Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Charte de discussion

#
Profil

eolemuse

le mardi 08 novembre 2011 à 10h32

je pensais que ce fil était beaucoup de blabla..

mais en fait il est primordial pour exprimer la diversité et l'unicité des propos ou mode de pensée, de vie échangés sur ce forum à travers sa structure (on remercie les concepteurs d'ailleurs pour cet espace de liberté et de découvertes)

siesta corta a mis le doigt sur l'aspect essentiel qui reflète et identifie toute "communauté"(même si mes termes ne sont pas adéquats?)..sa politique intérieure et sa relation avec l'extérieur...

comme utilisateurs lambda nous sommes assez satisfaits pour notre part de ce que l'on a vu (ou pas vu) jusqu'ici et les modérations "douces" entreprises plutôt que manumilitari (pas vu d'exemples encore? mais trop récents ici)...avec l'automodération la qualité des échanges et des intervenants s'en ressent vraiment positivement jusqu'ici ( :-) )

...notre opinion? vive la transparence et là on est déjà comblés par rapport à d'autres sites

conserver tout ce qui existe...modifier ou ajouter par petites touches

laisser le temps au temps de personnes qui ont des emplois du temps très très chargés car je ne pense pas qu'on va planifier avec nos "army of lovers" une attaque des institutions bien pensantes pour la semaine prochaine...à part peut être des sidactions ou encore des manifestations ponctuelles avec les LGBT ou autres qui sait etc etc ( je trouve que l'on est déjà bien informé globalement..mais rien n'est jamais parfait )

et que pour motiver des gens déjà investis de responsabilités parfois lourdes il faut les soutenir..pas les pousser dans des retranchements qui les feront fuir d'horreur...(mon expérience associative ou entrepreunariale et des critiques faciles ou tentatives de prises de pouvoir en face parce qu'on fait ou sait mieux que les autres...rires en boite) : du désir "d'être" et "faire" ensemble naitront beaucoup d'énergies et d'improvisations que des personnes à tendance organisatrices canaliseront et reprendront peut être?

même si on est tous impatients d'avoir la suite des épisodes des feux du polyamour (ce qui n'empêche nullement sur la durée d'avoir des actions et réactions concertées..ou non...)

allez! parlons plaisir d'échanger et d'être ensemble sur des sujets qui nous préoccupent tous avec la richesse de nos différences...que ça ne devienne pas une corvée

alors! on le change ce monde? (oui oui après demain et chez nous et nos amoureux/ses d'abord) ;-)

#
Profil

LuLutine

le mardi 08 novembre 2011 à 20h02

Pour avoir une expérience de la gestion de groupe (souvent avec des jeunes mais aussi avec des adultes), je me rends compte que plus on est "gentil", plus les gens se plaignent qu'on est "injuste" ou "trop méchant" lorsqu'on met le holà en voyant certaines limites dépassées, ou tout simplement un truc qui n'est pas à sa place.

De là à faire le lien avec le forum...oui, ici la modération n'est pas spécialement sévère, c'est clair ! C'est justement pour ça qu'on reçoit tous ces commentaires. Si la modération était aussi autoritaire que certains veulent le laisser entendre, je parie fort que tous ces débats n'auraient pas lieu.

Enfin, chapeau à bohwaz pour accepter de répondre malgré le fait que certains intervenants déforment les propos et intentions des autres, emploient la double contrainte, etc. !

#

Popol (invité)

le mardi 08 novembre 2011 à 20h52

La gentillesse, pas plus que la victimisation, n'a à voir avec la modération: celle-ci est une attitude mesurée qui fait la part des choses, mobilise le savoir-être et la capacité de distanciation, et introduit de l' arbitral là où il y a risque de faire dans l'arbitraire . C'est toute la différence entre répondre avec humeur et prendre son temps pour voir ce qui est en train de se jouer en filigrane.

Entendons-nous bien: la modération peut passer d'un extrême à l'autre, en laissant se dégrader des situations pour tout-à-coup mettre des grands coups de latte maltapropos. Il s'agit de gommer les inégalités des interventions, d'harmoniser les pratiques, pour éviter de passer sans transition de l'absence ou de la mollesse au foudre de Zeus tout-puissant.

Une recherche de cohérence, quoi, pour garantir la modération au sens premier: retenue, circonspection. Et pour un forum: impartialité de l'intervention, souci de celui ou celle qui tient ce rôle, de tempérer son opinion personnelle afin qu'elle n'entache pas son jugement.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 09 novembre 2011 à 02h04

LuLutine
Si la modération était aussi autoritaire que certains veulent le laisser entendre, je parie fort que tous ces débats n'auraient pas lieu.

Certes, mais avec les têtes de mules poly que nous sommes, personne ne viendrait de toute façon débattre de quoi que ce soit, dans un environnement autoritaire.
Ce n'est pas parce que ça ne va pas mal que ça ne peut pas aller mieux.

#

Popol (invité)

le jeudi 10 novembre 2011 à 10h41

Il y a eu des débordements répétés d'autorité, et devant les manifestations d'inconfort devant ces débordements, des réflexes de durcissement d'autorité.

Ne pas confondre le déclencheur de la discussion, et le processus qui est en train de se passer à la suite de son déclenchement: allez vers du mieux.

Ou comme dit souvent quelqu'un ici: ne pas confondre la carte et le territoire.

#

Popol (invité)

le vendredi 29 juin 2012 à 17h34

Suite au changement de titre d'un fil que j'ai ouvert O_O , je tiens à dire trois choses:

- ça se fait pas :-(

- si ça s'est fait, c'est qu'au minimum ça s'est négocié ;-)

- si la négociation n'aboutit pas, le titre d'origine doit être respecté. : -@

Concernant le fil en question, je demande son rétablissement - et ce serait bien que ça soit fait sans que j'aie droit au couplet "on n'a pas que ça à fiche". (8E

Quand ce titre a été changé, visiblement "on" n'avait que ça à fiche, justement. ;-)

J'adorerais ne pas avoir à recommencer de pénibles mais nécessaires discussions sur le pouvoir de l'admin, et la tentation + la potentialité d'en abuser.

:-) :-) :-)

#
Profil

Polyamour.info

le lundi 02 juillet 2012 à 14h40

@Popol : la charte a été modifiée afin de refléter ta question.

#

(compte clôturé)

le lundi 02 juillet 2012 à 14h48

Cette manière de pondre une nouvelle règle afin de répondre à une anecdote ou à un cas particulier, plutôt que de répondre à une potentielle problématique de fond, ça me rappelle un homme politique français célèbre.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bohwaz

le lundi 02 juillet 2012 à 14h57

Quelle problématique de fond ? Sérieusement ? Dois-je vraiment perdre mon temps à expliciter en quoi personne n'en a rien à foutre qu'on rajoute 3 mots en rapport avec le sujet de la discussion dans le *sujet* de la discussion ?

Y'a des jours je me dit que vous avez vraiment rien à faire d'autre que troller ici...

#

(compte clôturé)

le lundi 02 juillet 2012 à 15h01

Ben disons qu'en général, quand j'écris, je choisis mes termes assez dans le détail pour provoquer un effet précis (pousser à la curiosité, jouer sur une petite provocation, etc.). Dans ce cas là au moins, c'est altérer le fond en touchant la forme (et la problématique de fond dont je parlais plus haut, c'est celle-là).

Ça peut très bien ne pas perturber certaines personnes, qui ne cherchent pas le même degré de précision. Et c'est tant mieux pour elles.

Ça peut en déranger d'autres, et c'est tout aussi compréhensible.

Se renseigner rapidement au préalable, c'est quand-même vraiment sympa.
Et parfois un peu plus. :)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bohwaz

le lundi 02 juillet 2012 à 15h05

Je te laisse le soin d'aller contacter un anonyme qui n'a pas laissé son mail la prochaine fois alors...

#

(compte clôturé)

le lundi 02 juillet 2012 à 15h09

Oui, c'est sûr qu'en vrai, Popol est vachement anonyme. :P
La seule vraie difficulté pourrait être le choix de la boîte mail pour atteindre la plus consultée.

Et un coin de fil de discussion dédié, ce n'est pas la mort non plus.
Celui-là, ou un autre, ou directement le fil concerné.

De la même manière qu'il y a des solutions à la jalousie plus élégantes que la monogamie contractuelle, il y a presque toujours des solutions plus humainement plaisantes que le coup de burin sur les mots des autres. :)

BohWaZ, on n'est pas juste des gros méchants casse-couille qui ne t'aimons pas.
Enfin, je suis casse-couille, mais j'taime plutôt bien, et j'espère ne pas être un gros méchant.

Même, j'admire sincèrement quelques-uns des outils que tu crées.
Juste, je trouve ça d'autant plus dommage quand ils sont gâchés par des bricoles de merdouillages au niveau des capacités sociales.

On voit d'autant mieux une mouche écrasée sur un superbe mur blanc, si tu préfères l'image.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bohwaz

le lundi 02 juillet 2012 à 19h50

Ben si tu le connaît tant mieux pour toi, moi je ne le connaît pas. Donc pas la peine de faire de l'ironie.

Sur le reste que veux-tu que je dise de plus sérieusement ? Un visiteur pète un câble parce que qqun a rajouté 3 mots à son titre, qui correspondent à ce qu'il dit. Je suis venu ici j'en ai discuté, le visiteur en question semble complètement allumé et veux créer un scandale en public plutôt que de trouver un compromis en privé. je vois pas ce que je peux faire de plus.

#
Profil

oO0

le jeudi 05 décembre 2013 à 16h11

J'identifie deux points qui me semblent important :
- expliciter la différence entre discussion et événement, cela n'implique pas la même responsabilité. Proposer un événement implique plus de responsabilité, notamment du point de vue des informations proposées.
- expliciter ce que signifie une modération qui n'est pas a priori, soit le fait que les posts ne sont pas validés avant d'être publiés, mais modérés a posteriori et au besoin dans la mesure du possible, possible limité par les moyens notamment en temps de la modération.

Sinon, j'ai du mal avec cette formulation :

Polyamour.info
Comme le dit la charte : l'accès à ce site n'est pas un droit mais un privilège, qu'on accorde à qui on veut.

Je pense que cette formulation ne reflète pas l'esprit du forum qui laisse le droit à chacun, chacune de s'exprimer ... à certaines conditions. Il n'y a pas de droits sans devoirs, de liberté sans responsabilité. Ce n'est pas parce que ces droits ou libertés sont conditionnés que ce sont soudainement des privilèges. Ce que je comprends par l'usage du terme privilège, c'est une manière de diminuer les attentes des participants par rapport à la modération : ce forum n'a pas les mêmes devoirs et les mêmes moyens que la société en général, mais ne traite que d'un sujet de société en particulier ; ce forum n'est pas un lieu d'expression financé par des pouvoirs publics et donc, en devoir de respecter toutes les exigences attendues d'initiatives publics ; ce forum est ainsi un lieu d'échange interpersonnel où, comme dans la vie privé, demeure un droit d'accepter ou de refuser quelqu'un chez soi là où les institutions publics ont un devoir de non discrimination.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 05 décembre 2013 à 17h35

RIP
Par contre, j'ai du mal avec cette formulation :
Polyamour.info
Comme le dit la charte : l'accès à ce site n'est pas un droit mais un privilège, qu'on accorde à qui on veut.

Ben mon interprétation, c'est que le forum est un espace privé.
Il y a un accès public, mais il a un propriétaire en terme de paiement (et de construction technique), des habitants, quelques donateurs. Bref : ce n'est pas l'espace public comme peut l'être une rue, une place, mais un endroit où on entre et on fait avec les demandes des gens qui sont déjà là, et, en dernier ressort, avec ce qu'en dit le proprio.

C'est comme dans un salon pour une fête : même si je suis super sympa, que je permet aux invités d'amener qui ils veulent, que sur la porte c'est marqué "entrée libre", si jamais ya un truc qui me chiffonne vraiment, je n'ai pas à me justifier si je vire la personne responsable, j'ai un droit plus fort que celui des autres là dessus, donc on est dans un système de privilège, pas de droits/devoir. La personne n'est pas là parce que c'est un droit pour tous, je n'ai aucunement envie de gérer la communauté des gens qui ne sont pas dans mon salon, mais la personne vient parce qu'a priori, je lui accorde le privilège de venir faire la fête chez moi.

#
Profil

Plusssdamour

le jeudi 05 décembre 2013 à 18h58

Siestacorta


j'ai un droit plus fort que celui des autres là dessus, donc on est dans un système de privilège, pas de droits/devoir. La personne n'est pas là parce que c'est un droit pour tous, je n'ai aucunement envie de gérer la communauté des gens qui ne sont pas dans mon salon, mais la personne vient parce qu'a priori, je lui accorde le privilège de venir faire la fête chez moi.

:-D <3 (+)

Je plussoie !

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

bohwaz

le jeudi 05 décembre 2013 à 20h18

C'est exactement ça.

D'ailleurs cette notion de "privilège mais pas un droit" n'est pas neuve et vous la trouverez dans tous les règlements d'accès à un réseau wifi, à un chat, à un site web, à un espace associatif, etc etc. Ça veut dire ce que ça veut dire : vous êtes invités quelque part, merci de respecter les coutumes, usages et usagers du lieu.

Sinon le site n'a pas de propriétaire, il a des utilisateurs/trices qui forment la communauté, certains sont volontaires pour modérer, mais de manière évidente ce sont les gens qui font vivre le site qui décident de son fonctionnement.

#
Profil

oO0

le vendredi 06 décembre 2013 à 01h54

Je maintiens que j'ai du mal avec cette formulation même si c'est exactement comme vous l'expliquez que je la comprends.

RIP
Ce que je comprends par l'usage du terme privilège, c'est une manière de diminuer les attentes des participants par rapport à la modération : ce forum n'a pas les mêmes devoirs et les mêmes moyens que la société en général et ne traite de plus que d'un sujet de société en particulier ; ce forum n'est pas un lieu d'expression financé par des pouvoirs publics et donc, en devoir de respecter toutes les exigences attendues du secteur public ; ce forum est ainsi un lieu d'échange interpersonnel où, comme dans la vie privée, demeure un droit d'accepter ou de refuser quelqu'un chez soi là où les institutions publics ont un devoir de non discrimination.

Je pense avoir bien compris ce qui est une comparaison ou encore, une métaphore.

Siestacorta
C'est comme dans un salon pour une fête : ... ["Comme" et donc, comparaison ...]

Ce dont vous parlez, c'est d'un pouvoir de discrimination, pouvoir qui est, ici, un droit et non un devoir du contraire, soit de non-discrimination. La liberté de choisir les personnes qui font partie de sa vie et comment elles en font partie constitue un droit de discrimination légitime. Dans le cas contraire, pour ne pas faire de discrimination, toute personne est obligée - je caricature - de se faire baiser par qui veut la baiser ou que sais-je d'autre que baiser ... comme, par exemple, discuter.

Allez, j'use et j'abuse d'un droit qui est un privilège et je peux comprendre que vous trouviez la métaphore d'un salon ou d'une fête plus efficace qu'un droit qui donne plus souvent lieu à des abus qu'à des responsabilités.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 06 décembre 2013 à 08h47

Bien sur tu sembles avoir compris le fond, tu restes sur ta question.
Il y a un désaccord sur la formulation, droit/privilège

R.I.P
Je pense que cette formulation ne respecte pas l'esprit du forum qui laisse le droit à chacun, chacune de s'exprimer ... à certaines conditions. Il n'y a pas de droits sans devoirs, de liberté sans responsabilité. Ce n'est pas parce que ces droits ou libertés sont conditionnés que ce sont soudainement des privilèges.

Tu as raison, mais ce qui fait de l'usage du forum un privilège et pas un droit, c'est que si on te retire un droit "pour rien", c'est injuste et tu as de quoi t'appuyer pour réclamer.
Si on te retire un privilège, c'est désagréable, mais tu sais qu'on t'avait donné quelque chose qu'on pouvait te retirer. La position d'ayant droit ou de privilégié n'est pas soumise aux mêmes contraintes, même il y a aussi des contraintes dans le droit.

Il y a un moment où cette décision pourra être perçue comme arbitraire.
Si tu avais un droit et pas un privilège, tu pourrais te plaindre qu'un droit n'est pas appliqué. Là, on te dit d'emblée : il n'y a pas un droit qui dit que ça n'arrivera pas et qui fait que tu peux porter plainte si ça t'arrive.
Après, l'équipe est plus ou moins prête à discuter, mais elle le fait parce qu'elle le veut bien, pas parce que le plaignant trouve ça juste.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

oO0

le vendredi 06 décembre 2013 à 16h09

O_O

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion