Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Découverte...

(Hors sujet)
#
Profil

sourire

le mardi 07 juillet 2015 à 21h51

Bonsoir à fou,
Je suis mariée depuis 22 ans mais je connais mon époux depuis l âge de 15 ans.Je l aime comme au premier jours. Depuis quelques mois,j ai rencontré une personne et au fil du temps, j'en suis tombée amoureuse. Cela met tombée dessus sans que cela soit voulu. J en ai eu peur.Ça m a énormément perturbé.Mais quel bonheur en même temps. Depuis toute ces années, je ne pensais pas que cela puisse m arriver. J'en perdit le sommeil. Je me suis senti revivre, belle, attirante,désirante. Mais, les jours passants, j ai commencé à me sentir mal. Je ne pouvais pas rester dans le silence envers mon époux car il s avére que cette personne est un ami de mon époux. Et,je lui ai dit. Et,la!!! Les jours ont été très difficile. Beaucoup de pleurs pour moi et d incompréhension pour mon époux. Que m arrive t il? Pourquoi, j aime toujours mon époux et j aime une autre personne. De nature très curieuse, il fallait à tout pris que je comprenne ce qu' il m arrive. J ai tape sur internet et je suis tomber sur vous. Je vous ai lu et je me suis trouvée. Je suis une petite lutine, j aime beaucoup ce nom et il me va bien, je trouve. :-)J en ai fait part à mon époux. C est un homme épatant. Il a actuellement compris certaines choses mais pas toi comme moi d ailleurs. C est nouveau pour nous. Avant, je ne savais pas que cela puisse exciter. Je suis en train de lire grâce à vous un livre de Françoise Simpere: Guide des amours plurielles. Je me retrouve dans ce livre. Depuis mon époux, peut entendre que je sois également amoureuse d une autre personne, son ami. J ai le bonheur aussi qu ils s entendent bien et qu ils se respectent.Sur le plan physique, c est un peu plus compliqué. Mon époux n est pas encore prêt à accepter que je puisse avec une relation d amour avec lui. C est compréhensible. Lui, n'étant pas dans la même logique que moi. Je ne sais pas encore ou cela va nous mener. Mon époux et moi allons voir une personne pour expliquer ce qui nous arrive. Sachez que depuis le début, il y a eu des hauts et des bas. Pour ma part, j aimerai beaucoup que cette belle histoire se poursuive dans le plus grand naturel. De vivre tout simplement, un amour beau et simple. Mais, ce n est pas toujours facile. Mon deuxième amoureux est marié et sa femme ne le sait pas. Il ne lui dira jamais. Voilà, un peu mon histoire. Je voudrai vous dire un grand merci. Cela, n a pas toujours été facile, croyez moi. J ai eu des moments de peine ou j avais l impression que l on m arrachait le coeur. La vie nous confronte à des situations que l on ne se l explique pas toujours. Mais, cette belle rencontre n est pas le fruit du hasard car je n y crois pas. Il a fait son apparition au moment ou la vie en a décidé.
Merci.:-)

#
Profil

bonheur

le mercredi 08 juillet 2015 à 15h22

Autre ouvrage intéressant directement lié au polyamour : "vertus du polyamour" de Yves Alexandre Thalmann. Aussi pour ton conjoint, s'il lit également : "les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple" ainsi que pour votre couple et sa pérennité "garder intact le plaisir d'être ensemble - prévenir le désamour" (du même auteur).

Pour ce qui est de la polysexualité, à toi de réfléchir si, à tes yeux, amour et sexe sont indissociables. La polysexualité et la polyaffectivité se vivent différemment. Il existe des poly qui privilégient l'aspect affection, câlins, tendresse, attention, amour sentimental et n'entretiennent pas nécessairement de relations sexuelles avec tous leurs amours.

Voilà qui peut t'aider pour tes sentiments et pour toi. Cela peut aider ton conjoint à comprendre. Pour ce qui est de ta "relation secondaire" -ton autre amoureux- c'est à mon avis difficile, puisque l'on ne peut pas être dans ses sentiments et dans ses pensées (et encore moins dans ceux de sa femme).

Je crois que pour pouvoir vivre simplement l'amour, au singulier comme au pluriel, comprendre que dans tous les cas, l'amour est compliqué. En amour, rien n'est simple, puisque l'amour touche directement à notre affect et donc impact notre moral. Enfin, c'est ce qui est ressorti de l'évolution de mes amours. Je suppose que tu liras ici d'autres avis.

Tu peux me joindre pour un dialogue plus personnel en cliquant sur mon pseudo (je te conseille de cliquer en bas de ton message afin de recevoir une copie de ton message dans ton mail). Attention, les copies de tes messages et les réponses que je pourrai te faire -ou d'autres membres- arriveront dans tes spams ou dans tes indésirables.

La blague "du bonheur qui est indésirable" a déjà été faite :-D

#
Profil

sourire

le mercredi 08 juillet 2015 à 21h48

Désolé , j ai fait une mauvaise manipulation. J ai recopier le récit d hier. [EDIT modération : doublon supprimé.]

Merci bonheur,d avoir pris le temps de répondre. Je n y manquerai pas de lire les livres proposés. L amour est compliqué, j en ai toujours été consciente. Mais, actuellement, je suis complètement perdu. C est, donc à travers vos histoires et de votre vécu que j essaye de comprendre. Je ne sais vraiment pas ce qu' il m arrive. Il y a quelques mois de cela, je ne me sentais pas concerner de ce que pouvais vivre mon entourage. Pour moi, mon couple était solide. Je me bat avec moi même. J espère trouver un équilibre. Que c est dure quand des sentiments, des émotions se mettent à nous jouer des tours.

#
Profil

bonheur

le mercredi 08 juillet 2015 à 22h51

:-D Au diable la mauvaise manip :-D

Tu es dans le brouillard, à la fois tellement heureuse et à la fois tu as peur de te découvrir.

Voici un texte dans lequel tu peux te retrouver :

LE COEUR TROP GRAND POUR MOI (Julien Clerc - 1976)

Je ne sais pas son prénom
Mais je sais qu’elle m’a dit non
Elle était sous le lilas
De sa villa
Ce soir comment te le dire
Bien sûr tu vas me maudire
Mais je l’aime et je t’aime quand même

J’ai le coeur trop grand pour moi
Elle s’appelle Jeanne, je crois
Oui, c’est ça...

Dans toutes vos différences
Il n’est qu’une ressemblance
C’est cet amour flou
Que j’ai pour vous
Oh je t’aime
Oh je l’aime
Vous êtes ma tourmente
De mon âme violente
Je vous aime
Je vous aime

Je ne suis pas homme à femmes
Dans ma vie la solitude
Si souvent, souvent
A pris ses habitudes

Je serais plutôt de ceux
Qui parlent en baissant les yeux
Et qui disent encore madame aux dames

J’ai le coeur trop grand pour moi
Il bat trop fort pour moi
Oui, c’est ça
Et les larmes me désarment
Mais son rire me fait souffrir
Et je pars ce soir pour le hasard

Oh je t’aime
Oh je l’aime
Vous êtes ma tourmente
De mon âme violente
Je vous aime
Je vous aime

C’est cet amour flou
Que j’ai pour vous

#
Profil

bonheur

le mercredi 08 juillet 2015 à 22h56

Tu vis le point de départ d'un réveil, et il en suivra une évolution. Ton conjoint et ton amoureux devront aussi suivre une évolution.

Les sources d'informations peuvent uniquement t'apporter des matériaux. La connaissance de soi, la connaissance des gens que l'on aime... Chassez les idées préconçues... Se construire enfin réellement et s'accepter suivant sa nature vraie... Remettre en cause toutes les certitudes, etc...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 09 juillet 2015 à 13h37

bonheur
Chassez les idées préconçues... [...]Remettre en cause toutes les certitudes, etc...

Très bien dit, et je rajouterais qu'en effet chacun suit sa voie propre et trouve ses réponses propres.

Dans mon cas, les livres de Françoise Simpère, en particulier Aimer plusieurs hommes (dont la troisième édition sort bientôt !), m'ont beaucoup apporté, mais Françoise et moi ne sommes pas non plus d'accord sur tout et chacune a son fonctionnement propre.

On te le dira sûrement souvent mais, "il y a autant de façon de vivre le polyamour que de polyamoureux".

Et je me permets (j'espère qu'Isa ne m'en voudra pas ? ;) ) de piquer cette phrase (très bien) écrite par Isa Lutine pour son film (même si pas conservée au montage, il me semble) : "A partir du moment où tu sors du modèle classique, tout est à réinventer."

Je préciserais même : à réinventer pour chacune et chacun, individuellement.

C'est chacun de nous qui crée sa vie. Il n'y a pas de solution "standard" ou qui marche "mieux" dans tous les cas. Les expérience des autres ne te donneront pas de réponse. Bien sûr, elles te donneront des pistes...pour trouver ton propre chemin !

Un livre qui a beaucoup parlé à certains polyamoureux, et moins à d'autres, c'est La Salope Ethique (The Ethical Slut en version originale).

Je ne peux pas bien t'en parler n'ayant lu que le début, mais il me semble qu'il désacralise le sexe et que ça peut faire du bien pour ne pas se "bloquer" sur cet aspect comme il semble que ça puisse être le cas de ton époux.

#
Profil

sourire

le jeudi 09 juillet 2015 à 16h05

Je l ai justement acheté. En vous lisant,cela me soulage de n être pas seul. Mais que c'est épuisant. Des fois, je préfèrerai que tout cela ne me soit pas arrivée. Mais, la vie est ainsi faite. Pour le fait, chacun fait sa propre réflexion, je suis d accord. Nous sommes toutes et tous uniques.

#
Profil

bonheur

le jeudi 09 juillet 2015 à 16h56

Je n'ai plus grand chose à apporter, si ce n'est que pour se réinventer (et réinventer son couple) il faut commencer par se désinventer. Jacques Salomé dans son livre "voyage aux pays de l'amour" a consacré un très beau chapitre sur ce thème. Toutefois, comme tu ne peux pas tout lire, garder cette référence pour plus tard. D'une manière générale, ton évolution t'amènera à te poser d'innombrables questions. Yves Alexandre Thalmann et Jacques Salomé sont deux auteurs que j'apprécie car leurs livres sont simples d'accès.

Pour l'instant, tu es dans l'émotionnel. J'aurai donc tendance à dire que la polysexualité n'est pas l'aspect prioritaire. Et en effet, c'est déjà assez épuisant comme ça sans en rajouter. C'est mon opinion. Après, tu verras où ton histoire te mènera.

sourire, je te souhaite courage et une belle évolution harmonieuse avec les personnes que tu aimes.

#
Profil

sourire

le jeudi 09 juillet 2015 à 20h09

Je l espère de tout coeur. J aimerai que les personnes puissent voir avec mes yeux et mon coeur. Aujourd'hui hui, j ai longuement par!er avec mon époux. Je lui ai lu le livre que je suis en train de lire de Françoise Simpere. Il a énormément du mal à concevoir cette façon d aimer. J avoue quand je vois mon amoureux, j ai envie de le toucher. Il y a vraiment une alchimie entre nous. Je peux comprendre que le début est ainsi. Mais pour moi, rien est honteux quand on aime une personne. Je suis en plus une personne très tactile. Je suis comme ça. Je pense avoir été toujours ainsi. Mais la tournure de la vie au quotidien à fait comme toute femme et mère être prise dans le jeu de tout les jours. Et maintenant que mes enfants sont autonomes et c était en mon devoir de réussir dans ce rôle. Aujourd'hui hui, je me découvre en tant que femme dans sa maturité. Et, maintenant me voilà à me questionner sur mon devenir !!!

#
Profil

sourire

le jeudi 09 juillet 2015 à 21h17

Merci bonheur de ton soutien.

#
Profil

sourire

le jeudi 09 juillet 2015 à 21h55

J ai mal au coeur de voir souffrir mon époux. Je l aime tellement. Mais,Je ne peux pas changer ce que je suis.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 10 juillet 2015 à 11h04

sourire
quand je vois mon amoureux, j ai envie de le toucher. Il y a vraiment une alchimie entre nous. [...] pour moi, rien est honteux quand on aime une personne.

Comme je te comprends, j'ai souvent vécu exactement ça.
Et toucher l'un, ça ne retire rien à l'autre. Absolument rien. Il n'y a rien de "honteux" ou de "mal" !

Vive le sex positive polyamory !

#
Profil

bonheur

le vendredi 10 juillet 2015 à 13h49

Et moi, c'est le mari de sourire que j'essaie de comprendre, ainsi que son amoureux. Il faut parfois faire un choix : pour une totale liberté, le célibat (et donc le divorce) me parait indispensable. Ainsi, chacun peut reprendre sa vie en main sans évolution commune. Autre possibilité, évoluer ensemble au rythme nécessaire, mais pour ce faire, il faut relever ses manches et non dire que l'on veut être libre.

Mariage et polyamour peuvent être compatible mais mariage et totale liberté, j'émets des doutes (puisque le mariage est un engagement mutuel, souvent initié par l'amour au départ). Il est donc facile pour des célibataires de prôner la totale liberté.

Ne pas contrôler ses sentiments et ne pas avoir un minimum de contrôle sur ses actes... il y a une marge. Il ne s'agit pas là de honte ou de mal. A chacun son point de vue. J'aimerai ici le témoignage venant appuyer la compatibilité entre mariage et totale liberté, enfin j'entends par là des personnes qui se sont découvert poly après une longue période de vie commune et de mariage positif et heureux.

Il y en aura très peu et généralement c'est parce que l'autre élément du couple s'est offert, par la même occasion, la liberté (et encore même ainsi, je doute que la liberté soit totale). Oeil pour oeil, dent pour dent.

Donc, à savoir si sourire veut tout, tout de suite ou s'offrir une vie avec la sauvegarde heureuse de ce en quoi elle croyait jusqu'à présent.

Crois moi, sourire, ce post peut te faire mal, mais t'encourager à faire encore plus mal à ton mari, ce n'est pas mon truc. Aussi, la sexualité multiple ne convient pas à tout le monde. Ca mérite aussi d'y réfléchir sérieusement. Il arrive ici que des personnes, après avoir eu une sexualité en dehors de leur couple, ne veulent même plus que le partenaire primaire et officiel continue à les toucher. En cherchant bien, tu trouveras ici des fils de discussion y faisant référence.

#

(compte clôturé)

le vendredi 10 juillet 2015 à 16h34

LuLutine
Un livre qui a beaucoup parlé à certains polyamoureux, et moins à d'autres, c'est La Salope Ethique (The Ethical Slut en version originale).

Je ne peux pas bien t'en parler n'ayant lu que le début, mais il me semble qu'il désacralise le sexe et que ça peut faire du bien pour ne pas se "bloquer" sur cet aspect comme il semble que ça puisse être le cas de ton époux.

un livre que je conseille fortement! (je l'ai lu deux fois)

sourire
J ai mal au coeur de voir souffrir mon époux. Je l aime tellement. Mais,Je ne peux pas changer ce que je suis.

maintenant, c'est à lui de faire son boulot: il sait que tu n'es plus l'épouse fidèle qu'il connaissait, et il doit trouver sa place par rapport à cette situation.

#
Profil

Lili-Lutine

le vendredi 10 juillet 2015 à 18h38

La liberté absolue n’existe pas pour moi, pas plus pour les couples que pour les célibataires.

Mais de quelle liberté parle-t-on, de l’absence fantasmée d’entraves quelconques, du droit de croire pouvoir faire ce que l’on veut ou de la capacité à vivre avec la coercition qui accompagne l’existence et dont la forme diffère au gré du parcours de chacun ?

La liberté pour moi est celle que je m’autorise, non pas celle que l’on m’accorde, et elle va de pair avec le bien-être de tous ceux qui me sont chers.

Si une personne qui m’est chère souffre ou peine de me voir vivre comme j’aspire à vivre, je vais essayer de prendre du temps, de ralentir, de réfléchir avec elle, de modifier ma trajectoire sous l’effet du questionnement inévitable et de la construction permanente de mes relations (ce truc qui fait que je ne suis pas toute seule au monde, ce truc dans lequel je m’engage avec force), bref je vais m’en préoccuper avec attention et vigilance.

Avec attention, car l’autre ne fonctionne pas comme moi, n’est peut-être pas au même endroit que moi en termes d’expériences ou de réflexions ; avec vigilance car cet autre ne peut, ni ne doit me vouloir être une autre personne.

J’accepte de changer au contact des autres, je l’accepte en sachant que je ne peux pas faire autrement, les relations humaines changent chacun des partenaires, inéluctablement, que l’on se veuille indépendant ou non, que l’on soit autonome ou non ; j’accepte l’inconnu, mais je n’accepte pas une condition, ou un contrat, dont je sens qu’elle va à l’encontre de mon éthique, c’est-à-dire qu’elle m’obligerait à me mentir (et donc à mentir) en voulant faire plaisir ou offrir illusoirement du « bonheur ».

Jusqu’à présent cela fonctionne plutôt bien ainsi avec chacune de mes relations, nous faisons chacun de notre mieux pour nourrir et consolider cet équilibre fragile et mouvant que sont toujours les relations d’amours.

Il y a des jours plus faciles que d’autres, et nous parlons et parlons beaucoup et beaucoup de tout ce qui nous traverse, souvent presque en instantané.

Tant que je suis en relation avec une personne chère à mon cœur, tant que cette relation compte pour moi, tant que je sais combien cette relation est importante pour moi, il me semble que je dégagerai toujours beaucoup de temps, de courage, de volonté et d’énergie pour la comprendre et plus encore la construire.
Pour comprendre ce qui se passe en moi et en l’autre, pour essayer de mon côté, et ensemble aussi, de trouver trucs et astuces pour que de nouveau la relation soit de nouveau plus sereine et bien évidement pérenne le plus longtemps possible.

Quand on décide de partager un toit et/ou des enfants, des finances etc. cela comporte des engagements forts qui parfois effraient ou semblent alourdir une relation sentimentale, mais ils ne sont pas source d’emprisonnement tant que la parole et le respect de l’individu circulent librement dans ce couple-là.

La liberté au sein d’un couple de poly amoureux ou en devenir est la même pour moi que celle des célibataires, chacun ayant des engagements, différents certes et plus ou moins lourds à gérer, mais existe-t-il des personnes qui échappent à toute forme d’engagement, et je ne parle pas que des relations amoureuses?

Il me semble que tout le monde est engagé quelque part avec quelqu’un, un organisme, quelque chose qui ressemble à une organisation sociale, un truc qui fait que l’on n’est pas seul au monde…

Je ne conçois pas une relation, amoureuse ou pas, qui dirait à chacun tu es libre de faire ce que tu veux quand tu veux, tu n’as de compte à rendre qu’à toi-même, et moi je me débrouille très bien avec moi-même … Elle est où la relation, et plus encore elle est où cette fameuse liberté ? Est-ce vraiment une liberté de se sentir seul ?

Que l’engagement soit d’un soir par semaine, moins ou plus, avec enfant ou pas , avec toit commun ou pas, un engagement entraîne toujours en dehors de son petit périmètre, là où l’on se met en danger, là aussi où la vie devient merveilleuse !

À une seule raison : que l’engagement ne soit jamais implicite, mais toujours explicite, ou au moins que l’implicite ne soit pas un défaut de parole.

Et dans une relation à deux, à plus de deux il me semble que l’on ne peut jamais échapper à cela.

Enfin, j’en suis là de mes réflexions et j’ai certes encore bien des choses à vivre et surtout à apprendre…

Mais malheureusement pour mon côté bisounours, je côtoie beaucoup trop de mensonges et de formes de maltraitance chez quelques personnes et dans quelques couples tous étiquetés pourtant « poly amoureux » ou en « amours libres » pour ne plus imaginer que d’être poly amoureux voudrait dire automatiquement que l’on sait faire preuve d’honnêteté, de bon sens et d’empathie avec ceux et celles qui souffrent à ses côtés !

L’amour pour moi ne se peut qu’en confiance.
Sans cette confiance, cette foi en l’autre qui repose autant sur sa propre volonté que dans le respect mutuel de nos existences (les actes, pas les non-actes, les pensées, pas les non-pensées), je ne crois pas en l’amour…

Si je n’ai plus confiance en une de mes relations, si j’ai peur avec une de mes relations, ce n’est plus pour moi de l’amour, c’est juste une névrose de ma part que de continuer à vouloir la côtoyer.

Déconstruire le schéma de la victime sous domination ou de la victime incomprise, est parfois très long, très complexe, très douloureux et même souvent traumatisant, j’en sais quelque chose …

Sommes-nous donc si libres que ça avec tout ce que l’on transporte en nous ?
Plus encore, si on rajoute la société qui nous contraint à bien des servitudes que nous avons intégrées comme allant de soi ?

La liberté pour moi n’est pas incarnée dans une situation, un lieu ou une personne, elle est juste un sentiment de bien-être profond, quelque chose qui dit en soi que c’est juste et bon.
L’accomplissement de soi en marche.

#

(compte clôturé)

le vendredi 10 juillet 2015 à 19h15

Lili-Lutine
(...message très long et très intéressant...)

j'adhère! <3 <3 <3

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 10 juillet 2015 à 20h16

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bonheur

le vendredi 10 juillet 2015 à 21h24

Savoir si le mari de sourire adhèrerait aussi facilement ?

Lililutine
La liberté pour moi est celle que je m’autorise, non pas celle que l’on m’accorde, et elle va de pair avec le bien-être de tous ceux qui me sont chers.

Si une personne qui m’est chère souffre ou peine de me voir vivre comme j’aspire à vivre, je vais essayer de prendre du temps, de ralentir, de réfléchir avec elle, de modifier ma trajectoire sous l’effet du questionnement inévitable et de la construction permanente de mes relations (ce truc qui fait que je ne suis pas toute seule au monde, ce truc dans lequel je m’engage avec force), bref je vais m’en préoccuper avec attention et vigilance.

Avec attention, car l’autre ne fonctionne pas comme moi, n’est peut-être pas au même endroit que moi en termes d’expériences ou de réflexions ; avec vigilance car cet autre ne peut, ni ne doit me vouloir être une autre personne.

Oui, rester soi sans s'imposer à autrui d'une manière non respectueuse. Tenir compte de ce que ressentent les personnes que l'on aime (ou alors les quitter purement et simplement) et créer une dynamique viable pour tous et pour chacun-e : relations principales comme relations secondaires comme n'importe quelle relation d'ailleurs. Ne pas oublier notre caractère humain et celui d'autrui et veiller sur les personnes que l'on aime comme, je dirais même encore plus, que sur nous-mêmes.

Il y a une différence entre ne pas pourvoir faire autrement qu'occasionner de la souffrance (et se préoccuper d'alléger cette souffrance) et en rajouter pour créer une indigestion à risque.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 10 juillet 2015 à 23h11

J'adhère aussi, c'est tellement bien dit !

Lili-Lutine
La liberté absolue n’existe pas pour moi, pas plus pour les couples que pour les célibataires.


Tout-à-fait d'accord.
Mais ici personne (à part bonheur) n'a parlé d'avoir une liberté absolue, je crois ?
Du moins ce n'est pas ce que j'ai dit, je ne pense pas que ce soit ce que revendique sourire, et je ne crois pas que quelqu'un d'autre ait dit cela ?

Lili-Lutine
liberté [...] la capacité à vivre avec la coercition qui accompagne l’existence et dont la forme diffère au gré du parcours de chacun ?


Belle définition (+)

Lili-Lutine
Si une personne qui m’est chère souffre ou peine de me voir vivre comme j’aspire à vivre, je vais essayer de prendre du temps, de ralentir, de réfléchir avec elle, de modifier ma trajectoire sous l’effet du questionnement inévitable et de la construction permanente de mes relations (ce truc qui fait que je ne suis pas toute seule au monde, ce truc dans lequel je m’engage avec force), bref je vais m’en préoccuper avec attention et vigilance.

Avec attention, car l’autre ne fonctionne pas comme moi, n’est peut-être pas au même endroit que moi en termes d’expériences ou de réflexions ; avec vigilance car cet autre ne peut, ni ne doit me vouloir être une autre personne.


Et oui !
Ralentir....mais non pas s'arrêter.
Pour moi ce serait arrêter la vie, la vie qui est en moi, ça n'a aucun sens !

Bref le reste du message est génial aussi mais, je ne vais pas tout citer !

En effet une personne célibataire n'est pas nécessairement "plus libre" qu'une personne mariée (et encore moins en état de "liberté absolue"), elle a simplement des engagements différents !

#
Profil

sourire

le samedi 11 juillet 2015 à 23h06

Je vous ai lu. Whaou!!! C est tellement nouveau pour moi. Que j en suis perdu. J ai l impression de vivre une autre vie. Loin de tout ce qu' on m a inculqué. Je viens de finir le livre de Françoise Simpere.Je pense également comme lulutine. Personne n est totalement libre. Nous avons tous un engagement pour toutes les personnes que l on aime. Je fais partis de ces êtres qui a de l amour à donner aux personnes qui lui sont chers.Bonheur, ton post ne m a aucunement blessé. Je suis dans un cheminement de ma vie qui ne peut qu' êtres bénéfiques. Et, je ne veux pas tout, tout de suite. Le temps d une réflexion est importante surtout de ce qui nous arrive. Lulutine,je vais entamer La Salope Éthique. Vous allez peut-être être étonnés mais avant que mon coeur aime deux hommes dont mon mari en fait partit. Nous n avions jamais entendu parler du polyamour. Quand, je parle de nous, mon époux,mon amoureux et moi même. Il a fallu que La vie me fasse connaître l amour +++ :-) . Que c est bon d aimer !!! Que serions nous sans amour. J ai apprécié le message de lili-lut ine. C est tout à fait ce que je ressens. En ce moment, mon époux et moi, nous consultons. Nous travaillons sur nous même. Ayant, un esprit plus libre, je me dépatouiller avec toute cette confusion en moi. Pour mon époux, c est plus difficile. Hier,il m a dit qu' il aimerait être comme moi. Plus libre... Bonheur,nous y travaillons depuis quelques mois pour que mon mari y adhère. Mais, il faut du temps. Pour, mon amoureux, c est plus compliquer. On ne se parle vraiment pas. On se voit peu. Je pense que pour lui, au début, c était une liaison adultère. Mais ne fonctionnant pas dans le mensonge. Je n ai pu faire autrement d en parler avec mon époux. Et, sans que je m en rende compte. Je suis tomber amoureuse. Comme une jeune adolescente. :-). Mais, je sais pas vraiment si de son côté,il a autant de sentiment que moi. Je ne suis pas dans sa tête. Et, de ce fait, je garde un peu de recul même si mon corps en dit autrement. Je suis novice. Je voulais, vous dire merci. C est, tout nouveau.Je ne pouvais savoir que l on pouvais aimer deux personnes. Mais mon coeur est assez grand pour aimer.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion