Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Au fond du trou

#
Profil

Keya

le jeudi 16 mai 2019 à 10h29

Bonjour à tous.tes,

Mille merci pour vos réponses qui m'enrichissent beaucoup dans mes réflexions... Ça me fait beaucoup de bien au moral aussi. Je vais répondre point par point à ce que vous avez soulevé !

#
Profil

Keya

le jeudi 16 mai 2019 à 11h58

.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

Keya

le jeudi 16 mai 2019 à 12h07

.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 16 mai 2019 à 12h12


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Tu m'étonnes !
Good for you.

#
Profil

Keya

le jeudi 16 mai 2019 à 12h13

.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 16 mai 2019 à 12h56

L'hypthèse @bonheur semble être la plus proche du vrai.
Vous êtes à un tournant, et ça secoue.
On peut pas te promettre que ça marchera ; par contre, vu tes besoins, ça me semble intéressant d'essayer.

Même dans l'hypothèse où c'est un changement d'habitude qui tire fort plutôt qu'un problème de personne, je trouve que le passage de son côté hyperséducteur (c'est pas juste tactile épidermique casual, tu décris quelque chose de plus "actif") à son côté très surveillant est significatif.
Pour moi, ça veut dire qu'il a beaucoup besoin de nourrir son narcissisme...
Il faut vraiment avoir un dialogue sur vos besoins respectifs pour comprendre quelle ouverture de la relation serait bonne, plutôt que de poser trop vite un cadre inadapté.
En vous mettant en empathie sur vos besoins, vous aurez du positif pour nourrir la démarche, plutôt que de la vivre comme conséquence d'accidents. Et ensuite, vous pourrez poser les modalités pour que ça se fasse.
Je vous conseille de vous essayer à la CNV, , pour compenser vos émotivités respectives et vos tendances à exagérer un peu :-)

#
Profil

bonheur

le jeudi 16 mai 2019 à 14h03

@YBED : Pourquoi ne le crois-tu pas quand il te dit qu'il ne se rend pas compte de son attitude ?

Je suis une grande sociale également, un peu comme lui. Partout où je passe, j'ignore pourquoi, je marque autrui. Pourtant, il n'y a pas matière, sincèrement. Mais passer d'un état à un autre, ça me ressemble bcp. Et pire, je ne faire autrement. J'ai certains clients, je n'ai pas besoin de le voir, de les sentir (odorat) pour savoir qu'ils sont à proximité de moi. Rien qu'avec le changement intérieur, je sais. Et ça se confirme systématiquement. Et non, je ne peux être autrement. Chez moi, c'est plus mes joues qui deviennent rouges, je bafouille (modification de mon élocution), je m'enmèle dans mes mots, mes propos (style je vais annoncer l'heure qu'il est au lieu du montant à payer), mettre un temps infini pour enregistrer un simple melon (alors que l'on est en pleine période)... et je suis obligée de faire de l'humour pour faire passer la pilule à la personne que j'ai en face de moi, car oui, je la met dans l'embarras également.

Je n'y peux rien, tout en moi est en bouleversement dans ces instants T. Et c'est systématique en présence d'une catégorie de personnes : les symptômes de l'amour. Et moi aussi, je peux être dans le sourire niait et idiot en regardant une personne dans le bus.

Pour dire, l'homme qui m'a fait sortir de ma zone de confort, on était une centaine dans une salle. Et bien mon regard se portait toujours sur lui. Alors il baissait le nez, le fait est que s'il voyait mon regard s'orienter vers lui, c'est que le sien était sur moi. Pendant plus plusieurs heures j'ai vécu cela et lui aussi. Impossible de faire autrement. Dès que je ne me "surveillais" pas, pof, ça recommençait.

Il y a des attractions, parfois, que l'on ne peut éviter et impossible d'être sur le qui-vive tout le temps. J'y peux rien, je suis ainsi. Après, ça occasionne parfois des complications. Je me rappelle d'une jeune femme, qui m'avait lancé dans la gueule "vous croyez que je ne les vois pas, vos petits sourires et vos regards, quand mon compagnon m'accompagne". Le fait est que oui, il se passait quelque chose de sympa, une connexion, et voilà. Après cet épisode, je ne suis demandée si je ne devais me faire enfermer et-ou continuer à travailler mais recluse dans un bureau, loin de tout être humain. Sincèrement, j'étais la caissière "intérimaire" du supermarché de quartier ! Donc, sans commentaire !

Le fait est que moi je peux croire, comprendre sans aucune ambiguité, qu'il soit ainsi, dans des réactions physiologiques. Si je me connais bien, si je peux m'analyser, c'est que j'ai fait un gros travail sur moi. Par pour me changer, surtout pas, mais au contraire, pour exprimer qui je suis, et pas seulement dans les contours superficiels. C'est la raison pour laquelle je dis que ce peut être naturel.

Autre chose, tu indiques que ça met mal à l'aise et je le crois. Mais peut être que ce qui te dérange (être ainsi en ta présence), c'est que tu sais parfaitement que ça marche. La preuve = votre relation en est une résultante. Il peut être perçu comme autrement, puisque toi tu l'as fait. Et là, on peut associer à une peur qu'une autre femme découvre la personne qui est derrière cette réaction physiologique.

Voilà l'interprétation, qui est sans doute un peu juste, un peu fausse (la description de Siestacorta est valide). Il est peut être un mix de beaucoup de choses. Sauf que lui accorder un peu le crédit de ce qu'il indique de lui, serait une bonne chose. Et l'aider justement, à approfondir, une avancée pour lui, pour toi, pour vous.


(Message effacé à la demande de l'auteur)

En quoi être comme un poisson dans l'eau en société relève d'une "intelligence" et encore plus d'un "charme". Moi je me reconnais dans le fait de ne pas appréhender du tout le contact humain, il m'est facile, je ris beaucoup, et les gens soit me détestent soit m'adorent, mais je ne laisse jamais indifférentes. Je veux bien accepter que j'ai plus une intelligence naturelle émotionnelle et sociale (dans mon bilan de compétence, c'est nommé "amabilité" et je suis à 8 sur 9). Dans la sous-catégorie "coopération" je suis à plus de 7 et dans la sous-catégorie "attitude amicale", je suis à plus de 8. Par contre, dans la sous catégorie "dominance", je ne suis qu'à 3. Autrement dit, on PEUT avoir des préjugés sur les personnes conviviales. On peut être ainsi sans narcissisme et sans volonté de domination. Une personne ainsi a les capacités d'entrer dans la communication et dans le consensus.

D'ailleurs, faire tous les deux des tests MBTI (on trouve cela sur internet facilement) vous aideraient tous les deux. L'idée de la CNV, je ne peux que l'approuver.

Je ne suis pas pro, mais voilà mon interprétation. Elle est foireuse, ou partiellement exacte, ou en plein dans le 1000. Il n'y a que lui et un travail sur lui qui peut l'indiquer.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 16 mai 2019 à 14h24


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Moi, ça me fait froid dans le dos. J'en ai même les poils qui se dressent.
Désolé de te dire ça, mais mot après mot tu dresses un portrait carrément dysfonctionnel, aussi bien dans son comportement à ton égard, qu'à l'égard des gens et dans la structure de votre vie de couple.
Si j'avais été avec vous ou avec cette femme dans le RER, je me serai interposé. C'est pas un comportement déplacé, c'est un comportement agressif.


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Sa personnalité ? Ou celle qu'il adopte avec toi ?


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Deux cercles sociaux... Aime-t-il beaucoup t'écouter parler de ce que tu fais sans lui ? Quant à lui, est-il plutôt taiseux quant à ses sorties ?


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Fais mine de refuser poliment son "aide" (en disant que tu comptes y aller avec un ami qui te conduira par exemple) et viens nous dire quelle est sa réaction.


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Paranoïa ? Tu es vraiment paranoïaque ou juste tu réfutes tes intuitions en lui donnant toujours le bénéfice du doute ? Tes intuitions sont valides ! Ton mec a un comportement aberrant. Il faut commencer à te faire confiance.
Et il a rien ressenti du tout ou il en a rien eu à foutre. Je passe pas une journée avec une personne qui a de l'animosité pour ma femme sans tenter de résoudre la situation ou d'écourter la chose ou de lui demander comment elle va.

Après ton premier message, j'avais quelques alertes. Là, on est au stade où ça me touche physiquement. Tout ce que tu racontes est juste le terreau béni pour une bonne relation d'emprise/manipulation...

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 16 mai 2019 à 14h57

bidibidibidi


Sa personnalité ? Ou celle qu'il adopte avec toi ?

Deux cercles sociaux... Aime-t-il beaucoup t'écouter parler de ce que tu fais sans lui ? Quant à lui, est-il plutôt taiseux quant à ses sorties ?

J'arrive pas à détecter vraiment le manipulateur, là.
Dans le sens : souvent, les plus chiants, ils ont effectivement deux personnalités, une publique charmante et une privée exécrable. Et là, je trouve qu'en fait, on a des traits relous qui se maintiennent de public à privé (et ça doit être assez vrai pour les qualités, même si YBED ne s'étend pas dessus, par défaut j'ai plutôt tendance à croire qu'il est soutenant et que malgré le côté macho-normé, il prend aussi des trucs en charge dans la relation). Il fait des jeux de séduction en public, il s'en fout de vouloir paraître parfait pour pouvoir faire chier en privé. Il se montre aussi rustaud qu'il est, ses satisfactions de séducteur me semblent vachement trop balourdes, communes, ouvertes, pour être perverses.

Je lis des coups de pression, des montées de pression qui me semblent pas "tactiques", et du narcissisme (ou un ego blessé, mais ça se rejoint). Mais pas une démarche de mise en dépendance systématique.
Et certes, deux cercles sociaux ; mais quand même cercle social qu'a pas l'air particulièrement en péril.

Je vois pas le côté "double", dans le témoignage, enfin pas plus que chez n'importe qui.

Par contre, je peux voir pourquoi une dépression donne prise à des déséquilibres, des échanges qui piquent.

Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

#
Profil

bonheur

le jeudi 16 mai 2019 à 14h59

Du coup, je me retire de ce fil de discussion. Si l'initiatrice veut une communication avec moi, je le ferai en mp. Mes réflexions sont trop à l'opposé de celle du commun et donc incompréhensibles. Je n'efface rien malgré tout.

Aussi, parce que du coup, je dois être à éviter, comme individu. Un nuisible, moi aussi :-/ .

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 16 mai 2019 à 15h22

Siestacorta
J'arrive pas à détecter vraiment le manipulateur, là.

J'ai juste dit qu'elle évoluait dans un terrain béni pour une relation de manipulation/emprise. Je ne peux faire de diagnostic clinique. J'essaye de bouger YBED pour qu'elle se pose vraiment la question (elle dit ne se l'être jamais vraiment posée, donc je pense, au vu des faits, qu'elle se doit de le faire).

Mais on a quand même :
- Une personne en situation de faiblesse psychologique.
- Isolée. A la fois par sa dépression, par le manque d'argent et l'absence, manifestement, de moyen de locomotion.
- Des cercles sociaux séparés...
- Un comportement qui varie suivant qu'il soit avec elle ou avec d'autres.
- Des changements d'humeur et d'avis (gaslighting).

Donc je dis pas que j'ai raison, mais je ne peux pas ne pas réagir.
Et le problème des relations d'emprise psychologique est qu'il est très dur pour la victime de le réaliser. Donc, malheureusement, je me sens un peu obligé d'insister jusqu'à ce qu'YBED fasse la démarche de vraiment analyser sa relation.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 16 mai 2019 à 15h24

Je comprend l'intérêt de mettre de l'éclairage, oui.
Il me manque un ou deux trucs pour avoir besoin de tirer l'alarme...

Je vois bien les points alarmants, mais là tel quel je ne suis pas sûr de l'histoire qu'ils racontent, par défaut, le tournant pour deux personnes pas très préparées me parait assez plausible... Pour l'instant j'utilise le rasoir d'Hanlon :-)

Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

#
Profil

Caoline

le jeudi 16 mai 2019 à 15h34

Sans aller jusqu'à prétendre une chose fausse, (l'histoire de l'ami qui t'emmènerai) car je ne suis jamais pour le mensonge, je trouve intéressant de voir quelle va être son attitude vis à vis de la marche des fiertés. Je ne serais pas surprise qu'il veuille t'accompagner pour te surveiller ou soit tout d'un coup au dernier moment tellement malheureux que tu ne vas quand même pas l'abandonner dans ce état.
Je retrouve en effet beaucoup dans la description que tu en fais le comportement d'un homme de mon entourage vis à vis de sa compagne et des autres pour la séduction incontrôlable. Cet homme a avoué l'avoir trompée quand ça faisait des années car à ce moment là ça lui servait de le dire, puis traite sa compagne de tous les noms au moindre rapprochement avec quelqu'un puis s'excuse, joue les caliméros, promet que lui n'aura plus d'autres relations puisqu'il ne peut le tolérer pour elle, puis recommence, dans son dos ou devant.
Je fais peut-être complètement erreur, je ne suis pas psy, je n'ai pas sa version... mais c'est juste mon ressenti et je le dis comme bidi pour t'inviter à y être attentive.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 16 mai 2019 à 15h36

Ca :


(Message effacé à la demande de l'auteur)

+ ça :


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Il défend deux points de vue complètement opposés. L'effet étant que la personne fera toujours "mal". Si YNED décide de ne pas aller à la marche des fiertés, il peut lui reprocher de ne pas se bouger pour sortir de sa dépression. Si elle décide d'y aller et qu'il se passe quoi que ce soit de "mal", il peut lui rappeler qu'il lui avait dit que c'était une mauvaise idée.
Accessoirement, il la traite d’intolérante alors que c'est lui qui est clairement homophobe. Faire porter à l'autre ses propres défauts.
Là, on est dans des techniques classiques de manipulation. Les gens normaux ne passent pas d'homophobe à tolérant en l'espace d'une nuit.

Petit lien sur le gaslighting : https://en.wikipedia.org/wiki/Gaslighting

Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

#
Profil

Keya

le jeudi 16 mai 2019 à 15h47

.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 16 mai 2019 à 16h10

YBED
c'est vraiment le cas, mais par contre c'est bien la 1ere fois qu'il me surveille de la sorte et que je me tape ce genre d' interrogatoire systématique...

Surtout que tu fais rien de nouveau, jusque maintenant. T'as posé un cadre. Il l'avale pas, ç'a mal été amené, ok. Mais il stresse comme si c'est évident que tu mettras votre relation en péril... J'insiste, ego très très sensible.

Tu ne fais rien de nouveau, et donc rien de mal. C'est pas "juste" de te mettre cette pression.

Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

#
Profil

Keya

le jeudi 16 mai 2019 à 16h47

.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

Keya

le jeudi 16 mai 2019 à 16h53

Siestacorta
Surtout que tu fais rien de nouveau, jusque maintenant. T'as posé un cadre. Il l'avale pas, ç'a mal été amené, ok. Mais il stresse comme si c'est évident que tu mettras votre relation en péril... J'insiste, ego très très sensible.

Tu ne fais rien de nouveau, et donc rien de mal. C'est pas "juste" de te mettre cette pression.




Message modifié par son auteur il y a une heure.

Cest pas faux en effet...

#
Profil

Keya

le jeudi 16 mai 2019 à 16h58

bidibidibidi
Ca :

+ ça :



(Message effacé à la demande de l'auteur)



Il défend deux points de vue complètement opposés. L'effet étant que la personne fera toujours "mal". Si YNED décide de ne pas aller à la marche des fiertés, il peut lui reprocher de ne pas se bouger pour sortir de sa dépression. Si elle décide d'y aller et qu'il se passe quoi que ce soit de "mal", il peut lui rappeler qu'il lui avait dit que c'était une mauvaise idée.
Accessoirement, il la traite d’intolérante alors que c'est lui qui est clairement homophobe. Faire porter à l'autre ses propres défauts.
Là, on est dans des techniques classiques de manipulation. Les gens normaux ne passent pas d'homophobe à tolérant en l'espace d'une nuit.

Petit lien sur le gaslighting : https://en.wikipedia.org/wiki/Gaslighting




Message modifié par son auteur il y a une heure.

Merci pour le lien...
C'est vrai d'une certaine façon... Mais je pense qu'il était sincère en m'encourageant à y aller...
Par rapport à ses propos homophobes, c'est un vrai problème pour moi. Car même si pour la marche des fiertés c'était lié à sa jalousie, en vrai il m'a déjà sortie des propos limites dans d'autres conditions... ça me désespère.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 16 mai 2019 à 17h05


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Aussi, j'ai envie de te demander, pourquoi tu avais de l'appréhension en lui en parlant ?

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion