Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un reportage Arte et une réaction de la concernée

Médias
#
Profil

LuLutine

le lundi 18 mai 2009 à 22h28

www.streetreporters.net/views/1053-xtina-la-nouvel...

En fait ce qui m'a fait le plus "tiquer" c'est la distinction que la fille fait entre "mon mari" et "l'homme avec qui je baise".

Elle ne s'imagine pas avoir avec son futur mari une vie sexuelle trop débridée, je trouve ça limitant (on peut bien mettre les enfants chez les grands-parents pour le week-end ou en colo pour les vacances, et s'offrir des moments rien qu'à deux pendant lesquels on "s'amuse" !).

Qu'est-ce que vous en pensez ? Ca me semble assez représentatif de ce que beaucoup de gens conçoivent..."avec mon mari/ma femme, je me contente d'être "classique" ; pour faire des folies, je vais voir mon amant/ma maîtresse"...

#

(compte clôturé)

le lundi 18 mai 2009 à 23h38

J'en pense que ça pue la manipulation à divers degrés, la recherche de sensationalisme, du "dire n'importe quoi pourvu qu'on ait de l'audimat", ce qui appelle mon commentaire aussi sec: j'appelle au boycott de ce genre de radio-trottoir, mené sous la bannière-prétexte du participatif, générationnel, etc...

Un site qui reflète le besoin de provoc' à tout va de concepteurs friands de popularité; histoire d'être mis en avant dans une certaine presse (leurs copains, probablement! bonjour le retour d'ascenseur...) comme "le" site de djeunes, comme média alternatif hors norme sur la toile, voire comme "école de journalisme un peu particulière"?

Quel culot monstrueux!
Prenez le concept wiki, arrosez de ce qu'il y a de flatteur pour des jeunes gens (moyenne d'âge 22 ans) à pouvoir être édité sur le net, de se faire les griffes avec les nouveaux médias, de faire un montage qui reflète leur propre envie de trouver ce qu'ils cherchent, saluez les cuisiniers spécialistes en communication à l'origine de streetreporters. qui cherchent ainsi à se faire un nom à travers un concept resucé pour la nième fois. A moins qu'ils ne cherchent à démontrer, de manière "sociologie-de-terrain", que plus le propos est inane, plus il suscite les passions. Et que la rumeur d'Orléans a encore de beaux jours devant elle!

Si ce n'est pas ça, c'est encore plus déplorable. Car ça fait croire à de tous jeunes adultes qu'ils font quelque chose de supeeeer, ça fait prendre pour argent comptant tout ce qui est dit et numérisé, en piétinant la crédibilité et la déontologie... Aucun esprit critique à l'horizon.

xtina la nouvelle star de la nouvelle star'Ac' (streetreporters, donc! ) a fait une expérience qui l'a échaudée, peut-être... ou alors ça fait partie de la manip'... qui continue...

Quitte à refaire, peut-être, une interview où la miss réalimente la discussion de manière tout aussi... jouée?

Alors la question me laisse froide, de savoir si le propos est finalement totalement bourge-de-cul, schizoïde de la fesse, ou représente juste l'épice de son quotidien. Et si, quand la liberté totale sera de mise, ça devenait l'acte révolutionnaire par excellence, que de faire des folies surtout pas avec son régulier, de se sado-machiser les relations?

Dans ces conditions, j'ai tendance à ne pas prêter la moindre attention à cette espèce de tirade débitée à la kalachnikov, ce spontanéisme forcé...

#
Profil

LuLutine

le lundi 18 mai 2009 à 23h47

Ouh là....moi j'étais plutôt partie sur une partie de l'interview en particulier, où elle explique que ce qu'elle fait avec ses rencontres d'un soir, elle n'envisage pas de le faire avec son mari.

Donc je voulais rebondir là-dessus (et là-dessus exclusivement), car dans de nombreuses conversations (et pas à la tv ou dans les médias), je vois beaucoup de gens autour de moi sortir ce genre de choses (faire certaines choses avec son mari/sa femme, ce ne serait pas "correct").

C'est surtout là-dessus que je demandais un avis ^_^

Après, bien sûr qu'il faut relativiser.
J'ai déjà été en contact avec des médias (et encore, pas les pires), je sais à quel point ils déforment. Mais l'affirmation à laquelle je fais allusion me semble suffisamment répandue pour que j'aie eu envie de lancer le sujet.

Je pense que ce genre de raisonnement "va bien" avec la monogamie exclusive, les raisonnements du genre "une fois marié(e), je me range, je suis sage" qu'ont beaucoup de gens. Ca me rappelle en un sens ce qu'évoque Françoise Simpère dans "Aimer plusieurs hommes" (page 29 dans mon édition). Ces gens qui se "programment" pour "l'ennui conjugal" en considérant qu'une fois mariés, ça ne sera "plus pareil".

Bien sûr s'engager avec quelqu'un - ou quelques-uns ;-) - ça change des choses, mais trop de gens supposent que ça signifie renoncer à un certain nombre de plaisirs. Que la "vraie vie", c'est moins de plaisir(s).

Je trouve cela dommage !

#

(compte clôturé)

le mardi 19 mai 2009 à 09h53

J'avais bien compris, mais avant de se pencher sur la question en question
( :-))) ), fallait que je manifeste combien la forme est importante pour la crédibilité du fond.

Entre ce qu'elle dit avoir raconté, et ce qui a effectivement été monté, il y a probablement une foule de choses intéressantes qui nuance énormément la dichotomie apparente du propos. Et le thème me paraît d'un rebattu assez inintéressant, j'aurais aimé me faire une idée moi-même de ce que cette fille décrit d'elle-même, pour en explorer les confins... sur le thème de l'attachement, la fugacité, les différents désirs... ça, c'était du matériau intéressant, nouveau.

Pour le redire autrement: et si le modèle de la routine conjugale plate était une béquille sécurisante? S'il fallait que cela soit ennuyeux pour que cela dure, en équilibre avec du pimenté? Ca aussi c'est un avatar du modèle qui a sa raison d'être.

Comme un besoin de s'ennuyer, parfois...

#
Profil

Leonidas

le dimanche 24 mai 2009 à 23h58

Polyamour ? ... beuh ...

Disons qu'on retrouve dans cette description ("mari" fixe et "plans éphémères (pour pas dire "culs") à côté) la source de la monogamie vue au féminin ...

Un peu d'histoire ... la monogamie trouve notamment ses origines au moyen âge dans le besoin de prouver aux hommes leur descendance. La femme mariée se devait donc d'être fidèle pour qu'on soit sûr de l'authenticité de la descendance. On prônait d'ailleurs à l'époque d'éviter l'amour dans un couple marié, celui-ci ne se justifiant que sur un plan familial et non amoureux.
Le mari devait respect à sa femme, ne coucher avec elle quasi que pour la procréation et par "la voie normale", ou autrement dit "proprement".

La fidelité de l'homme s'entendait comme "fidelité à la cellule familiale" et non pas sexuellement, lequel allait donc faire l'amour (le vrai et/ou le sexuel) avec d'autres femmes, qu'il ne risquait pas de "sâlir" puisqu'elle étaient "faites pour ça" ...

Grosso modo on retrouve l'idée de "chez moi je reste raisonnable et chez les autres je peux faire plein de trucs cochons" ...
Intervertissez les sexes et vous avez toute l'histoire de la monogamie moyen-âgeuse façon "nouvelle star".

A bon entendeur ...

#
Profil

LuLutine

le lundi 25 mai 2009 à 00h37

Euh bien sûr je n'ai jamais dit que c'était du polyamour, justement je faisais remarquer que pour moi ce que raconte cette fille correspond pile poil à la façon de penser de pas mal de gens...monogames !!!
Et oui en effet on retrouve cette "philosophie" dans la "monogamie moyennageuse" décrite plus haut.

Je pense justement que ce genre de raisonnement "va avec" la monogamie et la renforce en quelque sorte, plutôt que d'amener les gens au polyamour...qui me semble plus cohérent lorsqu'on a des amours/attirances multiples, et par conséquent, je trouve que c'est dommage.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion