Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'amour Libre (texte)

#
Profil

Caline

le lundi 22 septembre 2014 à 18h40

Siestacorta
Même si je suis convaincu que Benj est bienveillant, faut pas non plus trop arrondir ses angles je crois ! Il voulait aussi mettre un petit coup de griffe au passage, et il a raison : ça fait causer, et vaut mieux un peu de conflit tempéré qu'un consensus anesthésique.

un coup de griffe, ouille, ouille... qu’est ce que c’est quand c’est autre chose, alors???

#
Profil

Siestacorta

le lundi 22 septembre 2014 à 19h13

Ben quand c'est vraiment méchant, ça a pas de contenu, ça "griffe" pas le texte et ses idées mais plutôt des personnes précises, ça caricature jusqu'au ridicule, ça utilise des noms d'oiseau...

Sinon, évidemment que t'as le droit de dire que toi le texte t'a plu, ou que la réponse de Benjamin t'a déplu ! Personne veut te l'enlever, ce droit.

Encore une fois, être en désaccord avec quelqu'un, et lui dire, c'est pas du tout chercher à ce qu'il se taise.
Quand tu as dit à Benjamin que ses mots s'écartaient de ce que tu pensais du forum, c'était pas pour lui interdire de parler ?
Beh pareil : quand je te répond que je préfère une discussion vive à un consensus anesthésiant, je pense pas du tout que tu dois te taire et plier devant mon Ineffable Sagesse et dire "oui Siesta, j'étais dans l'obscurité et tu m'as montré la lumière". J'ai mon idée, je l'exprime, toi pareil, et bon, c'est un forum et c'est fait pour ça.

La forme ? Bon... Faut à la fois dépersonnaliser (c'est juste le débat, c'est pas notre santé qui est en jeu) et imaginer qu'en vrai, les gens avec qui on est en désaccord en ligne sont des vrais gens, qui se fâcheraient certainement pas tout rouge si on parlait de vive voix au lieu d'écrire.
Je me souviens avoir eu des échanges écrits, heu, frontaux avec PolyEric, nous sommes deux têtes de pioche, et en fait, à papoter en chair et en os (et pour moi et lui, de la chair, yen a), ça va on se comprend très bien, on sourie un peu bizarre au début et puis après on rigole franchement.
Parfois, pour tirer le meilleur des paroles d'un conflit, il faut voir dans la tonalité même du conflit un genre de recherche de rapprochement dans l'émulation.
Comme en sport : les adversaires d'une épreuve, d'un match, ça peut être des gens qui veulent nous voir y aller à fond, parce que face à ça ils sont obligés de progresser. L'échange peut être acharné, mais de la même manière que les adversaires aiment leur sport et l'ont en commun, des interlocuteurs en désaccord qui argumentent avec feu aiment le sujet de la discussion, cherchent des occasions de creuser leurs idées.
Même si, à la fin, l'un ne convainc pas l'autre, on a plus appris comme ça qu'en étant que sympa, en se ménageant pépère.

Bref : le fond, youpi, la forme, ça pique peut-être un peu, mais faut parier sur une part de bienveillance de l'autre, même quand c'est pas évident. Parce que dans la vraie vie, cette bienveillance et ce respect se seraient traduits par plus de circonvolutions, de kantassoua, mais on aurait aussi moins eu l'occasion d'entendre des opinions contradictoires tout en ayant l'occasion de répondre avec autant de temps devant soi que l'autre.

J'me dis.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Caline

le lundi 22 septembre 2014 à 21h03

Kantassoua???

Il y a une certaine condescendance, bienveillante certes, dans tes propos, Siestacorta, ne te fatigue pas à m'expliquer la vraie vie, je l'ai suffisamment expérimentée.

Pas rigolo tous les jours, l'existence, hein? Y a des matins où, franchement, je me demande pourquoi je me lève.

Mais voilà qu' aujourd'hui, j'ai décidé que ce ne sont pas les événements qui vont prendre le dessus mais bien moi qui prend le pouvoir sur l'instant présent, pour citer Ekhart Tollé.

Et si certains ici trouvent que je suis une " nouvelle convertie" qui anesthésie les débats, par des excuses on ne peut plus plates, eh ben, pourquoi on persiste alors à vouloir m'expliquer que c'est comme ça que ça fonctionne. Que la vie n'est pas si belle qu'on ne veut le croire? Une anesthésie, c'est endormir, pas le contraire. Marrant qd même que les posts se multiplient et pas l'inverse.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 22 septembre 2014 à 22h11

Caline
Kantassoua?? ?

Il y a une certaine condescendance, bienveillante certes, dans tes propos, Siestacorta, ne te fatigue pas à m'expliquer la vraie vie, je l'ai suffisamment expérimentée.

Ah mais c'est pas la vraie vie justement que je décris, c'est la vie de forum, qui en est un reflet assez déformé pour que même quelqu'un d'aguerri puisse se leurrer.
Et non, c'est pas condescendant, c'est je crois des mots qu'il faut dire quand ça chauffe un peu.
D'ailleurs, je crois pas qu'il y avait besoin que tu t'excuses, même si c'est sympa de dire que tu souhaitais pas te fâcher autant que ça, moi je me suis pas senti blessé, et je crois que personne d'autre.

Et bien sûr ce n'est pas toi personnellement que je trouve anesthésiante (personnalisation que je me serais sans doute pas permise), mais l'attente que l'ouverture du forum corresponde à une mise en retrait des remarques critiques. Et si j'ai voulu souligner mon opposition à cette attente, c'est pas uniquement pour ta gouverne de jouvencelle née de la dernière pluie et attendant la Vérité de ma part (oui, là, je crois que j'ai saisi ton personnage, hm ?) c'est que c'est l'esprit d'une critique qui revient de temps en temps. J'hésite pas à ressortir mon point de vue sur ce sujet, du coup, parce que ça me fait penser que tout a déjà été dit, mais tout n'a pas été entendu.

C'est pour ça que je fais rebondir ce fil plutôt que de le laisser se perdre (en espérant aussi, et c'est pas gagné, que d'autres reviendront à son premier sujet).

Comme j'use beaucoup de ce forum, je m'attache à ce qu'il accueille aussi bien les grandes gueules que j'y suis accueilli, même celles qui m'égnervent moi, pour qu'on ait pas à retenir son franc-parler sur des sujets qui nous touchent intimement.
C'est pour le rapport de ce forum avec l'intime, peut-être, que tu as pu te sentir personnellement concernée par une remarque "à la cantonnade", j'imagine. Parce qu'on parle perso. Mais pour parler bien perso, on doit pas s'obliger à trop de détours. Faut pouvoir dire les choses, même celles qui fâchent un peu.

J'me dis ça...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Caline

le mardi 23 septembre 2014 à 05h51


Jouvencelle née de la dernière pluie qui attend la vérité de ton personnage

Purée, je m'imagine en tant que telle, cela m'a fait bien rire parce que l'image que tu t’es faite de moi ne correspond en rien à ce que je suis en réalité. Si tu savais mon âge, tu pousserais des petits cris de surprise!

La Vérité, je ne la cherche pas au travers de quelqu’un, je la vis au travers de mes journées,au quotidien, je la sens. Je l'hume,j e la respire, je l'embrasse.

Merci de m'avoir pdt quelques temps fait croire que j'étais une jeune oie blanche, j'ai replongé dans ma prime jeunesse et l'évocation des premiers souvenirs amoureux m'a fait sourire. Une jouvencelle, hahaha !

Je m'en vais travailler, les petits loulous m'attendent. Comme ils adorent les histoires ( en langue des signes) , je leur raconterai celle de la jouvencelle née de la dernière pluie! Bonne journée à tous , que la pluie d'aujourd'hui vous inspire!

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le mardi 23 septembre 2014 à 08h26

Merci pour ces échanges multiples, ces ressentis parfois contradictoires, différents, mais riches & pluriels, et cette bienveillance qui nous éclaire malgré tout (+)

Et merci à Sludgy ( tu viens tout juste de t'inscrire ici comme membre donc : bienvenu ! belle entrée :-) ) pour ton texte et tes ressentis, qui me parlent aussi, notamment l'expression ' moins que soi ' .

Je ne partage pas le ressenti de BenjaminL, ni sa façon d'accueillir une nouvelle personne récemment inscrite ici ( et puis les phrases du style " je ne suis pas ça .... mais ... " en général ça bifurque vite et ça se retourne souvent contre l'affirmation de départ :-/ ), mais je comprends son opinion malgré tout.

En tout cas pour ma part, je ne suis pas "pour ou contre le monoamour", mais si on me demandait à nouveau de le copier, de m'y cloner, de réchauffer au micro-ondes ce "prêt-à-aimer", de le considérer comme "Le Seul choix affectif valable, par défaut",
... je refuserai une nouvelle fois ce "choix par défaut", préférant très souvent les choix par défi, car les cheminements infinis du verbe aimer sont bien plus vastes que cela
( comme le montrent notamment nos vécus et ces centaines de discussions ici sur ce forum depuis au moins 2009 ! ) .

Et donc oui, il ne faut pas être ' moins que soi ' ni "une moitié" de quelqu'un ( soyons entières ! ), mais plutôt, comme dirait une poly croisée à Paris : s'écouter et ' essayer d'être au plus juste de soi-même ' .
( si elle se reconnaît, Merci à toi pour cette phrase lumineuse ! )

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 23 septembre 2014 à 14h35

Caline
Purée, je m'imagine en tant que [jouvencelle née de la dernière pluie qui attend la Vérité de Siestacorta] cela m'a fait bien rire parce que l'image que tu t’es faite de moi ne correspond en rien à ce que je suis en réalité. Si tu savais mon âge, tu pousserais des petits cris de surprise !

Arf... jusqu'où je dois grossir le trait de l'absurdité de cette description (celle qu'est en gras) et de son inadéquation avec ce que je pense faire ici et ce que je sais déjà de toi (tu as déjà donné une idée de ton âge dans tes premiers posts) pour être certain que ce soit compris, non comme une représentation réaliste de notre échange, mais comme de l'autodérision sur ma posture, ici ?

C'est pour ça que je suis sincère, en expliquant qu'un forum et le rapport d'écran vaut la peine qu'on précise ce que pèse une contradiction même musclée :

Bernard Werber
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que j’ai dit, ce que tu as envie d’entendre, ce que tu entends et ce que tu comprends, il se peut qu’on ait des difficultés à communiquer, mais essayons quand même !

Et avec l'écran, il faut ajouter qu'on ne peut pas avoir les regards, les gestes, le ton.
Oui, ça parait évident... pourquoi j'en cause ?
Parce que tout ce qu'on ne se voit pas dire, on l'imagine dit comme ça, imagine comprendre l'intention de l'autre.
Sur un débat écrit, il faut d'autant être plus rigoureux dans notre lecture qu'on est pas d'accord, non seulement ce qui est écrit, mais le contexte, l'ensemble. Parce que lorsqu'on est en désaccord, on a que notre propre attention à ce qui a été écrit et à nos propres écrits pour recréer l'attitude vraisemblable de notre contradicteur et compenser l'absence de ce qui dans nos communications orales constitue plus de 90 % de ce qui compte dans notre compréhension d'un message.

Oui mais des fois, on va pas s'emmbêter, on a autchose à faire, il est pas d'accord avec moi, il le dit avec brusquerie, stuncon et pis c'est tout.

Soit oui, c'est tout, et tant pis.
Soit on a envie de parler, de la discussion, du sujet, c'est pour ça qu'on vient sur un forum.
Et dans ce cas, pour être sûr de pas mal prendre ou surinterpréter, le seul truc que j'ai trouvé, c'est de choisir d'imaginer, même lorsque les mots viennent me contredire ou me critiquer, que l'intention de l'autre est surtout bienveillante. Qu'il veut pas rire de moi mais avec moi, qu'il veut pas me vaincre, mais me convaincre, ou au pire, juste développer l'échange, sans jamais en venir à me détester... Qu'il parle, au pire, de ce que je dis, mais pas de ce que je suis - puisqu'en réalité, il me connait pas. Rarement.

Ca marche pas pour tout le monde et pour toutes les idées, mais ça fait mieux marcher les discussions.
C'est avec cet état d'esprit là que je prend pas trop mal les discussions où on me rentre un peu dans le lard (ici c'est plus rare en ce moment, mais je doute pas que ça revienne), parce que la part d'agressivité peut aussi être un signe de passions, d'implication. Et si je la prend comme ça, ça a des chances de réellement prendre cette valeur dans le dialogue, et donc, comme je disais un peu plus haut, d'aboutir à un rapprochement par le conflit.
Même comme ça, je fais régulièrement des plantages (récemment, avec une toute petite ligne de MagentadeMars que j'ai surinterprétée). Alors, bon, j'hésite pas à rappeler tout ça, c'est utile.

J'me dis ça...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 23 septembre 2014 à 14h53

Il faut rappeler qu'un forum n'est pas l'endroit idoine pour dialoguer, tout simplement. C'est l'endroit où l'on dépose des assertions qui peuvent être antagonistes sans être contradictoires.
Ces mots, ces posts parlent de la personne qui les émet, pas d'un éventuel destinataire.

Il ne peut pas y avoir de dialogue pour la raison simple que les gens ne se connaissent pas assez pour ajuster leur parole à l'autre, les différents niveaux de langage, d'histoire, de statut (dans un cheminement qui peut cependant être semblable) interdisent une compréhension linéaire (de fil).

Et ceux qui se connaissent assez pour dialoguer sur le forum finissent par squatter l'endroit en excluant, même involontairement, ceux qui n'ont pas toutes les informations.

Quand Benjamin L réagit sur un sujet, il parle de lui, même si le support est un texte qu'il n'a pas écrit. Quand Siestacorta réagit, il parle de sa vision des choses et des personnes, même s'il ne les connaît pas, etc.

C'est ainsi que parlent ensemble des gens qui peuvent très bien ne pas dialoguer.

J'allais rajouter que la base admise par tous est la sincérité et si possible la bienveillance, voire le travail que chacun fait pour se déterminer dans la construction de son schéma amoureux...

#
Profil

Siestacorta

le mardi 23 septembre 2014 à 15h06

bouquetfleuri
Quand Siestacorta réagit, il parle de sa vision des choses et des personnes, même s'il ne les connaît pas, etc.

Si.
Je suis omniscient.
Cela ne souffre aucune contestation.
Et s'il y en avait, grâce à mes pouvoirs magiques, je vais devenir modo et censurer tous ceux qui sont pas d'accord avec moi, parce que quand les autres ont tort et que j'ai dit la Vérité, la seule réaction saine et rationnelle c'est de les faire taire.
Et si ça suffit pas et qu'on me rétorque qu'il n'y a pas de vérité universelle, je déclencherai des colonnes de feu sur les têtes de ces mécréants.
Je sais que je peux le faire, je le ferai, un jour, vous verrez, un jour...

Je suis le centre du monde, c'est quand même pas compliqué à comprendre.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 23 septembre 2014 à 15h39

Mais où avais-je donc la tête ?

Pardon, pardon, pardon...

#
Profil

Caline

le mardi 23 septembre 2014 à 19h02

Le forum est le reflet de ce qui se passe dans la société au sens le plus large du mot, un petit miroir que les femmes reprennent dans leur sac afin de se refaire une beauté, je parlerais d'une analogie avec la beauté du style de chacun et un certain narcissisme à se complaire dans ces écrits qui décrivent un besoin de d'auto -plaire . Pourquoi pas si cela ne dérange personne.
Je ne suis pas adepte de la haute - voltige en psychologie et je renonce bien souvent à decrypter des comportements qui restent à mes yeux mystérieux. Siestacorta, explique - moi, comme si j.etais un enfant, ce que tu as voulu dire par une jouvencelle née de la dernière pluie pour que je sache où je me suis plantée.
Je n'ai pas raconté cela, cela briserait le charme des contes, j'ai choisi le chaperon rouge avec le grand méchant loup qui prend la figure de la grand- mère pour mieux séduire le chaperon rouge.
Omniscient est celui dans les parages d'une pauvre jouvencelle!

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 24 septembre 2014 à 00h14

Bonsoir,

il y a quelques temps de cela, n'avait-on pas essayé d'imaginer une forme de comité d'accueil des nouveaux membres qui viennent de s'inscrire sur le forum ?
( ou bien j'en ai rêvé ? )

En tout cas, le début de ce fil de discussion et cette conversation en ligne m'y fait penser, et il me semble que ce serait intéressant d'en reparler sur le forum, non ?

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 24 septembre 2014 à 02h00

Caline
Siestacorta, explique - moi, comme si j.etais un enfant, ce que tu as voulu dire par une jouvencelle née de la dernière pluie pour que je sache où je me suis plantée. .

Ben... Comme je te lis de temps en temps et que j'ai déjà eu des indices, pas sur ton âge précis, mais sur ton parcours, et que de ton côté tu as pu lire en archive aussi ma façon de réfléchir, que si je bouscule parfois les gens dans leurs idées, je considère toujours que leur parole apporte quelque chose, alors, "jouvencelle de la dernière pluie", c'est à l'opposé de la logique, de ce qu'on peut plausiblement imaginer.
C'est une image ne s'accorde tellement pas avec ce que je sais du réel que la donner est forcément une façon de dire que je ne parle bien sûr pas du tout comme si tu étais cela, mais d'autre chose. Qu'il faut écarter comme absurde l'idée que je puisse te parler comme si tu étais une jouvencelle.
Il y aurait là la même absurdité que si je disais à un enfant de 10 ans : "oui mais toi tu as déjà eu une immense vie, tu as déjà tout vu tout essayé et tout compris, donc quand tu me dis que manger que du chocolat au lait à tous les repas pendant une semaine ce sera bien, j'ai aucune raison d'en douter".
Les deux sont absurdes, c'est avec cette absurdité caricaturale que je souhaite marquer que, quand je tente de t'expliquer quelque chose, je ne me situe pas sur un rapport aussi déséquilibré et aussi global, que je me rend bien compte au contraire que je suis juste un gars normal qui parle à une adulte, que t'expliquer ça me préjuge pas du tout de nos connaissances sur la vie en général.

Donc quand toi, que je sais pas du tout jouvencelle de la dernière pluie, et que moi je dis des trucs genre je t'appelle comme ça, et qu'en face je dis "et moi Siesta qui passe mon temps à écrire mes doutes je me met soudain à parler comme si je savais tout sur tout", c'est pour caricaturer qu'évidemment nous ne somme pas sur ce rapport-là. Que je compte pas t'apprendre la vraie vie, que ce n'est pas pour ça que je te répond mais bien parce que dans le domaine spécifique ou nous sommes, un forum internet, il se peut que ce que rapporte de mon expérience sur cette matière ait une valeur, sans préjuger de ton expérience de vie en général.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Hofmann

le mercredi 24 septembre 2014 à 10h56

Merci pour vos retours. C'est vrai que je devrais utiliser plus souvent l'interrogatif, c'est préférable face à des personnes qui ne sont pas dans la même optique et qui verraient ça comme une "leçon".

Ce texte c'est juste la mise en mots de ce que je ressens depuis certaines expériences et il a pour but d'être partagé en effet, pas de prêcher des convaincus ici

Merci. ;)

"Moins que soi". Oui j'utilise souvent cette expression quand je parle d'amour libre, de féminisme ou d'anarchisme. Ces trois philosophies très liées ont pour pour point commun d'essayer de retirer les entraves qu'ont les personnes à devenir elles-mêmes. Souvent sous la pression sociale et les normes, les gens ont tendance à accepter de laisser de côté des pans de leur personnalité, et d'abdiquer devant les règles implicites du monde. Parfois, on devient nous même ce qu'on déteste. On ressent des émotions contraires à nos valeurs telles que la jalousie et la frustration, qu'on sait néfastes. En tant qu'être sociaux, nous avons tendance à être capables de nous gommer pour mieux nous intégrer, ce qui bloque les progressions sociales.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 24 septembre 2014 à 11h25

Sludgy

"Moins que soi". Oui j'utilise souvent cette expression quand je parle d'amour libre, de féminisme ou d'anarchisme. Ces trois philosophies très liées ont pour pour point commun d'essayer de retirer les entraves qu'ont les personnes à devenir elles-mêmes.

Souvent sous la pression sociale et les normes, les gens ont tendance à accepter de laisser de côté des pans de leur personnalité, et d'abdiquer devant les règles implicites du monde. Parfois, on devient nous même ce qu'on déteste.

On ressent des émotions contraires à nos valeurs telles que la jalousie et la frustration, qu'on sait néfastes. En tant qu'être sociaux, nous avons tendance à être capables de nous gommer pour mieux nous intégrer, ce qui bloque les progressions sociales.

Message modifié par son auteur il y a 20 minutes.

" essayer de retirer les entraves qu'ont les personnes à devenir elles-mêmes " .

Oui, je plussoie (+)
(ré) jouissons sans entrave !

#
Profil

Caline

le samedi 27 septembre 2014 à 18h21

Siestacorta

Ben... Comme je te lis de temps en temps et que j'ai déjà eu des indices, pas sur ton âge précis, mais sur ton parcours, et que de ton côté tu as pu lire en archive aussi ma façon de réfléchir, que si je bouscule parfois les gens dans leurs idées, je considère toujours que leur parole apporte quelque chose, alors, "jouvencelle de la dernière pluie", c'est à l'opposé de la logique, de ce qu'on peut plausiblement imaginer.

Que je compte pas t'apprendre la vraie vie, que ce n'est pas pour ça que je te répond mais bien parce que dans le domaine spécifique ou nous sommes, un forum internet, il se peut que ce que rapporte de mon expérience sur cette matière ait une valeur, sans préjuger de ton expérience de vie en général.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

Pour être bousculée, j’ai été bien bousculée;.-)
Merci pour tes explications, je comprends un peu mieux.
Oui, tu as raison, ce n’est qu’un forum d’échanges et ce que nous nous écrivons n’a que des portées
virtuelles. Mon expérience de vie vaut ce qu’elle vaut, chacun, chacune a la sienne... Ce qui est riche, c’est de partager ainsi, librement et dans un français assez élaboré, nos questions fondamentales par rapport au sujet qui nous touche le plus. Et j’en suis qu’au début, avec une grosse remise en question de , justement, toute mon expérience de vie passée. Et cela ne se fait pas comme mettre une lettre à la boîte ou encore appuyer sur le bouton «  enregistrer ma réponse ».

#
Profil

Chupapink

le samedi 27 septembre 2014 à 21h59

Caline
L’amour, c’est certes le bonheur de l’autre mais aussi de soi, il ne faut pas l’oublier. Si l’on est bien avec l’autre, si il te remercie pour la liberté que tu lui laisses,s' il dit encore et souvent qu’il t’aime pour ce que tu es et pour cet amour pluriel que lui laisses vivre à sa manière, alors oui, c’est le bonheur de l’autre qui se transpose sur soi, mais quel chemin pour y arriver, se débarrasser de tout sentiment de dépendance et de possession. Nul n’appartient à personne.

Nul n'appartient à personne. Je suis d'accord avec cette citation, mais jusqu'où peut-on aller pour son bonheur et celui de l'être aimé. Se rendre compte qu'on peut accepter une autre personne pour ne pas perdre ou se perdre soi-même. On me dit que j'accepte pour ne pas admettre l'inévitable. Mais est-ce se voiler la face que de vouloir le bonheur de l'autre en y trouvant finalement aussi le sien.
Mais quand on aime, même si c'est dans le polyamour, n'est-ce pas appartenir quand même encore en partie à celui ou celle que l'on aime justement ? Surtout quand les "je t'aime" disparus refont surface. Quel plaisir ne peut-on pas y trouver ? Dire adieu à cette possessivité n'est-elle pas acquérir une liberté pour soi ?

#
Profil

Caline

le dimanche 28 septembre 2014 à 05h52

Jezebel

Mais quand on aime, même si c'est dans le polyamour, n'est-ce pas appartenir quand même encore en partie à celui ou celle que l'on aime justement ? Surtout quand les "je t'aime" disparus refont surface. Quel plaisir ne peut-on pas y trouver ? Dire adieu à cette possessivité n'est-elle pas acquérir une liberté pour soi ?

Je prends cet extrait avc moi ds ma poche pr la journée ( je pars en randonnée ds 1 h) et je méditerai la- dessus. Merci Jezebel pour tes mots.

#
Profil

bodhicitta

le dimanche 28 septembre 2014 à 14h53

Jezebel
Mais est-ce se voiler la face que de vouloir le bonheur de l'autre en y trouvant finalement aussi le sien. Mais quand on aime, même si c'est dans le polyamour, n'est-ce pas appartenir quand même encore en partie à celui ou celle que l'on aime justement ?

Tu y trouve ton bonheur car tu veux le bonheur de ton chéri donc plus il l'est, plus tu l'es toi aussi CQFD
<3
D'après ma vision, on n'appartient pas à l'autre, on laisse rentrer l'autre dans son cœur (en résumé), il fait donc partie de nous en quelques sortes, donc quand la personne aimée est heureuse on l'est aussi car l'autre est "rentré en nous" (sens figuratif... :-D :-D )

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Caline

le mercredi 01 octobre 2014 à 14h40

Une phrase pêchée au cours de mes lectures, qui illustre bien ce fil:

«   Si tu ne m'aimes plus, c'est que tu ne m'as jamais aimé .» :-D

Éric-Emmanuel Scmitt - Le poison d'amour

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion