrai que certains d'entre nous n'ont pas le besoin d'être poly amoureux et j'en fait partie !
Je l'ai certainement été par le passé mais à un certain âge, j'ai plus envie d'être poly amoureux avec une seule ...
J'ai la chance que cette seule est très féminine et très élégante, elle s'habille tous les jours de façon différente et elle m'excite beaucoup à chaque fois, finalement, je suis à ma façon, poly amoureux ?
Je te souhaite beaucoup de bonheur à toi et ton compagnon ....

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le vendredi 15 mars 2019 à 08h15

:-D merci !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion