Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Grossesse, doutes et dilemme

#
Profil

Lili-Lutine

le lundi 14 février 2022 à 12h01

@Jonquille Soutien <3

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 14 février 2022 à 12h54

Polyglobulie
@bidibidibidi , bien sûr que la femme a le choix, tu connais l'avortement ou la naissance sous X ?
(...)

La paternité génétique un outils de contrôle de la sexualité féminine ? Mdr, Allo faut se réveiller , encore ce genre d'arguments passaient en 1920 mais entre tout les moyens de contraception possible, l'avortement et les naissances sous X, les femmes ont tout les moyens de contrôler leurs fertilités et c'est tant mieux car cela les touches en priorité.

On part pas de situations équivalentes, entre le choix d'être mère et la garantie d'être "le" père :
- parce que si tu devais te faire opérer des testicouilles à chaque fois que tu ne peux pas assumer une paternité, tu parlerais peut-être moins de l'avortement comme une chouette solution qu'on peut toujours vouloir. Je suis pro-choix, mais de là à imaginer ça comme un truc facile que n'importe quelle personne peut accepter sans réfléchir ?
- parce qu'avant de parler des mesures supers que peuvent prendre les femmes avant d'en arriver là, les mecs de 2020 ont encore un gros point à faire sur "tiens c'est bizarre qu'on me propose pas toujours en pharmacie les moyens d'assurer mes choix". Comme mecs, on est pas habitués à certaines responsabilités, on les prend moins, la société nous en décourage. Que ça ne soit pas pris en compte dans des situations où évidemment ça joue en amont, c'est à dire raisonner plutôt en faveur d'une égalité de libertés individuelles "dans l'absolu" plutôt que dans le contexte social réel, ça monte beaucoup à quel point on se sent pas très concerné par ces égalités, en fait.
- parce qu'au moment où il ne reste que ces options, entre la responsabilité de s'occuper - indépendamment des gènes - d'un enfant de ma partenaire (donc de quelqu'un avec qui j'ai assez d'attachement pour me sentir concerné par son bien-être) ce qui est pour lui une question de besoins vitaux, et le choix de pas le faire quand " j'ai pas envie d'assurer parce qu'on m'a menti, c'est mon droit, menfous du reste", il ya moins ce qu'entend la mère par "Bien" que ce qu'on entend soi.
C'est pas une perspective facile (c'est de la parentalité...), mais c'est un choix qui dépend de comment un père regarde l'enfant à venir : "pas venu de mes couilles" ou "petit être dépendant dans mon cercle immédiat qui va avoir besoin de tout le soutien possible" ?

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 14 février 2022 à 12h55

Lili-Lutine

Les pères biologiques vont et viennent en grande majorité dans la vie des femmes solo ou en couple avec enfants, avec trop souvent des violences de tout acabit lors des désaccords ou séparations, gardes…
Des enjeux dont j’ai toujours su qu’ils pouvaient être pour mes enfants et moi mortifères, destructeurs et pour tout le monde.
Je n'ai jamais cru que cet aspect biologique fût suffisamment important, pérenne et sécurisant pour mes enfants et pour moi, pour que je prenne le risque de mettre en danger l’entièreté de ma vie et celle de mes enfants .
(..) Très tôt j’ai su qu’aucun homme dans ma vie ne saurait respecter longtemps et dans un format mono et exclusif, ni mon autonomie ni mes besoins sur un long temps qu’est celui de sa responsabilité pour accompagner son enfant tout au long de sa vie.

Merci <3

#
Profil

Mark

le lundi 14 février 2022 à 13h11

Siestacorta
C'est pas facile, mais c'est un choix qui dépend de comment on regarde l'enfant : "produit de mes couilles" ou "être dépendant dans mon cercle immédiat qui va avoir besoin de tout le soutien possible".

Note à moi même: Ne pas te lire en buvant un café. Mon clavier ne te remercie pas. :-D

@Lili-Lutine : oui, merci! <3

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

polyn

le lundi 14 février 2022 à 17h27

Enfin une réponse sur la base du vécu.
Merci
🙏🏻Lili-lutine

#

Nena (invité)

le lundi 14 février 2022 à 22h43

J'ai rarement lu autant de sexisme envers le sexe opposé sur ce site.

Je propose aux femmes qui défendent le droit de s'asseoir sur le droit des hommes à connaître la paternité de leur enfant de se faire enlever leur gosse par un homme qui choisira ensuite à qui redistribuer ces bébés sans que vous sachiez si c'est le votre ou non.

Je suis certaine que vous seriez ra-vie de ne plus savoir si ce bébé est le votre ou non.

Et vraiment les poncifs sur les hommes sont tous des méchants... Non mais franchement. On est sur un site de polyamour ou de polydiscrimination ?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 14 février 2022 à 23h59

Nena
Je propose aux femmes qui défendent le droit de s'asseoir sur le droit des hommes à connaître la paternité de leur enfant de se faire enlever leur gosse par un homme qui choisira ensuite à qui redistribuer ces bébés sans que vous sachiez si c'est le votre ou non.

Je suis certaine que vous seriez ra-vie de ne plus savoir si ce bébé est le votre ou non.

Je comprend pas bien : on compare un mensonge d'infortune à un kidnapping gratuit ?

#
Profil

Lili-Lutine

le mardi 15 février 2022 à 08h42

….

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 15 février 2022 à 09h22

Nena
J'ai rarement lu autant de sexisme envers le sexe opposé sur ce site.

Je suis un homme, je précise.

Nena
Je propose aux femmes qui défendent le droit de s'asseoir sur le droit des hommes à connaître la paternité de leur enfant de se faire enlever leur gosse par un homme qui choisira ensuite à qui redistribuer ces bébés sans que vous sachiez si c'est le votre ou non.

Je suis certaine que vous seriez ra-vie de ne plus savoir si ce bébé est le votre ou non.

Et vraiment les poncifs sur les hommes sont tous des méchants... Non mais franchement. On est sur un site de polyamour ou de polydiscrimination ?

Je pense que tu devrais te mettre à la place de ces femmes. Imagine que tu tombes enceinte (je suppose que tu es une femme) et que tu n'as pas de certitude quant à la paternité de ton enfant. Tu es malgré tout amoureuse de l'homme avec lequel tu vis. Et tu sais que s'il te quitte, tu seras incapable de survivre: que ce soit économiquement (beaucoup de mères célibataires tombent sous le seuil de pauvreté : https://www.leparisien.fr/societe/pouvoir-d-achat-... ), ou juste émotionnellement (être enceinte et larguée par son mec est une situation extrêmement difficile à vivre). Et en plus de ça, et c'est surtout ça le point le plus important : Tu as un enfant en toi. Si tu penses un tant soit peu à cet enfant, alors tu gardes tes doutes pour toi. C'est pas contre ton homme, c'est pour cet enfant.

Le jour où on vivra dans une société où un homme ne peut pas quitter une femme sous prétexte que l'enfant n'est pas de lui, alors je jugerai négativement les femmes qui gardent cette information pour elles. Mais tant qu'un homme pourra quitter une femme enceinte alors je défendrai les droits de cette femme et surtout de cet enfant. La vie d'un enfant vaut bien plus sur la balance (sur ma balance du moins) que la fierté d'un homme.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#

Ellena (invité)

le mardi 15 février 2022 à 19h41

@nena , en tant que nouvelle arrivante je suis moi aussi choquée de ce sexisme envers les hommes et même outrée.

D'autant que @polyglobulie demande juste a ce que les hommes dans ces situations connaissent la vérité, mais quand je vois ce que la majorité conseille je suis choquée.
Il admet même plusieurs fois que les avancées et droits des femmes en matière de maternité sont essentiels et qu'aucun homme ne peut les empêcher.

En tant que femme, je ne permettrais jamais a un homme de me dicter la conduite maternelle mais l'inverse est vrai aussi, surtout que pour nous les femmes les questions de maternité génétique ne se posent pas du tout.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 15 février 2022 à 22h52

Ellena

D'autant que @polyglobulie demande juste a ce que les hommes dans ces situations connaissent la vérité, mais quand je vois ce que la majorité conseille je suis choquée.

Alors pour nuancer un peu : personne ici pense que mentir, c'est la solution numbeur one, et qu'en général on a pas à espérer qu'on nous dise la vérité.
C'est seulement qu'il y a ce genre de situations difficiles où dire la vérité peut nuire à un enfant en plus de nuire au menteur.
Comme j'ai dit plus haut : on connait pas le compagnon de Jonquille, on sait juste qu'il est monogame. Donc on peut certes croire qu'une fois qu'il saurait la vérité, il assurerait pour l'enfant sans en faire baver des ronds de chapeau à sa mère, mais, même en mettant de côté les expériences où d'autres mecs on justement fait ça, on peut comprendre le doute et dire : "si je crains que ça fasse du mal à l'enfant, alors je peux craindre de dire la vérité". C'est entendable, dit comme ça ?

#
Profil

Polyamour.info

le mercredi 16 février 2022 à 00h55

Malgré notre avertissement le trollage et les jugements ont continués. Alors, hop on ferme ce fil.

Prière de ne pas utiliser les fils des personnes venant demander de l'aide pour déverser jugements et généralités.

@Jonquille si tu souhaite t'exprimer, réouvrir ce fil et/ou poster un dernier message, merci de nous contacter à [e-mail, cliquer pour voir l'adresse]

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion