Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mieux accepter et bien vivre le polyamour de son partenaire.

Bases
#

Emynoduesp (invité)

le dimanche 29 juillet 2018 à 02h38

Bonjour,

Je sais que je lance là un sujet qui a sans doute déjà été traité des tas de fois, mais comme chacun est unique, je voudrais avoir des réponses personnalisées et surtout communiquer.

Par où commencer... Mon homme et moi avons tous deux eu des vies très difficiles et des parcours assez atypiques, qui ont fait de nous des personnes atypiques par la force des choses, et pleines tant de forces que de faiblesses. Nous avons deux enfants de 4 ans et 1 an. Beaucoup de gens envient notre relation. On n'a jamais vécu ensemble de passion, on est toujours restés meilleurs amis tout en étant mari et femme, on communique énormément, personne ne me comprends mieux que lui, personne ne le comprends mieux que moi, on peut tout se dire sans jugement, on a un respect et une ouverture l'un pour l'autre qu'un tas de gens admirent. On s'est séparés deux fois, mais incapables de rester séparés bien longtemps, ça n'a pas duré. Notre amour et notre complicité sont très forts. Bref, notre couple va très bien, notre seul problème est la gestion de la vie quotidienne et du ménage, très banal et pas bien méchant en somme.

La première fois que nous nous sommes séparés, c'est parce qu'il était tombé amoureux d'une autre personne et m'avait trompé, pas seulement sexuellement donc mais affectivement aussi. Ça a été très douloureux pour moi, qui n'avait jamais ne serais-ce qu'envisagé un autre mode de fonctionnement que le fonctionnement classique et habituel. Il a vécu avec cette personne une passion, une relation totalement différente de celle qu'il peut vivre avec moi. Au bout de quelques mois, nous nous sommes rapprochés à nouveau et retrouvés. La rupture avec l'autre personne (appelons-la G) a été difficile, parce que mon homme déteste faire souffrir les gens et prends toujours le plus de pincettes possibles. J'ai pris la décision de communiquer avec G, et j'ai moi-même suffisamment pris sur moi pour proposer une relation polyamoureuse, sans en connaître le nom, afin que chacun souffre le moins possible de la situation. Mais G a refusé, tout en m'exprimant son admiration quand à ma résilience et mon détachement dans cette histoire.

Mon homme et G ont gardé contact, ils ont beaucoup à partager. Ils se sont revus il y a quelques mois, pour la première fois depuis cette histoire, ont passés de beaux moments ensemble tout en refusant de s'attacher vraiment, alors que nous étions séparés (dans de bonnes conditions et en bonne entente). Entre temps, G a évolué, a pris du recul et est elle-même devenue polyamoureuse.

C'est à ce moment là que mon homme a commencé à se poser des questions et a découvert le concept de polyamour. Il s'y est bien-sûr reconnu. Il aimerait que G et moi acceptions la situation, et là se trouve le cœur du problème.

Il n'en a pas encore dit à G que nous étions de nouveau ensemble, de peur de la perdre pour de bon. Ils sont partis du principe qu'ils se laisseraient la liberté de vivre une histoire les rares fois où ils se verraient (elle habite à l'autre bout de la France) mais qu'ils ne seraient pas un couple. G est polyamoureuse, mais ne supporterait pas que mon homme ait à nouveau une relation avec moi (ahah, pardon, je trouve ça très ironique, voir déplacé de sa part...). Avec n'importe qui d'autre oui, mais pas avec moi, et elle en même temps, à moitié.
Et moi, en ce qui me concerne, le concept ne me dérange pas, mais j'ai beau lutter, j'ai beau faire tout ce que je peux pour modifier ce que je ressens, je n'y arrive pas. Le concept ne me gène pas, mais mon âme a du mal à l'accepter. D'une part, comme G, parce que c'est elle, ce qu'elle représente, la femme avec qui il m'a trompée à l'époque. D'autre part, j'y ai beaucoup réfléchi, par manque de confiance en moi. Je crois en l'amour que mon homme me porte. Je n'ai pas peur qu'il me quitte pour elle. Je sais que nous avons deux "fonctions" complètement différentes pour lui. Je suis sa femme, la mère de ses enfants, sa famille, sa meilleure amie, à qui il peut tout dire et vouer une confiance presque aveugle et dont il ne peut pas se passer. Elle est sa maîtresse, sa passion, avec qui il peut sortir de son quotidien et vivre des trucs fous.
Je sais en plus que je suis "la principale", mais c'est plus fort que moi, je me dis que je ne suis pas assez bien, que tout ça arrive parce que je ne peux pas lui apporter tout ce dont il aurait besoin, que je ne lui suffis pas, que je ne suis pas assez bien, que mes défauts lui pèsent trop,... Et ça me ramène à des trucs très douloureux dans ma vie, parce que ce qu'on ne peut pas faire et qu'il peut faire avec elle viennent de mes traumatismes et de ma santé, des choses sur lesquelles je n'ai aucune prise.

Alors je prends sur moi et je me dis, que faire ? Quels choix ai-je ? Soit refuser et risquer de le perdre, soit refuser et ne plus pouvoir lui faire confiance parce que je sais qu'il ne pourra pas refouler ses sentiments et enterrer cette relation, soit accepter et faire avec...

J'ai l'impression qu'il nous en demande trop, à moi comme à elle, sans s'en rendre compte, et qu'il fait peser sur nous le poids que lui refuse ou est incapable de porter. De plus, il l'a invitée à venir une dizaine de jours dans le coin, pour lui faire découvrir son environnement à lui, puisqu'ils se sont toujours vu vers chez elle. Mais on vit dans un petit endroit où tout le monde se connaît et moi qui ait une peur panique du jugement, je me dis mais si des proches les voient ensemble, que va-t-il se dire ? J'ai aucune envie que tout notre entourage soit au courant, ça nous regarde et ils ne comprendraient pas, je ne trouve aucun intérêt à essayer de leur expliquer. Et puis la faire venir, mais puisqu'il n'ose pas lui dire que nous sommes de nouveau ensemble, que lui fera-t-il découvrir ? Elle ne verra ni sa maison, ni ses enfants, seulement quelques potes et le coin où il vit, le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Est-ce que je dois vraiment accepter ça ? Est-ce que c'est moi qui ait un problème en refusant ça ? Comment lui expliquer, lui faire entendre ?

Merci de m'avoir lue.

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 juillet 2018 à 10h53

Bonjour,

Ton récit montre la difficulté de remettre un lien sincère sur les rails suite à un manque de dialogue et de transparence (adultère, n'ayons pas peur du mot). Vous pouviez tout vous dire... enfin pas tant que ça. Je crois que le noeud du problème, enfin l'un des noeuds, est là.

En lisant, je me dis que tu as déjà compris beaucoup. Il te manque de la confiance en toi. Tu ne respires pas assez pour toi même et te focalise trop sur le "nous".

Mon mari et moi nous surnommons "les vieux cons", en référence aux personnages du film (et livre) "la soupe aux choux". En fait, on en rit aujourd'hui, car le "quant dira-t-on", il est derrière nous.

Ne pas vouloir faire souffrir. Je crois que l'on en est tous là. La question est : pourquoi l'autre souffre alors qu'il est naturel d'aimer ? On nous enferme dans des dictats et des conditionnements, dès petit. Etre poly, amoureux, affectif ou acceptant, c'est justement sortir de ces conditionnements. Ne pas laisser le commun penser à notre place et nous dire ce que l'on doit ressentir. Etre poly, c'est justement vivre suivant son ressenti... en commençant par exprimer celui-ci.

Tu as une certaine compersion naturelle. La preuve, tu te préoccupes de ce qu'ils vont pouvoir vivre ensemble lors de ce déplacement prévu prochainement. Votre entourage ne comprendra pas. Ne serait-ce pas une occasion justement de déceler qui sont des amis sincères, donc sans jugement et avec compréhension. Se dévoiler comme hors normes, c'est prendre ce risque. En même temps, ça permet de faire le tri dans les relations. Mon expérience à ce niveau-là, ben ça sert énormément, de faire du tri.

Quelque soit la nature d'un lien humain, il doit reposer sur autre chose que la volonté de montrer un faux visage. Une personne qui ne peut apprécier qu'à travers le dogme sociétal, n'a rien compris. Après, je reconnais, il faut avoir une certaine force de caractère pour encaisser les inepties. Le tout étant de ne pas répondre. On prend acte, on remercie de la sollicitude avec le sourire, et on passe son chemin, tout en concluant de la réelle considération de l'autre à notre égard. Inutile d'entrer en conflit ou de vouloir se justifier. Prendre simplement note de l'état d'esprit vrai de la personne que l'on a en face de nous.

Comprendre que tu es SEULE maître à bord de toi. Tu es à la fois commandant et passager. L'intellect et l'émotionnel. Parfois c'est l'un qui commande, parfois l'autre. Les deux sont indispensables. La tête et les tripes, diraient d'autres.

J'aurai tendance à dire, laisse les à leur relation et préoccupe toi avant tout de toi et de votre lien (le "nous"). Certes, au jeu de la vie, il y a les effets boule de neige. Ce qui atteint l'un, atteint l'autre, et en plus tu te préoccupes aussi d'elle. Attention de ne pas te "surcharger" et de ne pas porter trop lourd. Porte ce qui te revient et laisse leur ce qui leur revient. Soit présente "à la demande".

Egalement, la vie est impermanence. Aucune situation ne dure et la vie n'est qu'une succession de "cap" à franchir. Tu es dans une période délicate... tu en as connu d'autres si j'ai bien compris... et ce ne sera pas la dernière

Je n'ai sans doute pas répondu clairement à tes questions. Avoir plus de questions que de réponses n'est pas mauvais en soi. Savoir que tes questions ne se poseront peut être plus dans un mois, deux mois...

Je te souhaite de trouver vite plus d'apaisement et je leur souhaite de s'y retrouver également. En bonne poly, je vous souhaite de vous offrir amours et respects. Un équilibre emprunt d'honnêteté et de communication ; de sérénité aussi.

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 juillet 2018 à 10h57

En complément, si tu lis, je te recommande trois livres d'Yves-Alexandre Thalmann qui se complètent magnifiquement :
- vertus du polyamour, la magie des amours multiples ;
- les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple ;
- garder intact le plaisir d'être ensemble, prévenir le désamour

Un autre livre d'Hypatia From Space :
- compersion, transcender la jalousie dans le polyamour

Je dirai que ce serait une bonne idée et de bonnes bases de discussions si vous pouviez lire ces ouvrages tous les trois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion