Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour s'invite dans le débat sur le mariage homo

Médias
#
Profil

jfferson75

le dimanche 16 septembre 2012 à 17h39

Voici ce que j'ai lu aujourd'hui
Jean-François

"« Le cardinal s’est aussi fait l’écho de revendications nouvelles ‘qui commencent à se faire jour’», précise encore le communiqué du diocèse, qui s’interroge. « Dès lors que ‘quelques repères majeurs’ seraient dépassés, quelles réponses seront alors faites à ces nouvelles demandes ? » Le texte assure enfin que le « mot de polygamie (qui figure dans le titre de la dépêche AFP) (…) n’a pas été prononcé une seule fois au cours de cette émission », et précise que « le ‘polyamour’ ou les ‘unions à plusieurs’ deviennent un sujet d’actualité comme en attestent » divers articles ou émissions de télévision."

l'article en entier
www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/Con...

#
Profil

LuLutine

le dimanche 16 septembre 2012 à 20h49

« Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l’interdiction de l’inceste tombera »

Mais WTF ? C'est quoi le rapport entre l'inceste et le fait d'être plus que deux ?

#
Profil

LittleJohn

le dimanche 16 septembre 2012 à 20h58

Euh, accessoirement, l'inceste entre adulte consentant n'est pas interdit... (même s'il existe des restrictions concernant le mariage).

#
Profil

LuLutine

le dimanche 16 septembre 2012 à 21h12

LittleJohn
Euh, accessoirement, l'inceste entre adulte consentant n'est pas interdit... (même s'il existe des restrictions concernant le mariage).

Toutafé.
Mais on ne sait même pas s'il parle d'inceste entre adultes ou avec l'un des deux mineur...

#

(compte clôturé)

le dimanche 16 septembre 2012 à 21h40

Nan mais c'est évident, si on ouvre la porte à un truc aussi déviant que la mariage homosexuel, on va arriver à des horreurs comme les couples à trois ou quatre ou l'inceste généralisé.
Pfff...

J'aime bien aussi la fin de l'article :
"le président du Consistoire central israélite de France, Joël Mergui, a déclaré que le mariage des homosexuels allait changer « le modèle naturel de la famille »."

Parce que c'est bien connu, le modèle familial le plus courant en France, à savoir deux parents de sexe différent et des enfants, est tout ce qu'il y a de plus naturel. Le culturel n'a rien à voir là-dedans. C'est de fait pour ça que c'est le seul et unique modèle d'élevage des enfants sur la planète...
Re-pfff...

#
Profil

amantparisien

le lundi 17 septembre 2012 à 10h46

De toute façon, là où la religion passe.. la raison trépasse....
Mais ne l'oublions pas.. Ces postures avec le prétexte de la religion ont d'autres intentions sous jacentes pour servir des lobbys de pouvoir, donc d'argent...
Ce que font les gens entre eux, ils s'en foutent..

Un autre article sur le sujet :
blog.francetvinfo.fr/mariage-adoption-gay/2012/09/...

#
Profil

Caelur

le lundi 17 septembre 2012 à 11h34

Au delà de cet article vraiment bidon, la vrai question sur le mariage, c'est la suivante : WTF l'Etat s'occupe du mariage ?

Je m'explique. Même si c'est très bien que les homos puissent se marier (il était temps) c'est limite "réactionnaire de gauche" comme mesure.

Le vrai problème, c'est que l'Etat s'ingère dans la question du mariage, qui devrait être quelque chose d'exclusivement privé. Qu'est-ce qu'un mariage ?

Un engagement symbolique et matériel entre personnes. Pourquoi est-ce qu'un notaire + un dignitaire x au choix des mariés ne pourraient-ils pas faire l'affaire? Le notaire pour le matériel, le dignitaire pour le symbolique.

En s'ingérant dans ce qu'il y a de plus privé dans la vie des individus - les personnes avec qui l'on vit - l'Etat se comporte comme le pire des despotes réactionnaires. Et en plus, il offre des avantages fiscaux aux couples qui sont mariés. Il prélève des ressources à ceux qui ne le sont pas pour les donner à ceux qui le sont. Il n'y a aucune base éthique pour justifier un tel comportement.

Honnêtement, l'Etat n'a aucune justification pour gérer le mariage. Cela devrait relever de la sphère privée, strictement.

#
Profil

UrbanHymns

le lundi 17 septembre 2012 à 22h12

Ça commence à me plaire. Le mariage n'a aucune raison d'être apprehendé de manière prive car son seul objectif est de reproduire un modèle de société. Donc pour permettre l'expression d'un libre choix de vie "maritale" il ne faut pas autoriser l'union de tel ou tel groupe sociaux mais supprimer le mariage. Cela repose le problème de la famille, et de toute l'organisation de notre société autour de cette cellule. Le débat est donc bien politique au sens le plus noble du terme : gestion de la cité et de ces citoyens.

#
Profil

lam

le jeudi 20 septembre 2012 à 13h46

Hum. Effectivement le mariage me pose question en tant qu'institution qui moule société. Je pense aussi que c'est une question éminemment politique.

Et je considère aussi que le 'privé est politique'. C'est à dire que ce qui se passe dans la sphère privée, souvent loin d'être des questions strictement personnelles, est à l'image de différents systèmes de valeurs qui forment la société.

Pour moi la famille nucléaire (j'adore cet adjectif dans ce cas ;) ) est un des piliers sur lesquels repose le système de domination hétéro-patriarcal, qui sert lui même d'appui au système d'exploitation capitaliste.
Dans ces systèmes on assure que la reproduction de l'espèce et de développement de la future force de travail soient essentiellement pris en charge par des femmes. A travers l'utilisation de leurs corps et leurs imaginaires pour du travail physique, domestique, éducatif, ménager... que pourtant on n'évalue jamais et que l'on laisse volontiers dans l'ombre. Sauf quand monsieur doit payer un revenu et des pensions après divorce où souvent madame devient une "sacrée profiteuse qui a bien tiré son épingle du jeu" parce que c'est vrai elle a souvent passé son temps d'épouse mariée à se tourner les pouces.

Dans ces cas là, on revient bien à ce qu'est le mariage: un contrat matériel.

Il y a bien d'autres fait sociaux liés au mariage et à sa nature économique comme la reproduction des classes sociales, donc la répartition du pouvoir et des richesses.

Alors ayé les homos vont pouvoir se marier! le seul avantage que j'y vois c'est pour des couples homos monogames parce que ça va faciliter l'adoption des enfants d'un-e conjoint-e, pour la PMA et l'adoption tout court le projet de loi ne semble pas encore très clair. Alors égalité des droits oui bien sûr. Mais est-ce que ça suffit, est-ce qu'on veut simplement être comme les autres, s'assimiler ou bien inventer de nouvelles manière d'aimer de partager du quotidien et d'avoir des enfants? Et si ça suffit pas après le mariage on demande quoi?

Pour finir ça ne m'étonne pas que les défenseurs de la famille, pour des raisons religieuses ou non (on voit que le mariage ne sert pas que des intérêts spirituels mais surtout matériels et de contrôle social du travail reproducteur et de la capacité reproductrice), attaquent de front homosexualité et non-monogamie qui tous deux bousculent la fondation de la famille 'traditionnelle'.

A noter que plus les gens sont sensibles à la politique politicienne de droite et plus illes sont catholiques, moins illes aimeraient voir les homos se marier et encore moins adopter.

#
Profil

Mysterhill

le dimanche 23 septembre 2012 à 02h39

Ceci me parle beaucoup :

lam
... inventer de nouvelles manière d'aimer de partager du quotidien et d'avoir des enfants ?...

j'aime cette idée de relation libre (A mon avis, union libre serait préférable mais le terme est déjà assimilé à concubinage dixit Wikipédia).
je ne sais pas si Lam voit les choses ainsi, j’expérimente en ce moment une relation que nous définissons en la construisant, à travers des discussions exploratrices. Nous parlons et nous nous mettons d'accord sur le degrés de liberté attendu par chacun, sur le niveau d'information que chacun attend de l'autre etc...

J'espère que la loi sera vite votée et qu'elle offrira une liberté bien au delà d'une nouvelle forme de couple exclusif.

Si on pouvait en finir avec ce contrat matériel aliénant qui va à l’échec dans plus de 50% des cas, au grand bonheur des avocats et de l'état (droit de partage).

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

wolfram

le mardi 25 septembre 2012 à 23h48

Si le mariage homosexuel est une étape vers l'union à plusieurs, ce serait bien à mon goût :)

Le mariage est l'atome de la société traditionnelle européenne. Il s'agit de répéter, à petite échelle, ce qu'est la société dans son ensemble (ou devrait être) : un contrat de coeur.

On en revient toujours à l'opposition entre communautaire et individuel. Personnellement, je suis attaché au mariage parce que je suis attaché aussi à la notion d'Etat :)

Changer le mariage change nécessairement l'Etat.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 24 octobre 2012 à 11h30

Au fait, sur la dimension adoption :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=5017640531...

#

gd-f (invité)

le jeudi 25 octobre 2012 à 00h31

En voyant l'image "jesus avait deux papas", ça m'a rappelé un article qui m'avait bien plu, écrit par un catho :

mobile.lemonde.fr/idees/article/2012/06/05/le-mari...

L'idée de "socioparentalité" est pas mal, non ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion