Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réflexion libre

Social
#
Profil

eveil_et_sens

le vendredi 14 juin 2013 à 14h11

bonjour a vous tous ,

Nous avons découvert que nous étions "poly" de façon fortuite ! D'abord libertins, nous avons vite remarqué que nous avions envie de relation construite et sentimentale parallèle a la notre !!!
Nous avançons sereinement sur ce chemin, avec l'envie d’approfondir cette vision du couple !
Nous vivons toujours des expériences libertines et mélangistes dans une optique de jeu et vivons aussi notre "polyamour" en adéquation avec notre vision libérale du couple !!

Ce mode de vie atypique effraie bon nombre de personne même parfois celle qui paraisse les plus libérés ! Tan pis ! L'essentiel et de vivre heureux et ce peu importe les normes !!!

A tous ceux qui sont ici par curiosité et qui hésite , n'écoutez que votre cœur car c'est un bon guide! Ne vous forcer jamais a être ce que l'on vous impose et soyez vous !!!!

Amicalement

Eveil et Sens

#
Profil

Len

le vendredi 14 juin 2013 à 17h15

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Prunelle

le vendredi 14 juin 2013 à 17h50

Bonjour et bravo "eveil et sens", ton témoignage est encourageant pour les personnes qui parcourent ce site.
C 'est un plaisir de voir que vous arrivez à trouver votre épanouissement personnel et votre équilibre de couple .
Bonne continuation dans cette société qui s'ouvre de plus en plus aux différentes façons de vivre et d' aimer ...!

Amicalement,
Prunelle :-)

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 14 juin 2013 à 18h39

Bonjour et bienvenue ! :D

Nonobstant l'abus de points d'exclamation ;) ton témoignage est appréciable et enthousiasmant ! A mon sens, c'est une évolution naturelle : le sexe, ça créé du lien ! Après, il est important, à mon avis, de l'accepter. Mais ça implique de remettre en question quelques fausses évidences monogames... ce que ne font pas tous les libertins, c'est pourquoi "ce mode de vie atypique effraie bon nombre de personnes même parfois celles qui paraissent les plus libérées". L'alternative étant de se forcer — oui, se forcer — à ne jamais rien éprouver pour ces gens, malgré l'intimité de ce qui est partagé, et je n'en vois pas l'intérêt, sinon de vouloir sauver une apparence de monogamie (pour plaire au système ?). En ce cas, autant être complétement monogame ; et c'est peut-être ce qu'espère le système, qui ne voit le libertinage que comme une passade adolescente... et ne conceptualise pas du tout le polyamour (j'ai pu constater à quel point l'idée d'aimer d'amour plusieurs personnes à la fois paraissait aussi saugrenue à certaines personnes que si je leur avais dit avoir dessiné des cercles carrés ou avoir entendu un bruit silencieux !).

Étant libéral "grand angle" (liberté économique et liberté des mœurs) j'ai apprécié que tu ais utilisé ce mot qui est souvent boudé par notre société...

Une dernière chose : ne fais pas trop attention à Len, c'est un troll monogamiste qui poste sur ce forum pour nous expliquer que nous faisons fausse route et qu'heureusement qu'il a daigné venir nous apporter la Bonne Parole. On le garde quand même car il n'est pas trop méchant, juste un peu lourd ;)

Len
Est-ce que vous avez construit des choses concrètes avec votre/vos partenaires au fil du temps ?

Avez-vous eu des projets et encore mieux des projets en commun, qui vous donne envie de vous dépasser ensemble ?

Len, peux-tu nous parler des choses concrètes que tu as construit avec tes amis au fil du temps ? Est-ce que tu as eu des projets avec tes amis et encore mieux des projets en commun, qui vous ont donné envie de vous dépasser ensemble ?

(désolé de nourrir le troll... je dois être trop confiant dans la possibilité de l'être humain à progresser vers davantage d'acceptation de la différence...)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Len

le samedi 15 juin 2013 à 00h57

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 15 juin 2013 à 10h39

Len

Et es soucis c'est que nous n'en sommes pas souvent conscient et cette inconscience fait que des frustrations s'accumules avec le temps. Un sentiment de ne pas être accomplis, de ne pas accomplir ce pour quoi nous sommes ici.

Et ça mène à l'insatisfaction dans un couple, au polyamour, à la violence...etc. etc.

J'avais commencé une réponse un peu argumentée mais réflexion faite, quand je vois le PA mis au même niveau que la violence, je jette l'éponge, on part de trop loin. C'est juste désespérant :-(

#
Profil

Anarchamory

le samedi 15 juin 2013 à 11h16

J'avais pas fait gaffe à son 2ème message. Pfff... il est vraiment pénible : il continue de partir du principe que le polyamour c'est mal, et de nous encombrer de toute une prose sur les difficultés de la vie de couple qui mèneraient au polyamour, alors que je viens juste avant d'essayer — je pense que tout le monde sauf lui l'aura remarqué — de lui esquisser un parallèle avec l'amitié pour lui démontrer que non, le polyamour ce n'est pas mal et qu'on peut bien entendu avoir des projets constructifs avec ses amoureux, exactement de la même manière qu'on peut en avoir avec ses amis ! Il ne comprend pas ou refuse de comprendre qu'il est a minima possible d'avoir avec tous ses amoureux exactement le même investissement et le même engagement qu'avec ses amis !

Len, une bonne fois pour toute : tu es d'accord que l'amitié c'est bien et positif ? tu es d'accord que l'amour conjugal au sens où tu l'entends c'est bien et positif ?
Bon, eh bien le polyamour est un mode relationnel (ou même plutôt plusieurs modes relationnels) qui est (sont) intermédiaire(s) entre les deux, qui prend (prennent) tout le positif de l'un et de l'autre. Explique-nous clairement pourquoi et comment ce qui est intermédiaire entre deux choses positives, comment ce qui prend même tout le positif d'une chose et tout le positif d'une autre, pourrait être négatif ?
Après, que ce ne soit pas dans tes goûts, soit. Mais tes goûts ne font pas argument de portée universelle, tu m'excuseras.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le samedi 15 juin 2013 à 11h49

@Len : Je suis sur le point d'entamer une procédure de divorce d'avec mon épouse. J'ai déjà trouvé un avocat. Mes raisons ne sont pas exclusivement liées à une controverse sur le polyamour.

J'aspire désormais à rencontre une — ou plusieurs, mais au moins une — femme qui, entre autres qualités serait non-exclusive voire elle-même polyamoureuse — oui, pour moi c'est une qualité indéniable — donc selon toi, j'aspire à rencontrer une femme avec avec qui j'aurai des problèmes conjugaux (puisque pour toi, le polyamour ne peut qu'être une conséquence de problèmes conjugaux) ?

Pourtant, les problèmes conjugaux, je les ai eu avec mon épouse exclusive qui m'interdisait — pas toujours formellement mais par la pression — à inviter une certaine personne du sexe opposé chez nous (parce que j'avais eu une expérience très vaguement sexuelle avec, il y a 10 ans, soit un an avant de rencontrer mon épouse) et à prétexter que c'était contraire à la bienséance, à fréquenter certaines amies, surtout seul à seule, et ne parlons pas de dormir chez elles, etc., qui me mettait la pression aussi pour que je l'accompagne à la messe — et accessoirement que je cautionne ses croyances au paranormal — alors que j'en n'avais clairement rien à fiche et que ça m'agaçait plus qu'autre chose, qui était incapable — lorsque nous étions en divergence d'opinion — de communiquer sur des sujets importants et profonds avec moi sans être dans l'affect, les reproches, le mutisme, la froideur, le changement de sujet continuel, les réponses à côté de la plaque, le sarcasme, la rigidité, les injures... Mais pour toi, c'était donc un couple sain et aimant ?

Je peux te la présenter si elle t'intéresse, je crois que vous iriez bien ensemble ! (ou pas... vu que vous voudriez tous les deux avoir raison tout le temps à tout prix sans vous remettre en question) Elle peut être douce et gentille à partir du moment où on ne la contredit pas et qu'on fait ce qu'elle veut.

#
Profil

Katouchka

le samedi 15 juin 2013 à 12h47

Juste pour rajouter une couche.
Dans mon couple on s'est mis au polyamour justement au moment où tout allait bien. Et si nous n'avions pas été aussi forts cela n'aurait pas tenu. De mon point de vue, le polyamour c'est comme les gosses quand on a des problèmes déjà dans le couple vaut mieux éviter!

#
Profil

alps

le samedi 15 juin 2013 à 13h09

Ma femme et moi nous sommes mis en couple quand tout allait bien pour chacun de nous.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Katouchka

le samedi 15 juin 2013 à 13h15

Et alors quel est le rapport avec ce que dit Len, à savoir que le polyamour peut paraître comme une solution pour les couples mono en dérive...?

#
Profil

alps

le samedi 15 juin 2013 à 13h39

Katouchka
Et alors quel est le rapport avec ce que dit Len, à savoir que le polyamour peut paraître comme une solution pour les couples mono en dérive... ?

Je pense que la dérive dans les relations commencent bien avant la création du couple. Un individu mal dans sa peau, pas à l'aise avec lui meme.S'il est amoureux corrigera certaine choses parce que l'amour est exigeant, de par la promiscuité qu'il impose. Mais un certain nombre de "psychoses" (c'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit. j'aurais pu en employer d'autres voire une phrase) étrangeres au couple ne sont pas forcément missibles à la tenue d'une bonne relation.

Je pense que pour etre libre il faut etre soi. Je pense que pour etre libre en couple, il faut que les individus soient libres et que le couple qui se construit soit soi. Le parcours pour moi ne commence pas avec le couple sain. Mais avec deux individus sains.

C'était le sens de mon intervention. Pour aimer librement il faut d'abord s'aimer soi librement. Après tout est possible.

J'abonde en son sens.

exemple le personnage d'hanna schmitz

www.youtube.com/watch?v=bVJVauneE8M

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le samedi 15 juin 2013 à 14h25

alps
Je pense que la dérive dans les relations commencent bien avant la création du couple. Un individu mal dans sa peau, pas à l'aise avec lui meme.S'il est amoureux corrigera certaine choses parce que l'amour est exigeant, de par la promiscuité qu'il impose. Mais un certain nombre de "psychoses" (c'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit. j'aurais pu en employer d'autres voire une phrase) étrangeres au couple ne sont pas forcément missibles à la tenue d'une bonne relation.

Je pense que pour etre libre il faut etre soi. Je pense que pour etre libre en couple, il faut que les individus soient libres et que le couple qui se construit soit soi. Le parcours pour moi ne commence pas avec le couple sain. Mais avec deux individus sains.

C'était le sens de mon intervention. Pour aimer librement il faut d'abord s'aimer soi librement. Après tout est possible.

Ce que tu dis n'es pas idiot, loin de là, mais on ne voit pas le lien avec le polyamour, si ce n'est que ce que tu dis est vrai tant des relations poly que mono. Mais comme tu le dis toi-même, après tout est possible. Donc "tout", ça inclut bien le polyamour, n'est-ce pas ?
Je crois que c'est à chaque ensemble de n individus qu'il convient de définir librement et sainement le genre de relations qui leur convient le mieux. Si c'est la monogamie, eh bien ça sera la monogamie (et là, n sera égal à 2 ; sauf si on inclut dans n tous les amis qui peuvent graviter autour du couple et qui ne sont pas forcément sans influence dans le couple, au contraire). Si c'est le polyamour, eh bien ça sera le polyamour.
Et pour cela, il convient d'être soi-même et bien dans sa peau.

#
Profil

alps

le samedi 15 juin 2013 à 14h31

ben biensur que ca inclu le polyamour. Et si ca l'inclu c'est que ca a bien un lien avec le polyamour. La question de l'individu me semble centrale dans le polyamour. Bien plus que le couple. Et tu remarqueras que j'ai bien pris soin d'employer le terme relation en premier.

il y a un temps pour tout. Il y a un temps pour donner et un temps pour prendre. C'est le temps de prendre. :)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

eveil_et_sens

le samedi 15 juin 2013 à 15h00

Mon cher Len , il y a quelque chose de remarquable dans ta réflexion tu cherches pas a " nous " convaincre mais à TE convaincre !

Je ne savais pas que qu'en nous inscrivant ici nous devions répondre à un questionnaire précis sur nos projets, notre situation de couple ect .... faudrait-il a ton sens rentrer ,aussi ici, dans un moule pour faire partis du monde vaste du "polyamour" ?

Soit honnête avec toi même avant de poser autant de pseudos questions absurdes !

Être "poly" ne veut pas dire ne rien construire ensemble dans son couple: bien au delà de l'aspect matérialiste de la construction (maison, vacances, projet pro ect.... ) il y a un fondement communs je pense a tout les "poly" c'est la construction cérébrale ! C'est là où tu te trompe nous construisons beaucoup justement car nous sommes en perpétuelles remise en questions de nous même pour apporter les meilleurs à ces relations . Ce construire en temps que personne et s'assumer avec ces envies les plus folles, est là toute la démonstration de notion de construction !

Alors avant d'essayer de prêcher la bonne parole, pose toi une bonne question: que fais tu ici si souvent si "le polyamour" est ci négatif ? Moi je pense qu'il y a au fond une maturité de vie sociale qui t' attire beaucoup dans ce concept de vie .......... :)

#
Profil

Siestacorta

le samedi 15 juin 2013 à 15h06

Len a subi une situation proto-poly à une époque, en a souffert, et a tenté de la dépasser. Je crois que décrire son évolution ici fait partie de son parcours : il a besoin de fortifier ses idées à l'épreuve.

Selon les jours, c'est plus ou moins stimulant du point de vue PA.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

eveil_et_sens

le samedi 15 juin 2013 à 15h17

Merci siestacorta ! :)

Et bien Len , je comprends mieux cette sensation de te voir attiré par ce mode de vie ! La douleur d'une relation n'est pas propre au "polyamour" c'est simplement la vie . La douleur nous apporte toujours du positif : nous grandissons grâce a elle .

Loin de moi l'idée de porter un jugement négatif sur toi ou ta situation :) je veux juste être libre de vivre sans être jugé ou sans que l'on essais de "m'exorciser" de ce mode de vie qui m'apporte une grande sérénité . Nous sommes hors normes pour certains, farfelus et inconscient pour d'autre ............ peu importe toutes sensations et jugement est relatifs et propres à chacun !

En tout cas si je peux apporter mon avis personnel sans l'imposer pour autant , ne tourne pas le dos a tout ça par peur de souffrir ! Tu souffriras peu être aussi dans une relation monogame . Ce n'est pas le statut du couple ( poly, mono, ect ...) qui garantie le bonheur , c'est de savoir ce qui tu es vraiment !

#
Profil

LuLutine

le dimanche 16 juin 2013 à 02h49

Len
[..] réaliser de grandes choses à notre niveau. Quand je dis grande ça ne veut pas forcément dire des projets de grande envergure.

Non, ça peut être simplement vivre l'amour et inspirer les autres, un cercle vertueux se met en place, et le monde change. Il ne suffit de pas grand-chose pour changer le monde, un petit détail et tout change du tout au tout.

Ah.
Que tu résumes bien ce que je vis avec les amoureux que je fréquente ! ;)

"Vivre l'amour et inspirer les autres" : c'est exactement ça ! J'ai vu vivre et entendu témoigner des polyamoureux, ils m'ont inspirée, j'ai découvert que j'étais heureuse dans ce mode de vie, et aujourd'hui à mon tour, je montre au mieux ma joie de vivre ces relations pour inspirer les autres ! :)

#

(compte clôturé)

le dimanche 16 juin 2013 à 08h53

Lulutine,

(+) :-D

#
Profil

Annabelle

le dimanche 16 juin 2013 à 11h21

pour une fois je suis d'accord avec Alps quand il dit qu'il faut d'abord être bien avec soi-même pour pouvoir être bien en couple. Après ça vaut pour tous les types de couples mono, poly, etc etc tous ces mots que personnellement je n'aime pas trop parce qu'ils rangent une fois de plus les sentiments dans des cases.
Personnellement je me sens non exclusive mais bon ça s'arrête là. Le monoamour j'ai connu pendant plus de 20 ans. J'ai vu ce que ça donnait. J'ai vu que ça ne me convenait pas. J'ai vécu ensuite un an et demi une autre relation dans laquelle on ne s'était rien promis.
Après, une fois cela dit, j'ai quitté cette personne pour qui j'avais des sentiments très forts.
Mais justement parce que je sentais que poursuivre cette relation c'était de nouveau m'enfermer, me réfugier dans quelque chose qui était certes fort épanouissant, rassurant, réconfortant, agréable (nous partagions réellement des valeurs profondes, ainsi qu'une magnifique entente sensuelle, "que demande le peuple" !), mais qui ne résolvait absolument pas d'autres choses qui n'allaient pas dans ma vie.
A savoir ma difficulté à "être" au monde. J'ai donc décidé de prendre à bras le corps cette chose là. Mais cela nécessitait pour moi de mettre fin à une relation qui détournait en quelque sorte mon énergie vers autre chose que la recherche de mon "moi", vers une forme d'engagement (qu'il soit mono, poly, autre à inventer) que je n'étais pas en mesure de prendre de nouveau (après 20 ans de vie très très très engagée avec mon mari, et un enfant que nous continuons d'élever ensembles, et donc un engagement fort de parents qui pour nous ne sera jamais terminé).
Bref trop d'engagements tue l'engagement ?
Je ne sais pas, mais la question que je me pose depuis que j'ai opéré beaucoup de changements dans ma vie, depuis que j'ai aussi volontairement quitté un amour, depuis que je vous lis et rencontre aussi est : L'amour quelle que soit sa forme, la relation amoureuse quelle que soit l'engagement qu'on y met est-il ou doit-il être la condition du bonheur ?
Je vois autour de moi des gens de toute sorte de battre de façon tellement acharnée pour justifier ou défendre aux yeux du monde leur vision de l'amour. Qui un mariage gay par-ci qui un polyamour par là... bien sûr je déplore avant tout que notre société notre monde (tellement étrange pour moi) ne puisse pas fiche la paix à chacun, quelle que soit sa façon de vivre l'amour.
Chaque expérience pour moi a valeur de vérité, vérité vécue par chacun, ressenti personnel, unique, qui apprend de toute façon toujours quelque chose sur soi et sur l'autre. L'amour c'est la vie !
Et je trouve personnellement que les polyamoureux que je lis et entends dans un café, sont des gens plein de vie, de dynamisme, et d'énergie positive ! Ca fait du bien dans ce monde si morne, "putain, merde !" il faut bien le dire (désolée mais les gros mots ça fait partie de mon patrimoine d'expression émotionnelle)
Cela pour autant ne répond pas à cette question qui demeure : quelle place au fond suis-je prête à laisser ou donner à la relation amoureuse dans ma vie ?
Une chose est sûre je ne suis pas prête à en faire une sorte d'objectif ni de condition sinequanone de mon bonheur sur terre. Car ça je l'ai déjà fait, j'ai essayé, j'ai cru à un moment donné de ma vie que le couple serait une sorte de condition de mon bien-être une sorte de réalisation de moi.
Aujourd'hui je ne ressens plus cela.
Je pense en tout cas que je ne pourrai sans doute pas me projeter dans une relation à deux (ou plus) tant que je ne me sentirai pas pleinement "en réalisation de moi-même" auparavant, ce qui passe avant tout par une expression totalement libérée de mon être à travers la créativité.
Une fois tout cela dit et posé, ce que je ressens ici ce sont des personnes qui sont avant tout en recherche. Tout le monde est en recherche dans sa vie et ce pour toute la vie ! recherche de sens, parce que c'est ce qui nous caractérise nous les humains. Mon sentiment à moi est que la relation amoureuse, et les relations humaines au sens plus large sont quelque chose de toute manière à inventer et réinventer chaque jour (d'où ma gêne avec les termes "poly" "mono" "hétéro" "homo" etc etc qui selon moi enferment, mais que je reconnais comme nécessaires pour savoir à minima de quoi on parle, tant que chaque personne qui les utilise est consciente du fait qu'ils recouvrent une réalité différente et singulière pour chacun).
bref je suis partie un peu dans tous les sens mais bon après tout le fil c'était réflexion libre :-D Bonne journée à tous !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion