Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

80 députés UMP réclament le retrait de manuels scolaires abordant la notion de genre

Politique
#
Profil

Mysterhill

le mercredi 31 août 2011 à 12h50

Les manuels scolaires de SVT prévus pour les classes de première à la rentrée prochaine auront fait parler d’eux depuis la demande, début juin, de Christine Boutin à Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, de retirer ces livres présentant « une idéologie qui consiste à nier la réalité : l’altérité sexuelle de l’homme et la femme ».

La demande est réitérée par 80 députés UMP s’indignant, à propos de la théorie du genre, que « selon cette théorie, les personnes ne sont plus définies comme hommes et femmes mais comme pratiquants de certaines formes de sexualités: homosexuels, hétérosexuels, bisexuels, transsexuels. C’est une théorie philosophique et sociologique qui n’est pas scientifique, qui affirme que l’identité sexuelle est une construction culturelle ».

Lu sur :
www.egalite-infos.fr/2011/08/30/80-deputes-ump-rec...
Entendu sur france info...

#
Profil

ladymarlene

le mercredi 31 août 2011 à 13h30

Perso, je pense que définir les gens selon leur identité sexuelle est tout aussi vain que de les définir selon l'identité 'homme-femme" même si c'est un fait qu'on est un homme ou une femme...
Quand aux caractéristiques hommes femmes, ce n'est pas toujours défini par la science......

#
Profil

bohwaz

le mercredi 31 août 2011 à 13h35

Parce que la sociologie n'est pas une science ?

La théorie de l'identité sexuelle est par définition celle de la construction culturelle : fr.wikipedia.org/wiki/Identité_sexuelle

Les députés, ils feraient mieux de s'occuper de sujets plus importants plutôt que d'essayer de faire régresser l'éducation.

#
Profil

Dreltak

le mercredi 31 août 2011 à 16h20

Même si j'ai plus d'inclination pour la notion de genre, au bout d'un moment, qu'est ce que ça peut faire? Chacun se définis comme il l'entend. Les sénateurs n'ont qu'a continué a roupiller dans leur maison de retraite.

#

(compte clôturé)

le jeudi 01 septembre 2011 à 00h49

Ces députés quoi qu'étant d'affreux réactionnaires moisis et charognards en général ont cette fois parfaitement raison.
Définir un humain par son sexe permet de se tromper extrêmement rarement.
Le définir par son orientation sexuelle est non seulement choquant pour le respect de la vie privée mais aussi source d'erreurs bien plus fréquentes, et ça sert à quoi?
A part expliquer aux enfants que l'homosexualité c’est bien et que le transsexualisme est aussi normal que de changer de slip, quel est l'intérêt de la chose?
On se plaint du Pape qui nous explique ce qu'on doit faire avec qui dans quelle position, et on va laisser des enseignants prendre cette place usurpée?
Qu'ils restent hors de ma chambre à coucher et de celle de mes enfants et on se portera bien mieux!

#
Profil

bohwaz

le jeudi 01 septembre 2011 à 04h01

Est-ce que tu as lu cette théorie au moins ?

Il n'est pas question de définir les gens selon leur orientation sexuelle. On ne parle que d'identité sexuelle : fille, garçon, autre. Qu'est-ce qui fait que moi je sois une fille ? Uniquement un vagin ? Non c'est bien toute l'éducation et l'influence qu'on reçoit de la société qui construit la fille. On m'habille en rose, on me donne des poupées avec quoi jouer, on me dis que pleurer pour moi c'est pas grave alors qu'un garçon ne doit pas... On dira par exemple à un garçon que croiser les jambes ça ne se fait pas, c'est pour les filles.

C'est ce que disait Simone de Beauvoir : on ne naît pas femme, on le devient. C'est pareil pour les hommes, et la théorie de l'identité sexuelle c'est exactement ça.

Comme déjà expliqué, la théorie de l'identité et du genre sexuel est juste et justifiée par plus d'un siècle de recherche scientifique, anthropologique et sociologique. S'opposer à son apparition dans les manuels scolaires c'est comme vouloir inscrire dans les livres de cours le créationnisme à la place de l'évolutionnisme...

Donc merci de lire ce dont il est question et ne pas se limiter aux citations de la droite chrétiennes du premier post avant de raconter n'importe quoi.

#

Popol (invité)

le jeudi 01 septembre 2011 à 05h47

Se cristalliser sur l’orientation sexuelle pour définir la notion de genre, ça fait mesquin. On n'est pas que ses désirs sexuels... on parle de quoi, du plaisir par genres?... j'aimerais bien voir le manuel en question, au complet, pour voir skididautre. C'est ça que j'appelle, moi, "lire ce dont il est question". Parce qu'on s'indigne souvent d'un détail au milieu d'une entité susceptible, au moins de donner lieu à débat plus vaste; et peut-être dit d'autres choses que nous validons, parce que raccord avec nos croyances et nos valeurs. Ou explorées par la science (ça veut pas dire que c'est vérité vraie).

Mais réfléchir à la notion de genre plus qu'à la notion du sexe, c'est progrès. Ca fait entrer en scène que notre connaissance du fait qu'une seule paire de chromosomes du bagage génétique - avancée majeure! - n'a pas trop fait bouger les préjugés sur la détermination d'orientations diverses, professionnelles, de trajectoire de vie...

Méfiance Hortense. Révise ton éthique, Patrick.

Parce que, ouille, de manière générale, si la partie peut définir le tout, alors elle peut lui faire la loi.

Une particularité amène une risque de focalisation sur ce détail, au détriment de la totalité d'un individu. Exemple hors-sujet: si Stephen Hawking n'avait pas les moyens technologiques de montrer ce qu'il a dans la tête, sa gueule et son handicap l'ostraciserait du côté des débiles mentaux.

Et la catégorisation des plaisirs selon l’appareillage, le désir d'en changer, la position extrême ou au contraire mitigée sur le continuum entre les deux, fausse bonne idée je trouve.

Et au final, merde et re-merde au sexe génétique cantonnant à des rôles... au pieu, au bureau et dans sa tête-à-soi.

NB: une opinion de droite chrétienne est une opinion valable, comme les autres. Y' a quelqu'un qui a dit une fois " Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire." Et c'est pas Voltaire, on sait pas de qui c'est en fait; mais c'est pô mal quand même.
Parce que si on on commence à dire que certaines opinions sont rétrogrades parce que ça nous arrange, questions valeurs personnelles, de nous appuyer sur leur contraire, là on frise le totalitarisme de la pensée.

#

Popol (invité)

le jeudi 01 septembre 2011 à 05h51

Pas claire, ma phrase:

"Mais réfléchir à la notion de genre plus qu'à la notion du sexe, c'est progrès. Ca fait entrer en scène que notre connaissance du fait qu'une seule paire de chromosomes du bagage génétique - avancée majeure ! - n'a pas trop fait bouger les préjugés sur la détermination d'orientations diverses, professionnelles, de trajectoire de vie... "

A la place:

"Mais réfléchir à la notion de genre plus qu'à la notion du sexe, c'est progrès. Ca fait entrer en scène que notre connaissance du fait qu'une seule paire de chromosomes du bagage génétique - avancée majeure ! - détermine le sexe visible donc le sexe social, n'a pas trop fait bouger les préjugés sur la détermination d'orientations diverses, professionnelles, de trajectoire de vie... "

Dodo.

#

Popol (invité)

le jeudi 01 septembre 2011 à 05h53

Crotte.

Je vais y arriver.

"Mais réfléchir à la notion de genre plus qu'à la notion du sexe, c'est progrès. Ca fait entrer en scène que notre connaissance du fait qu'une seule paire de chromosomes du bagage génétique - avancée majeure ! - déterminant le sexe visible donc le sexe social, n'a pas trop fait bouger les préjugés sur la détermination d'orientations diverses, professionnelles, de trajectoire de vie... "

Zzzzzz

#
Profil

zina

le jeudi 01 septembre 2011 à 06h07

www.rue89.com/2011/08/31/genre-sexe-orientation-se...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

lam

le jeudi 01 septembre 2011 à 08h54

#
Profil

lam

le jeudi 01 septembre 2011 à 09h08

bohwaz
Est-ce que tu as lu cette théorie au moins ?
(...)
Donc merci de lire ce dont il est question et ne pas se limiter aux citations de la droite chrétiennes du premier post avant de raconter n'importe quoi.

bohwaz merci! ce coup de gueule m'évite de faire un post trop long et me remet le sourire ce matin :-)

@Popol: c'est faux de dire que le sexe chromosomique détermine le sexe visible (et donc social).
Il y a des hommes XX et des femmes XY aussi.
Les niveaux de détermination du sexe biologique (chromosomique, gonadique et phénotypique) ne sont pas forcément reliés. (exemple d'article sur le sujet)

#

Popol (invité)

le jeudi 01 septembre 2011 à 10h01

Merci, Lam, j'attendais un peu que quelqu'un s'en mêle pour corriger le tir, j'avais pas les idées assez fraîches pour arriver dans les développements. Comme ça on sort de la grosse généralité - j'ai oublié de dire que c'en était une, et je m'apprêtais à entrer dans du plus fin: tu t'en charges, cool. Et merci aussi à Zina pour les liens, et de relever que quelque part, on ne voit que ce qu'on a envie de voir, ce sur quoi le phénomène du buzz Internet s'appuie: sortez un truc de son contexte, trouvez des synonymes qui changent subtilement la signification d'un communiqué, et c'est le tollé.

M'enfin, on est capable de prendre du recul, non?

#

(compte clôturé)

le vendredi 02 septembre 2011 à 01h11

Message modéré pour la raison suivante : Troll.

#

Popol (invité)

le vendredi 02 septembre 2011 à 05h16

Ben dis donc, j'ai beau défendre le droit de chacun à ses opinions, je te trouve vachement péremptoire et jugeant. Ca donne pas envie de causer avec toi, décidément. Dommage, parce que tu dis aussi des trucs intéressants.

Signé: Oeil-de-bite.

#

(compte clôturé)

le vendredi 02 septembre 2011 à 12h03

eulren
Message modéré pour la raison suivante : Propos homophobes.

On ne combat pas une idée en empechant son expression. Au contraire, on cultive la rancœur.

#
Profil

LittleJohn

le vendredi 02 septembre 2011 à 12h50

BenjaminL
On ne combat pas une idée en empechant son expression. Au contraire, on cultive la rancœur.

Ce site étant hébergé en France, il se doit de respecter la loi et cette loi punit les propos homophobes (n'ayant pas lu les mots d'eulren, je fais confiance aux modos du forum)...

#

Popol (invité)

le vendredi 02 septembre 2011 à 12h57

Homophobes, les propos?

Habon. J'ai pas vu ça... une expression cassante, oui, des conseils et de la "nyaka" simplistes, oui...

Déroutante, la réaction. Intéressante, aussi. J'aurais aimé comprendre ce qui a fait réagir les modos, juste par curiosité. En même temps, je vais pas passer un mauvais week-end pour autant.

C'est juste que ça m'intéresse de creuser, en général, sur "c'est quoi la norme acceptable en matière d'expression".

#
Profil

bohwaz

le vendredi 02 septembre 2011 à 13h01

Les théories conspirationnistes et fumeuses de la droite chrétienne n'ont rien à faire ici.

@Benjamin : je ne combat pas l'idée, je veille à ce que chez moi personne ne vienne insulter les invités.

#

Popol (invité)

le vendredi 02 septembre 2011 à 13h21

LitteJohn, il me semble que dans la colonne de gauche précise que l'utilisateur accepte entre autres la condition suivante: "Je reconnais que ni l'hébergeur de ce site ni ses administrateurs ni ses techniciens ne sauraient être tenus pour responsables de mes propos.". Alors bon, c'est Hadopi qui paralyse les débats? Je sais pas, je suis pas d' "ici".

C'est un réflexe/une réflexion de propriétaire qui me laisse perplexe, Bohwaz, quoique je comprenne ton désir de préserver les gens. Mais personne ne s'était plaint d'homophobie... ou bien si?

Est-ce que vous craignez malgré tout d'être attaquables, vraiment? Je ne capte pas, on avait peut-être une occasion de cerner deux-trois choses importantes sur la liberté d'expression VERSUS "Ta liberté s'arrête où la mienne commence". Ce qui me paraît tout-à-fait raccord avec les réactions des uns et des autres: débat d'idées, confrontations de valeurs, ce qui par excellence va dans le sens de la médiation d'idées et le droit à débattre.

Modérer le message pour la raison invoquée, c'est pas plutôt une réaction épidermique? Est-ce que tu ne vas pas modérer ce message-ci aussi, finalement?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion