Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Tout début d'une nouvelle histoire

Bases
#
Profil

Billoute

le dimanche 05 novembre 2017 à 16h39

Bonjour,
Je suis toute nouvelle inscrite sur ce forum, j'ai découvert ce site et même ce concept que très récemment.
En fait, je suis avec mon mari depuis 22 ans et nous avons trois enfants. Nous nous sommes mis ensemble assez jeunes (16 et 18 ans). La routine métro, boulot, enfants... à eu raison de notre couple. Il est difficile d'être à la fois bonne mère, bonne professionnelle, bonne maîtresse de maison, bonne copine, bonne épouse... Il semblerait que je me sois un peu oublié sur ce dernier point. Je n'ai pas su écouter les attentes de mon mari. L'an dernier, il a repris ses études et a retrouvé un rythme étudiant à 40 ans avec tout ce que ça comporte: nouveau réseau social, apéros, fêtes multiples... Il s'y est trouvé comme un poisson dans l'eau. S'y rajoute une petite crise de la quarantaine plus une insatisfaction conjugale qui ont fait qu'il s'est rapproché d'une autre femme. Au début, cela n'a été qu'un jeu de séduction réciproque mais très vite cela est devenu très sérieux. Moi, de mon côté, je l'ai senti s'éloigner progressivement mais n'est pas réagi tout de suite en refusant de croire que cela pouvait nous arriver à nous. Puis, un soir de septembre, j'ai craqué et ai provoqué la discussion. Il m'a annoncé qu'il était amoureux d'une autre. J'ai été anéantie! Un véritable tsunami! J'ai vu notre vie de couple défiler sous mes yeux, je ne pouvais pas imaginer que tout cela se finisse. Impossible! Même si j'ai été moins présente pour lui ces derniers temps, mon amour pour lui était intact. J'ai cependant compris ce qu'il me disait : ses reproches, son idylle naissante... J'ai tout entendu et compris mais je ne pouvais le laisser partir. Je ne pouvais pas ne pas me battre. Pour mon estime, pour mon couple, vis à vis de mes enfants. Je lui ai donc demandé de rester et lui ai donné la possibilité de continuer à voir sa copine. Cela n'a pas été facile au départ, loin de là. Mais nous avons énormément parlé, je crois que nous avons plus communiqué en 1 mois qu'en 20 ans! Il m'a dit qu'il m'aimait toujours, qu'il était partagé entre 2 femmes. Depuis, mon amour pour lui a été multiplié par 1000000, nous avons restauré une communication, nous avons une sexualité plus libérée et beaucoup plus récurrente. J'ai rencontré sa copine avec qui je m'entend assez bien, nous partageons beaucoup de points communs notamment l'ouverture d'esprit. Elle est même devenu un peu ma confidente quand j'ai des coups de blues. De son côté, elle même est mariée avec trois enfants. Son mariage est en plein chaos mais ses enfants ne sont au courant de rien. Elle ne met pas la pression à mon mari pour qu'il me quitte. Elle n'est pas prête matériellement parlant pour lui proposer autre chose que ce qu'ils vivent ensemble en ce moment. Cependant, la frustration de ne pas pouvoir partager plus de moments ensemble les ronge tous les 2. En faisant des recherches sur le net, j'ai découvert ce concept de PA. Je leur en ai parlé. Mon mari s'y reconnaît, elle, elle y croit aussi. Seulement voilà, de ce que j'ai pu en lire, pour que le PA puisse fonctionner, il faut que le polyamoureux puisse donner à chacune à la hauteur de ses désirs. Mais comment faire? Moi, pour le moment, je reste l'officielle et elle, a plus un statut de maîtresse. Nous ne voulons pas que notre configuration soit connue de notre entourage, nos amis, nos collègues, nos familles, nos enfants. Pensez vous que cela est voué à l'échec?

#
Profil

Camille_B

le dimanche 05 novembre 2017 à 20h35

Bonjour !

Il ne faut surtout pas confondre égalité et équité. Dans des relations polyamoureuses il faut être équitable : c'est-à-dire qu'il faut que chaque partenaire se sente aimé, respecté, et que l'on fait des efforts pour elle ou lui.

Mais attention, il ne s'agit pas d'égalité. L'égalité est impossible pour plein de raisons : pratiques, matérielles, envies, besoins etc. Chaque partenaire ne demande ni n'a besoin des mêmes choses.

Que sa relation avec elle soit différente d'avec toi c'est normal et n'est pas du tout un problème.

Le fait qu'ils ne puissent pas se voir autant qu'ils voudraient n'a d'ailleurs pas grand chose à voir avec le fait que tu sois "l'officielle", mais bien avec le fait qu'elle soit elle en situation d'adultère. Ce n'est donc pas un problème lié à ton couple à toi.

Votre situation n'est pas du tout vouée à l'échec, mais, comme toute relation, elle n'est pas non plus vouée nécessairement à un succès éternel !

Elle sera ce que vous en faites, en fonction des accidents de la vie. A priori le principal problème dans votre affaire c'est la situation d'adultère de cette femme, en-dehors de ça je ne vois là rien de particulièrement problématique, bien au contraire.

#
Profil

Billoute

le dimanche 05 novembre 2017 à 21h47

Bonsoir Camille B.
Je te remercie pour ta réponse. En fait, je n'ai pas très bien expliqué sa situation à elle, la deuxième femme. Elle n'est pas vraiment dans une situation d'adultère. Son mari est au courant de sa relation avec mon mari. Il entretient lui aussi de façon réactionnelle une liaison avec une autre femme depuis qu'il est au courant. La copine de mon mari (que j'appellerai C) pense que c'est uniquement pour susciter sa jalousie et par fierté aussi un peu. La communication semble complètement rompue entre eux. C'est pourquoi, je disais que son mariage était en plein chaos. Mais, il y a des enfants au milieu et C veut les protéger au maximum. Ils cohabitent et vont chacun de leur côté quand ils en ont la possibilité. Toute cette histoire est encore très récente et aucune décision ne doit être prise précipitamment.

#
Profil

Toinou

le lundi 06 novembre 2017 à 10h05

Bienvenue parmi nous (Miaou !)

Voilà une histoire qui ne commence pas trop mal aux vues des circonstances. Je te tire mon chapeau pour ta réaction clairement ouverte d'esprit.

Pour rebondir sur ce que dit Camille, égalité/équité, pense à ton comportement avec tes enfants. A moins d'une grosse surprise, tu ne passes pas ton temps avec eux un chrono à la main en te disant que si tu as passé 1 minutes avec l'un tu devras en passé 1 avec chacun des deux autres. Pourtant tu es là quand les uns et les autres en ont besoin. Bah là c'est pareil.

Billoute
Nous ne voulons pas que notre configuration soit connue de notre entourage, nos amis, nos collègues, nos familles, nos enfants.

Alors là c'est mon point de vue personnel un peu extrémiste diront certain, mais bon.

De quoi avec vous hontes ? Pourquoi ne pas le dire autour de vous ? Tu penses que c'est un mauvais exemple pour tes enfants ?
Sans aller le dire à tout le monde que tu croises, se cacher n'est pas la solution. Votre relation ne sera que plus détendu si vous ne devez pas mentir et vous cacher pour celle-ci.

#
Profil

Merlyn

le lundi 06 novembre 2017 à 10h20

Bonjour Camille-B,

Merci de ton témoignage (non, je ne fais pas de copié collé quand je poste ça ^^ ).

Je pense que vous avez eu une démarche honnête et éthique ton mari, toi, et son amante (que je met en italique parce que je la vois plutôt comme un métaamour en réalité.

Je rejoins partiellement Toinou quand il dit :

Toinou
De quoi avec vous hontes ? Pourquoi ne pas le dire autour de vous ? Tu penses que c'est un mauvais exemple pour tes enfants ?

Sans aller le dire à tout le monde que tu croises, se cacher n'est pas la solution. Votre relation ne sera que plus détendu si vous ne devez pas mentir et vous cacher pour celle-ci.

Oui, dans un monde idéal, on devrait s'assumer, ne pas avoir peur du regard des autres (et même s'en foutre oserais-je dire) mais on vit encore dans une société avec une norme et je peux comprendre que l'on est pas envie d'en parler aux autres de peur des réactions et des incompréhensions, perso je suis poly dans une relation "mono acceptante" et quand j'en parle à des collègues de travail ou à des amis de ma compagne, je sens tout de suite de l'incompréhension voir des raccourcis rapide vers la polygamie, le libertinage pour ne citer que cela... j'ai conscience cependant que se cacher n'est pas la solution pour que le polyamour soit enfin vu comme une alternative tout à fait normal pour la personne lambda mais comme toute avancée sociale, ça ne se fait pas en un jour hélas, j'ose penser que dans 10-15 ans le polyamour sera banalisé et non discriminé.

#
Profil

bonheur

le lundi 06 novembre 2017 à 11h04

Le polyamour n'est pas connu. Donc découvrir le mot, c'est décomposer en poly=plusieurs et amour=???

Si l'amour a dans l'imaginaire de l'individu qui découvre le mot un sens purement sexuel, on obtiendra du libertinage (le libertinage doit beaucoup faire travailler l'imaginaire de celui qui ne connait pas). Si l'amour a un sens de vie commune, enfants et autres, alors on obtiendra de la polygamie ou une une communauté (avec sexualité entre tous les membres). Donc, oui, comprendre que le mot, sans l'indication de la représentation concrète et du sens réel donné, on peut être amené à interpréter d'une façon erronée.

D'ailleurs, de nombreux poly se retrouvent dans "la salope éthique" alors que moi, je vois où est le sexe, mais pas trop les sentiments. J'y découvre une vie communautaire alors que tous les poly ne sont pas ainsi. Quant à la notion de corne d'abondance et autres (ex A aime B ; B aime C donc A aime C), ne me correspondent pas. Je n'ai aucun lien avec les témoignages et exemples cité dans ce livre. Par contre, j'ai connu des poly désireux de vivre en communauté.

Ce que j'indique, c'est que balancer un tel mot pensant qu'un néophyte aura une juste compréhension, ça me parait illusoire. D'ailleurs, c'est le beug avec les médias, qui en parle souvent d'une mauvaise façon. On veut faire un scoop et on donne un mauvais reflet de la réalité (aussi pour l'audience).

Indiquer le mot "polyaffectif" interpelle d'une façon différente. En tout cas, plus juste dans mon cas.

#
Profil

bonheur

le lundi 06 novembre 2017 à 11h10

Merlyn
j'ai conscience cependant que se cacher n'est pas la solution pour que le polyamour soit enfin vu comme une alternative tout à fait normal pour la personne lambda mais comme toute avancée sociale, ça ne se fait pas en un jour hélas, j'ose penser que dans 10-15 ans le polyamour sera banalisé et non discriminé.

Je te rejoins, mon souhait va également en ce sens. C'est aussi à nous de faire en sorte que cela devienne possible. C'est à partir de nos discours et comportements qu'une ouverture juste et pertinente de la société pourra se faire. Personnellement, je me sens directement concernée. A presque 50 ans, ce n'est pas pour moi que j'ai ce souhait, mais pour le développement global d'une société dans laquelle d'autres pourront se découvrir sans tabou.
J'ai un "devoir" à ce niveau-là !

#
Profil

Toinou

le lundi 06 novembre 2017 à 11h25

je me suis permis de faire un fork :

/discussion/-bBu-/Devons-nous-sortir-du-placard/

histoire de ne pas noyer l'histoire de Billoute dans un débat de fond

#
Profil

bonheur

le lundi 06 novembre 2017 à 11h43

(+)

#
Profil

Merlyn

le lundi 06 novembre 2017 à 13h04

(+)

#
Profil

Billoute

le lundi 06 novembre 2017 à 21h40

Merci pour vos témoignages et réponses diverses. Merci à Toinou également de recentrer le débat sur ma problématique. En effet, mon souci n'est pour le moment, pas de savoir si nous devons ou pas sortir du placard car nous n'en avons pas envie, aucun des trois. Mon souci est plus organisationnel : le polyamour est-il possible et durable quand une des femmes est officiellement en couple et que l'autre reste dans l'ombre? Nous ne pouvons pas faire autrement vu notre configuration.

#
Profil

Toinou

le mardi 07 novembre 2017 à 10h57

Est ce que c'est possible : Oui
Est ce que c'est durable : ça dépend de ta définition de "durable". :-D

#
Profil

Camille_B

le mardi 07 novembre 2017 à 13h31

Sincèrement, je me garderai bien de répondre à une telle question.

Tout ce que je peux dire c'est ceci : si vous ne pouvez pas faire autrement, ne vous posez pas la question, et vivez ce que vous avez à vivre maintenant. Ne vous souciez pas du lendemain comme disait l'autre, le lendemain se soucie bien assez de lui-même ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion