Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Cultiver son indépendance affective dans une relation fusionnelle

#

(compte clôturé)

le samedi 29 mai 2010 à 13h26

Siestacorta
T'as raison : demain j'arrête...

menteur!

#
Profil

Amande

le samedi 29 mai 2010 à 13h47

Et la tendresse ,..b....l !

#
Profil

Siestacorta

le samedi 29 mai 2010 à 15h41

bobonne

Alors plutot que d aller titiller la bete dans la vraie vie
ils viennent ici pour etre sur de trouver "une ecoute"

Je pense que l'écoute fait partie de la vraie vie, est un besoin aussi nécessaire que l'amour vécu. Nos vie contemporaines sont moins dures que celles de nos aïeux," entre la mine et la grand messe", mais plus bordéliques... le temps où nous mûrissons, où notre cerveau interprète le monde, devient plus prenant.

Et oui, les programmes télé sont nuls.

#

Titane 2 (invité)

le samedi 29 mai 2010 à 17h14

Je comprends la provoc. On en fait un plat. Aimer peut être plus simple qu'on le croit. L'amour multiple devrait aider à apprendre à aimer de façon plus spontanée et légère.

Suis d'accord avec toi Françoise et je le vis ainsi avec mes amours qui avec le temps libère cette simplicité tout en se libérant soi-même.

Bises

#

(compte clôturé)

le samedi 29 mai 2010 à 18h58

Bises à toi aussi, Titane 2, et Titane tout court Je trouve que les amours sont comme les oeuvres d'art:: on les voit et les apprécie mieux avec une juste distance qu'en restant le nez collé dessus. Et la légèreté, paradoxalement, va souvent avec la profondeur des sentiments et la confiance qui s'installe.

#
Profil

titane

le samedi 29 mai 2010 à 19h03

Je compare souvent mes amours passées et actuelles à un ciel étoilé : c'est de loin que c'est le plus beau. Et chaque étoile, chaque instant d'amour, étincelle davantage qu'il baigne dans ma nuit.

Je suis davantage cette nuit que ces lumières.

Et jamais seul!

#
Profil

titane

le samedi 29 mai 2010 à 19h06

Tu sais que je ne t'ai pas encore lue? C'est le mot lutinage qui me bloque un peu... C'est con, non?

Vais te lire cet été... Et laisser trainer ton livre chez ma fille qui traverse son premier chagrin d'amour!

Bises

#
Profil

ERIC_48

le samedi 29 mai 2010 à 19h30

Salut Titane

#
Profil

ERIC_48

le samedi 29 mai 2010 à 19h44

Excusez moi d'arriver un peu en retard. Je n'ai pas encore tout lu, mais je voudrais déjà dire ceci.

Il me semble que certaines personnes pensent tellement fort qu'une relation fusionnelle est une relation de dépendance qu'ils finissent par rendre ces deux mots synonymes (le mot fusion et le mot dépendance).

Ce que décrit Rosalie, ne me parait pas être une dépendance mais un échange, d'égal à égal. Elle admire son mari, et elle conçoit très bien que ce soit réciproque

Alors bien sûr, si son mari venait à ne plus l'admirer, elle serait très mal. Donc elle en déduit que c'est de la dépendance. Son mari pourrait faire le même raisonnement. Voilà pourquoi ce n'est pas de la dépendance.

A ce compte là, nous sommes dépendant de notre travail, de nos jambes, des tuiles de notre maison, du goudron des routes, du soleil, de la terre, de l'eau, de l'air, et j'en passe.

Si on y réfléchit bien, on est dépendant de tout. Le coup du psy qui vend de l'indépendance, vous savez ce que j'en pense ? Et bien, il est dépendant du fait que nous pensons pouvoir être indépendant.

Dès l'instant que nous cessons de croire à l'indépendance, nous cessons d'être dépendant de cette croyance, et cela nous libère.

Il s'agit de comprendre que pour fuir une dépendance, il suffit d'adhérer à un autre dépendance du même tonneau.

Il est alors beaucoup plus facile de plonger dans la fusion, de sortir du bain pour changer de bassin, de plonger dedans, puis de ressortir, pour revenir au premier bassin, puis de replonger...

L'indépendance, la vrai, consiste à changer de dépendance souvent.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 29 mai 2010 à 19h48

Pas mal Eric ! (+) Ça me plait bien ce que tu dis là.

#
Profil

PolyEric

le samedi 29 mai 2010 à 20h18

Merci bien.

J'ajoute pour réponde plus directement à Rosalie, que la question pour elle se résume donc à savoir pourquoi elle n'admire que son mec ? (si c'est le cas).

Ne connais t'elle personne d'autre à admirer que lui (en plus de lui) ? Les autres ne sont-ils pas à la hauteur ou s'agit-il d'une fixation ?

Personnellement, la connaissant (uniquement par ce qu'elle écrit), il me semble qu'elle admire bien d'autres personnes, et que donc le problème n'existe pas, mais bon, on n'est jamais sûr de rien.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Clown_Triste

le samedi 29 mai 2010 à 20h51

titane
bonjour à tous,

Je partage l'expérience de Françoise. Je crois que la fusion et la dépendance qui vient avec n'est qu'une étape... et comme Mme de Stael, je crios que c'est essentiellement l'étape de "de deux égoïsmes" ou d'un égoïsme à deux.
[...]
Beaucoup d'entre nous ont peur de se lancer dans cette phase, peur de la déception... et on préfère plonger dans une autre "rencontre fusionnelle"... c'est si "beau" si "intense"... on se sent si vivant!... ou alors on fait tout pour que ça dure : on "joue le jeu" de la fusion, on veut y croire le plus longtemps possible... du libertinage consumériste à une idéologie amoureuse remanesque...

bises à tous

Bien dit, Titane. Je trouve que tu pointes les choses avec beaucoup de justesse. (+)

C.T.

#

(compte clôturé)

le dimanche 30 mai 2010 à 07h59

LuLutine

D'abord, c'est quoi préférer ? Préférer vivre avec ? Préférer fonder un foyer avec ? Préférer faire l'amour avec ?
(...)
Bon, je veux bien aussi faire des enfants avec lui, pas de problème ! ;)

J'ai deux enfants avec mon ex-femme et ce que j'entends par "fusionnel" est d'ouvrir en grand les vannes du désir sous toutes ses formes : être ensemble, lire ensemble, sortir ensemble, faire l'amour ensemble. Il y a un hic quand même qui est le désir d'enfant. Je l'ai eu avec plusieurs femmes, je ne l'ai réalisé qu'avec une et... à 50 ans, je n'ai pas nécessairement envie de le réaliser à nouveau. Je n'ai qu'une vie et il me reste des choses à explorer que je n'ai pas encore faites, comme écrire un ou plusieurs livres et voyager dans des tas de pays.

Je ne vais pas me lancer dans une discussion théorique, je pose juste là cette donnée qui fait partie de la vie qui est le désir d'enfant. Moi, aujourd'hui, il me fait fuir. Je suis père et je veux vivre autre chose dans une relation amoureuse. J'évite donc les trentenaires ou les jeunes quadragénaires par peur de l'horloge biologique... Mais je suis plus attiré par les femmes de 30 ans que par celles de 50, bien souvent un peu aigries ou désabusées alors que je n'ai pas l'impression de l'être...

Moi je préfère vivre, découvrir, être assis sur le même coin de rocher, à l'écoute du monde. Seul ou à plusieurs,

#
Profil

Amande

le dimanche 30 mai 2010 à 08h10

Idéalement , il faudrait pouvoir aimer l'autre dans la gratuité du désir , en ne projetant pas sur lui nos besoins , envies , frustrations.
Donc , avant d'aimer l'autre , s'aimer soi-même , se comprendre , savoir pourquoi l'on réagit de telle ou telle manière , et puis se faire plaisir , développer ses dons , etc..
A partir de là , en être libre et indépendant , on peut aller vers l'autre et lui offrir un amour gratuit.

#
Profil

titane

le dimanche 30 mai 2010 à 08h28

Gratuité du désir.... Comment ne pourrais-je pas abonder en cette façon d'aimer?!

Offrir son désir sincèrement en laissant tout l'espace à l'autre d'y répondre non pas de façon rituelle, réactive ou calculée, mais de façon creative. Et se laisser surprendre, même parfois accepter d'être déçu... Mais accepter que le désir de l'autre peut être différent cette fois-ci sans se faire un fromage...

La simplicité dans la spontanéité et la gratuité... Je vous laisse dviner le troisième qualificatif.

Bise du matin

#
Profil

Amande

le dimanche 30 mai 2010 à 09h11

Avant de devenir un être libre et indépendant , il y a un long chemin à faire.
Une action spontanée se déroulera à un moment x du vécu de cette personne et pas toujours à la fin de ce chemin.
Tu ne peux pas ,Titane , demander à quelqu'un un amour spontané s'il est encore en travail sur lui-même.
Tu ne peux qu'attendre que ce quelqu'un se réalise.
Disons que tu es dans la théorie et moi dans la pratique.:-)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

PolyEric

le dimanche 30 mai 2010 à 10h07

Je me demande si cet acharnement sur la spontanéité et la gratuité n'est pas un peu forcé, des fois.

Déjà, il y a le fait que ce soit martelé, comme de la pub. S'agit-il d'un produit que l'on n'achète pas spontanément et qui n'est pas trop gratuit mais que l'on finit par acheter spontanément en payant lorsque la pub est passé par là.

Et puis il y a ces phrases :
Amande : " il faudrait pouvoir aimer l'autre dans la gratuité du désir "
Titane : "accepter que le désir de l'autre peut être différent "

Je ressens un raisonnement du type "il faut absolument être spontané et gratuit malgré...." Un truc bien forcé, quoi, pour pouvoir obtenir le gain tant espéré.

L'utilisation de "il faudrait" avec "gratuité" me parait bizarre.
De même "accepter" me parait être le résultat d'un conflit perdu sublimé

Je n'ai rien contre tout ça, mais je me demande si la spontanéité et la gratuité, ainsi que la liberté, ne seraient pas les états préliminaire d'un état plus perfectionné dans lequel on prend conscience que c'est du vent, et qu'il vaut mieux faire avec l'attachement, qui est réellement spontané, et tout naturellement sous condition de retour.

Bref, ou se cache vraiment la spontanéité ? Dans la liberté et la gratuité ? Pas sûr.

#
Profil

PolyEric

le dimanche 30 mai 2010 à 10h11

La dépendance affective réciproque, ça paye.

C'est d'ailleurs l'état vers lequel je tend spontanément, lorsque je suis libre.

#
Profil

Amande

le dimanche 30 mai 2010 à 10h18

Tu oublies "idéalement " , Eric 49.
"Idéalement , il faudrait pouvoir aimer l'autre dans la gratuité du désir"

Ce n'est pas une injonction , une atteinte à ta liberté.
L'amour idéal est gratuit , et ne demande rien à l'autre , surtout pas de changer pour être conforme à ses propres désirs.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Capucin

le dimanche 30 mai 2010 à 10h27

Il est trés facile de dire ce qu'il faut faire et comment il faut se comporter mais l'appliquez vous ,vous même ????

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion