Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour tout seul ?

#
Profil

Laurenzo

le dimanche 29 mars 2015 à 16h32

Oui en effet j'ai vu. Lol

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 mars 2015 à 16h46

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 mars 2015 à 16h48

Lagentda
Qu'est-ce qu'une idée lancée ?

un fois que l'idée est lancée, qu'on a bloqué la date sur l'agenda, qu'on a pris des billets de train ou réservé un hôtel, si une personne se retire ça me gêne beaucoup. Une fois ça peut aller, deux fois ça passe s'il y a une raison très sérieuse, à la troisième je ne ferai plus d'activité avec cette personne.

Lagentda
Que faire quand on l'impression d'être parfois/souvent/tout le temps la dernière roue du carrosse ?

Laisser tomber, rayer la personne qui nous traite de dernière roue du carrosse de notre liste d'amis, et si ce n'est pas assez, passer une bonne dizaine de jours à l'autre bout de la France.

(après 3-4 relations de ce type, je suis devenu assez radical!)

Bonus: voici une notion similaire, celle de "être mis au congélateur"

#
Profil

Laurenzo

le dimanche 29 mars 2015 à 16h49

C'est un peu ce qu'elle me dit aussi, contentes toi de ce que tu as et te prends pas la tête.
En gros, t'as pas á te plaindre...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 mars 2015 à 16h55

Laurenzo, es-tu capable de ne pas te prendre la tête ?

#
Profil

Laurenzo

le dimanche 29 mars 2015 à 16h57

Bien-sûr du moment que tu es respecté...

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 mars 2015 à 17h01

C'est toi qui voit !
Apparemment ta notion du respect et celle de cette personne sont nuancées. Moi aussi j'ai essayé, mais en amour lorsque l'on doit se forcer à accepter...

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 mars 2015 à 17h01

Cabosse
Il y a un truc qui m a choqué aussi dans cette relation, c est le manque de communication, je n avais tout simplement pas le droit de me plaindre.

Et ce, parce que j étais mono, si je me plaignais, c était donc que j avais des ATTENTES.

Il s en est ensuivi que je ne m autorisais pas à m exprimer de peur qu' il pense que j en avais alors même que je n en avais pas.

Ce que j essaie de dire, parce qu'il n est pas toujours aisé d exprimer ses sentiments, c est qu' à trop se focaliser sur la problématique mono-poly on finit par oublier la problématique intrinsèque à n importe quelle relation de quelque type soit elle.

Avoir des attentes ce n'est pas si mal que ça. Mono ou poly, on a le droit d'avoir des attentes, et de l'autre côté, on a le devoir de tenir en compte les attentes des autres à notre égard.

Sinon ce n'est pas une relation.

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 mars 2015 à 17h04

(+) Quelo

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 mars 2015 à 17h16

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 29 mars 2015 à 17h17

Quand on propose une date, un rendez-vous, on prend un engagement.
Je ne crois pas que ce soit possible d'établir de la confiance avec quelqu'un qui ne se tient pas à ce qu'il a dit qu'il ferait. En tout cas, pas assez de confiance pour qu'on se permettre de se rendre vulnérable.

Or, dès qu'on montre son désir, son affection, son amour le cas échéant, on est vulnérable, surtout si quelque chose est exprimé en face.
On est vulnérable parce qu'on peut être privé de la relation d'échange qu'on attendait. Dès lors qu'il y a une date, un horizon pratique, cette attente se concrétise. L'autre nous fais un genre de promesse. Évidemment, à divers degré d'importance... Mais c'est quand même à travers un projet, un rendez-vous, quelque chose qui a lieu quand on s'est promis cela, qu'on nourrit sa propre envie d'être avec l'autre, l'aisance avec laquelle les désirs s'exprimeront entre lui et nous.

S'il se décommande, s'il ne montre pas d'attachement à ce qui était prévu, et que ça arrive d'une façon régulière, et que ce n'est pas accrédité comme un problème, il n'y a plus l'espace de confiance pour qu'on puisse dire "à l'avenir, nos échanges seront mutuellement épanouissants, et on fera les efforts qu'il faut pour ça", puisque on a eu l'expérience de moments où ça ne s'est pas vérifié, et qu'on ne peut pas ignorer cette expérience.

Après, Laurenzo, il y a peut être des termes explicites qui disent que vous n'êtes pas censés vous attacher l'un à l'autre, je ne sais pas... Et l'engagement à "faire ce qu'on dit, dire ce qu'on fait" est aussi relativisé par la possibilité de discuter d'un "où en est on", qui change dans le temps.

Mais autrement, ça me parait normal, dans cette situation, que tu te sentes pas respecté, indépendamment de poly ou mono.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Laurenzo

le dimanche 29 mars 2015 à 17h28

Merci Siesta, c'est pourquoi j'ai besoin d'une discussion avec elle ce soir pour y voir plus clair sur ses sentiments et ce qu'elle attend réellement de notre relation mais surtout de nous éviter de souffrir d'incompréhension ou de malentendu á l'avenir.

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 mars 2015 à 18h08

Perso, les autres qui ont eu cette attitude envers moi n'ouvrait pas le dialogue sur aucune justification. C'était des personnes qui justement avait la subtilité de tout faire reposer sur l'implicite et une communication qui éludait systématiquement ce genre de sujet ou du moins celui-ci en particulier. Mon discours d'alors allait à sens unique, c'est à dire sans retour aucun, donc fin de la discussion sur ce sujet.

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 mars 2015 à 18h18

Pour Cabosse : j'ai aussi été dans le congélo, ben aujourd'hui, je ne m'accoutume plus qu'aux espaces confortables avec de la chaleur et du bien être. Fini les postures inconfortables réfrigérées

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 29 mars 2015 à 18h59

Laurenzo
j'ai besoin d'une discussion avec elle ce soir pour y voir plus clair sur ses sentiments et ce qu'elle attend réellement

Courage, parce qu'à ce moment-là, on entend pas forcément ce qui nous fait le plus plaisir... Mais c'est aussi, souvent, l'étape nécessaire pour pouvoir passer à autre chose.

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 mars 2015 à 19h09

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Laurenzo

le dimanche 29 mars 2015 à 19h12

Merci. Dans tout les cas j'ai besoin de savoir où nous allons elle et moi, je n'aime pas rester dans un flou artistique qui si il reste ainsi ne nous amènera de toute façon rien de bon.

#
Profil

bonheur

le dimanche 29 mars 2015 à 19h42

Oui, Cabosse, le l'amour apporte en lui-même toujours beaucoup.

Je crois par contre que tu te fixes désormais une limite, celle de ne pas replonger dans la reproduction d'un tel schéma relationnel. Il ne faut pas s'y fier, je crois (c'est MON ressenti), on peut parfois refaire les mêmes erreurs en songeant tout simplement que comme ce n'est pas avec LA même personne, l'issue sera différente. L'histoire, oui sera différente, mais pas le schéma. Aujourd'hui, on ne m'y reprendra plus. Par contre, les "polys" ne sont pas pires ou mieux, ils conçoivent juste l'amour sans exclusivité. Cela ne fait pas d'eux des êtres exceptionnels. Ils gardent chacun-e un caractère propre et une conception de mener une relation amoureuse chacun-e à sa façon.

J'en reviens à ce que pour connaître bien quelqu'un-e, il faut avoir un passé en contact avec cette personne. J'ai constaté qu'en général, il faut un relationnel d'au moins deux années avec une personne avant de savoir si la relation sera valorisée ou non. D'autant plus, si l'on vit déjà avec une relation principale. Perso, je n'envisage pas un relationnel "secondaire" si le courant ne passe pas avec ma relation principale et l'avis de mes relations secondaires est pertinent à mes yeux. Pourquoi ? En soit, je dirais que ça ne les regarde pas. Toutefois, le jour où je suis mal, ce sont eux qui me récupère "à la petite cuillère" (expression de ma grand mère adorée).

Un jour, l'une de mes relations secondaires m'a dit de me concentrer sur les personnes qui me méritaient. C'est le conseil le meilleur que j'ai reçu, approuvé à l'unanimité par mes deux autres amours actuels. Aujourd'hui, je plussoie, aimer et être aimer, ça se mérite, ça s'entretient, ça se bonifie, et ceci au quotidien (ou presque). Il y a aujourd'hui des moyens de communication suffisant. Après, il y a la volonté individuelle...

#
Profil

LuLutine

le dimanche 29 mars 2015 à 23h01

Laurenzo
Qui dit lancer l'idée dit pour moi début d'engagement.

Je crois que les deux mots en gras répondent bien à la question que je te posais !

Tu sais, c'est arrivé que pendant plusieurs mois, quelqu'un me dise "j'ai tel projet" et je pensais vraiment que cette personne allait le faire, j'ai même essayé de l'aider à trouver des moyens de le faire (ça nécessitait du temps, de l'argent).

Au final et après plusieurs mois, après avoir plusieurs fois repoussé le projet et devant le rapport coûts/bénéfices, cette personne a préféré renoncer.

Ce qui est parfaitement son droit (en plus le projet ne me concernait pas spécifiquement, je l'ai juste aidée à trouver des pistes, mais même si ça m'avait concernée, cette personne n'avait pris aucun "engagement" au sens propre donc je ne lui en aurais pas tenu rigueur).

Ce que tu nous dis Laurenzo c'est que toi tu as interprété ses propos comme une forme d'engagement, mais elle n'avait peut-être pas du tout la même chose en tête...ce week-end, c'était un projet qui lui plaisait, mais d'autres choses pouvaient lui plaire aussi et elle n'avait (visiblement) pas définitivement arrêté son choix, ce qui ne l'empêchait pas d'envisager les éventuelles modalités pratiques de ce projet de week-end.

Ca restait (peut-être) quand même juste une idée...

Siestacorta
Quand on propose une date, un rendez-vous, on prend un engagement.

Oui euh enfin, pour moi "proposition" et "engagement" ce sont deux choses différentes !
Je ne compte pas le nombre de gens qui m'ont "proposé" quelque chose et finalement ne l'ont pas fait...

Tiens, bah je viens de me mettre d'accord avec des amis pour se voir dans plusieurs semaines. Ca fait plusieurs fois qu'on en parle.
Ca n'a pas été confirmé la première fois que l'un d'entre nous a proposé la date, et pourtant il me semble que tout le monde était ok sur le principe...

(Bon et malgré ça il reste une inconnue qui fait que tout le monde ne sera peut-être pas là, mais c'est pas grave, c'est un risque qu'on accepte et on achète les billets quand même...)

Quelo
un fois que l'idée est lancée, qu'on a bloqué la date sur l'agenda, qu'on a pris des billets de train ou réservé un hôtel, si une personne se retire ça me gêne beaucoup.

Là, ils n'avaient pas pris de billets de train ou d'hôtel, c'est donc un peu différent.
En effet une fois des billets pris ou certaines modalités fixées (réservation de chambre même quand on peut annuler sans frais !), on n'en est plus au stade dune "idée lancée".
On en est au stade où il y a eu engagement, justement.

Cela dit je suis donc d'accord sur le fond, quand on a fixé de se voir, qu'on en a fixé les modalités en en ayant discuté, c'est incorrect de vouloir changer les plans unilatéralement (même sans frais particuliers engagés, d'ailleurs).

Mais je ne dis pas que c'est ce qui s'est passé car visiblement ils avaient évoqué l'idée, pas prévu les choses de manière définitive.

#
Profil

Laurenzo

le lundi 30 mars 2015 à 05h42

Histoire terminée.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion