Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Idées de conférences, débats, etc.

Social
#
Profil

superpseudo

le mercredi 19 octobre 2011 à 09h09

Bonjour,
Pour donner un peu de substance à l'idée qu'on a avec Guilain d'organiser des conférences et débats autour des amours plurielles, j'ouvre ce fil par un résumé des quelques idées qu'on a rassemblées au café poly d'hier soir.

Et je propose qu'on utilise ce fil comme boîte à idées où chacun peut apporter ses propositions de thèmes de débats, d'intervenants, et d'autres types d'évènements.

Donc, pour ce qui est des conférences, on a évoqué:
- Jacques Attali, auteur du livre "Amours" avec Stéphanie Bonvicini. www.amazon.fr/Amours-Histoires-relations-hommes-fe...
On ne sait toujours pas quelle compétence réelle il a sur le sujet, mais on est à peu près certain qu'il pourrait donner une conférence très intéressante et qui ferait réfléchir...
- Ruwien Ogien, un philosophe qui s'est spécialisé sur les questions éthiques soulevées par des choix de vie controversés, notamment prostitution, pornographie, procréation assistée, etc. On pourrait le faire réfléchir un peu à l'éthique du polyamour et autres questions qui nous intéressent, mais sur lesquelles il n'a apparemment rien publié.
fr.wikipedia.org/wiki/Ruwen_Ogien
- Jean-Didier Vincent, neurobiologiste auteur de "Biologie des passions" et de "La chair et le diable". fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Didier_Vincent
- Pascal Picq et/ou Philippe Brenot, respectivement paléoanthropologue et psychiatre, auteurs du livre "Le sexe, l'homme et l'évolution". www.amazon.fr/sexe-lhomme-l%C3%A9volution-Pascal-P...
- dans un registre un peu différent, un acteur français du mouvement d'émancipation des homosexuels, qui nous raconterait un peu l'histoire de ce mouvement et qui aurait certainement des choses à nous apprendre sur les moyens de faire reconnaître le polyamour comme mode de vie légitime.

Il a également été évoqué l'idée d'organiser des débats ou tables-rondes entre nous, où chacun pourrait partager son expérience, sur des thèmes plus ou moins prédéfinis. On a évoqué par exemple la jalousie, la famille.

Ou encore des séances de libre parole moins formelles, permettant à chacun de s'exprimer pendant un court-temps sur ce qui lui tient à coeur.

Et on a enfin évoqué la possibilité d'organiser des réunions à visée plus militante, orientées vers l'action: communication, lobbying, etc. J'avais déjà évoqué cette idée sur le fil suivant: /discussion/-pi-/Action-militante-des-polyamoureux/

Voilà, à chacun de compléter et d'ajouter des idées.

Et à chacun aussi de se prendre en main et d'organiser ce qui lui tient le plus à coeur. Personnellement j'ai proposé d'organiser les conférences ci-dessus, mais je ne vais sûrement pas organiser tout ce que les gens proposent!

#
Profil

patrice-86

le mercredi 19 octobre 2011 à 10h23

Je suis globalement favorable à ce type d'initiative et partisan d'une certaine décentralisation :-)

Poitiers est un carrefour stratégique dans le grand ouest... si les "voisins"(*) sont intéressés, je veux bien prendre en charge l'organisation sur place.

(*) : Bordeaux - Nantes - Angers - Tours - Limoges... et plus si affinité :-)

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 19 octobre 2011 à 11h05

Idée que j'avais déjà évoqué avec paul eaglott, françoise, et d'autres, je sais plus : prévoir un bon rythme d'alternance entre des discussions cadrées / animées et des soirées plus classiques avec apéro et zizique.
Oui, je sais, le second type existant déjà, c'est pas votre soucis ici ! Mais penser à cette alternance, qui donnerait l'occase à plusieurs type de polyamoureux de toujours trouver, à portée d'agenda, un évènement à son goût.

Tel que je le vois, les plans "débats" ("café poly" tel qu'on les a pratiqué quelques fois) et "conférence" ont moins besoin d'être en w-e, ils peuvent avoir un cadrage horaire un peu plus forts, quand les soirées poly, pour le côté social/festif, ont besoin d'une grasse mat'.

Dans mon idée, ce double pôle (et si ya tri ou quadripolarisation, tant mieux, hein, je suis pas poly pour rien...) aboutirait sans doute à des définition d'intentions plus claires, pour les évènements.
En français : si il ya alternance de débats / réunion de parole avec des soirées, c'est clair que les soirées vont plus prendre un caractère plus festif / voir rencontre, et que donc, d'une certaine manière, il faudra être assez malins pour pas que celles-ci ne soient pas perçues comme des soirées "freebezz".

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 19 octobre 2011 à 11h13

superpseudo

- dans un registre un peu différent, un acteur français du mouvement d'émancipation des homosexuels, qui nous raconterait un peu l'histoire de ce mouvement et qui aurait certainement des choses à nous apprendre sur les moyens de faire reconnaître le polyamour comme mode de vie légitime.

Sinon, ya sûrement un rapprochement à faire si ce n'est déjà fait avec l'évènement à venir.

#
Profil

superpseudo

le mercredi 19 octobre 2011 à 12h10

Siestacorta
Sinon, ya sûrement un rapprochement à faire si ce n'est déjà fait avec l'évènement à venir.

Oui. Moi je n'y serai pas, mais pour ceux qui y seront, ce serait l'occasion de nouer des contacts et de repérer des intervenants potentiels.

Je suis aussi pour la décentralisation (mais cela suppose bien sûr que les décentralisées s'organisent; merci Patrice-86!).

Et je suis aussi pour l'alternance. En fait on pensait aussi faire systématiquement un café poly juste après la conférence et à proximité (et l'annoncer à la fin de la conf), pour que les polys ayant assisté à la conférence puissent se retrouver après, et aussi pour attirer au café poly des gens nouveaux qui seront venus à la conf juste par intérêt pour le thème ou le conférencier.

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 19 octobre 2011 à 14h19

Bon j'ai le beau rôle évidemment : je suis arrivé bien après la bataille hier, juste pour boire un verre avec les dernier-e-s survivant-e-s, donc je peux me contenter de faire des critiques sur une discussion à laquelle je n'ai pas participé :)

sur le principe : je suis à fond pour organiser une réflexion plus au fond sur ce qu'est le polyamour, comment ça connecte avec le reste de la société etc. et avoir une réflexion plus organisée et approfondie sur la question. Cela dit je me méfie profondément de la parole d'experts et de spécialistes qui parlent de l'extérieur et du haut d'un savoir disciplinaire. Il me semble que la parole d'expert pour produire de la connaissance sur le polyamour aujourd'hui c'est nous et c'est notre parole qui doit être au centre de la discussion. Au moins dans un premier temps : dans un deuxième temps c'est super de confronter à d'autres mais pour cela il faut déjà avoir élaboré un minimum de savoirs et de connaissances sur nous même si on ne veut pas que ce soient les autres qui nous définissent.

bon sur la liste proposée, la plupart je ne connais pas mais pour ce que je repère :

- Attali : outre que j'ai une aversion extrêmement profonde pour le personnage et ce qu'il représente, je trouve son bouquin particulièrement mauvais (je ne vais pas développer ici pourquoi mais ça pourrait être une discussion éventuellement en soi)
- de manière générale la liste proposée présente un caractère carrément rédhibitoire en ce qui me concerne : elle est exclusivement masculine ! Pour une identité amoureuse qui met l'égalité au centre de sa définition... hum.... Je vais appeler mes copines de la barbe si on fait une conférence pareille ;)

Quelques idées de pistes quand même :
- j'aimerais beaucoup mais je ne sais pas si à plus de 90 ans elle a encore envie de participer à ce genre de blague : Benoîte Groult
- des gens qui viennent de courants qui ont eu soit des problématiques proches en terme de construction d'identité et de réflexion sur les identités sexuelles ou dans lesquels les questions d'exclusivité (amoureuse|sexuelle) se sont posés : queers, féministes pro-sexe, lesbiennes. Il me semble que Guilain par exemple est en contact avec MH Bourcier, moi ça me passionnerait une discussion avec elle.
- enfin Chaumier qui est à mon avis le sociologue qui a produit les choses les plus intéressantes sur les relations amoureuses (même si ce n'est plus du tout son domaine d'étude aujourd'hui).

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 19 octobre 2011 à 14h49

SERGE CHAUMIER POWAAAA.
(non, rien, désolé, je recommencerai plus)

#
Profil

Guilain

le mercredi 19 octobre 2011 à 15h35

Merci superpseudo pour le compte-rendu de ce qui s'est dit sur le sujet hier. J'ajoute un truc, c'est qu'à partir du moment où on a une salle et la sono qui va bien, ce n'est pas compliqué à organiser, et il y a juste besoin d'un ou deux organisateurs...

On peut continuer à donner des idées d'intervenants, mais je pense que personne ne fera l'unanimité. Le mieux est certainement de demander à ceux ou celles qu'on aimerait voir intervenir s'ils ont envie de le faire... Les gens qui ne veulent pas venir ne viennent pas, et une conférence n'empêche pas l'autre...

De mon côté, je m'en vais demander à Jacques Attali ;-)

#
Profil

superpseudo

le mercredi 19 octobre 2011 à 17h35

Tiens, puisque j'en parlais hier, voici le site des brights:
www.the-brights.net/
Et voici la page expliquant la démarche qu'ils ont suivie pour expliquer aux autres qu'ils ne sont pas moins moraux que les gens religieux:
www.the-brights.net/action/activities/organized/arenas/1/

Au fait, si ça vous intéresse, il y a aussi un site des brights français (mais j'ai l'impression que la communauté n'est pas très active):
www.brightsfrance.org/forum/
Bon il y a aussi l'union rationaliste, la libre pensée, j'arrête là...

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 19 octobre 2011 à 23h33

Siestacorta
SERGE CHAUMIER POWAAAA.
(non, rien, désolé, je recommencerai plus)

c'était un cri de quoi ? il me semblait que tu aimais bien, non ?

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 20 octobre 2011 à 11h18

"powa", c'est très positif !
Powa, c'est la contraction de power, en parler afro-américain / hip-hop.

Black powa
Kinky communitiy powa

Serge Chamier powaaaaaa, donc.

#
Profil

patrice-86

le jeudi 20 octobre 2011 à 11h43

Bon, concrètement, pour la "décentralisation", j'attends sagement que les "grandouestiens" se manifestent ou je peux les solliciter en mp ? Parce que je ne voudrais pas que l'on m'accuse de faire du spam, moi ! :-/

#
Profil

Lilly

le vendredi 21 octobre 2011 à 00h17

Boucledoux
je suis à fond pour organiser une réflexion plus au fond sur ce qu'est le polyamour, comment ça connecte avec le reste de la société etc. et avoir une réflexion plus organisée et approfondie sur la question. Cela dit je me méfie profondément de la parole d'experts et de spécialistes qui parlent de l'extérieur et du haut d'un savoir disciplinaire. Il me semble que la parole d'expert pour produire de la connaissance sur le polyamour aujourd'hui c'est nous et c'est notre parole qui doit être au centre de la discussion. Au moins dans un premier temps : dans un deuxième temps c'est super de confronter à d'autres mais pour cela il faut déjà avoir élaboré un minimum de savoirs et de connaissances sur nous même si on ne veut pas que ce soient les autres qui nous définissent.

(+)
Ouaip, ça m'semble important tant pour organiser des conférences ou des débats que dans notre rapport aux médias. On a une connaissance du polyamour "de l'intérieur" qui est peut-être moins intellectualisée mais qui est bien réelle et concrète.

Alors, plutôt que de se reposer sur Jacques Attali qu'on sait pas trop pourquoi il parle de relations non-exclusives ou de se plaindre que Maïa Mazaurette c'est trop une méchante, on se remonte les manches ?

Je ne suis pas du tout en train d'me proposer pour vous pondre une conférence, là, tout de suite. Mais l'idée de réfléchir, à plusieurs, sur des petites interventions sur des thèmes liés au polyamour, ouais, ça m'intéresse.

#
Profil

superpseudo

le vendredi 21 octobre 2011 à 11h26

Oui, oui, moi aussi je suis tout à fait en faveur de l'échange d'idées, de ressentis et de notre connaissance subjective du sujet. Ca a toute sa valeur et son intérêt.
Mais en même temps c'est déjà ce qu'on fait sur ce forum! Et les cafés polys sont l'occasion de faire la même chose en live.

Ma proposition est plutôt complémentaire: en plus de ressenti et de connaissances subjectives, il peut aussi être intéressant de collecter des connaissances plus objectives sur le sujet, s'il y en a des disponibles.

Parce que parfois l'échange de points de vue subjectifs (tel que je l'observe sur ce forum) finit un peu par tourner en rond. Et aussi parce que quand on est amené à argumenter face à des monos convaincus, qui, eux, ne se privent pas de faire appel à des connaissances supposées objectives ("on ne peut aimer qu'une personne à la fois", "le vrai amour, c'est...", "c'est impossible à cause de la jalousie", etc.), on a peut-être plus de chance de les convaincre (au moins certains d'entre eux) si on leur oppose des connaissances objectives qui ont l'air solides.

Donc personnellement je me propose d'organiser cette offre complémentaire d'idées et de connaissances, mais ça n'empêche pas le reste. Vive la diversité!

#
Profil

Boucledoux

le vendredi 21 octobre 2011 à 13h02


Je ne suis pas du tout en train d'me proposer pour vous pondre une conférence, là, tout de suite. Mais l'idée de réfléchir, à plusieurs, sur des petites interventions sur des thèmes liés au polyamour, ouais, ça m'intéresse.

(+) (+) (+) :-D
carrément

après si on cause disponibilité ça va se corser mais c'est une autre histoire....

#
Profil

Lilly

le vendredi 21 octobre 2011 à 13h31

@Superpseudo :
Il s'agirait justement d'essayer d'aller un peu plus loin que le témoignage, partir de nos expériences personnelles pour essayer de construire un savoir plus formel, mais par des poly-concerné·e·s.
Mais c'est clair que la diversité des initiatives est toujours intéressante.

Quant à convaincre les monogames... Euh, les convaincre de quoi ?

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 21 octobre 2011 à 18h47

Qu'on vient pas égorger leurs fils et leurs compagnes :-)

#
Profil

Lilly

le vendredi 21 octobre 2011 à 19h30

Ça non plus on n'a pas droit ? Pff !

#
Profil

Siestacorta

le samedi 22 octobre 2011 à 00h45

Seulement avec consentement.

#
Profil

oO0

le samedi 22 octobre 2011 à 02h27

Ahahaha ! :-D C'est le genre de cas limite qui montre que s'arrêter au consentement ne suffit pas.

Non, mais sans rire, il y a des cas qui font froid dans le dos.

Reste que, souvent, se pose alors la question de savoir si la personne était en "pleine possession de son esprit" ou s'il n'y a pas eu pression ou encore, manipulation.

Sinon, l'humour soulève de bonnes questions, non, parfois ? :-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion