Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Lesbiennes et polyamoureuses comment faites vous ?

#
Profil

Annabelle

le mercredi 03 avril 2013 à 22h12

Ya pas de mal ;-) Lam, l'insomnie et ses conséquences sur l'humeur ça me connaît....

Le féminisme, l'anarchisme, l'écologie, le polyamour, etc etc me semblent être des mots qui recouvrent des réalités ou des idées si variées, vastes, contradictoires même parfois.
En réalité tout ce qui touche à ces questions m'intéresse beaucoup. Parce que je ressens bien dans mon parcours que beaucoup de réflexions et questionnements sont en lien avec ces différents mouvements. Je suis quelqu'un qui ne s'identifie en général jamais à un mouvement. Je déteste trop les cases. Par contre je pioche par-ci par là dans les concepts, idées, pensées, des uns et des autres pour construire mon propre modeste et petit chemin.
L'anarchisme m'intéresse donc tout comme le féminisme. Je me sens parfois féministe. Sans vraiment pouvoir tout à fait définir cela. Je me sens féministe lorsque la colère me gagne par exemple d'avoir pu moi-même me soumettre à cette fichue norme du mariage hétéro. D'avoir souffert des années à croire que je n'étais pas normale parce que ma vie hétérosexuelle ne "fonctionnait" pas bien.
Là oui je peux dire que je me sens féministe, parce que maintenant que je vis mon homosexualité pleinement, je réalise avec effroi à quel point ce rôle de la femme qui n'a pas d'existence possible sans passer par un pénis je m'y suis asservie totalement. Lorsque la révolte monte en moi de comprendre enfin à quel point cette norme là peut pourrir l'humanité, je me sens féministe.
Quand j'en ai ras-le bol du système dans lequel nous vivons où tout est organisé pour nous faire accepter tout et n'importe quoi comme des moutons (pendant que ceux d'en haut s'en foutent plein les fouilles à nos dépends, en se foutant bien de notre g....) je me sens anarchiste. Marre d'aller voter toute ma vie contre quelque chose (vote qui en réalité se résume à choisir de quelle façon on préfère se faire entuber) et jamais pour un candidat qui représenterait réellement mes idées.
Quand je ressens justement jusque dans les écoles à quel point notre société bride toute créativité, toute pensée, et produit des hommes destinés uniquement à servir le marché, je me demande bien qui je suis moi dans tout ça. Une sorte d'extra terrestre qui s'est sacrément gourée de planète.
Idem lorsque je réalise que l'amour pour moi est quelque chose qui ne peut s'enfermer dans aucun contrat, ni modèle ni norme. Que tout est à inventer. Dans un monde qui voudrait que tout soit verrouillé, encadré, enfermé, formaté, modelé, et surtout sous contrôle.
La plus grande des dictatures je la subis au quotidien et je n'en avais même pas conscience il y a encore seulement deux ans. c'est cette oppression faite à toute sorte de créativité, dans ce qu'il y a de plus intime, de plus sensible et humain en soi.
Alors suis-je féministe, anarchiste, indignée, écolo, ...?? ou autre.
Sans doute un peu de tout ça à la fois très certainement à ma sauce bien à moi en tout cas.

Je parcours un peu ce forum et trouve des tas de réflexions, définitions, idées, débats, (parfois un peu prises de tête hein, voir "masturbite cérébrale aïgue" il faut bien le dire ;-)) mais très enrichissants à la fois.

Ta réflexion sur le lesbianisme en tant que position politique m'interpelle. Tu considères cela comme une sorte de choix politique ? Au delà du fait qu'on ne choisit pas son orientation sexuelle ?
Est-ce que tu parles du coup d'une identification à la communauté lesbienne militante? ou d'autre chose. Je ne suis pas sûre de bien saisir.

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 03 avril 2013 à 23h24

tant qu'à être dans le HS je signale à tout hasard la parution de ça qui intéressera surement Lam et quelques autres. Et non ce n'est pas si HS que ça, léo thiers vidal était un militant libertaire, proféministe et aussi polyamoureux qui a notamment politisé et réfléchi le rapport entre les trois, par exemple dans une brochure dont il a déjà été question plusieurs fois ici, au delà du personnel.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

lam

le vendredi 05 avril 2013 à 11h59

Annabelle
Est-ce que tu parles du coup d'une identification à la communauté lesbienne militante ?

En fait pour moi l'aspect politique du lesbianisme dans lequel je me reconnais c'est surtout un positionnement militant contre le patriarcat et l'homophobie: comment je place des priorités, contre quoi et avec qui j'ai envie de lutter et de créer.

Etre gouine pour moi c'est pas seulement une préférence que je choisis pas, contre laquelle je peux rien faire parce que jserai "née comme ça", d'ailleurs j'ai moi aussi bien galléré pendant les 10 premières années de ma vie affectivo-sexuelle où je croyais "être" hétéro. Au contraire comme tu le décris bien c'est un choix de sortir de cette hétéronormativité, c'est pas simple car comme dans pas mal de choses malgré les apparences le principe de partition n'est pas binaire.
Pour moi c'est pas juste une préférence pour le "féminin" dans un contexte abstrait, (d'ailleurs il y a des masculinités queer qui me touchent et me plaisent), c'est étant donnée la société patriarcale avec qui je crée de l'intimité, des alliances et des relations. Dans un monde sans domination lié au genre je serai certainement bisexuelle...

#
Profil

Annabelle

le vendredi 05 avril 2013 à 15h25

ok Lam merci pour les précisions.

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 05 avril 2013 à 16h35

Iam
Dans un monde sans domination lié au genre je serai certainement bisexuel(le)...

moi aussi, peut-être bien.

#
Profil

EntreDeux

le samedi 06 avril 2013 à 02h33

Annabelle, je suis lesbienne aussi. J'ai vu que tu viens lundi au café poly, du coup je me tatais mais je vais venir aussi en espérant pouvoir discuter avec toi (taper des mails c'est pas mon truc et j'y met trop de temps, je préfère parler). Dans le genre cumul des différences tu verras je crois que je fais encore plus fort que vous toutes! Comment on te reconnaitra ?

#

Magicball (invité)

le samedi 20 août 2016 à 23h54

Bonjour,

J'aurais une petite question qui je pense fait parti du polyamour mais je n'en suis pas trop sur
Je cherche le terme exact utiliser pour un couple de lesbienne non mariés mais en couple et consantante qui fait l'amour toute les deux avec une ou plusieurs fmêmes a la fois et avec sa compagne je sais pas si me libertinage et l'échangiste pour se couple est rajoute dans le terme exact que je cherche, j'ai regarder sur intérêt mais je trouve pas de réponse à ma question.

Merci d'avance pour les réponses données pour m'aidé à trouver

Magicball

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion