Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Podcast] Ella Silloë interviewée par Radio Galère, juin 2021

Médias
#
Profil

Ella-Lutine

le lundi 14 juin 2021 à 09h39

Bonjour à tous !

J'ai été interviewée par Radio Galère, petite radio associative marseillaise, pour parler de mon livre et de polyamorie.
Je m'adresse au grand public, dans le but de l’informer sur ce modèle relationnel alternatif, et de lui en donner une image non dogmatique. Mon discours est imparfait et, je le déplore, hétéro normatif (j'en parle dans le texte qui accompagne la vidéo), mais il pourra toucher les personnes découvrant la polyamorie et/ou voulant s'ouvrir à ce modèle relationnel alternatif.

C'est

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 14 juin 2021 à 12h10

L'interview est un exercice compliqué. Aucun humain n'est parfait.
Intéressant, bravo !

#
Profil

artichaut

le lundi 14 juin 2021 à 12h52

Être interviewée est un exercice difficile. Je trouve que tu t'en es très bien tirée.

Certes c'est hétérocentré, certes y'a quelques maladresses sur le polyamour, mais j'ai surtout l'impression que ce sont les questions (sexistes, agistes, homophes…) de l'animateur radio qui t'ont rendues la tâche difficile.

Je ne suis pas sûr que j'aurais fait mieux à ta place.

En fait, tu me semble dans une posture où tu le remercie de t’avoir invité, alors que tu ne lui dois rien à ce gars : tu fais ta promo, il fait son émission, point.

Ce que perso j'ai aimé, c'est quand tu parles de toi, de ton vécu, de ton expérience. Là on sent ta personnalité apparaître.

#
Profil

Ella-Lutine

le lundi 14 juin 2021 à 13h24

@artichaut,
Merci de ce retour. C'est encore lorsque je parle de moi que je me sens le plus à l'aise, là au moins je suis certaine de ne pas généraliser ! C'est ce que je fais dans mon livre, en partant de mon histoire, et que j'ai eu du mal à faire ici, en effet, puisque les questions étaient très généralistes et pleines de présupposés que je voulais démonter en douceur.
Concernant la posture basse que je semble adopter (moi, je ne le ressens pas ni ne le lis ainsi mais ton ressenti traduit peut-être quelque chose dont je n'ai pas conscience), elle vient sans doute d'une question de légitimité que je n'ai pas encore acquise... mais qui viendra peut-être !
En tout cas c'était une expérience enrichissante...

@bonheur,
merci de ton intérêt et de ton petit mot :-)

#
Profil

bonheur

le lundi 14 juin 2021 à 14h48

J'ai hâte de lire ce livre. Je n'ai pas ressenti d'envie du journaliste de mettre en difficultés. Il a manqué de repères et est parti de 0, je suppose, donc dans une compréhension à la base classique. Du coup, j'y ai plutôt perso vu une évolution au fil de l'interview de sa compréhension et de celle des auditeurs par ricochet. Exercice difficile pour lui aussi, je suppose.

Je crois que, avec un sujet aussi vaste (il existe autant de forme de polyamour qu'il existe de polyamoureux-ses), que généraliser n'est pas permis. Alors c'est évident que l'on ne peut se sentir légitimé(e) que dans son discours personnel et individuel. Je trouve cela naturel. Ramené à soi (son expérience, son vécu) alourdi évidemment. C'était nécessaire et c'est peut-être cela qui te dérange @Ella-Lutine. S'exprimer sur un sujet global, sans tomber dans le piège de la généralisation ou évoquer ce qui appartient à autrui (entendu dans un café poly, par exemple) et qui pourrait être individuel et sans l'accord de la personne, puisqu'en réaction immédiate... Beau travail mental, en tout cas.

#
Profil

Lili-Lutine

le lundi 14 juin 2021 à 15h14

Heureusement @Ella-Lutine que je te connais « en vrai » car pour moi il y a quand même beaucoup de choses qui me paraissent problématiques dans cette interview. Nous avons eu l’occasion d’en discuter ensemble, face à face, il y a quelques jours <3 <3 <3

#
Profil

Ella-Lutine

le lundi 14 juin 2021 à 16h49

bonheur
J'ai hâte de lire ce livre. Je n'ai pas ressenti d'envie du journaliste de mettre en difficultés. Il a manqué de repères et est parti de 0, je suppose, donc dans une compréhension à la base classique. Du coup, j'y ai plutôt perso vu une évolution au fil de l'interview de sa compréhension et de celle des auditeurs par ricochet. Exercice difficile pour lui aussi, je suppose.

Je crois que, avec un sujet aussi vaste (il existe autant de forme de polyamour qu'il existe de polyamoureux-ses), que généraliser n'est pas permis. Alors c'est évident que l'on ne peut se sentir légitimé(e) que dans son discours personnel et individuel. Je trouve cela naturel. Ramené à soi (son expérience, son vécu) alourdi évidemment. C'était nécessaire et c'est peut-être cela qui te dérange @Ella-Lutine. S'exprimer sur un sujet global, sans tomber dans le piège de la généralisation ou évoquer ce qui appartient à autrui (entendu dans un café poly, par exemple) et qui pourrait être individuel et sans l'accord de la personne, puisqu'en réaction immédiate... Beau travail mental, en tout cas.

Oui , c'est exactement ça. Je suis sortie de là exténuée, et dubitative, évidemment...Il aurait été bien plus simple qu'il me fasse parler de mon histoire. Mais je comprends aussi sa démarche (même si c'est avant tout parce qu'il n'avait pas pris le temps de lire le livre), il a posé les "questions de naïfs". En tout cas je saurai où mettre ma vigilance si ça devait se reproduire...

#
Profil

bonheur

le lundi 14 juin 2021 à 17h19

Il faut également se placer du point de vue du journaliste. Qui sont les auditeurs ? Qu'elles sont les informations à diffuser ? Le message et son contenu (juste informer, à mon avis).

En soit, l'auditeur lambda ne connait rien au sujet. Il est donc naturel que les questions soient "naïves". Il y a un manque de préparation, peut-être ? (d'un côté comme de l'autre). Avec des questions qui tombent (et il en avait bcp, si j'ai bien compris) et une personne ne connaissant pas l'exercice de l'interview. Evidemment que les couacs surviennent. Je n'ai pas ressenti de la part du journaliste la volonté de "déformer" le sujet. Je n'ai pas ressenti de la part du journaliste l'intention de propos discriminant. Au contraire, il a volontairement abordé des sujets pouvant être sensibles, afin que l'ensemble du public à l'écoute puisse se sentir en adéquation.

Ella-Lutine
Oui , c'est exactement ça. Je suis sortie de là exténuée, et dubitative, évidemment...Il aurait été bien plus simple qu'il me fasse parler de mon histoire

Oui, recentrer sur le livre et non sur le polyamour qui est très vaste comme sujet. C'est là qu'il y a eu une mauvaise orientation, compréhension et adéquation entre le journaliste et toi. Tu es invitée pour parler de la sortie de ton livre et tu te retrouves malgré toi à parler polyamour d'une manière plus générale. Deux forces contraires que j'ai ressenti intensément. C'est comme nager à contre courant, on se fatigue vite, physiquement et moralement aussi. Un manque de préparation. L'objet même du sujet de l'interview n'était pas défini suffisamment clairement et nettement, je pense.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion