Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Trouple, Avis et de témoignages ?

Témoignage
#
Profil

Nori

le mardi 25 juin 2013 à 15h07

Salutations,

Tout d'abord nous avons longuement hésité à venir poster sur votre forum car même si nous y passons régulièrement pour y lire des avis, des réactions et des témoignages nous ignorons si nous avons réellement notre place ici. Pour être tout à fait franc même si notre coté polyamoureux est présent depuis longtemps en nous, il nous a été difficile d'en prendre conscience, de l'admettre et de le comprendre pendant un certain temps, pensant d'abord que tout ceci n'était qu'une sorte de fantasme. Il y a encore un an le mot "polyamour" nous était totalement inconnu, c'est en cherchant à comprendre, à savoir si nous étions les seuls dans un cas pareils car nous nous sentions hors norme, que nous somme tombé sur des sites parlant du polyamour.

La chose qui nous fait hésité sur notre présence ici c'est surtout le principe de "non exclusivité". on accepte de se partager l'un l'autre mais seulement avec une personne qui serait notre égale et qui ne voudrais vivre une histoire d'amour qu'avec nous. C'est au final une non exclusivité restreinte à un groupe, ce qui en fait indirectement une exclusivité en soit. L'exemple parfait d'une pure "non exclusivité" serait d'avoir un/une amoureu(se) qui serait hors de notre couple et seulement pour l'un de nous. Et cela nous ne le voulons pas, pourtant ça semble être le type de polyamour le plus répandu. Du coup somme nous réellement des polyamoureux ?

Nous avons 27 ans tous les deux et nous avons du coup quitté le milieu scolaire depuis quelque temps déjà, nous avons également changé de lieux d'habitations nous isolant encore un petit peu plus. N'étant pas du genre mega extraverti "je parle à tout le monde", nous ne savons pas trop comment procéder pour rencontrer des gens avec qui nous pourrions lier des amitiés et peut être trouver parmi elle la personne que nous cherchons.

Nous ne savons pas non plus comment "procéder". Doit-on parler de se qu'on cherche directement, ou laisser se faire un certain rapprochement affectif avant d'aborder la question?

Pour trouver notre 3éme personne, notre amoureuse à nous, nous avons voulu essayer dans un premier temps d'aller sur des forums ou sur des site de rencontres pour les personnes bisexuel car cela nous semblais déjà supprimer une certaine limite qui nous était imposée mais là ce fut un véritable fiasco. Que les gens sois Hétéro, Homo ou Bi nous passons rapidement pour des "individus trop hors norme" car au final ils sont tous monogame (certains sont, heureusement, quand même ouvert d'esprit mais ne cherche quand même pas ce genre d'histoire. Mais nous avons aussi dus faire face à des réactions parfois très agressif ou à des trolls bien limite). Du coup nous avons effectivement l'impression d'avoir plus notre place ici car visiblement les gens sont plus apte à comprendre notre situations sans la juger de façon agressive, hautaine ou maladroite.

Nous savons ce que nous voulons, ce que nous désirons pour le reste de notre vie, mais nous n'avons jamais trouvé de personne pour en parler sans tabou, sans jugement. Nous n'avons jamais rencontré de Poly et vos "journées rencontres" ont plutôt lieu dans des grandes villes. Nous somme plutôt perdue en réalité et avons l’impression d’être seule dans notre coin paumé.

Nous somme donc à la recherche de personne qui ont vécue le même style d'histoire, qui vivent à trois, qui pourraient nous donner leur vision des faits, leurs impressions, leurs idée sur comment procéder, leur témoignages.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

CVBH (invité)

le vendredi 12 juin 2015 à 12h54

bonjour
nous étions mariés depuis 30 ans, quand à l'occasion d'une rencontre, nous nous sommes liés d'amitié avec une femme, divorcée avec 3 enfants ! Nous nous sommes rendu compte que celle ci avait un sentiment profond pour mon épouse et après qq. mois nous avons eu des moments d'intimité tous les 3, en accord total sur tous points de vues ! Pas de jalousie, pas d'ego d'un ou l'autre, tout allait bien; mais ayant ses enfants, les notres ayant quitté le foyer, nous nous retrouvions chez l'une ou l'autre, respectant la vie privée de notre amante ....On se retrouvait jour OU nuit, lorsque les enfants n'étaient pas à domicile, pour des moments très forts de complicité, au plaisir de nous 3 !
Mon épouse et notre amie me " partageait " avec bonheur, et le mien aussi !
Notre amante, nous a quitté la retraite venue.... quittant la France; preuve est donné que l'on peut vivre ensemble, à trois, sans jalousie, en se donnant mutuellement, ensemble, tous les plaisirs du monde; jamais nous n'avons profité de l'absence d'un ou l'autre pour se tromper, où aurait été le plaisir ? Nous le trouvions dans nos jeux amoureux, en totale harmonie !
Essayez, mais après accord de votre couple, nous n'avons pas cherché à imposer nos idées, elle est survenue dans notre vie de couple amoureux.... quand nous ne l'attendions pas !!

#
Profil

bonheur

le samedi 13 juin 2015 à 12h18

Je ne peux apporter grand chose à la notion de trouple que je ne vis pas.

Par contre cette phrase me parle énormément :

CVBH (invité)
... elle est survenue dans notre vie de couple amoureux.... quand nous ne l'attendions pas !!

L'amour survient toujours lorsque l'on ne l'attend pas. Je dis souvent (mais ça ne concerne que mon point de vue) qu'il est inutile de chercher l'amour, c'est lui qui nous trouve.

#
Profil

Nurja

le samedi 13 juin 2015 à 20h53

Pour moi, polyamour dit ouverture, non-exclusivité et ce que vous recherchez est une exclusivité à trois, je ne suis donc pas sûre que cela soit ce que j'appelle polyamour. Par contre, je sais que certaines personnes le vivent et le vivent bien.
Attention toutefois à être aussi à l'écoute de cette troisième personne, de ses envies à elle, à ne pas juste la faire rentrer dans la case que vous avez construite pour elle.

#
Profil

wolfram

le dimanche 14 juin 2015 à 17h42

Nurja
Pour moi, polyamour dit ouverture, non-exclusivité et ce que vous recherchez est une exclusivité à trois, je ne suis donc pas sûre que cela soit ce que j'appelle polyamour.

Le terme polyamour a été inventé par morning glory zell qui vivait en trouple jusqu'à sa mort récente.
Dans sa définition, il y avait la notion d'aimer plusieurs personne en même temps et surtout d'être honnête.
Cette définition est assez large et c'est ainsi que tu peux t'y retrouver comme ceux qui sont en trouple.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 17 juin 2015 à 15h43

Nori

La chose qui nous fait hésité sur notre présence ici c'est surtout le principe de "non exclusivité". on accepte de se partager l'un l'autre mais seulement avec une personne qui serait notre égale et qui ne voudrais vivre une histoire d'amour qu'avec nous. C'est au final une non exclusivité restreinte à un groupe, ce qui en fait indirectement une exclusivité en soit. L'exemple parfait d'une pure "non exclusivité" serait d'avoir un/une amoureu(se) qui serait hors de notre couple et seulement pour l'un de nous. Et cela nous ne le voulons pas, pourtant ça semble être le type de polyamour le plus répandu. Du coup somme nous réellement des polyamoureux ?

Ben... dans l'absolu, non-exclusivité et polyamour, ce n'est pas nécessairement la même chose, on peut être exclusif "à plus de deux" et poly. Mais un des points qui différencie le polyamour de la polygamie, c'est que les critères pour la troisième personne liée aux premières ne sont a priori pas choisis plus en fonction d'un des membres du couple historique que de ceux de l'autre membre.
Et, par exemple, c'est valable pour son identité sexuelle.
Or, dans le cadre contemporain, si on a pas pris le recul, il semble tellement plus naturel que ce soit la fille qui soit bisexuelle, qu'il s'agit pas de trouver un tiers qui soit, par exemple, un garçon bi.
Bref, dans l'absolu les gens font ce qu'ils veulent, mais en pratique, pour notre trouple, ben évidemment, ce sera un homme et deux femmes...
Voilà. Je pousse le raisonnement pour montrer en quoi une exclusivité doublée d'une conformité avec les normes sexuelles aboutit facilement à quelque chose qui se rapproche plus des pratiques polygames traditionnelles (polygynes) que du côté "équitable" proposé dans le PA (chacun est susceptible de consentir à des choses équivalentes) : il y a facilement des rapports de force impensés dedans.

En pratique toujours, cela peut mener à avoir des attentes déjà fortes envers la troisième personne, avant de l'avoir rencontrée. Il s'agit de tomber sur une femme, qui soit bisexuelle, qui ait les caractéristiques qui font qu'elle va plaire à deux personnes, qui cherche telle intensité amoureuse et pas telle autre, et qui elle-même devra tomber amoureuse de cette situation et de deux personnes.
Déjà qu'en amour, par rapport au nombre de partenaires qu'on rencontre, il y en a une petite minorité avec qui ça va coller et être réciproque, ajouter les critères spécifiques ci-dessus, ça fait que l'individu est déjà contraint à être beaucoup de choses avant de vous connaitre. Il existe probablement des gens qui correspondent pour être "le +1 idéal à notre 2 déjà très précis", mais ils sont rares.

Pourtant ce genre de demande est récurrent.
Ca se comprend, hein, c'est expliqué dans la cinquième recommandation de cet article, "ne vous attendez pas à ce que quelqu'un développe la même relation avec vous qu'avec votre partenaire", c'est une façon de chercher à sécuriser la situation sans tenir compte des sentiments réels d'une personne réelle.
C'est ce fait que la personne "possible" soit imaginée d'avance avec tant de critères, qu'elle soit un peu chimérique plutôt que facile à rencontrer dans la réalité, et que ce soit une demande récurrente dans le monde poly, qui a donné a cette recherche spécifique le nom de "chasse à la Licorne". Je vous envoie sur cet article qui développe bien la question - et la développe même très longuement, menfin, puisque le questionnement porte dessus, autant creuser.

Nori
Pour trouver notre 3éme personne, notre amoureuse à nous

J'attire l'attention sur cette formulation. Elle ne signifie pas nécessairement que les comportements seraient en pratique néfastes, mais elle dit bien quelque chose sur lequel je bute, dans n'importe quelles relations amoureuses : il y a un glissement courant entre le "notre" qui veut dire "spécifique" et "amoureux" et le "notre" qui est exclusif et possessif. Et c'est pas que le sentiment de jalousie, ça se recoupe avec ce que je disais plus haut sur le fait qu'une attente très précise avant la rencontre + de l'exclusivité c'est, en partie, ne pas tenir compte qu'il y a plein d'attentes possible chez la personne à rencontrer, qu'elle peut être "notre" personne, "à nous", parce qu'on est (consciemment ou non) si spécifique qu'on a déjà commencé à décider à sa place.

Voilà, j'espère que vous ne prendrez pas trop mal ma réponse. Bien sûr ce ne sont que mes valeurs qui s'expriment dedans, et qu'on puisse ne pas être d'accord ne signifie évidement pas pour moi que vous n'avez aucune valeur que j'apprécierais...
Mais je tenais à poser ce raisonnement sur les risques possibles de cette exclusivité, sur les questions qu'elle soulève et auxquelles on ne pense pas forcément en cherchant avant tout à être en accord entre partenaires déjà liés.

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#

XYZ (invité)

le dimanche 29 mai 2016 à 06h33

Il y a dix ans de ça, après des lustres d'une relation fidèle, j'ai ressenti au plus profond de moi ce besoin de toucher la peau d'une autre. Pas dans un but sexuel, mais... je ne sais pas... plus le temps passait plus ça me devenait nécessaire. Du coup j'ai rencontré une fille (avec l'assentiment de celle qui partageait ma vie). J'ai passé une nuit fabuleuse (et chaste) avec une (presque) inconnue dans le noir et l’anonymat d'une chambre d'hotel avant de découvrir le lendemain matin qu'elle n'était pas du tout mon genre (nous ne nous étions jamais vus jusque là, pas même en photo). Mais la nuit avait été tellement magique que nous avions tous les deux une énorme envie de nous revoir... bien sur, à force d'être nus dans un lit avec une autre personne, ce qui devait arriver arriva et mon couple failli exploser. Puis finalement un équilibre s'est créé, les filles se sont rencontrées, elles ont même passé un weekend toutes les deux... et de fils en aiguilles, de caresses en baisers, nous formons finalement un trouple même si les choses s'articulent toujours beaucoup autour de moi.
Il y a plein d'avantages au trouple, mais aussi plein de soucis auxquels on ne pense pas avant d'y être confrontés (vous avez déjà dormi coincé entre deux bouillottes ?).
Nous n'avons jamais caché la situation aux enfants, mais nous ne nous exhibons pas non plus devant eux. Je crois que pour eux nous sommes heureux comme ça et ils ne pensent même pas à se poser de questions vu que tout est parfaitement naturel et bien vécu de notre part.
On s'amuse beaucoup en vacances du regard des autres dans lequel on devine "mais qui couche avec qui ?"... d'ailleurs quand on parle de notre relation (nous prenons une chambre adultes et une chambre enfants quand nous partons en vacances), la première question qui jaillit est toujours "oui, mais qui dort avec qui ?"... et... on dort très bien à trois dans un 180/200 ;)
Ajouter une troisième personne au couple est une nouvelle source d'embrouilles, mais aussi j'ajout d'un modérateur dans toutes les disputes (enfin, sauf les cas où l'on se prendrait la tête tous les 3; ce qui n'est jamais arrivé).
Est-ce viable ? Bah, près d'une décennie plus tard, je pense que l'on a répondu à la question non ? Combien de couples "classiques" tiennent aussi longtemps ?

#
Profil

EdK

le lundi 30 mai 2016 à 09h16

Je suis de l'avis de Siestacorta.
Ce qui est compliqué c'est de chercher consciemment à le créer je pense.

Après c'est comme toutes les relations.
Cela tiendra tant que toutes les personnes impliquées sont sur des longueurs d'ondes compatible les unes avec les autres.

#
Profil

LuLutine

le lundi 30 mai 2016 à 14h54

XYZ
Combien de couples "classiques" tiennent aussi longtemps ?

J'en connais plein.

Mais la durée n'est pas un critère, en fait.

(Cela dit, si elle devait en être un, les poly ne seraient en effet a priori pas moins bien lotis que les exclusif-ve-s.)

#

mimicelib63 (invité)

le lundi 24 avril 2017 à 09h57

bonjour , je suis très attiré pars cette vie j ai eu des expériences et j avoue aimerais partager tout partager a trois :)
bonne journée.

#
Profil

Kuoni

le lundi 24 avril 2017 à 12h37

Nori
Nous ne savons pas non plus comment "procéder". Doit-on parler de se qu'on cherche directement, ou laisser se faire un certain rapprochement affectif avant d'aborder la question?

Salut à vous !

Je suis monogame et poly(game?)-acceptant. Et pourtant je suis là. Jvois pas ou est le problème.

La phrase que je cite de votre post m'interpelle. Comme l'a dit Bonheur, «  l amour vient a nous».
J ai un peu de mal a imaginer un algorithme de recherche d une personne a ajouter a votre couple.
Dans un site de rencontre, tu dois taper tes gouts, tes préférences... et tu tombes souvent sur des filles qui ne te plaisent pas du tout... (voir même qui t exaspèrent). Alors imagine le cv qu il vous faut si vous vouliez trouver une personne qui vous conviennent a tous les deux...

L idée de recherche ne me plait pas trop...

Mais si je devais jouer le jeu..

Je dirais que le meilleur endroit serait peut-être un club échangiste.

Je n y ai jamais été et je voyais ça a la base comme «  une boite ou tu vas baiser avec n importe qui»

En discutant par apres avec un ami échangiste, il s'avère que les gens qui y vont en pensant comme ça sont très mal vus par les autres. C est pour lui un manque de respect total.

Dans sa philosophie, c est surtout un endroit ou l on peut aller boire un verre et discuter, rencontrer d autres gens, en sachant que ces gens sont ouverts d esprits et oont une sexualité «  plus libre que la moyenne». Ça ne garantit pas que tu peux te les taper.

L idée serait alors, selon moi, de fréquenter ces clubs et de peut être rencontrer une personne qui vous plaise a tous les deux. Si vous vous sentez tous sur la meme longueur d ondes, alors peut être pourriez vous lui parler de cette envie commune de créér quelque chose de fort avec elle..?

Bonne chance :)

Message modifié par son auteur il y a un an.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion