Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Période difficile, des conseils ?

Témoignage
#

(compte clôturé)

le mercredi 07 janvier 2015 à 12h17

Bonjour

Depuis peu dans une relation polyamoureuse, je me trouve dans une situation inconfortable et un peu d’aide, des conseils ou des témoignages seraient les bienvenues.

Après toute une vie sentimentale monogame sans trop remettre en question ce modèle de relation, j’ai pu expérimenter une partie du spectre des aspects négatifs et j’étais de plus en plus sceptique. Toujours fidèle, respectueux et exclusif, on m’a régulièrement trompé, avec tous les désagréments liés. C’est dans ce contexte que j’ai rencontré R.

Nous nous sommes rencontrés complètement par hasard : elle avait pris en covoiturage un ami et c’est en le rejoignant boire un verre que j’ai fait connaissance avec R.

Le contact s’est tout de suite fait, échange de numéros. Deux ou trois semaines plus tard, nous nous sommes revus en tête à tête. Alors que nous rentrions chez moi, elle m’avoue qu’elle a déjà un copain et que ça ne lui pose pas de problème qu’elle me voit.

Notre relation commence fort, la passion et les sentiments sont rapidement une évidence pour nous deux. Au court de nos discussion, elle m’explique le polyamour, je suis rapidement séduit par le principe.

Hélas, A (son régulier), en apprenant mon existence, vit très mal la situation. Apparemment ils avaient longuement discuté du côté théorique, mais la réalité est dure avec la théorie.

Etant le premier « amoureux » de R dans le cadre de leurs relation, j’ai eu le plaisir d’être un dégât collatéral… Un mois et demi de séparation plus tard, nos sentiments étant toujours là, nous reprenons notre relation là où elle s’était arrêtée. C’est à ce moment que je me suis renseigné sur le côté théorique du polyamour, au travers de votre site (entre autres), du « Guide des amours plurielles », de discussion avec des lutins convaincus et épanouis...

Dans un premier temps j’ai été « l’amant caché », afin de ménager A, mais la situation n’était confortable ni pour moi, ni pour R. Elle a donc fini par me « sortir du placard ». A le vécu toujours aussi mal et se révèla être strictement monogame et souffrir de la situation.

Forcément, cela affecte R. Et moi par son intermédiaire. J’ai essayé d’apporter mon aide du mieux que j’ai pu, en proposant de rencontrer A ou en discutant longuement avec R du problème. Ils habitent actuellement ensemble dans une location, mais R vient juste de devenir propriétaire d’une maison.

C’est extrêmement résumé et j’en viens à ce qui me met vraiment mal à l’aise actuellement. Avec les contraintes de l’achat immobilier et la situation de conflit avec A, nous nous voyons beaucoup moins : le mois dernier nous avons dû nous croiser trois ou quatre fois. Quand nous nous voyons le dialogue se fait, mais entre deux c’est assez mince et à sens unique : mes mails, sms etc n’ont que peu ou pas de réponses. R annule au dernier moment des rendez-vous ou des occasions de se voir.

Même si j’ai parfaitement intégré consciemment que c’est une « période creuse », j’ai un ressenti désagréable qui revient régulièrement : celui d’être un peu la 7ème ou 8ème roue du carrosse.

J’ai pris le temps et j’ai la patience, mais le dialogue est actuellement plutôt à sens unique. ;-(

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 07 janvier 2015 à 15h37

Je viens de me relire et de corriger beaucoup de fautes de formes, désolé pour les reliquats...

Du coup, il me semble important de préciser un peu la temporalité :
- j'ai rencontré R début mars 2014
- nous avons été séparé de fin mai à mi juillet
- la période creuse dure depuis début octobre, avec un terme flou et qui s'éloigne au fur et à mesure

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mercredi 07 janvier 2015 à 17h43

Bonjour LaMouette,

Dans bien des cas, la patience est une grande vertu, comme tu en as de toute évidence conscience. Et A. est clairement dans une période de crise avec ce déménagement et la tension avec A. Raison de plus à mon avis pour rajouter plusieurs doses de patience ! Ce qui veut dire faire tout ce qui est possible pour détourner ton attention. Personnellement dans ce genre de cas je me dis même que c'est fini, en tous cas j'agis comme si c'était le cas, je fais des projets autres, je tâche d'ouvrir les yeux sur les possibilités d'autres amours, etc.
Parfois la personne qui s'était éloignée a fini par revenir. Parfois - et même on peut dire souvent, quand des sentiments importants s'étaient développés.
Parfois, mais parfois après pas mal de temps....

Tu parles d'un "terme flou". Tu peux, euh, préciser ce flou ? Que t'a-t-elle dit là-dessus ?

#

(compte clôturé)

le mercredi 07 janvier 2015 à 19h34

De septembre à décembre, tout a été assez mouvementé :
- la relation dont je parle plus haut
- j'avais rencontré quelqu'un d'autre que j'ai vu tout le mois de novembre, hélas cela n'a pas fonctionné
- suite à une blessure, j'ai dû arrêter quasiment toutes mes activités sportives
...

Avec les fêtes, j'ai pu prendre du recul et me rendre compte que mes histoires de cœur m'ont un peu éloigné de mes proches (familles, amis). Donc je pense que pendant quelques semaines je vais un peu me recentrer et arrêter la "chasse". Si je rencontre quelqu'un par hasard, je ne vais pas la repousser bien sûr...
Je reprends aussi les entrainements demain, comme mon kiné m'a donné le feu vert.
Je regarde aussi pour passer mon permis de conduire (il serait temps à 34 ans :D ).
Donc en principe je vais avoir de quoi m'occuper et me défouler sur mon temps libre.

Ce qui est vraiment difficile c'est au travail : actuellement c'est extrêmement calme, je n'ai quasiment rien à faire de la journée et pour l'instant il n'y a pas grand chose à l'horizon.
Quand ça ne dure qu'une semaine ça peut être agréable après un gros rush, mais ça dure depuis fin novembre grosso modo et même avant j'étais au plus à 70%.

Concernant le "terme flou", début octobre je savais juste que l'on allait moins se voir le temps de la conclusion de l'achat de la maison, sans de date précise, vu que les démarches administratives sont facétieuses.
Mais finalement ce serait plutôt la fin de son déménagement, correspondant à la dédite de leurs location (fin janvier ou février?).

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 07 janvier 2015 à 21h02

Ça me semble parfaitement implicite, mais je préfère le préciser : je ne cherche à aucun moment à "remplacer" A, évidemment.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 08 janvier 2015 à 14h43

LaMouette
le mois dernier nous avons dû nous croiser trois ou quatre fois.

De mon point de vue, c'est énorme !
Il y a des personnes que je vois tous les six mois ! (Et encore)

Et même dans une relation forte, c'est souvent que je ne peux voir la personne qu'au maximum une ou deux fois par mois...

LaMouette
R annule au dernier moment des rendez-vous ou des occasions de se voir.


Ca c'est pas cool par contre.
A voir si c'est lié aux circonstances actuelles uniquement ou bien à la personnalité de R.
Ca peut m'arriver de fréquenter quelqu'un qui très régulièrement, annule des rdv, y compris à la dernière minute.
Une fois que je sais que la personne fonctionne ainsi, j'en tiens compte, et c'est tout.

LaMouette
Ce qui est vraiment difficile c'est au travail : actuellement c'est extrêmement calme, je n'ai quasiment rien à faire de la journée et pour l'instant il n'y a pas grand chose à l'horizon.

Oh mais attend, j'en ai moi du boulot ! Par-dessus la tête !
je t'en donne si tu veux ! :P

La vie est vraiment mal faite.

#

(compte clôturé)

le jeudi 08 janvier 2015 à 17h30

LuLutine
Ca c'est pas cool par contre.
A voir si c'est lié aux circonstances actuelles uniquement ou bien à la personnalité de R.
Ca peut m'arriver de fréquenter quelqu'un qui très régulièrement, annule des rdv, y compris à la dernière minute.
Une fois que je sais que la personne fonctionne ainsi, j'en tiens compte, et c'est tout.

Je dirais que c'est un mélange des deux, les circonstances et sa personnalité.
Elle est assez "freestyle" dans sa façon de gérer son emploi du temps, mais avant c'était plutôt l'inverse : elle me prévenait au dernier moment que l'on se voyait, ce qui me plaisait bien plus ;-)

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Nurja

le vendredi 09 janvier 2015 à 09h39


Elle est assez "freestyle" dans sa façon de gérer son emploi du temps, mais avant c'était plutôt l'inverse : elle me prévenait au dernier moment que l'on se voyait, ce qui me plaisait bien plus

As-tu eu l'occasion de lui dire que tu préférais son autre façon de fonctionner ? Sais-tu pourquoi elle en a changé ?

#

(compte clôturé)

le vendredi 09 janvier 2015 à 13h54

Ce changement est clairement lié au contexte actuel. Enfin je pense...

On en a discuté, mais jusqu'à présent je ne l'avais exprimé que de façon fragmenté et nébulaire...

C'est au travers de ce post sur le forum que je viens de mettre des mots simples et clairs sur mon malaise. :)

#

(compte clôturé)

le vendredi 09 janvier 2015 à 13h58

Merci à tous pour vos avis ou conseils. :D

#

(compte clôturé)

le jeudi 19 mars 2015 à 11h25

Je suis dans une grosse phase de déprime et de culpabilité…

Avant tout je tiens à remercier tous les contributeurs au site et participants au café-poly de Lyon, vos mots et votre bienveillance m’ont beaucoup aidé. :)

Depuis mon dernier post début janvier, j’arrivais à assez bien (voir très bien) gérer la situation : je me suis occupé autant que j’ai pu, j’ai eu plusieurs discussions avec plusieurs poly qui m’ont rassuré et conforté.

Mais il y a deux semaines environ, je me suis retrouvé entre deux feux bien malgré moi : Pour fêter l’anniversaire de R et les un an de notre rencontre, j’organise une petite soirée sympa, resto, cadeaux etc…

La soirée se passe bien, jusqu’à ce que A essai de joindre R assez tard, ce qui n’est pas dans ses habitudes apparemment.

En effet, il n’était pas au courant que R sortait ce soir-là et il était rentré chez eux pour faire lui faire une surprise, avec le bouquet de fleurs et tout.

C’est tombé d’autant plus mal qu’ils venaient juste d’avoir une discussion qui allait dans le bon sens.

Donc le lendemain, situation extrêmement chaotique pour les trois larrons. :(

Je pensais avoir réussi à prendre suffisamment de recul, mais depuis je ne peux m’empêcher de me sentir responsable et de culpabiliser (énormément).

#

Polpolp (invité)

le jeudi 19 mars 2015 à 13h27

Pour le coup, c'est pas vraiment ta faute mais celle de R, de ne pas prévenir alors que c'est son anniversaire et qu'il est fort probable que A lui fasse une surprise et qu'il soit ainsi très déçu et contrarié de ne pas la voir.

Surtout qu'étant le mono de l'histoire sa a du le renvoyer a toute ces peurs et jalousies, il est la relation primaire si j'ai bien compris ? si il a déjà du mal a l'accepté, ce concours de circonstance a du profondément le blessé.

Comment a t'elle réagis fasse a cette situation ?

En tout cas pour moi, ce n'est pas de ta faute.

#

(compte clôturé)

le jeudi 19 mars 2015 à 14h39

Ce n’était pas le jour J de son anniversaire, mais une petite semaine après.

Mais pour le coup, je pense que ça n’a pas changé grand-chose : tu as bien compris, il est bien la relation « primaire » et il semble qu’il l’ai très mal vécu…

Quant à la réaction de R, je ne sais pas trop… j’ai très peu de nouvelles de sa part depuis, à part la salve de sms « à chaud » (donc assez blessant) le lendemain des faits.

Sinon depuis presque deux semaines je suis livré à mes seules réflexions, qui ne vont clairement pas dans le bon sens : comme tu le fait justement remarquer, ce n’est pas ( ou peu ) de ma faute, je le vois bien consciemment.

Mais je ne peux m’empêcher d’avoir un ressenti désagréable : je dirais principalement de la culpabilité, mais je ne suis pas sûr que ce soit exactement ça.

#
Profil

alex666

le jeudi 19 mars 2015 à 18h30

c'est clairement sa faute à elle de ton côté tu sembles très respectueux de leur relation

#

Polpolp (invité)

le jeudi 19 mars 2015 à 18h37

Oui c est vraiment sa faute a elle et le pire c est qu elle t envoie des SMS blessant, mais pourquoi ? Tu n es pas responsable de son manque de communication avec A.

#

(compte clôturé)

le jeudi 19 mars 2015 à 21h47

alex666
c'est clairement sa faute à elle de ton côté tu sembles très respectueux de leur relation

Peut-être, mais ça ne m'aide pas à me sentir mieux d'avoir un bouc émissaire :-/

En tout cas je fais au mieux de mes moyens pour respecter leur relation.
Comme ils n'ont pas vraiment de règle de fonctionnement, j'essaie de me servir de mon bon sens quand je suis mis devant le fait accompli.
Si je peux anticiper une source de conflit, je demande à R quelle attitude je suis sensé adopter...

Ça fait un peu McGyver dit comme ça :-D

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 19 mars 2015 à 21h58

Polpolp
Oui c est vraiment sa faute a elle et le pire c est qu elle t envoie des SMS blessant, mais pourquoi ? Tu n es pas responsable de son manque de communication avec A.

Pour les sms, je sais que c'était "à chaud", juste après leur clash.
Donc j'ai relativisé direct et ai joué l'apaisement.
Et ce n'est arrivé à personne d'envoyer des sms que l'on regrette après ?

Certes je ne suis pas responsable de leur manque de communication, mais j'ai fais la grave erreur de la mettre en garde contre ce manque.
Fallait pas être l'oiseau de mauvaise augure !

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

alex666

le jeudi 19 mars 2015 à 23h32

Tu as bien fait je dirais. Je vais comparer à ma situation, ou pour le coup je serais plutôt R. Hier Robert (comme elle l'appelle ici) était mal, donc elle était mal, et donc par voie de conséquence j'étais mal. Ce qui me fait dire que pour toi c'est pareil, si on considère que leur bonheur influe sur le tien aussi (avec elle) tu as très bien fait de le lui dire, même si je suis d'accord, tu vas pas gérer leur couple pour eux

#

(compte clôturé)

le vendredi 20 mars 2015 à 10h14

Je pense que tu tiens une piste...

Je suis assez (trop ?) empathique en général et particulièrement avec mes proches.
Comme le coup de fil de A est arrivé à un moment où nous étions en phase et proche avec R, j'ai dû prendre de sa culpabilité et de son malaise... Le tout renforcé par mon impuissance totale face à une situation qui me dépasse clairement.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion