Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Entre la tête et le coeur, une lutte intense contre vent et marée

#

Terra (invité)

le jeudi 22 septembre 2022 à 15h20

C'est bien compris. Je présente mes excuses aux membres de ce Forum. Je n'interviendrais plus. Vous avez bien saisi que je ne partage pas du tout votre vision de la vie. J'ai montré mon incapacité à échanger dans le respect de mes interlocuteurs. Cela n'est pas moi dans la vrai vie. Le format d'un Forum ne me correspond pas. Peut être pourrons nous échanger autour d'un verre un jour lorsque d'un café poly. Je vous souhaite de trouver votre voie. Moi je la cherche encore.

#
Profil

Ayna

le jeudi 22 septembre 2022 à 16h49

Mashkwa
Qu'elle souhaite me garder dans sa vie mais qu'elle ne sait pas trop comment passer d'amante à amie platonique par la suite (est-ce seulement possible? Tout le monde me dit que c'est impossible).

Bien sûr que c’est possible. Qui est ce «  tout le monde »???

#
Profil

Mashkwa

le jeudi 22 septembre 2022 à 18h21

Message déplacé ici:
/discussion/-cEO-/Sommes-nous-sur-la-bonne-voie/pa...

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

#
Profil

Mashkwa

le jeudi 22 septembre 2022 à 20h05

Topper
J'en profite pour faire une remarque. @Bluedahlia a créé une discussion, je suppose pour avoir un espace où elle peut exprimer son point de vue et évoquer ses propres problématiques. Or, elle n'a eu l'occasion d'intervenir qu'une seule fois, et toi six fois depuis.

Dans ta première intervention tu dis que tu ne veux pas court-circuiter le fil de discussions qu'elle a créé, pourtant c'est ce que tu fais à plusieurs reprises.

Je trouve ça d'autant plus perturbant qu'il n'y a absolument aucun enjeu. Si on fait fausse route, ou même que l'on te prête de mauvaises intentions, tu n'as aucune urgence à intervenir. Ta femme peut répondre et nous corriger si on se trompe.

Je ne sais pas si tu t'en rends compte, mais cela donne l'impression que tu as besoin d'exercer un contrôle sur elle. Cela concorderait avec cette surveillance généralisée que tu appliques sur ta famille avec les outils que tu as mis en place pour ça.

Je ne te dis pas ça pour t'accabler, mais pour mettre en évidence une problématique qui, si tu penses qu'elle est avérée, serait pertinente à travailler. Déjà dans un contexte monogame, le contrôle sur l'autre est malsain. Dans un contexte polyamoureux, c'est l'échec assuré.

Suite à ce commentaire de @Topper dans mon autre fil de discussion, je vais me retirer de celui-ci. Il a raison, je prends trop de place d'une certaine façon. Ce n'était pas mon intention.

Si vous avez des commentaires, me les faire dans l'autre fil de discussion.

Désolé!

#
Profil

Noli

le vendredi 23 septembre 2022 à 09h51

J'ai réfléchi à certaines choses hier, @Bluedahlia, car ton histoire me rappelle la mienne d'un certain côté, dans le sens où j'ai aussi forcé une situation qui me mettait mal.

On nous dit souvent lorsqu'on commence le chemin de l'ouverture du couple vers la non-monogamie, que c'est normal d'en chier, et d'avoir des émotions négatives. Qu'on doit apprendre de ça et avancer, mais que c'est normal.
Je voudrai te dire, que oui, c'est normal d'en chier, forcément on remet en question toute une façon de penser ancrée en nous depuis des décennies. Par contre, il y a des limites à ce qu'on peut endurer. Ce qui est normal c'est d'avoir des moments de doutes, de blessure, et de réajustement. Souvent, surtout lorsqu'on a vécu une enfance et une vie pas facile, je sais qu'on a du mal à savoir lorsque c'est "trop" dur. Où est la limite de ce qu'on peut endurer.

Cette limite, là où la situation devient "trop dur", selon moi, c'est lorsque ça impacte toute notre vie, exemples :
- ne plus réussir à manger comme avant (soit on mange trop en réponse en stress, soit on ne mange quasiment plus)
- avoir le sommeil perturbé (insomnies ou hypersomnie)
- ressentir de la tristesse / colère toute la journée et non pas seulement lors des évènements "triggers".
- ne plus ressentir autant de plaisir à nos activités qui avant nous en donnaient

Lorsque ça devient aussi grave que ça, que ça impacte autant la santé mentale, il est peut être temps de se dire que ça ne fonctionne pas. En tout cas pas maintenant, pas comme ça. Et pas assez pour que tu sois en bonne santé. La santé mentale est aussi importante que la santé physique. Les deux s'impactent l'une l'autre. Ca nuit à ta qualité de vie.

Bon courage pour ce que vous traversez tous les deux. J'espère que vous en ressortirez heureux.

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 23 septembre 2022 à 14h39

@Bluedahlia : on est quelques uns à avoir un peu parlé à ta place pour te garantir au moins ce fil comme espace. J'espère que ça n'est pas faire trop - quelque chose qui ne te convient pas toi, je veux dire.
Par ailleurs, je me demande aussi si on a pas fait ça pour manifester une inquiétude quand à ton silence récent.

J'espère en tout cas que tu trouves de quoi avancer, ici ou en toi.

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

#
Profil

Bluedahlia

le vendredi 23 septembre 2022 à 19h19

Bonjour, je tiens premièrement à rassurer TOPPER et d’autres, mon absence s'explique par le fait que j'ai vécu un tsunami d’émotions ces derniers jours avec l'idée que Mashkwa allait bientôt revoir C. Je ne suis ni séquestrée, ni piratée, ni privée de mes accès à mon ordinateur. Ne vous en faites pas. Rien de tel pour blaguer un peu.

Hier matin, je me sentais tellement en détresse que j'ai souhaité mettre fin à ma relation avec Mashwa, après 18 ans d'histoire et tout ce que nous avons construit. Deux belles cocottes, une maison, des beaux projets d’avenir, des rêves pour le future etc..J’étais torturée à l’idée qu’il était pour voir C le soir même. Voyant à quel point, je souffrais mon conjoint acceptait cette demande de séparation, croyant me libérer de cette souffrance. Cela m'a fait encore plus mal. Il ne semblait même pas me retenir encore moins de me dire qu’il me choisissait. J’étais anéantie. Il me faisait seulement comprendre qu’il avait besoin de se choisir lui cette fois, et qu’il ne voulait ni m’abandonner ni délaissé cette fille. Il me fut impossible de me rendre au travail hier. Je suis travailleuse sociale et mon travail me demande d'être dans les meilleurs dispositions, soit, d’être forte et assez stable mentalement et émotionnellement. Je sentais que je ne l'étais plus du tout pour faire le parallèle avec ce que tu apportes NOLI concernant la santé mentale. Elle a vraiment été mise à dure épreuve ces dernières temps. Puis, mon amie m’a fait comprendre que je n’étais vraiment pas en mesure de prendre une décision d’une telle portée et aussi lourde de conséquences. Pas aujourd’hui en tout cas. Elle m’a dit ‘’ en ce moment, c’est toi-même qui déclenche ton propre drame, pas lui’’. Mon amie nous a aussi fait comprendre que nos émotions entre mon conjoint et moi sont constamment en écho l’un et l’autre. Si l’un de nous deux ne va pas bien, l’autre en est presque autant affecté. Cela est une faille importante dans notre couple. Nous sommes un peu comme deux siamois et extrêmement fusionnelle lui et moi. Lorsque Mashwa a vu dans quel état j’étais, il s’est sentit très inquiet pour moi, il s’est hâté de revenir à la maison en taxi. Il craignait que je décompense. Il venait juste d’arriver au travail. Nous avons parlé. Il m’a de nouveau rassuré que j’étais toujours dans son cœur. Qu’une rupture amoureuse est bien loin d’être sa décision. Qu’il se projette encore dans l’avenir avec moi. Et cette fois, je l’ai écouté. Mais vraiment Écouter. Il a relancé notre thérapeute conjugal pour qu’on reprenne un suivi de couple pour traverser cette épreuve à deux. Cela m’a beaucoup apaisé. De voir qu’il pose un geste concret dans l’espoir de nous sauver même si notre fondation a été fragilisée. Puis, je me suis rappelé mon histoire avec R; je ressentais quelque chose de fort pour lui mais jamais je n’ai remis en question ma relation actuelle avec mon conjoint. Même s’il y avait eu réciprocité dans mes sentiments envers R, il m’a toujours semblé très clair qu’au grand jamais je n’abandonnerai mon conjoint et tout mon projet de vie que j’ai construit. Je peux ainsi transposer cette même réalité à mon conjoint. Il est vrai que mes sentiments et mon attirance d’une force incroyable pour R n’enlevait rien à Mashwa pas plus que son ressenti pour C ne m’enlève quoi que ce soit à moi. Même que ça rend encore plus fort ses sentiments à mon égard car il y a une reconnaissance envers ce que je lui permets de vivre. En milieu d’après-midi, j’étais déjà plus sereine. J’ai réussi à retrouver mon calme. J’ai dîné avec mon amoureux. Puis croyez-le ou non, je l’ai laissé aller voir C. Il s’est montré extrêmement reconnaissant et plein d’amour envers moi. Il m’a embrassé à en perdre haleine et le reste de ma journée s’est relativement bien passée. Je savais qu’il était prêt à tout annulé sa soirée pour me rassurer. Cela me suffisait de le savoir.
Mon truc : rester dans l’action, focusser sur la tâche. Cela m’a été d’une grande aide. Lorsque les enfants furent coucher et que je me suis retrouvéE avec moi-même, je n’ai pas trop fusionné avec mes pensées. J’ai pris connaissance qu’elles étaient là, mais je n’ai pas voulu leur donner plus de place que nécessaire. J’ai plutôt regardé les faits : Lorsque nous vivons des émotions difficiles, une des compétences qu’il est important de développer pour s’autoréguler est de regarder les faits. Cela aide à se resituer dans la réalité et amoindrir nos propres distorsions. Et les faits sont les suivants :

-J’ai un chum qui dit encore m’aimer; à ses yeux je suis toujours la femme de sa vie.
-Il dormira avec moi ce soir.
-Lorsqu’il est avec moi, il n’est pas avec elle.
-Il me rassure et me démontre toujours un regard amoureux.
-Il me prouve encore à quel point il me désire d’une façon aussi puissante qu’à nos débuts.
-Il veut qu’on consulte pour se reconstruire en version améliorée; il prend lui-même l’initiative.
-Il veut qu’on se trouve une gardienne pour être en mesure de se donner plus de moments de qualité en amoureux.
-Il a l’intention de faire de cette fille une très bonne amie. Il ne souhaite pas en faire sa conjointe avec qui partager son quotidien.

Tout cela pour dire, hier un déclic s’est vraiment fait dans ma tête. J’ai passé une grande partie de la journée à lire sur ce forum, à discuter avec des amis, des personnes proches de moi. J’ai convenu que tout le reste ne m’appartient plus. Je dois lui laisser vivre ce qu’il doit vivre sachant que la partie intime et charnelle de la relation est limitée dans le temps et ne prendra pas plus de place qu’actuellement. De relativiser tout ça et me rappeler aussi qu’au grand jamais mon conjoint ne se serait rendu là sans mon implication. Cela n’est pas à négliger dans notre histoire. Cela ne justifie pas que je dois souffrir ou ‘’payer ma dette’’ de trahison mais disons que ça permet de contextualiser tout ça. Le fait qu’il s’est rendu là. D’emblée, il n’avait même pas ce besoin. Il a même dû négocier très fort avec ses propres valeurs et principes qui étaient inflexibles et sa vision de couple très traditionnel, inculquée par la société et ses parents qui sont ensemble depuis 50 ans. Ce changement, il l’a fait car il croyait que c’était vraiment la clé pour sauver notre couple et me rendre heureuse. Aucun d’entre nous aurait pu croire que dès Mashwa s’est mis à la recherche, il tombe tout de suite sur une femme extraordinairement à son goût ayant tout pour lui plaire. Jamais il n’aurait pu s’attendre à ce que cela dérape ainsi. Ni un ni l’autre n’aurait pu le prévoir! Maintenant, nous devons composer avec ça. Il y a des humains et des sentiments dans tout ça. Il s’avère que cette fille qui devait être en couple n’est plus satisfaite ni amoureuse et plutôt malheureuse, libre comme l’air et qu’elle est tombée en amour avec mon conjoint qu’elle voit comme un potentiel conjoint qu’il aurait pu être dans un autre contexte. C’est un peu ça qui m’a amené à déraper je crois. Mais mon conjoint me montre bien qu’il recadre la relation pour qu’elle ne s’engage pas trop émotionnellement dans ses sentiments envers lui car il ne peut lui donner ce qu’elle souhaiterait et risque d’en sortir blessée. Il est on ne peut plus clair avec elle. Je dois faire confiance à mon conjoint, qui je sais maîtrise la situation.

Et le punch final? Lorsqu’il a est revenu de sa soirée, il a pris une bonne douche et m’a attendu au sous-sol. Je lui ai demandé s’il souhaitait ma présence. Il m’a répondu par l’affirmative sans une pointe d’hésitation. Nous avons parlé. Mais beaucoup moins. Nous nous sommes aimés et la soirée s’est terminée de façon très passionnée et amoureuse entre nous deux. On dirait que je me sens encore plus amoureuse de lui avec l’impression de revivre la passion des débuts. Je me suis endormie heureuse et amoureuse et je me suis réveillée reposée avec une bonne nuit de sommeil dans le même état d’esprit. Je me souhaite poursuivre ma croisière ainsi. J’ai le choix de passer ailleurs qu’en eau trouble tout en sachant qu’elle est quand même là. Je décide que c’est moi le capitaine qui dirige mon propre voilier.

Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

#
Profil

Noli

le vendredi 23 septembre 2022 à 19h27

Oh que ça fait plaisir à lire tout ça. ❤️ Tu as réussi à t'auto régulé et à être là pour toi. A t'écouter et à te rassurer. C'est vraiment super. Je suis très heureuse de lire ça. Bravo à toi car ce n'est vraiment pas quelque chose d'évident ! ❤️

#
Profil

Topper

le vendredi 23 septembre 2022 à 19h58

Quel revirement de situation et quelle bonne nouvelle. Je suis content de savoir que ça s'est apaisé. <3

#
Profil

Siestacorta

le samedi 24 septembre 2022 à 13h00

Content de lire que tu vis un autre aspect de cette histoire.
J'espère que cette dynamique se poursuivra !

#
Profil

Ayna

le dimanche 25 septembre 2022 à 08h15

@Bluedahlia J’espère que tu te sens bien aujourd’hui.
J’aime bien cette discussion, si jamais tu l’as pas encore lue:

/discussion/-byj-/La-compersion-c-est-part-ou/

#
Profil

Mashkwa

le lundi 26 septembre 2022 à 07h08

Je vais laisser @Bluedahlia vous exprimer elle-même comment elle se sent.

Mais je trouvais quand même important de vous dire, qu'avec moi, elle est beaucoup zen et qu'on a retrouvé nos moments de douceurs, de tendresse et de complicité, malgré le contexte.

Ça fait du bien.

Merci à vous tous.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion