Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Théâtre] Restons poly, une pièce de Bruno Chapelle et Camille Saféris, 2018

Culture
#
Profil

bonheur

le mardi 29 janvier 2019 à 13h20

En complément de l'émission de RTL, voici ce que j'ai trouvé

https://www.bienpublic.com/pour-sortir/loisirs/Spe...

#
Profil

bonheur

le mardi 29 janvier 2019 à 13h25

La question que je me pose : pourquoi toujours partir d'une situation d'adultère. C'est le cas dans "les infidèles" (une des histoires en particulier) ; "garde alternée"... Comme si c'était indispensable à une évolution. En plus, d'après la présentation, percevoir le polyamour comme un truc à la mode pour rafistoler un couple (je passe sur l'histoire de l'héritage). Je ne dis pas que la pièce est mal, je ne l'ai pas vue MAIS déjà avec la situation de départ annoncée, j'ai du mal. Pourtant Camille Saferis semble informé, au moins dans ce qui ressort de l'émission sur RTL. Je ne comprend pas un tel "décalage".

#

Invité (invité)

le mardi 29 janvier 2019 à 14h16

Parce que je pense que dans la plupart du temps, la majorité des gens ne s'interrogent sur ces questions d'ouverture que lorsqu'ils rencontrent quelqu'un d'autre! L'ouverture n'en n'est pas moins belle. L'être humain fait des erreurs, et les personnes qui décident de s'ouvrir au polyamour après un adultère n'en sont pas moins "nobles". Un adultère peut-être le point de départ d'une réflexion. La personne peut se dire: "Ok je suis amoureuse de deux personnes en même temps, qu'est ce que je fais avec ça?". Et à partir de ce constat, prendre conscience du poids de la société et de l'éducation reçue sur le modèle "imposé" à tous de la monogamie; ainsi que de la question du moule prédéfini dans lequel chacun est censé entrer.

#
Profil

artichaut

le mardi 29 janvier 2019 à 15h38

"Restons Poly", comédie de Bruno Chapelle et Camille Saféris, Mise en scène Bruno Chapelle.
Genre : théâtre de boulevard


« Pour raviver la flamme dans son couple, Clotilde propose à son mari volage Jean-Daniel d’essayer le dernier truc à la mode, le « poly amour » un nouveau concept, et le couple trouve ça formidable sauf que.... tout ne va pas se dérouler comme prévu ! Mais Tristan leur secrétaire homme à tout faire, suppose un stratagème de Madame pour obtenir le divorce et ainsi hériter seule de sa vieille tante milliardaire. Mais qui va réellement hériter...? Et que va faire Lola, l’ancienne maitresse de Jean-Daniel ? Le couple de bourgeois classiques va être durablement ébranlé pour le meilleur et surtout pour le rire ! »

Ça donne franchement pas envie. Dommage. L'idée que le théâtre se penche sur le sujet était intéressante.


___________________
Voir aussi la liste des Spectacles abordant le sujet du polyamour.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 janvier 2019 à 18h21

Je crois que justement, présenter le poly comme une alternative possible au fait d'aimer et aimer... sans passer par là, serait différent. Ca existe, je suis bien placée pour le savoir et en témoigner. Passer par la case adultère, c'est reprendre ce qui a déjà été fait dernièrement, et donc le polyamour reste une solution suite à la découverte d'un adultère et non la prédisposition naturelle à la franchise, l'honnêteté. Je trouve que ça oblige à une confrontation entre polyamour et adultère, avec l'adultère comme origine au polyamour... ce qui va à mon sens à l'encontre du polyamour lui-même.

Du coup, je préfère la pièce de théâtre "la vérité" qui avait été diffusé sur France2, cela fait déjà un certain temps et qui permettait les deux alternatives (amours d'un couple poly et d'un couple adultère). Une femme poly aime un homme adultère. Elle sait que son mari poly également aime la femme de cet homme adultère. Aussi, on s'aperçoit des divergences et de la nature adultère de l'épouse, qui bien que devant la demande (en fin) de son mari, qui apprend et découvre l'exactitude de la situation générale, décide de clarifier son couple et y renonce car sa femme explicite la non transparence. J'avais bien aimé, même si les acteurs en font "trop" et peuvent exaspérer.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 janvier 2019 à 18h22

artichaut
Ça donne franchement pas envie. Dommage. L'idée que le théâtre se penche sur le sujet était intéressante.

Ca résume ma pensée. Dommage en effet, d'autant que le festival est proche géographiquement de chez moi.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 janvier 2019 à 19h30

invité
Parce que je pense que dans la plupart du temps, la majorité des gens ne s'interrogent sur ces questions d'ouverture que lorsqu'ils rencontrent quelqu'un d'autre! L'ouverture n'en n'est pas moins belle.

Je te rejoins sur ce point, puisque c'est mon histoire perso. Par contre, je ne vois pas en quoi l'adultère devient obligatoire. Il faut dans se cas en effet interroger soi et les personnes que l'on aime, mais sans passer par la case cachoterie, tromperies et autres mensonges. On admet la réalité et on communique aux personnes concernées. Bon ok, ça parait simple à dire comme ça, mais je crois que c'est là que l'on révèle sa nature polyamoureuse. Non ?

#

Invité (invité)

le mercredi 30 janvier 2019 à 12h52

L'adultère n'est pas obligatoire, c'est effectivement mieux si on peut l'éviter. Mais je pense qu'on ne devient pas polyamoureux "d'un coup", que cela demande une transition plus ou moins longue, propre à chacun. Et que donc la "nature polyamoureuse" dont tu parles n'est pas forcément innée. Il faut du temps, accepter que l'on puisse être différent, qu'on puisse le devenir. La question qui serait également intéressante à se poser c'est où commence l'adultère? Est il purement sexuel? A partir du moment où l'on pense tout le temps à l'autre, lui parler tous les jours n'est ce pas déjà "tromper" quelqu'un?
Il y a tellement de façon de s'ouvrir, la vie est tellement pleine de surprises, nous sommes tellement différents quant à nos réactions que finalement, pour ma part, le but est le plus important. Même si pour certain, l'ouverture a mal débuté, la finalité si cette personne souhaite le poly amour, est jolie. Ne crois tu pas bonheur?

#
Profil

bonheur

le mercredi 30 janvier 2019 à 20h24

Pour moi, l'adultère commence quand on dit "je t'aime" à un tiers... que l'on reconnait l'amour... et oui, évidemment qu'il faut une transition.

Par contre, ne pas oublier le rôle d'un "média" multipublic comme le cinéma, les séries et en l'occurence le théâtre. Pourquoi déjà se copie-t-il ? Pour moi, ils doivent faire de la nouveauté, sinon aucun intérêt (bon ok, c'est mon opinion). Aussi, l'individu lambda qui regarde, aura à l'esprit que tout individu qui est poly est un adultère repenti/découvert. Alors que ce n'est pas, effectivement obligatoire et oui, certaines personnes l'évite, reconnaisse leurs émotions, ressentis, sans cacher, mais dans la communication. Ce n'est pas facile, ok.

Pour moi, non, le but n'est pas le plus important. La façon d'arriver viendra obligatoirement s'inscrire dans les esprits des spectateurs et qu'à chaque fois, l'information de devenir poly soit liée à l'adultère, ça me dérange.

#
Profil

Lili-Lutine

le vendredi 17 mai 2019 à 12h22

Je viens de voir que cette pièce passe cette année à Avignon ( ma ville) durant le festival de théâtre en juillet.
Vous l'avez vu ?
Qu'en pensez-vous ?
Je vais peut-être tenter de me faire un avis en y allant, mais il est vrai que la présentation de cette pièce n'est pas pour moi très encourageante...
Merci

ici le lien de cette programmation

#
Profil

artichaut

le vendredi 17 mai 2019 à 12h52

Metteur en scène : Bruno Chapelle
Interprète(s) : Pascale Michaud, Marie-Aline Thomassin, Bruno Chapelle, Camille Saféris, juliette Poissonnier, Cybèle Villemagne, Fabrice Herbaut, Stéphane Navarro

Résumé du spectacle
Pour raviver la flamme dans son couple, Clotilde de Montchartrain propose à son mari de se mettre au dernier truc à la mode: le "poly amour" ! (Aimer plusieurs personnes en même temps au grand jour...). Trop content de saisir l'aubaine, le mari volage accepte... Mais l'affaire se révèlera plus complexe que prévue…

Très en vogue en Europe et aux États-Unis, le poly amour brise les règles du couple traditionnel. Affranchis de nos schémas culturels, il ne s’agit pas de polygamie ni de libertinage, mais de partage de sentiments, d’amours plurielles, sans notion de tromperie.

Si dans cette comédie il n’y a plus d’amant dans le placard, le rire lui, est toujours au rendez-vous.

Ça fait déjà un peu +envie que le précédent résumé, mais bon…
(Je les copie ici pour garder une trace, car souvent, ils disparaissent de la toile aux fils des ans).


_________________
Voir aussi la liste des Spectacles abordant le sujet du polyamour.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion