Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et/ou libertinage ?

#
Profil

regis13

le vendredi 18 octobre 2013 à 21h04

excellente la remarque

erIC(à
Du coup, les libertins sont plus poly que la majorité des polys, car quand ils parlent de simultanéité, ce n'est pas du flanc (et je pèse mes mots :-) ).

#
Profil

CharlieBear

le jeudi 23 janvier 2014 à 01h58

Bon, pour répondre à la question initiale je voudrais pauser une autre question.

Dans le cadre d'une affectivité monormalisée, quand est ce qu'une relation de type "sexuelle occasionnelle" devient une relation de type "amoureuse engagée" ? est ce que la première est considérée comme du libertinage ? Pourtant on badine toujours un peu au début non ?

Bon, si un poly a déjà une relation stable avec quelque(s) partenaire(s) et qu'il commence à batifoller avec quelqu'un de nouveau, est ce que du libertinage ou de la mise en place d'un jeu amoureux ? y'a t'il vraiment une différence d'attitude ?

Est ce qu'on ne confond pas souvent libertinage et juste découvrir sexuellement quelqu'un ?

Est ce que vous attendez tous d'etre amoureux de quelqu'un pour faire l'amour/le sexe avec lui ? Est ce que ça vous défini comme libertin ?

A force de vouloir poser des questions, je n'ai plus de réponse à apporter.

Est ce que je suis hors sujet ?

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 23 janvier 2014 à 08h51

Nan, nan, Charlie, les questions sont plutôt bonnes et dans le sujet.

Au fond, il y a un continuum où le papillonage, le polyamour et le libertinage se recoupent beaucoup.

Je dirai que la différence est pas dans comment ça se passe, quel ressenti, mais dans les intentions. Je crois que face à des gens qui ont une intention strictement libertine, ou strictement de rencontre amoureuse, il faut affirmer ton propre état d'esprit du moment, dire ce que tu cherches, ou si tu es dans une phase où tu es une non-exclusive qui se laisse porter. Dire que toi tu comptes rester non exclusive et poly en dehors de ça, que tu vois ce qui se passe sur place, que tu forces personnes à suivre ta façon d'aimer, et que si l'autre est "seulement" libertine ou "seulement" en papillonage d'entre deux histoires mono, ben tu fais avec...

Le tout, c'est plutôt de savoir si tu veux ou non faire avec les éventuelles difficultés de quelqu'un qui veut plus sentimentalement, mais n'a pas un parcours poly jusque là. Pourquoi, est-ce qu'elle souhaiterait te monopolyser ensuite, est-ce que tu te sens capable de tenir le coup face à ça...

#
Profil

CharlieBear

le jeudi 23 janvier 2014 à 11h35

Je suis bien d'accord avec ce que tu dis Siestacorta, même si j'ai encore des difficultés à parler "concrétement" du polyamour à une nouvelle personne. J'ai toujours peur qu'on me jette des petits cailloux.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 23 janvier 2014 à 11h58

Une des solutions discrète si t'assumes, c'est de parler de "ton copain / ta copine" dans un moment où il n'y a pas de doute sur le fait que tu es dans une démarche de séduction et de rapporchement avec ton interlocuteur.
S'il tique, à court ou moyen terme, t'en parles à ce moment là.
S'il tique pas, refais un léger rappel du contexte à un autre moment, et enjoy le ride.

#
Profil

CharlieBear

le jeudi 23 janvier 2014 à 12h06

mais j'ai pas de copain/copine. Si j'essaie de faire un arbre relationnel, on peut en avoir pour plusieurs heures quoi... Je dis "hum, tu sais, y'a du monde dans ma vie" ?

#

(compte clôturé)

le jeudi 23 janvier 2014 à 12h29

Polysson
Mon expérience, et je peux l'étendre à d'autres cas, est que le libertinage n'est vraiment pas toujours "purement sexuel". Il s'accompagne souvent de relations de confiance articulées autour de l'amitié, et se vit parfois au sein de couples monogames.

CharlieBear
Bon, pour répondre à la question initiale je voudrais pauser une autre question.

Dans le cadre d'une affectivité monormalisée, quand est ce qu'une relation de type "sexuelle occasionnelle" devient une relation de type "amoureuse engagée" ? est ce que la première est considérée comme du libertinage ? Pourtant on badine toujours un peu au début non ?

Bon, si un poly a déjà une relation stable avec quelque(s) partenaire(s) et qu'il commence à batifoller avec quelqu'un de nouveau, est ce que du libertinage ou de la mise en place d'un jeu amoureux ? y'a t'il vraiment une différence d'attitude ?

Est ce qu'on ne confond pas souvent libertinage et juste découvrir sexuellement quelqu'un ?

Est ce que vous attendez tous d'etre amoureux de quelqu'un pour faire l'amour/le sexe avec lui ? Est ce que ça vous défini comme libertin ?

A force de vouloir poser des questions, je n'ai plus de réponse à apporter.

Est ce que je suis hors sujet ?

Personnellement, je suis assez à cheval entre polyamour et libertinage: je définirais ma vision comme "polyamitié" ou "libertinage affectif".

- Les relations de confiance basées sur l'amitié (dont j'entends parler beaucoup dans le monde libertin) me parlent beaucoup! Mes relations sont rarement des relations d'amour (et je me dis parfois que c'est mieux qu'elles le soient pas, normalement quand je suis amoureux je fais de gros dégâts), mais plutôt des relations d'amitié, avec une partie de tendresse et sexualité.
- Ce que j'ai du mal avec les libertins, et leur attitude très sérieuse par rapport au sexe: en général, j'ai trouvé les premiers contacts avec les libertins un peu trop directs.
- Au jour d'aujourd'hui, je n'arriverais pas à faire du sexe avec une parfaite inconnue. J'ai essayé dans le passé, ma réaction a été plutôt "bof!" :-/
- Je connais un peu les endroits libertins de ma régions: je crois que je suis un des rares à y aller sans chercher du sexe à tout prix. En tous cas j'ai fait des rencontres intéressantes! Et puis, souvent les club libertins sont les seules endroits où on peut faire une fête en ayant aussi un jacuzzi à disposition!
- Mon rêve serait de organiser une invasion poly dans un club libertin (on est beaucoup, ce sois c'est nous qui fixons les règles!), voire carrement réserver tout l'endroit pour une soirée entre poly! :-)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

CharlieBear

le jeudi 23 janvier 2014 à 13h06

Bon alors là on en vit à la question "c'est quoi l'amour ?" parce que si c'est pas de l'amitié avec de la tendresse et de la sexualité enfin moi je sais plus si j'ai jamais aimé...

#

(compte clôturé)

le jeudi 23 janvier 2014 à 13h24

CharlieBear
Bon alors là on en vit à la question "c'est quoi l'amour ?" parce que si c'est pas de l'amitié avec de la tendresse et de la sexualité enfin moi je sais plus si j'ai jamais aimé...

Pour beaucoup de gens, l'amour est quelque chose de différent, beaucoup plus axée sur la passion: l'amour est comme un fleuve en pleine, un tourbillon d'émotions, tandis que pour moi l'amitié tendre/sexuelle est quelque chose de beaucoup plus calme, où la sexualité est vécue plus comme un jeu que comme l'aboutissement d'une passion amoureuse.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 23 janvier 2014 à 13h34

Pour en revenir aux clubs libertins chacun y trouve ce qu il vas y chercher!!

Si on y vas juste pour le sexe , c est clair que c est le bon endroit
Par contre si on y vas pour "recevoir " de l amour on en trouvera aussi .....

Je ne parles pas du grand amour de la belle histoire , quoi que .... mais d ondes positives .
Si on en envoie ,on en recoit .
C est peut etre fugace et momentanné mais ca existe .
Une chose est claire c est qu on y trouve des personnes beaucoup moins coincees et beaucoup plus directes qu ailleurs !
D ou une perte de temps mineure par rapport a n importe quel site de rencontres !!

apres tout c est un endroit public presque comme un autre , on y croise aussi des gens en mal d amour qui pense comme moi que tout lieu est propice a "la " rencontre ..

Je connait des poly amouireux qui se sont rencontrés la bas.

Comme quoi tous les prejugés ont la peau dure ! a nous de se les assouplir.

Une autre remarque : dans les cafés poly il y a aussi des libertins , avoués ou pas , et personne ne crie au scandale .

C est quoi l amour : une adaptation a l autre , librement et gratuitement qui lui s adapte a nous de la meme facon , un melange des couleurs , des idees des ideaux .....et j en passe !
;

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 23 janvier 2014 à 18h54

CharlieBear
Est ce qu'on ne confond pas souvent libertinage et juste découvrir sexuellement quelqu'un ?

Est ce que vous attendez tous d'etre amoureux de quelqu'un pour faire l'amour/le sexe avec lui ? Est ce que ça vous défini comme libertin ?

Je vais te donner la définition du libertinage que m'a donné un libertin (qui l'est depuis très longtemps).

Moi j'étais un peu comme tout le monde (enfin je crois), je pensais que libertinage = sexe sans sentiments amoureux.

J'étais dans l'erreur et je ne le savais pas ! (Du moins, si l'on se fie à la définition que je vais te donner.)

La définition que cet ami m'a donnée c'est :


Faire du sexe à plusieurs ou en public

Le "en public" ne voulant pas dire n'importe où dans la rue bien sûr, ou dans un lieu public, mais par exemple en club libertin devant les autres clients du club...

Voilà pour la définition. Donc, le "sexe sans sentiments" comme on l'appelle parfois ? Ben a priori, ce serait "juste" du sexe. Rien à voir avec le "libertinage"...

Je me fie aux paroles d'un expert, mais j'avoue ne pas avoir consulté d'autres experts ;)
Sont-ils tous d'accord ? Je n'en sais rien, mais cette définition m'a semblé très sensée.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 23 janvier 2014 à 18h59

En public oui juste pour qu ils voient comme on est beaux et heureux et que peut etre ca cree des vocations !!!

#

(compte clôturé)

le jeudi 23 janvier 2014 à 19h00

coquelicot
En public oui juste pour qu ils voient comme on est beaux et heureux et que peut être ça crée des vocations !!!

J'approuve! (+)

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 23 janvier 2014 à 19h28

coquelicot
Comme quoi tous les prejugés ont la peau dure ! a nous de se les assouplir.

ça aussi j'aprouve!

#
Profil

JulienPoly

le vendredi 24 janvier 2014 à 22h44

Je pense que quand on dit que le libertinage c'est du "sexe sans sentiments", on parle d'un sous ensemble de pratiques libertines statistiquement prévalentes, principalement celle qui s'inscrivent dans une intension très mononormative en terme d'exclusivité affective:

- les triolismes avec un couple monogame qui pratique l'exclusivité affective ostensible.

- le mélangisme avec des couples monogames qui pratiquent l'exclusivité affective ostensible.

- l'échangisme avec des couples monogames qui pratiquent l'exclusivité affective ostensible.

- le BDSM avec des couples monogames qui pratiquent l'exclusivité affective ostensible.

- le candaulisme avec des couples monogames qui pratiquent l'exclusivité affective ostensible.

- toute combinaison des pratiques ci-dessus citées.

La pluspart des couples étant mono affectifs, la pluspart des "couples libertins" le sont aussi. Ainsi mon esxpérience est qu'il est de bon ton dans le milieu du libertinage et du BDSM de placer les émotions, les sentiments, surtout affectifs, amoureux "hors couple" sous un strict tabou. Il s'agit d'hygiène psychologique, un peu comme un "préservatif émotionel", pour ne pas nuire à l'intégrité affective de cette grande majorité de couples mono affectifs. Car les couples monogames qui sont dans cette intention cherchent en fait à renforcer la fusion de leur exclusivité affective, pas du tout à l'ouvrir vers une polyaffectivité.

Je dis bien qu'il s'agit d'exclusivité "ostensible" et de "tabou" des sentiments, car dans la réalité comme celà a été bien souligné, les sentiments et les émotions ne se commandent pas, ils peuvent émerger, mais on ne les exprime pas, par respect pour l'intention mono affective du couple qui est en façe.

Les libertins/BDSM font peur à certains polyamoureux et les polyamoureux font peur à certains libertins/BDSM. C'est compréhensible, même si dans la pratique et les faits il existe un continuum et que ces pratiques sont compatibles et même complémentaires.

Bien sûr si on découvre qu'on est en fait entre polyamoureux, polyaffectifs, polysexuels et "polypervers" (BDSM) alors là on peut commencer des relations pleinement franches et honêtes à partir d'un jeu de libertinage/BDSM.

Je vais dévier un peu du sujet: j'ai lu une étude qui semble montrer que l'ouverture des couples hétérosexuels aux libertinage est statistiquement plus souvent l'initiative de l'homme. Chose qui confirme mon expérience et mon ressenti. Si je retrouve l'étude je la posterai.

Quid du polyamour? Si quelqu'un a lu une étude sur quel genre initie statistiquement plus souvent l'ouverture polyamoureuse des couples hétérosexuels je suis preneur :)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 24 janvier 2014 à 23h42

JulienPoly
dans la pratique et les faits il existe un continuum

Ca c'est sûr, d'ailleurs le libertin qui m'a donné la définition dont je parlais plus haut me semble très proche (en tout cas bien plus que d'autres libertins) de la "philosophie poly".

JulienPoly
Quid du polyamour ? Si quelqu'un a lu une étude sur quel genre initie statistiquement plus souvent l'ouverture polyamoureuse des couples hétérosexuels je suis preneur :)

Je ne sais pas si Françoise / aimerplusieurshommes a fait une étude, mais elle doit bien avoir une petite idée...
Il me semble que d'après elle, elle recevait énormément de témoignages de femmes.
Est-ce qu'il y aurait un biais dû au fait qu'elle est elle-même une femme ? Je n'en sais rien. En tout cas elle doit avoir quelques éléments de réponse, peut-être...

#
Profil

roland738

le samedi 01 février 2014 à 16h44

cela fait un peu partie du libertinage si les deux sont au courant
moi j ai commencé par le libertinage avant l'évolution vers le poly reciproque

#
Profil

titiaparis

le mardi 17 février 2015 à 17h34

Mon avis sur la question est assez "flou"
En effet, il y a deux aspects dans le libertinage.
il y a celui basé sur des rencontres d'un soir, au hasard de la vie ou des lieux, et il y a une autre sorte de libertinage, qui se rapprocherait plus du polyamour, en ce sens que les partenaires recherchent, au delà de l'aspect sexuel, une relation d'amitié, de complicité, permettant, par exemple, une fois cette intimité établie, de faire rentrer d'autres partenaires dans le cercle, que ce soit "pour le sexe", ou pour agrandir son cercle d'amitiés libertines;
Pour ma part, ayant goûté aux deux mondes, j'avoue préférer maintenant grandement la seconde solution

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion