Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Outil] Questionnaire relationnel

Social
#
Profil

artichaut

le mercredi 13 novembre 2019 à 08h33

C'est un fait : on ne nous apprend pas à relationner, encore moins à déclarer sa flamme, ou ne serait-ce qu'un soupçon de flamme, un intérêt, une curiosité, un enthousiasme pour l'autre.
Alors trop souvent, soit on se morfond dans un mutisme en attendant que l'autre fasse le premier pas, soit on n'en finis pas de tourner et retourner autour du pot, soit —comme nous l'apprennent les films— on se jette sur l'autre, par surprise, sans aucun soucis de consentement. Qu'elle tristesse.

Pourtant la solution peut être relativement simple : et si on se mettait à parler de la relation en train de se construire, non pour l'emmener dans une direction particulière, mais pour discuter à deux (ou plus) de où on a individuellement et collectivement envie d'aller.
Parler de la relation, entre personne ressentant une attirance mutuelle, amoureuse, sexuelle, mais aussi bien amicale, ou ce qu'on veut.
Parler de la relation entre potes, entre simple connaissances. Plus on prendra l'habitude de le faire, +ce sera simple.

Et pour en parler, car même ça, ça peut être intimidant, il y a des outils que l'on peut utiliser, comme les questionnaires relationnels.
J'en connais peu, trop peu. Mais en voici un qu'une partenaire m'a fait découvrir dans un tout début de relation : Queer platonic relationship request form (en anglais) et qui semble issu de .

L'intérêt de tels questionnaires, ce n'est pas de répondre à un QCM et qu'on vous dise "Vous êtes amoureux" ou "Vous êtes amis" ou etc, mais bien plutôt de prendre la température barométrique de la relation, de pouvoir énoncer des envies ou non-envies, sans forcément et pour autant mettre tel ou tel mot (étiquette) sur la relation, et se donner la possibilité d'inventer une relation qui n'existe pas, ou qui n'a pas de mot pour la désigner.

Ce questionnaire-ci à ses qualités et ses défauts.

On pourrait en inventer d'autres. Ça vous dit ?

______________
Voir aussi le fil qui recense les outils pour relations non-normées.

#
Profil

artichaut

le mercredi 13 novembre 2019 à 08h49

Texte du questionnaire sus-cité :

Relationship Request Form

Hello friend !

This form is intended to be a polite suggestion about our current relationship.

Currently we are THIS close physically. (marked with X)
(-)<---------------------------------------------------->(+)
I'd like us to be THIS close in the future! (marked with O)

I'd like us to do these things! (circled)
I don't really want to do these things… (crossed out)
- celebrate anniversary
- go out together
- small kisses!
- have sex
- hold hands
- eat together
- hugs
- big kisses!
- nap together

I's like to call you my...............!
I'd like you call me your...............

Please mark the things you are OK with and return me or
Text / IM / Talk to me / Write me a note

Time to start passing these out to my friends (found on /r/okcupid)

#
Profil

artichaut

le mercredi 13 novembre 2019 à 09h08

Traduction en français :

Questionnaire relationnel

Salut l'ami·e !

Ce formulaire se veut une exploration de notre relation actuelle.

Notre proximité physiquement est actuellement. (mets un X sur la ligne)
(-)<---------------------------------------------------->(+)
J'aimerais que nous ayons CETTE proximité à l'avenir ! (mets un O sur la ligne)

J'aimerais que nous fassions ces choses ! (entoure)
Je ne veux vraiment pas faire ces choses… (barre)
- célébrer des événements
- faire des sorties ensemble
- petits bisous !
- avoir des relations sexuelles
- se tenir par la main
- manger ensemble
- calins
- se rouler des pelles !
- faire la sieste ensemble

J'aimerais t'appeler mon/ma ...............!
J'aimerais que tu m'appelles ton/ta ...............

Merci de n'indiquer que les choses avec lesquelles tu es OK et réponds-moi par
Mail / Texto / De visu / Écris-moi

À envoyer à tous ses ami·e·s, rencontrés dans la vraie vie, sur okcupid, etc.

#
Profil

artichaut

le mercredi 13 novembre 2019 à 10h18

J'en ai fait une version française, version 1.0, Nov. 2019 (ou ).

Z'en pensez-quoi ?

Vous voyez des modifs à faire ?
- soit du point de vue de la traduction/adaptation de ce questionnaire
- soit pour en fabriquer un autre (ce qu'il faut garder/changer/enlever)

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 13 novembre 2019 à 10h20

Je trouve ta démarche assez géniale. Même si je pense qu'il y a une grosse difficulté que le questionnaire ne résout pas. Pour moi, il faut trouver le juste milieu entre définition propre de la relation et "magie".

Ce que je veux dire par là, c'est que les relations se créent en temps réel. Tu parles avec quelqu'un, ton sentiment d'amitié naît au fur et à mesure de la conversation. Et c'est primordial. Une relation naît, se développe, évolue et se termine en temps réel.
Le problème du questionnaire, c'est qu'il présuppose que la relation à un instant t a quoi que ce soit à voir avec la relation à un instant t+1. Or, une relation peut évoluer très vite, le plus évident étant ce qu'on dit en général sur le consentement, qu'un oui donné à un moment peut se transformer en non sans préavis. Remplir un questionnaire, ça ressemble un peu à signer un contrat. Dans le cadre d'une relation naissante, c'est pas possible ni souhaitable.

Par contre, je ne suis pas d'accord avec ça :

artichaut
Alors trop souvent, soit on se morfond dans un mutisme en attendant que l'autre fasse le premier pas, soit on n'en finis pas de tourner et retourner autour du pot, soit —comme nous l'apprennent les films— on se jette sur l'autre, par surprise, sans aucun soucis de consentement. Qu'elle tristesse.

Il existe déjà un questionnaire, si on peut dire. Un questionnaire basé sur l'escalateur relationnel, mais qui fonctionne très bien dans ce cadre :
- Tu me passes ton numéro ?
- On prend un verre ?
- Ca te dirait un resto ce soir ?
- Tu veux venir chez moi ?
etc...

Quand on veut être clair, il est assez simple de l'être. La vraie difficulté, pour moi, vient de notre capacité à accepter le non. C'est pour ça qu'on tourne autour du pot, parce qu'on ose pas vraiment demander, même si c'est simple. On ose pas parce qu'on saurait pas comment vivre un non. Ca nous touche l'égo, ça peut aussi entacher la relation de réaliser que nos objectifs divergent, mais c'est pourtant ce qu'il y a de plus sain.
Bon, encore une fois, je suis parti en écriture automatique et mon message peut paraître décousu... désolé :-)

#
Profil

artichaut

le mercredi 13 novembre 2019 à 10h35

bidibidibidi
Le problème du questionnaire, c'est qu'il présuppose que la relation à un instant t a quoi que ce soit à voir avec la relation à un instant t+1. Or, une relation peut évoluer très vite, le plus évident étant ce qu'on dit en général sur le consentement, qu'un oui donné à un moment peut se transformer en non sans préavis. Remplir un questionnaire, ça ressemble un peu à signer un contrat.

Je pense qu'il ne faut surtout pas le voir comme un contrat, mais bien comme un partage d'infos à un instant T. ("ah nos formulaire sont super proche !", "ah tiens t'as mis ça toi ?", etc).
Rien n'empêche de recommencer aussi souvent qu'on le veut.

bidibidibidi
Il existe déjà un questionnaire, si on peut dire. Un questionnaire basé sur l'escalateur relationnel, mais qui fonctionne très bien dans ce cadre :
- Tu me passes ton numéro ?
- On prend un verre ?
- Ca te dirait un resto ce soir ?
- Tu veux venir chez moi ?
etc...

Ben, moi je ne sais pas faire ça. Je ne comprend pas les sous-entendus et je ne maîtrise (ou ne veut pas maîtriser) ces codes là.

bidibidibidi
Quand on veut être clair, il est assez simple de l'être. La vraie difficulté, pour moi, vient de notre capacité à accepter le non. C'est pour ça qu'on tourne autour du pot, parce qu'on ose pas vraiment demander, même si c'est simple. On ose pas parce qu'on saurait pas comment vivre un non. Ca nous touche l'égo, ça peut aussi entacher la relation de réaliser que nos objectifs divergent, mais c'est pourtant ce qu'il y a de plus sain.

Oui !


Moi, un des défauts que je vois à ce formulaire là, c'est qu'il est très orienté relations sexuelles, je trouve. Pas simple de le donner à tous ses ami·e·s. Ou alors faudrais y mettre +de choses.
Inversement pour du sexe, ça ne va pas très très loin dans les questions.
Disons que c'est une sorte d'entre deux, une manière d'aborder le sujet.

Peut-être on peut y intégrer les langages de l'amour (partager des moments de qualité, cadeaux, etc).

En tout cas, j'aime bien les deux dessins, avec le curseur : c'est pas des mots, c'est pas un chiffre, juste une croix et un rond sur une ligne.
J'aime l'idée du baromètre : « on en est là pour moi, et j'aimerais aller vers ( +) ou ( - ) ».

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion