Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La vie en “polycouple”, ménage à plusieurs

Communauté
#
Profil

chuunee

le lundi 18 février 2019 à 17h22

Bonsoir, je m’excuse pour mon oxymore de polycouple mais est ce que des “familles” vivant dans un ménage polyamoureux pourrait témoigner ?

J’ai compris depuis un moment que l’amour que l’on ressent n’est pas forcément uniquement dédié à une personne, ce sentiment étant aussi partager avec mon copain actuel avec qui je suis depuis 3 ans je me pose de plus en plus de question par rapport à cet façon de considérer l’amour
Scientifique dans l’âme, j’ai tout de suite pensé au côté pratique et fonctionnel

Dans le cadre du libertinage, c’est si j’ai bien compris chacun de son côté
Mais si on souhaite construire un ménage à plusieurs, plus de 3 donc, c’est comme une sorte de grande colocation ?
Est ce que c’est un système vraiment viable sur le long terme ?
Que faire si un des partis décide de partir ?

#
Profil

bonheur

le lundi 18 février 2019 à 17h48

chuunee
Est ce que c’est un système vraiment viable sur le long terme ?
Que faire si un des partis décide de partir ?

Je suis pas dans cette situation, mais j'aurai tendance à répondre que c'est pareil qu'à deux, sauf que l'on est trois ou plus.

Le couple a deux dure... jusqu'à le mort ou jusqu'au divorce, si l'un décide de partir.

#
Profil

DisKovery

le lundi 18 février 2019 à 22h40

Bonsoir chuunee,
Nous sommes "émotionnellement" dans cette situation et je me permets de filer avec humour la métaphore (j'espère que bonheur me m'en voudra pas). "J'aurais tendance à dire que c'est pareil qu'à deux, sauf que c'est beaucoup plus complexe.
Je précise que notre couple vit une histoire polyamoureuse avec un autre couple depuis 2 ans et qu'à ce jour, bien que nous en rêvions tous à "demi-mots", nous sommes dans l'incapacité de vivre pleinement cette "collocation"que vous évoquez. Chacun de nos couples étant ancrés depuis longtemps dans son millefeuille socio-professionnel. Il y a le temps de la déconstruction, mais ce n'est de mon point que la partie emmergée de l'iceberg. Celui de la reconstruction aura, de fait, des répercussions au delà de notre cercle intime. Il induit donc pour nous une temporalité bien plus longue.
Nous nous retrouvons tous les quatre aussi souvent que possible et parfois séparément. Dans la mesure où nous ne nous voyons qu'à mi temps, lorsque nous sommes tous ensemble, nous formons de nouveaux couples (hétérosexuels). Impossible alors pour qui ne nous connaît pas de dire quels sont les "couples historiques".

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 19 février 2019 à 00h02

A deux c'est déjà complexe, mais oui, je suppose que ça l'est encore plus !

#
Profil

DisKovery

le mercredi 20 février 2019 à 11h26

Il semblerait que les "polycouples" ne soient pas très représentés dans la communauté qui s'exprime ici. Dommage, comme chuunee, j'aurais beaucoup aimé lire quelques retours d'expériences sur ce sujet..

#
Profil

Poly-Lea

le mercredi 20 février 2019 à 14h02

Salut DisKovery,

Je voulais réagir à ton message depuis plusieurs jours, car depuis que je parcours le monde poly (2 ans et demi), au gré de lectures, de rencontres, de forums, je ne vois quasiment pas ce qui, apparemment, se nomme le polycouple, c'est à dire le polyamour de couple à couple (ai-je bien compris ?).

Pour résumer mon cas, mon mari et moi avons vécu notre 1ere histoire, sans trop la voir venir : un couple d'amis avec lesquels la relation a évolué... très agréablement :-). Nous avons flotté ensemble tous les 4 sur un nuage pendant quelques temps, à se dire "mon dieu, c'est possible, c'est fantastique, c'est sain, et personne n'en parle". C'est seulement dans la foulée que nous avons découvert le concept du poly qui a validé ce que nous ressentions et vivions. L'histoire avec ces amis s'est terminée au bout de quelques mois (du moins dans sa version sentimentale, car nous sommes restés d'excellents amis ; un lien un peu spécial nous unit). Mon mari et moi avons continué l'exploration, toujours dans l'idée de vivre des aventures ensemble, avec d'autres couples. Nous avons traîné du côté du libertinage et y avons fait de belles rencontres. Certaines ont évolué sur le terrain sentimental.

Seulement voilà, les relations amoureuses ne sont déjà pas simples à deux, franchement compliquées à trois, alors à quatre.... Ça requiert un alignement d'étoiles qui n'arrive que tous les 450 ans et ne dure que quelques lunes.
Inexorablement, ces relations de couple à couple se déséquilibraient, dans la mesure où seulement l'un de nous deux accrochait "à fond" avec son ou sa partenaire en face, et pas l'autre. Nos aspirations n'étaient jamais synchronisées, ou alors c'est le couple en face qui ne suivait pas.
Bref. On avait récemment décidé d'accepter et de se laisser porter par les choses telles qu'elles évoluaient, de sorte que mon mari a fini par avoir une relation avec un femme de son côté (mais moi plus du tout avec le mari de cette femme) et que moi j'ai fini par avoir une relation avec une homme de mon côté (et mon mari plus du tout avec l'épouse de cet homme). Vous suivez ?! :-D
L'équilibre dans les déséquilibres. Avec toute la bienveillance du monde entre nous, et un dialogue constant. Cette situation, pourtant inédite, semblait fonctionner. Même si de mon côté j'étais davantage affectivement engagée dans ma relation, et mon mari moins dans la sienne, chacun était heureux.

Mais décidément, on ne s'ennuit pas dans la vie poly... La relation entre mon mari et sa partenaire s'est récemment arrêtée. Nous voilà à nouveau dans une situation inédite : moi une relation et mon mari plus rien. Pas évident car à la base, moi je suis hyper détendue et compersive, tandis que lui a pas mal d'insécurités. Donc on remet sur la table nos accords, on rediscute, on redéfinit... on s'adapte (et mon partenaire poly essaie de suivre... hum). Pour que mon mari se sente bien. En aucun cas il ne me demande d'arrêter ma relation, mais il faut que je redouble de bienveillance et que j'évite les maladresses car il est sensible. Compersif autant qu'il y arrive, mais sensible.

Bref. Récemment, mon mari a reparlé de notre aspiration initiale, du point de départ : vivre ENSEMBLE des aventures sexuelles, tendres et affectueuses, avec un autre couple auquel nous serions tous les deux attaché et qui se serait tout autant attaché à nous. Il semble nostalgique de l'époque où nous rêvions de cela pour notre couple (il me trouve de plus en plus individualiste dans ma démarche, et il n'a pas tort). Un peu comme un projet de couple.

Le polycouple, alors... Franchement, j'en étais arrivée à me dire que c'est quasiment impossible de vivre ça, et encore moins que ça dure....
Qui pour nous redonner espoir ?

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 20 février 2019 à 14h15

Des quelques témoignages que j'ai croisé ici, la vie en trouple, quadrouple, quintouple ou dodécouple a l'air d'être infiniment plus compliquée que la vie de couple. On dit qu'un couple c'est déjà un paquet de personne (toi, moi, nous), mais un trouple, ça en fait plus de deux fois plus (elle/lui, moi et elle/lui, toi et elle/lui, nous tous). Pour que tout ça marche, il faut une alchimie incroyable.
Je pense qu'un polycouple, c'est une expérience de vie. Il faut le vivre, mais espérer que ça dure, pour moi, c'est un doux rêve. Déjà, un couple qui dure, c'est limite incroyable...

#
Profil

Poly-Lea

le mercredi 20 février 2019 à 14h20

Attention, je ne parle pas (contrairement au message initial de chuunee) de vivre ensemble, s'installer. Car évidemment l'impact est énorme sur la vie sociale, familiale etc. C'est carrément une autre dimension. Je parle de la simple idée d'une relation à 4, sans pour autant bouleverser les cellules familiales déjà établies.

#
Profil

noelmarie

le jeudi 21 février 2019 à 11h20

Bonjour, inscrit depuis peu sur ce site je lis avec beaucoup d'attention toutes les discussions et effectivement "trouple" et "quad" semblent peu présent sur le site ... j'ai aussi remarqué que les questions autour de leurs problématiques trouvent peu de retour de la part de membres pourtant actifs sur le site; il faut dire que dans toutes les discussions en cours, il est peut être difficile d'identifier celles en rapport avec les "polycouples" ; la création d'un thème "quad" "trouple" ou "polycouple" permettrait de nous identifier plus facilement et d'échanger.
Je dis nous, car c'est notre cas, nous formons un "quad" de quinquagénaires et comme Disckovery je dirais que c'est pareil qu'a deux, ce n'est pas vraiment plus complexe pour nous, mais peut être parce que nous avons une sexualité à 2, 3 ou 4 et bi ,c'est certainement un des nœuds du problème. Apres ce n'est qu' une question de communication et on retombe alors sur les mêmes problématiques de le grande famille des poly amoureux...

#
Profil

bonheur

le jeudi 21 février 2019 à 11h41

Je crois que c'est difficile de parler de ce que l'on ne connait pas du tout. Donc, oui, des personnes intervenant régulièrement peuvent n'avoir rien à indiquer parfois. Tant mieux que d'autres membres s'expriment.

#
Profil

noelmarie

le jeudi 21 février 2019 à 11h51

Bonjour Bonheur, je pense aussi que la réserve de certains est aussi liée au fait que "trouble" et "quad" évoquent une sexualité de "groupe" (ce qui n'est pas systématique) et que beaucoup de polyamoureux lient cette approche au libertinage, ce qui à leur yeux est moins "noble" que polyamour.

#
Profil

bonheur

le jeudi 21 février 2019 à 12h05

Euh ! Ah non, pas moi. D'ailleurs une vie commune implique que ce n'est pas que cela. Non, non, je n'aurai pas interprété cela ainsi.

Je pense même que l'on peut vivre à plusieurs sans qu'il n'y ai de sexe entre certains résidents. Du moment qu'il y a une harmonie de vie (même une colocation)

Une sexualité de groupe serait répréhensible ? Personne n'oblige personne ? Alors moi ça me va.

Ce mode vie ne me conviendrait pas actuellement. A ma retraite peut-être, mais pas pour la sexualité, juste pour la vie commune, si elle est heureuse, éventuellement. Et puis ramener une vie commune à son aspect sexuel ? Ben voyons ! Ramener l'amour a du sexe ? ben voyons ! Je doute que ce soit le cas des quelques membres qui interviennent souvent. De ce que je lis d'eux, je ne le crois pas. Mais bon, je peux évidemment me tromper.

Et puis, vous savez si vos relations sont juste sexuelles ou si l'amour est présent. Pas besoin de l'avis des autres

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 21 février 2019 à 13h46

noelmarie
Bonjour Bonheur, je pense aussi que la réserve de certains est aussi liée au fait que "trouble" et "quad" évoquent une sexualité de "groupe" (ce qui n'est pas systématique) et que beaucoup de polyamoureux lient cette approche au libertinage, ce qui à leur yeux est moins "noble" que polyamour.

Non, aucun rapport à mes yeux (et puis, il y a pas mal de personnes sur ce site habituées au sexualité de groupe).
C'est bien ce que Bonheur indique : Les trouples et plus sont assez rares. Les deux formes de polyamour les plus représentés sur ce site sont le couple primaire avec relations secondaires et les solopolys.

#
Profil

DisKovery

le jeudi 21 février 2019 à 22h56

Puisque vous abordez les "sexualités de groupe", cela me ramène à notre sexualité au sein du QUAD. Nos deux couples pratiquent le libertinage et c'est dans ce contexte que nous nous sommes telescopés. Chacun de nous a un rapport aux corps et aux sexes plutôt "décontracté" et nous sommes généralement à l'aise avec des "configurations" qui font hésiter beaucoup de couples libertins, même expérimentés. Rien de déviant ni répréhensible mais ce n'est pas le propos ici. Néanmoins, lorsqu'il s'agit de la sexualité de notre polycouples, nous revenons aux fondamentaux. Rien de "foufou" mais rien de moins que des personnes qui s'aiment, faisant l'amour. Il est même touchant de constater la pudeur dont nous faisons preuve les uns envers les autres lorsqu'il s'agit des choses du sexe. Aucun de nous n'a jamais émis le souhait (par exemple) que nous soyons tous les 4 dans le même lit. Comme si nous cultivions encore une sorte de jardin secret. Je ne saurais dire si c'est la peur ou bien le respect, ou les deux qui nous poussent à entretenir cette "bulle" d'intimité sexuelle pour chacun des 4 couples que nous formons alternativement dans notre polycouples...

#
Profil

noelmarie

le vendredi 22 février 2019 à 10h57

Bonjour Diskovery, désolé de répondre tardivement, je ne suis pas toujours derrière mon écran. Nos "histoires" se ressemblent, puisque c'est également par le libertinage que nous nous sommes rencontrés. Il est évident que la solidité de nos couples ( déjà par le libertinage très forte) est un des piliers de la réussite de notre polycouple; la transparence des sentiments, des ressentis de chaque situation, est aussi très importante.
Nous n'avons, jusqu'ici, jamais rencontré de problèmes majeurs, je dirait même que la gestion de nos emplois de temps est relativement simple. Notre "libertinage" nous a appris bien sur à exprimer (sans trop de difficultés) nos désirs et envies du moment, et donc "sexuellement" nous ne programmons rien et nous laissons aller au grès de nos envies communes ou individuelles, mais aussi de "couples". Au final comme de nombreux couples "classiques" nous nous laissons porter . Il n'en reste pas moins que chacun est conscient du juste équilibre qu'il faut préserver dans nos "échanges", dans la mesure ou, comme je l'ai dit plus haut, nous avons une sexualité à deux, mais aussi de "groupe". et la aussi rien à voir avec "un groupe libertin" nous faisons réellement l'amour . C'est tout à fait surprenant mais c'est ainsi.... et très beau à vivre. Notre couple aime un autre couple et individuellement, nous nous aimons.... certes avec des nuances mais comme tout polyamoureux.

#
Profil

bonheur

le vendredi 22 février 2019 à 12h53

noelmarie
...et la aussi rien à voir avec "un groupe libertin" nous faisons réellement l'amour .

Juste pour éviter une mauvaise interprétation : tu veux dire que vous êtes amoureux les uns des autres et que vous n'êtes pas ensemble que pour une osmose uniquement sexuelle (ou par jeu) ? C'est ça ?

Parce que pour moi, faire l'amour, c'est toujours "réellement".

#
Profil

noelmarie

le vendredi 22 février 2019 à 16h50

tu veux dire que vous êtes amoureux les uns des autres et que vous n'êtes pas ensemble que pour une osmose uniquement sexuelle (ou par jeu) ? C'est ça ?

oui c'est exactement cela nous partageons plus que des câlins ...loisirs, culture voyages etc.... souvent entre libertins on ne dit pas "qu'on fait l'amour" ou dit "qu'on joue" ... certes il faut pour certains un minimum d'affinités, mais on n'est pas amoureux les rencontres sont éphémères au mieux amicales, quand elles se répètent ... dans le cas de "notre quad" on est amoureux les uns des autres et le plus étonnant et la complicité amoureuse des deux couples en supplément des amours individuelles.

#
Profil

bonheur

le vendredi 22 février 2019 à 17h24

J'avais donc bien compris :-) Wahoo ! J'espère que vous avez conscience de votre bonheur. Moi, si je vivais juste mes relations secondaires à mon souhait sur une durée permettant une dynamique commune, ce serait merveilleux. Depuis combien d'années vous êtes amoureux ?

#
Profil

DisKovery

le vendredi 22 février 2019 à 17h36

Cela fait "déjà seulement" 2 ans (environ) que nous découvrons à 4 de nouveaux territoires de l'amour. C'etait pour nous visiblement le temps nécessaire à la "déconstruction", tant individuelle que celle de nos couples historiques. Je sens aujourd'hui venir celui de la reconstruction à 4.
@NoëlMarie et poly-lea : vos témoignages sont une aide précieuse car même si nous assumons nos choix, nous sentons bien autour de nous les interrogations que soulèvent notre QUAD. Même si nos histoires sont toutes uniques, qu'il est réconfortant de ne pas se sentir seul au milieu de l'océan.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

noelmarie

le vendredi 22 février 2019 à 18h14

Même si nos histoires sont toutes uniques, qu'il est réconfortant de ne pas se sentir seul au milieu de l'océan.

Oui la solitude peut être pesante mais il faut bien faire avec ...et c'est plus facile à 4 ... mais si on se sent seul et très différent de la normalité" deux livres me semblent important pour relativiser notre situation et si besoin interpeller les "bien- pensants" sur le mariage d'amour à l'occidentale .... il faut lire :

- le mariage d'amour n'a que cent ans chez Odile Jacob ...de Laurence Caron-Verschave et Yves Ferroul.

- Amours ( histoire des relations entre les hommes et les femmes) chez Fayard.... de Jacques Attali.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion