Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Outil] La pyramide des privilèges (structurels, systémiques, sociaux)

Politique
#
Profil

artichaut

le jeudi 03 septembre 2020 à 14h36

Je voudrais ouvrir ici un sujet sur "La pyramide des privilèges" (je ne sais pas si c'est le bon terme), je veux dire la manière dont les privilèges sociaux s'additionnent les uns aux autres et qui font que certains se retrouvent tout en haut de la pyramide, et d'autres à différents "étages", voire tout en bas.

Il s'agit donc de traiter ici de privilèges sociaux en lien avec les oppressions sociétales (ou sociologiques), également nommées oppressions structurelles, ou encore oppressions systémiques, avec cette idée que ce ne sont pas tant des personnes (en tant qu'individus) qui les fabrique mais un système, des structures sociales, voire une société dans son ensemble.

Il peut donc bien sûr être question d'intersectionnalité, concept qui initialement étudie le croisement de trois privilèges particuliers : les privilèges de genre, de classe sociale, de "race sociale".


Certain·e·s ont tenté dresser des liste de certains privilèges (même s'il n'est pas toujours facile de faire la part de ce qui vient de quoi)
- les privilèges blancs
- les privilèges masculins
- les privilèges Cisgenre (en)
- les privilèges hétéro (en)
- les privilèges occidentaux (traduit de cet article)
- les privilèges sexuels
- etc
Et au passage ça me donnerais envie de lister les privilèges monos (voir le fil spécifique).
Ces listes de privilèges ont leurs qualité de leurs défauts. Elles donnent à voir de manière visuelle et additionnelle, mais ne creusent pas +que ça le sujet.


Quelques fils du forum pas trop loin du sujet :
- De la culture du viol à la culture du consentement, oct 2013
- Le sexisme, c'est aussi ça, mai 2014
- Liens entre polyamour et genre, janv 2017
- « Être féministe et en relation avec un mec cis », mars 2019


______________
Ressources :
- le site Les mots sont important
- Le privilège cisexuel, brochure pdf par Julia Serano
- Le privilège blanc sur wikipédia
- Le Privilège masculin et le privilège blanc, brochure pdf

______________
Voir aussi le fil qui recense les outils pour relations non-normées.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 04 septembre 2020 à 00h24

le privilège de classe, ça existe plus, ça ? Si ? On m'aurait menti ?

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

artichaut

le vendredi 04 septembre 2020 à 10h49

Siestacorta
le privilège de classe, ça existe plus, ça ? On m'aurait menti ?

Je vois bien l'ironie dans la boutade. Et tu fais bien de soulever la question.

Justement. A force de traîner dans certains milieux, il m'est arrivé d'oublier que ça existait.
Et c'est vrai qu'on peut facilement se retrouver à l'oublier, tant les frontières sont parfois poreuses. Et tant le terme de classe est passé de mode.

Sous prétexte que je suis précaire —par ex—, j'ai eu tendance à oublier que j'appartenais à une certaine classe sociale intellectuelle (qui se revendique comme ça, et produit un certain mépris pour ce qui ne l'est pas, qui possède ses réseaux et ses codes, qui fabrique de la condescendance et des privilèges).

Les Pinçon-Charlot, s'inspirant de Bourdieu, énoncent plusieurs formes de capital (qui peuvent être des indicateurs de notre appartenance de classe) :
- capital financier
- capital social
- capital culturel
- capital symbolique

Certains sont +évidents que d'autres à appréhender.

#
Profil

artichaut

le vendredi 04 septembre 2020 à 10h57

il et elle ont édités un jeu qui permet d'appréhender ces notions

Kapital, qui gagnera la guerre des classes ?
On ne présente plus Monique et Michel Pinçon-Charlot, célèbres sociologues spécialistes des inégalités sociales.Livres, BD, documentaires jeunesse... tous les moyens sont bons pour vulgariser leurs travaux ! Kapital ! est bien plus qu'un jeu de société, c'est tout simplement le premier jeu de sociologie critique. Il permet de comprendre d'appréhender et même d'expérimenter les mécanismes sociologiques de la domination, avec un jeu de plateau aussi drôle que palpitant, mis en image par le dessinateur Etienne Lécroart. En famille ou entre amis, de 9 à 99 ans, un jeu à mettre entre toutes les mains pour voir le monde tel qu'il est... et avoir envie de le changer ! Alors à vous de jouer, pour tenter de gagner... la guerre des classes !

C'est pas un jeu très innovant "ludiquement" (on plafonne au niveau de "La bonne paye"), mais en terme de vulgarisation des concepts, c'est efficace je trouve.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion